L’automobiliste et l’arbre qui cache la forêt

Campagne de communication Carfree France

Un litre d’essence provient de 23 tonnes de matière organique transformée au cours d’une période d’un million d’années (1). Et chaque fois que nous brûlons un litre d’essence, nous avons besoin de 5 m2 de forêt pendant un an pour absorber le CO2 émis (2).

Ces deux chiffres illustrent les deux faces d’un même phénomène dévastateur. En amont de la consommation d’essence, le pétrole a nécessité des milliards de tonnes de matière organique et des millions d’années de constitution avant d’être extrait du sol. En aval de la consommation d’essence, les émissions de CO2 représentent des quantités phénoménales de Gaz à Effet de Serre (GES) que la nature doit ingurgiter d’une manière ou d’une autre, jusqu’à l’overdose.

L’empreinte écologique de l’automobiliste moyen

Un simple calcul montre l’ampleur de l’impact de l’automobiliste du seul fait de sa consommation d’essence. On ne parle même pas ici de l’impact lié à la production des voitures et à l’extraction des matières premières y compris du pétrole! Et encore moins du transport de toutes ces matières premières aux quatre coins du monde pour produire des voitures et acheminer l’essence jusqu’au réservoir des voitures.

Autrement dit, on parle juste de la combustion de carburant dans le moteur des voitures et non pas de l’ensemble des émissions grises de CO2 liées à l’automobile (3).

En prenant une moyenne de 12.745 km par an et par automobiliste (4), la moyenne française en matière de déplacements automobile en 2008, et une consommation moyenne de 7 litres/100 km en 2006 (5), on obtient une consommation annuelle de carburant d’environ 900 litres par an et par automobiliste.

Ces 900 litres par an représentent donc environ 20.700 tonnes de matière organique transformée au cours d’une période d’un million d’années. Ce qui représente pour une vie moyenne d’automobiliste moyen (environ 40 années de conduite entre l’âge de 20 ans et l’âge de 60 ans) 828.000 tonnes de matière organique. Oui, vous avez bien lu, l’activité d’un seul automobiliste aura provoqué l’utilisation de près d’un million de tonnes de matière organique transformée au cours d’une période d’un million d’années!

Mais ce n’est pas fini. Si on considère l’ensemble des automobilistes français, au nombre d’environ 36 millions, on obtient chaque année l’utilisation de près de 750 milliards de tonnes de matière organique transformée au cours d’une période d’un million d’années.

Chaque automobiliste est propriétaire terrien sans le savoir

Faisons maintenant le calcul pour les émissions de CO2. Comme nous le disions en introduction, chaque fois que nous brûlons un litre d’essence, nous avons besoin de 5 m2 de forêt pendant un an pour absorber le CO2 émis.

Avec une consommation moyenne de 900 litres de carburant par an, l’automobiliste français a donc besoin de 4.500 m2 de forêt pendant un an pour absorber le CO2 émis. Comme il conduit tous les ans pendant une quarantaine d’années, on peut en déduire que l’automobiliste a besoin en permanence de 4.500 m2 de forêt pour absorber le CO2 qu’il émet juste avec sa voiture, ce qui représente l’équivalent d’un petit bois destiné juste à son déplacement automobile.

Dit autrement, chaque automobiliste est le propriétaire terrien à titre gracieux et sans le savoir d’un petit bois de 4.500 m2 réservé à son usage…

Là où les choses se gâtent vraiment, c’est quand on prend en compte l’ensemble des automobilistes français. Avec 36 millions d’automobilistes, c’est l’équivalent d’une forêt de près de 16 millions d’hectares qui est utilisée en permanence pour absorber le seul CO2 émis par les voitures.

Pour rappel, 16 millions d’hectares, c’est 160.000 km2, soit près d’un tiers de la surface de la France! Comme en France la forêt représente 155.000 km2 (6), on en déduit que les seules émissions de CO2 des voitures françaises nécessitent en permanence l’utilisation de 103% des surfaces forestières françaises pour la seule absorption du CO2 automobile…

(1) Belpomme Dominique, Avant qu’il ne soit trop tard, Fayard, 2007.
(2) Latouche Serge, Petit traité de la décroissance sereine, Mille et une nuits, 2007.
(3) Robert Marcel, Émissions grises de CO2 et bilan carbone de l’automobile, Carfree France,
(4) Comité des Constructeurs Français d’Automobiles, Résultats d’une enquête du Bipe sur les usages automobiles, 15 septembre 2009
(5) Essence (hydrocarbure) sur Wikipédia
(6) Selon l’Inventaire Forestier National de 2005

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

105 commentaires sur “L’automobiliste et l’arbre qui cache la forêt

  1. rémy

    bon, c’est bien joile tout ça, mais qu’elle est la solution pérenne,
    viable pour tous, si possible sans faire plein de chômeurs ???

  2. Rémy

    Ok pour le raisonnement.
    Mais nous faisons quoi, de pérenne, viable et acceptable par tous ????

  3. cycliste alcoolique

    @Remy,
    On pourrait deja laisser tomber la voiture.

    La reponse a ta prochaine question est:
    La societe actuelle produit deja tout plein de chomeurs et continue a maintenir sous perfusion l’entreprise automobile qui finira par en produire encore plus. Ce qui n’est pas viable, perenne ni acceptable pour tous.

    Qu’est ce qui serait innacceptable selon toi?

  4. Nicolas

    Pas très politiquement correct pour l’anti-bagnole que je suis, mais 103%, c’est presque l’équilibre, non ?

  5. cycliste alcoolique

    @Nicolas,
    Pas tres correct effectivement.
    Puisque il n’y a pas que la bagnole qui produit du CO2. Je dits peut-etre une connerie, mais le transport (incluant la bagnole) represente 40% du CO2 emis. Mais la bagnole a elle seule necessite 100%des surfaces forestieres.

  6. Tassin

    @ tous :

    Contre le chômage : la réduction du temps de travail. Le problème de notre société est qu’elle produit trop et n’arrive pas à écouler toute la production malgré l’orgie de pub, donc les entreprises ferment.
    Protectionnisme, réduction du temps de travail = emploi et baisse de la conso.

  7. Rémy

    bon, suivons votre raisonnement : on laisse tomber l’automobile, pourquoi pas.
    vous allez expliquer cela aux centaine de milliers de familles misent à la casse sociale…. ( et prisent en charge par qui ?? vous ???).
    allons plus loin : ce moyen de locomotion est aussi un moyen de désenclavement de la ruralité française, à qui on a fait miroiter le bonheur des clients du tourisme vert et de qualité : que deviennent ils eux aussi ??
    sachant que des coins énormes en France ne sont pour le moment plus exploitables en agriculture, exemple, supprimez le tourisme vert de la Corèze ou de la haute Loire, il reste quoi ???
    de toute façon, en général, vous n’aimez pas non plus le tourisme de masse ( en avion, beurk, en bus horreur !! ), on en revient à supprimer l’industrie touristique, après avoir suprimé l’industrie automobile !!
    Pourquoi pas, je n’ai pas de dogme, mais je repose ma question simple et basique : on fait quoi ?????
    il faut bien que les gens vivent, non ????
    comme ils le peuvent, le plus souvent….
    ce que je cherche ici ne sont pas de belles paroles, mais des solutions applicables concrètes et réalistes
    merci de me lire en tout cas !
    Rémy

  8. Pim

    J’aime bien ces petits calculs qui, loin d’être exacts, donnent tout de même des bons ordres de grandeur…
    A l’automobile, il faut bien sur rajouter le transport routier, le CO2 emis par le logement, l’agriculture et les industries et entreprises, pour faire simple…

    @Remy : à te lire, on dirait que tu es drogué au pétrole comme tous les occidentaux… « On fait quoi on fait quoi, il faut bien vivre »…. Tu veux vivre toi, mais tu te moques de la planète que tu laisseras à tes enfants? D’ailleurs, ce n’est pas de ta responsabilité, c’est celle du gouvernement hein?

    Aujourd’hui, hélas « ON » (le gouvernement, la population etc.) ne fait rien. On produit plus de voitures, plus de biens inutiles, plus de plastiques, plus de batteries, plus d’énergie, plus d’eau. Et on essaie de t’enfoncer tout ca dans ton gosier déjà rempli à ras bord … Ca va dans le bon sens tu crois?
    Alors qu’il faudrait produire moins, se contenter de ce qu’on possède, se consacrer à l’agriculture raisonnée et/ou biologique etc., revenir à des choses simples, une vie simple

    Devant ce problème, le chomage me semble secondaire. Surtout que ce n’est qu’un problème temporaire, quelques années avant de trouver une reconversion intéressante… Le travail de la terre peut etre?

  9. Nicolas

    @Rémy,
    Ecologie ou pas, nous sommes bien confrontés à une pénurie de pétrole. Le problème est tout autant économique qu’écologique, en effet, et ceux qui ne se préoccupent pas de l’effet de serre devraient aussi en prendre leur parti.
    Personnellement, je ne sais pas ce qu’il y a à faire d’un point de vue économique. Par contre, je m’attacherais à essayer sauvegarder ce que l’on a construit en Europe :
    – l’individualisme politique, c’est à dire la capacité à se vivre chacun comme individu original, avec ses aspirations propres. Les difficultés économiques risquent de nous ramener vers des structures familiales traditionnelles (cf. les <>), avec leur lot de surveillance mutuelle et d’interdiction de l’émancipation.
    – La liberté de pensée et une éducation progressiste. Sur ce dernier point, nous ne sommes pas les mieux placés en France (ni les plus mal, évidemment).
    – Le maintien et la conservation du savoir (pour se soigner, par exemple)
    – un environnement dans un état correct, pour manger, tout simplement.
    J’ai l’impression qu’en Europe, les choses se sont construites ainsi : Renaissance des arts et des idées, Lumières, révolution industrielle. La question que je me pose aujourd’hui est ainsi : est-il possible de rester modernes sans la croissance économique.

  10. Tassin

    @ Rémy :

    Sans t’offenser, il faut que tu voies plus loin que le bout de ton nez.
    Ce qui est critiqué ici est la politique du tout-bagnole. C’est à dire le passage de 3km/jours en 1960 à 45km/jour en 2010 par habitant en voiture, la construction de périphériques à 4 voies ghettoïsant des zones entières, la construction de zones commerciales accessibles uniquement en bagnole, la privatisation de l’espace public urbain par les boites en tôles à moteur individuelles, le fameux pack 1pavillon-2voitures qui grignote les terres agricoles et est économiquement insoutenable pour les familles, la suppression de toutes les gares de villages qui permettaient aux gens de vivre à la campagne sans voiture il y a encore 50 ans tout en se déplaçant correctement. J’oublie aussi certainement le découpage géographique de nos vies (1 lieu pour dormir, 1 lieu pour faire les courses, 1 lieu pour travailler et 1 lieu pour les loisirs…), les morts sur les routes et plus simplement la pollution générée par la construction des routes, voitures et consommation de carburant.

    Alors évidement la bagnole reste un moyen de transport pertinent pour la campagne, mais il faudrait en réduire l’usage grâce à la remise en service des lignes ferroviaires campagnardes, des bus inter-villages, rapprocher les lieux de travail des lieux d’habitat, virer la bagnole hors des villes ou elle n’a pas sa place, etc… Ce qui permettrait aux néo-ruraux (j’en suis) de passer de l’usage quotidien de 2 véhicules pour aller bosser, faire les courses etc… à l’usage occasionnel d’un seul pour les loisirs par exemple. Et si possible un véhicule basse-conso mais ça c’est un détail.
    Personnellement j’habite à 30km de la 1ère gare et 50km de la ville, ce qui supprime d’office l’usage du vélo pour toutes mes activités (je vais à la gare en bagnole pour le boulot) et donc j’ai 2 véhicules au foyer. La seule chose que j’attends c’est la fin de l’été pour déménager à 5km de la ville et là ciao la 2ème voiture et bonjour le vélo!

    Et concernant la lozère ou la corrèze (que je connais assez bien), il s’agirait evidément d’en relancer l’agriculture mais c’est pas ce dont on discute ici. Va voir « Solutions locales pour un désordre global » de Coline Serreau au cinéma tu seras pas déçu et repartira avec plein d’espoir dans la tête pour ce domaine là.
    Pour le tourisme, je vois pas le problème d’aller faire un tour en lozère, y’a plein de gares à rouvrir et de lignes de cars à utiliser. Et en dernier instance la bagnole.

  11. Tom34

    @ MARCEL ROBERT : « Et chaque fois que nous brûlons un litre d’essence, nous avons besoin de 5 m2 de forêt pendant un an pour absorber le CO2 émis (2). »

    Même présenté comme cela, c’est très inexact.

    Admettons qu’il faille 2h de conduite pour bruler 1 l de carburant.
    Alors c’est sur 2h qu’il faut calculer la surface nécessaire pour absorber le CO2.

    En reprenant la même base de calcul :

    1l brulé en 2h correspond à 21915 m2 de forets pendant 2h.

    A+
    TOM.

  12. Nicolas

    Les crochets avalent les mots. Lire plus haut :

    Les difficultés économiques risquent de nous ramener vers des structures familiales traditionnelles (cf. les « Tanguy »), avec leur lot de surveillance mutuelle et d’interdiction de l’émancipation.

  13. Tommilidjeuns

    Pas de panique, la disparition des abeilles va enfin mettre tout le monde d’accord… Le documentaire d’hier soir sur Arte fait réfléchir ceux qui ont encore quelques neurones et remet les prétentieux petits humains à leur juste place : plus d’abeilles, donc plus de fleurs, finies les plantes, donc la bouffe, les animaux, et les humains n’auront plus qu’à se becqueter entre eux…
    Et fini les bavardages stériles. Ainsi soit-il.

  14. Joshuadu34joshuadu34

    …ben ouais, mais l’téléphone, ça donne le cancer… arf !

    Non, franchement, quitte à chercher des solutions économiques, ce serait quand même mieux d’en chercher qui soient réalisables et intelligentes… Sans compter que, encore une fois, la proposition du télétravail à mi-temps, cela signifie clairement une casse sociale importante là où, déjà, elle est hallucinante… Faudrait déjà se renseigner sur la société US avant d’envisager une solution sociale là bas… Et puis, avant de passer au télétravail US, déjà, pourquoi ne pas réduire les émissions de gaz en relocalisant la production, agricole notament, ce qui permettrait de réduire le nombre d’avion cargo, ainsi que le nombre de camions sur les routes ! Tiens, savez vous que, pour la seule ville de Rouen (110 000 habitants), ce sont 10 000 camions qui la traversent chaque jour ? Et puis, cette relocalisation signifierait travail de proximité, donc moins de transport, plus de salaires, plus de social, plus de possibilités pour tous, y compris écologique… Et, à ça, on pourrait aussi reconstruire les transports en commun de proximité, plutôt que de continuer à laisser nos braves dirigeants les détruire…

  15. Rémy

    bonsoir et merci de me répondre;
    PIM, je ne suis pas un drogué aux énergies fossiles, et TASSIN, c’est justement parceque je réfléchi plus loin que le bout de mon nez que je vous pose cette question si simple.
    PIM, tu ne peux pas sérieusement dire que le chomage est un problème secondaire !! je vais t’emmener dans certaine ville complètement out niveau travail, ou bien encore mieux devant des salariés venant d’apprendre qu’ils vont être virés, on verra si tu leur tient longtemps ce discour !!!!!!!!!!!!! ( à mon avis je te donne 5 secondes avant de te faire taire …)
    TASSIN, tu souléves une donnée, qui à mon avis , est cruciale : pourquoi cette augmentation du kilométrage moyen et quotidien ?
    comme on a fait du tout voiture ( voyez, je suis pas en désaccord avec vous ), une mauvaise gestion de l’aménagement du territoire, doublé de la libéralsation à outrance du marché de l’immobilier, ça a fait que les salires moyens se retrouvent à se loger à perpette. et ils se déplacent pour aller travailler à l’usine Peugeot ( non, je blague !! ).
    ce que j’essaye de vous faire comprendre, c’est qu’avant de taper sur la tête du citoyen lambda qui n’en peut mais, il faut impérativement
    faire les conversions économiques et industrielles.
    MAIS AVANT !
    fabriquons moins de voitures, ok, mais avant ouvrons d’autres usines pour les salariés de l’automobile, AVANT.
    faisons chier nos élus pour un aménagement du territoire cohérent et un contrôle du marché de l’immobilier, que tout le monde se loge
    au plus près de son lieu de travail.
    réactivons une loi qui date des années 90, qui avait créée une péréquation financière entre ville riche ( car beaucoup de bureaux et peu de logements ) et ville pauvre ( car pas de bureaux, que des logements ), pour amoindrir ce que les gens vivent ( mal ) en région Parisienne : le travail au sud ouest, le logement au nord est, ce qui est un non sens, nous sommes d’accord.
    pour finir, je vais vous donner un exemple : ici, dans le Nord Pas de Calais, nous avons décidé de fermer les mines, enfin plutôt que la puissance publique accompagne la fermeture des mines. Résultat, nous avons mis quasi 30 ans pour fermer la dernière, mais il n’y a eu AUCUN chômeur.
    Voilà, alors je me permet de vous reposer la question simple : qu’est ce qu’on fait ????
    vos idées ???
    vos solutions ???
    au plaisir de vous lire et d’échanger
    Rémy

  16. Pim

    Remy : oui je connais bien le problème du NPdC dont je suis originaire. Les gens sont tellement attachés à leur petite vie qu’ils ne voient que le maintien de leur emploi à n’importe quel prix, y compris celui de la planète. Tout ca pour pouvoir continuer à bouffer des chips affalé dans un canapé devant la téloche.. je trouve ca un peu triste de ne pas rélfléchir plus loin que le bout de son nez et de ne pas accepter ou tenter une reconversion.
    Pour les idées/ solutions qu’on pourrait proposer, elles sont nombreuses sur le site, mais évidemment, la plupart sont utopique sans l’intervention des pouvoirs publics et des entreprises. Tu le dis très bien toi même en citant l’exemple de l’aménagement du territoire. On pourrait aussi citer la reconversion de ronopigeot dans les TEC par exemple.
    Bref, il n’y a pas de solution personnelle simple au problème. Manger bio dans son coin, pédaler dans son coin, consommer moins etc. n’a aucun intérêt (excepté le militantisme et sa bonne conscience) si personne ne suit le mouvement.

  17. cycliste alcoolique

    @PIM & Remy

    « On pourrait aussi citer la reconversion de ronopigeot dans les TEC par exemple.  »
    C’est une des propositions (among others) du plan Marshall de Jean-Marc Jancovici dans son dernier bouquin (trois ans pour sauver la planete).

  18. Rémy

    PIM, tu me désole…
    après envoyer sans hésiter des centaines de milliers de personne au chomage en affirmant que ce n’est pas grave, voila maintenant que de toute façon, ces gens ont une vie sans aucun intérêt à bouffer des chips affalés devant la télé…..
    tu te permets beaucoup de choses à l’égard des autres cher ami !!!
    qui est tu pour porter comme cela des jugements de valeur sur la vie des autres ???
    en gros tu les claques au chom’du et devant jean pierre pernault, et ça suffira bien pour eux, hein ???
    et tout ça pour quoi ? pour avouer toi même que ce site regorge d’idées….utopistes, donc irréalisables !
    bravo.
    je pense aussi qu’il faudrait une bonne fois pour toute arrêter de se prendre pour les sauveurs de la planète, rien de moins !
    que l’homme soit en danger, je le conçoit…mais la planète !!
    elle a attendu après PIM, bien sur !!
    t’inquiètes pas va, elle a pas besoin de nous, et d’ailleurs elle le montre : un volcan éternu, boum, plus d’avion ; une petite faille dans un océan, crac, 250 000 morts en Asie du sud est….
    la planète était la avant nous, elle le sera la après nous.

    Rémy

  19. Pim

    et toit Rémy qui es tu pour dire que l’emploi est plus important que la préservation de la planète? D’ailleurs je n’ai jamais dit que je souhaitais que tt le monde soit au chomage, mais que conserver les usines autos sous pretexte de « ca fait d’l’emploi » c’est completement con. Donc si on ferme ces usines, ca créera (hélas) du chomage, mais ce sera temporaire, le temps d’une petite reconversion pour ces gens.
    Et tu deformes fortement mes propos à la manière des journalistes, en tronquant des morceaux de phrase, puisque j’ai dit aussi que les idees du site etaient utopistes sans intervention des pouvoirs publics, des entreprises et d’une volonté politique forte. Ainsi, tu ne vaux pas beaucoup mieux….

    Sinon sur la « vie sans intéret des gens », je trouve qu’il est 100x plus intéressant de ne pas avoir d’activité professionnelle, vivre en quasi autarcie de la culture de ses légumes et quelques chèvres au fin fond du Cantal, vivre de quelques marchés de ci de là etc.
    que d’avoir un boulot de merde au SMIC dans une usine à bagnoles, une vie de de merde, une vieille caisse de merde, et etre un gentil Con-Sommateur tellement abruti par une semaine éprouvante de travail et décomposante de télé qu’on achète n’importe quoi le samedi aprem au supermarché ….
    Mais évidemment, vivre simplement, ce n’est pas un mode de vie très Sarko-approuved, ca laisse du temps pour réfléchir sur la société !

  20. Tassin

    @ REMY :

    Tu m’as répondu exactement ce que je voulais exprimer dans mon message 🙂 Je suis tout à fait d’accord avec toi, la culpabilisation n’a aucune chance de faire bouger qui que ce soit. Si on ne propose pas du mieux, en misant sur l’augmentation de la qualité de vie sans voiture, sans I-phone etc, rien ne changera.
    J’aime beaucoup la position de Paul Ariès sur cette question, qu’il faut rendre la Décroissance désirable et devenir une gauche antiproductiviste optimiste contrairement au discours écolo « classique ».
    Pas de salut hors de la politique.

    Maintenant faut savoir aussi que les politiques sont élus par… les gens! Et que les gens sont manipulés par les gros dinosaures politiques au travers des médias et la conso de masse, ce qui rend difficile le changement.
    Mais il reste un espoir 🙂

  21. Rémy

    PIM, arrêtes svp de parler au npm de la planète.
    elle a pas besoin de nous….
    tu dois pas me lire, je ne dis pas qu’il faut conserver les emplois, et ne parle pas de « petite  » reconversion.
    ça sera forcément une reconversion gigantesque de l’industrie et de l’économie, ça prendra du temps ( cf : 30 ans pour les mines dans le Nord ).
    ce que je souhaite, c’est de mettre en place cette reconversion AVANT
    toute chose, sinon, ça va précipiter une masse énorme de personnes dans la merde !!
    et encore une fois, ne porte porte pas de jugement sur eux enfin !!
    vie de merde, voiture de merde, télé idem, CON sommateur, et oh,
    respecte l’Homme, merci, c’est quand même la première des écologies, non ??
    tu remarqueras que je m’abstiens de tout commentaire sur ce que tu propose au Cantal…
    et merci de laissser Sarkozy ou il est, il y est très bien, qu’il y reste !!
    Rémy

  22. Raghnarok

    Pourquoi toutes les discussions dégénèrent toujours sur ce site?

    @Rémy: Tu n’as pas tors sur le fond, malheureusement la peur du chômage est très bien utilisée par l' »élite » politique pour nous maintenir dans une société de surproduction et surCONsommation… C’est dommage, on pourrait faire tellement mieux avec tellement moins grâce à la technologie d’aujourd’hui.

    @PIM: Tu as totalement raison, mais tu ne peux pas expliquer ton point de vue comme ça. Si tu dis à ton interlocuteur que c’est un gros con qui vit que pour travailler plus et pour au final vivre moins bien, il ne t’écoutera même pas… Essaye de lui faire comprendre ce qui va pas au lieu de balancer à la tronche comme ça… Et ma remarque s’étend un peu à toutes les personnes qui écrivent sur ce site.
    Montrons aux autres que les possibilités sont la, pas que leur vie est pourrie et sans intérêt…

  23. Joshuadu34joshuadu34

    L’utopie, ce n’est pas l’irréalisable, mais l’irréalisé ! (Théodore Monod)

    Quand au problème d’emploi… désolé d’apprendre à certains que le monde ne s’arrête pas aux frontières françaises, que ce monde de globalisation cherche, déjà, le profit à tout prix, n’hésite pas une seconde à délocaliser, même sans prendre en compte les revendications écologistes d’un pays, uniquement pour tirer encore plus de profit, et que, revendication où pas, le plein emploi franco/français n’est plus qu’un « doux » souvenir ! A moins, bien sûr, d’accepter de diviser par 6 le salaire français et d’atteindre ainsi le niveau merveilleux des USA où plus de 40 % de la population est SOUS le seuil de pauvreté, même en travaillant (les places à temps plein payées 700 dollars étant légion) ! Quand bien même nous accepterions ce postulat, il est quand même assez surprenant de parler de la terre en ne prenant en compte que la population française dans le contre-argumentaire… Je ne pensais pas que la majorité de la population mondiale avait un revenu descent, que le niveau de vie général pouvait servir à la justification d’une quelconque destruction (j’étais même persuadé que c’était le contraire…) et pouvait justifier, pour maintenir ce niveau de vie, le sacrifice ! Tiens, j’étais, inculte que je suis, même persuadé que ceux qui paient aujourd’hui le plus lourd tribu à nos pollutions (Bengladesh, Inde, Zones desertiques, etc…) sont les mêmes qui ne survivent même plus ! Me voilà rassuré, nous pouvons continuer à polluer ! Le bénéfice tiré par l’ensemble de la population mondiale du progrès justifie au moins ça (du moins, dans vos rêves) !

  24. Pim

    merci Rémy, on est à peu près d’accord sur le fond finalement. Je me moque juste que la reconversion soit avant ou après, je souhaite qu’elle soit faite.
    Je ne juge pas les gens, je trouve juste que c’est triste d’être dans une telle situation et de ne pas s’en apercevoir.
    Et oui OK Raghnarok, je suis pas bon en communication. Le DTA de mon entreprise m’a conseillé une formation « communication, diplomatie et politiquement correct » en lisant mon rapport avant hier… Je suis souvent un peu cru dans mes propos.

  25. Marcel RobertMarcel Robert

    Heureux de voir que cet article suscite de nombreux commentaires, même si comme Raghnarok je déplore le fait que les discussions aient tendance à dégénérer depuis quelques temps sur Carfree. (la contrepartie du succès sans doute avec l’arrivée de nombreux internautes aux vues très opposées)
    Je réagis juste au message de Tom34 car j’avoue ne rien avoir compris à ton calcul… Tu dis: « 1l brulé en 2h correspond à 21915 m2 de forets pendant 2h »… mais ça revient à dire 5m2/an, non?

  26. Anartoka

    Dans un mois et demie, je serais au chômage. Ma copine est au chômage. Un bon nombre de mes ami(e)s sont au chômage. Nous sommes heureux. Un ptit boulot de merdre ici et là pour freiner la répression de Paul (emploi). Bref, nous sommes décroissant, on mange bio, autonome et heureux.

    Mais nous avons une arme que les chômeurs « traditionnel » n’ont pas : la solidarité du groupe (ou communisme libertaire), la culture

  27. Raghnarok

    @Anartoka:
    Si c’est pas trop indiscret, ça m’intéresse vraiment de savoir plus précisément comment vous vivez, petits boulos, logement, nourriture, hobbys.

  28. Rémy

    franchement, je vois pas en quoi ça dégénère ??
    il faudrait que PIM dise lui aussi ce qu’il en pense, mais nous sommes restés corrects dans nos échanges, non ??
    JOSHUADU34 : si je te suis bien ( pas sur, hein ), comme le niveau de vie général est très faible ( c’est vrai ), il ne faut donc pas essayer de garder un minimum dans les pays occidentaux ?? si nous sommes tous au chom’du, ça va aller mieux au Bangladesh pour autant ????
    ANARTOKA : le but dans la vie est donc d’être au chomage ? ce qui signifie en clair, je rejette cette société, je ne veux y participer…pourquoi pas, mais tu ne penses pas que c’est un peu simple ? comment compte tu participer pour la collectivité ? ( tu vas bien tomber malade un jour ou l’autre, l’école, les pompiers, etc, etc, tu participes comment ? )

    Rémy

  29. Pim

    Je pense que Marcel ne faisait pas spécialement allusion à notre débat un peu enjoué! Je suis assez d’accord tout de même avec Marcel, j’ai remarqué la meme chose depuis quelques temps..

    Remy : quand on parle d’un niveau de vie minimum en France, c’est déjà un niveau de vie très destructeur/couteux pour la planète d’un point de vue ressources. « Si tout le monde vivait comme les smicards, il faudrait 2/3/4/5/10 planètes »? Je te conseille de lire « comment les riches détruisent la planète » d’Hervé Kempf, 6eur à peine en librairie et tu comprendras ce que le mot RICHE veut dire…. enfin le sens avec lequel on l’emploie souvent ici.

  30. Urb

    @ANARTOKA
    Juste pour savoir tu sais au moins d’ou viens l’argent que te donne Paul (emploi) ?
    Ce sont ceux qui travaillent regulierement et surement une partie des impots de ces meme personnes.
    Mais si tout le monde fait comme toi et ta copine, qui va donner les sous a Paul (emploi) ?

    ce genre de style de vie c’est l’exemple de PIM plus haut(chevre, culture, etc) ce n’est valable que pour une minorité de personnes.

  31. Joshuadu34joshuadu34

    le réel problème, et le seul qui permettrait de débloquer cette situation, ne tiens pas dans cette constante d’un discours généraliste, où, autrement dit, dans le niveau de vie général, mais il est totalement dans le niveau de vie de quelques uns, de ces individus qui, seuls, possèdent l’équivalent de PIB de pays entiers ! Tant que ce point existera, rien ne sera possible ! Pour schématiser, ce n’est pas en taxant les mouettes qu’on empêchera la pêche au thon ! Il faudra passer outre ce tabou ridicule tendant à faire croire qu’il est normal que de telles puissances financières soient dans seulement quelques mains ! Cette concentration de puissance est, de plus, dans les mains de ceux qui nous maintiennent sous la coupe d’un consummérisme débridé, qui nous font accepter la surproduction (20 % des textiles produits partent à la benne, 25 % des denrées alimentaires produites suivent le même chemin, et, dans certains domaines, tel l’electroménager, on dépasse les 80 %), surproduction qu’il n’est surtout pas question de redistribuer, et ce sont les mêmes qui nous privent de la valeur travail, celle-ci diminuant continuellement (alors que la productivité suit un chemin inverse)… et, étonnement, ce sont les mêmes qui pronnent et usent de mesures anti-écolo, tel la production à flux tendu, la réduction des sécurités, la délocalisation, l’exploitation minière, pétrolière et autres des pays pauvres pour des sommes dérisoires, et ce sont aussi les même qui détruisent l’aspect social des sociétés occidentales pour augmenter leurs profits et pouvoir tenter d’obtenir encore plus de pouvoir en spéculant pour mais aussi contre les valeurs (cf Soros pariant contre la Grèce et l’Europe qui ne sont plus, pour eux, que des valeurs, des moyens d’obtenir des gains). Mais, le plus « drôle », c’est que ce sont eux aussi qui nous disent que ce monde là est normal et que nous croyons !!!

  32. lecteur

    Je ne comprend pas le = Un million d’années

    je croyais que le pétrole a été formé entre – 300 et – 150 ou – 100
    millions d’années

    et est donc un filtrat hyperconcentré pendant une telle durée

    est-ce donc en Un million d’années qu’il se forme et non 150 ou 300

    Merci de votre reponse

  33. Rémy

    JOSHUADU34 : pour le coup, je suis entièrement d’accord avec toi .
    je pense quand même qu’il y a de moins en moins de gens qui les croient….
    le problème est , aussi !! , que le personnel politique des pays occidentaux , de gauche ou de droite ( je ne parle pas des extrèmes ),
    est complètement formaté , entre autre par les sois disante « grandes écoles  » qu’ils fréquentent tous ( et toutes ), mais aussi par le discour ambiant de ces grands groupes ou fonds spéculatifs.
    nous allons avoir bien du mal !!
    et je ne crains que les seules solutions qui viennent seront encore et encore de taxer les mouettes !!
    Rémy

  34. Tom34

    @ Marcel Robert
    > Je réagis juste au message de Tom34 car j’avoue
    > ne rien avoir compris à ton calcul… Tu dis:
    > « 1l brulé en 2h correspond à 21915 m2 de forets
    > pendant 2h »… mais ça revient à dire 5m2/an, non?

    Peut-être. Mais crois-tu que l’automobiliste attende une année avant de recommencer à polluer ?

    Non, il pollue en continu. Donc le bon calcul est la surface de foret nécessaire pour ABSORBER EN TEMPS REEL la pollution émise.

    Et là, c’est encore plus inquiétant, malheureusement.

    A+
    TOM.

  35. Anartoka

    Il va bien falloir un jour soulever la question tabou du salaria. Il y a des millions de chômeurs et de travailleurs pauvres. Il est évidant qu’il faut consommer moins, donc travailler moins, donc partager le travail et par conséquent partager les richesses.

    Et pour info, être au chômage en CDI aujourd’hui, ça n’existe plus. C’est du CDD précaire… une alternance entre Pôle Emploie, du taf à la con et des stages encore plus à la con, bien souvent humiliant.

    Pour répondre à une autre question :
    Studio à 2 : loyer 150€ (300€ – CAF) + charges, internet, assurance, mutuelle, amortissement meuble, électroménager, etc.. on va arrondir à 250/300€ par mois.
    Bouffe bio (pas toujours) environs 400€/mois (pour deux, possible à réduire en ne prenant pas de bio ou direct exploitant).
    Pas d’enfant….
    + Voiture ultralimité (à supprimer totalement!)… déplacement à vélo…. sortie avec des amis…
    Donc, on peut quasi arrondir à 1000€ les dépenses par mois (et on vie très très bien)… Avec deux salaires (enfin un chomage + un salaire au dessus du smic), cela le fait tranquille. On économise… on investie même : achat de 2Ha de terre biologique avec la ferme intention d’y construire une ferme pédagogique. Autoconstruction d’une maison en paille autonome : 50000€ (n° de maison écologique novembre 2009). Quand je dis autonome, c’est en énergie, eau et nourriture (ou presque).
    Bref, communisme libertaire, solidarité, entraide, autonomie, décroissance…

    Et c’est insupportable de laisser entendre qu’un chômeur ne fait rien. Nombreux sont ceux qui ont une vie associative, militante ou autre, une activité non-économique certes. Moi, je me considèrerais comme travail social et non chômeur ou chercheur car j’expérimente d’autres formes de sociétés et pour cela je mérite mon chômage (surtout que je cotise quand je travail, je consomme (tva), etc…)

  36. Tassin

    100% sur la ligne d’Anorka.
    Perso avec 2 salaires on doit dépenser entre 1300 et 1500€ par mois mais essentiellement à cause des 2 bagnoles obligatoires dans le coin (sisi je vous jure pourtant je suis très vélo) et des 5 pleins par mois (de la folie). Sans ça on tomberait à 1000€ sans pb.
    A la rentrée déménagement plus près de ma zone de vie et vente d’une bagnole.

    @ Anorka : Chapeau la maison paille, c’est exactement mon projet aussi une maison GREB ou nebraska circulaire. Pour l’instant on met des sous de côté :-).

  37. Yôm

    Encore un excellent article, une juste mesure des choses.

    A noter que le processus de photosynthèse qui débuta il y a 2 milliards d’années, dégagea la quantité suffisante d’oxygène nécessaire à la formation de la couche d’ozone, elle même indispensable à l’épanouissement de la vie à la surface des continents, en l’espace de 1,6 milliards d’années.*

    N’en déplaise au guignol allègre, la couche d’ozone que l’on fout en l’air en un siècle est le fruit d’un travail végétal de piégeage du CO2 atmosphérique long d’ 1,6 milliard d’années.
    Une bagatelle, n’est-ce pas?

    *source: « Le guide illustré de l’écologie » de Bernard Fischesser, éd de La Martinière

  38. goupilette

    Merci Xavier

    D’après un rapport de l’IMechE, l’Institut britannique de mécanique avancée, l’installation de 100 000 arbres artificiels permettrait de capturer la totalité des émissions de CO2 des voitures, des logements et des industries légères de la Grande-Bretagne.

    Quel coût pour ces arbres synthétiques?

    D’après les estimations, un arbre artificiel aurait un coût de 13 600 euros. De quoi freiner les gouvernements dans leurs investissements, quand on sait que le seul gain sera écologique, et qu’il faut installer une énorme quantité d’arbres si l’on veut supprimer la totalité des émissions de CO2 d’un pays!

    Cette solution paraît tout de même excellente à court terme.

    Mais n’oublions pas qu’il ne suffit pas de supprimer le seul CO2 qui est émis par les voitures…

  39. Tassin

    @ Goupilette :

    Des arbres artificiels! Mais où va-t-on?
    Il n’est même pas venu à la tête des guignols irresponsables qui ont pondu ça que les vrais arbres sont… gratuits? Et qu’ils créent un éco-système contrairement aux poteaux électriques.

  40. CarFree

    Ah les arbres artificiels… Rien que le concept, c’est déjà tout un programme… sans doute inspiré du film-culte « Soleil Vert » qui décrivait un monde… sans arbres!
    Plus sérieusement, avec les arbres artificiels, on est en plein dans l’enfumage, le techno-capitalisme face au réchauffement climatique:
    http://carfree.fr/index.php/2010/03/03/le-techno-capitalisme-face-au-rechauffement-climatique/
    C’est typique le genre de fausses bonnes solutions destinées à faire croire qu’on pourra continuer à ne rien changer. Et dans le détail, c’est gravissime : SVP, merci de nous renseigner sur le bilan carbone de l’opération (des chiffres? des sources?). Construire des centaines de milliers d’arbres pour piéger le CO2, cela représente quoi en matières premières extraites, transportées, en énergie consommée et … en émissions de CO2?

  41. goupilette

    Les arbres ne sont pas gratuits et ne sont pas les vôtres, chaque parcelles de forêts appartiennent tous à un propriétaire, dont moi !

    Dans un système de postcombustion, les gaz résultant de la combustion du carburant dans l’air (gaz de combustion) ne contiennent qu’une infime quantité de CO2. On piège celui-ci en injectant ces gaz de combustion dans un liquide qui absorbe uniquement le CO2 (par exemple un solvant organique comprimé ou refroidi). On peut ensuite libérer le CO2 presque pur de ce liquide, le plus souvent en le chauffant ou en diminuant la pression. On utilise déjà à grande échelle des processus de séparation similaires pour éliminer le CO2 du gaz naturel.

    Dans un système de précombustion, on transforme tout d’abord le combustible primaire en gaz en le chauffant au moyen de vapeur et d’air ou d’oxygène. De cette conversion résulte un gaz contenant principalement de l’hydrogène et du CO2, que l’on peut facilement séparer l’un de l’autre. L’hydrogène peut ensuite être utilisé pour produire de la chaleur ou de l’énergie.

    La combustion de gaz oxygéné utilise de l’oxygène pur pour brûler le combustible au lieu d’utiliser de l’air qui ne contient que 20% d’oxygène et de l’azote en grande quantité. Cette combustion produit un mélange gazeux composé essentiellement de vapeur d’eau et de CO2. La vapeur d’eau peut ensuite être facilement extraite du CO2 par refroidissement et compression du flux gazeux. Toutefois, il faut au préalable séparer l’oxygène de l’air quand on a recours à ce processus, ce qui est assez complexe.

    Plusieurs procédés industriels utilisent déjà des systèmes de piégeage similaires, par exemple la production d’urée ou d’hydrogène et la gazéification du charbon.

  42. goupilette

    Bonjour à tous

    Des chercheurs américains ont présenté un dispositif capable de filtrer l’air ambiant et d’en extraire le dioxyde de carbone (CO2).

    Baptisé arbre artificiel par ses concepteurs, ce système est présenté comme l’un des moyens de contrecarrer le réchauffement climatique en cours.

    Son fonctionnement repose sur une résine adsorbante, capable de piéger, puis de relâcher, les molécules de CO2 présentes dans l’atmosphère.

    ‘Lorsque l’air ambiant est sec, le matériau absorbe le CO2, résume Klaus Lackner, chercheur à l’université Columbia (New York) et co-inventeur du procédé. Lorsque l’air est humide, il le relâche’ pour être stocké.

    Le fonctionnement de l’arbre artificiel est donc, en apparence au moins, d’une grande simplicité.

    La résine est conditionnée sous forme de fins filaments, afin de maximiser sa surface de contact avec l’air. Lorsque le vent souffle, l’air passe au travers de ce filtre, qui piège le gaz carbonique ; le matériau est ensuite confiné, plongé dans un air saturé d’humidité, et relâche le CO2 ôté à l’atmosphère.

    Celui-ci peut pour finir être liquéfié et durablement séquestré dans une formation géologique, par exemple.

    La démonstration faite au congrès de l’AGU était réalisée dans une petite enceinte de verre.

    Mais une unité pilote opérant en plein air a d’ores et déjà été construite, expliquent Klaus Lackner et Allen Wright, les deux inventeurs de cet arbre artificiel.

    Qui, d’ailleurs, ressemble bien peu à un arbre. L’unité-pilote en question est plutôt un baraquement d’une douzaine de mètres de longueur – la chambre de régénération où est relâché le gaz carbonique capturé – coiffé d’un tore d’une dizaine de mètres de diamètre où est installée la résine.

    Lorsque celle-ci est suffisamment gorgée du principal fauteur d’effet de serre, elle est mise à ‘dégorger’ dans la chambre de régénération….

    la source ;

    http://fr.news.yahoo.com/64/20091225/tsc-un-arbre-artificiel-pour-piger-le-co-d5141e8.html

    amicalement

  43. goupilette

    Ma forêt va bien merci, dailleurs la surface des forêts françaises a doublé depuis 1850 et couvre aujourd’hui environ 15 millions d’hectares, soit plus du quart de notre territoire. De nos jours, la forêt s’accroît d’environ 40 000 ha par an.

    La forêt française est la première forêt feuillue d’Europe. Elle est essentiellement privée (74 %), avec 3,8 millions de propriétaires, dont 200 000 possédant plus de 10 ha (représentant 68 % des surfaces). Les forêts publiques, de l’Etat (seulement 10 %) ou des collectivités territoriales (16 %), sont gérées par l’Office national des forêts, établissement public à caractère industriel et commercial, conformément au régime forestier. Toutes les forêts publiques et les forêts privées au-dessus de 10 à 25 ha selon les régions doivent présenter un document de gestion approuvé par l’Etat.

    La plus grande partie de la forêt française a pour vocation de produire du bois d’oeuvre de qualité, dans le cadre d’une gestion durable, c’est-à-dire soucieuse de la conservation de la diversité biologique et du maintien des potentialités des sols, en évitant toute évolution irréversible. La filière forêt-bois regroupe plus de 450 000 personnes, aux métiers très différents, mais complémentaires.

  44. Tassin

    @ Goupilette :

    « Les arbres ne sont pas gratuits et ne sont pas les vôtres, chaque parcelles de forêts appartiennent tous à un propriétaire, dont moi ! »

    J’exulte! L’apologie de la privatisation de l’espace public et de la marchandisation du vivant. Superbe.

    Sérieusement, quand je plante un gland, y’a un chêne qui pousse. Pour 0€. Et il va bouffer plein de CO2 pendant plus d’un siècle, tout en permettant à une faune et flore de vivre à ses côtés, et en fournissant en fin de compte une ressource énergétique ou d’oeuvre intéressante et naturelle.

  45. MinouMinou

    Goupilette, un peu de dignité quand même ! Tu te ridiculises ! Ahahah, merci quand même de nous faire rire !

  46. CarFree

    Et Goupilette, tu as pensé à d’immenses aspirateurs artificiels qui ratisseraient la Terre pour aspirer le CO2? Ils feraient 700 mètres de haut, on en construirait quelques millions et il n’y aurait plus de problèmes, on pourrait continuer à rouler en bagnole comme avant…

  47. MinouMinou

    Et tu as pensé à des tamanoirs géants génétiquement modifiés qui laveraient les particules fines de diesel avec leur super-langue adhésive ?

    Dans un souci verdoyant, plutôt que de les faire grossir avec des éléments chimiques, on pourrait aussi les gaver avec des oies hachées pour les faire grossir encore plus de façon à ce qu’ils soient plus rentables, et ce serait 100 % bio, équitable, éthiquable, durable et éco-compatible ?

  48. Alain

    Goupillette et « mes arbres »?
    La possession, grande maladie de l’égoïsme.
    Goupillete, je me permet de te demander de te pencher sur cette partie de texte (Paroles adressées par le Vénérable Ajahn Chah à une disciple âgée, proche de la mort). Peut-être que tu te repencheras sur ses phrase un jour pour y découvrir que nous ne possédons que les noms mais pas les choses:

    Aujourd’hui, je ne vous ai apporté aucun présent matériel, seulement le Dhamma, les enseignements du Bouddha. (…/…)

    Le Bouddha a dit que les conditions (sankhara) — qu’il s’agisse d’états physiques ou psychiques — ne nous appartiennent pas en propre ; il est dans leur nature de changer. Méditez cette vérité jusqu’à ce que vous la compreniez clairement. (…/…)

    Vous avez vécu longtemps. Vos yeux ont vu toutes sortes de formes et de couleurs, vos oreilles ont entendu tant de sons, vous avez vécu d’innombrables expériences. Mais voilà, c’est tout ce qu’elles étaient, de simples expériences. Vous avez mangé des choses délicieuses et tous ces goûts n’étaient que de bons goûts, rien de plus. Les goûts désagréables n’étaient que des goûts désagréables. Si l’oeil voit une belle forme, ce n’est rien d’autre qu’une belle forme. Une forme laide n’est qu’une forme laide. L’oreille peut percevoir un son féerique et mélodieux mais ce n’est qu’un son, de même qu’un bruit grinçant et non harmonieux n’est rien que cela.

    Le Bouddha a dit que, riche ou pauvre, jeune ou vieux, humain ou animal, aucun être en ce monde ne peut se maintenir longtemps dans un même état : tout doit subir un changement puis disparaître. C’est un fait de la vie contre lequel nul ne peut rien. Par contre, le Bouddha a dit que ce que l’on pouvait faire, c’est observer le fonctionnement du corps et de l’esprit afin de ne plus nous identifier à eux, de voir clairement qu’ils ne sont ni « moi » ni « miens ». Leur réalité n’est que provisoire. C’est comme cette maison : elle n’est vôtre que de nom, vous ne pourriez l’emporter nulle part avec vous. Il en est de même pour votre richesse, vos possessions et votre famille : ils ne vous appartiennent que de nom, ils ne sont pas vraiment à vous, ils appartiennent à la nature. Cette vérité ne s’applique pas à vous seule, nous sommes tous dans la même situation, y compris le Bouddha et ses disciples éveillés. Ils ne différaient de nous qu’en une chose : ils acceptaient les choses telles qu’elles sont ; ils voyaient clairement qu’il n’y avait pas d’alternative.

  49. goupilette

    Votre Bouddha a oublié de vous expliquer le travail fastidieux de plantation et d’entretien des forêts, et du coût que cela atteint, c’est gratuit un tracteur forestier peut-être ?

    Il a aussi oublié de vous REdire que la privatisation des forêts n’a pas besoin d’être inventée puisqu’elle existe déjà à 80 % vous savez lire ? Mes copiés collés sont surement plus intéressants à lire que vos idioties de citadins qui croient probablement pouvoir récolter une douzaine d’oeufs par jour avec 1 seule poule et 3 grains de blé ! Il est trop drôle celui qui croit pouvoir repeupler tout une forêt avec un seul gland ! Dans ce cas pourquoi ne vous l’avez-vous pas déjà fait puisque toutes les forêts sont à vous, fastoche ! Allez tas de feignants, au boulot, on vous laisse 1 pelle et 1 pioche et un gland dès la prochaine forêt qui brûle, vous rendriez plus utiles qu’en restant ici bien assis devant vos claviers en plastiques fabriqués à base de pétrole afin de pouvoir préserver vos mains des ampoules et vos vertèbres des hernies discales et de pouvoir vous congratulez entre vous de pas être des égoïstes !

  50. Joshuadu34joshuadu34

    haaa ! on ne parle bien que de ce qu’on connait, et à priori, le gland, c’est l’affaire de Goupilette !!!

    Marrant, tout de même, comme le manque d’argument pousse toujours vers le même discours : « z’avez qu’à le faire » où « z’avez qu’à y retourner, dans la nature » est, sans aucun doute, l’équivalent décérébré du fumeux point Goldwin !

    Tiens, d’ailleurs, c’est fou comme nos ancêtres ont dû être bosseurs, vu le nombre de forêts qu’ils nous ont laissé pour que G et ses semblables puissent se faire du fric !!! Néanderthal devait sacrément s’y connaître aussi, en gland…

    Quand on manque d’argument, quand tout contredit les inepties laissées, on obtient un argumentaire goupilien ! M’enfin, comme dirait Audiard, quelquefois, il vaut mieux se taire et passer pour une andouille que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute là dessus !

  51. Rémy

    j’aime bien l’idée des tamanoirs !!
    les aspirateurs à glands, c’est pas des  » trucs  » qui tournent autours de certain footballeurs ??!!!!!!!!!
    plus sérieusement, JOSHUADU34, c’est quoi le point Goldwin ?
    bonne soirée

  52. Joshuadu34joshuadu34

    Bon, quand même, j’étais pas intervenu tellement l’argument était idiot, concernant le « bien être de la forêt », mais là, on monte tellement haut dans la mauvaise foi que je n’aurais, pour Goupilette et ses statistiques fumeuses qu’une question : pensez vous réellement que le monde s’arrête aux frontières françaises ? Vous avez du être fortement déçu lorsque vous avez appris que le nuage de Tchernobyl ne s’était pas arrêté à vos frontières, non ?

    Mais déjà, rien que pour votre France (ô grandeur sublime surclassant le reste du monde), vos chiffres sont incroyables de mensonge ! Mais puisque vous semblez cultiver, avec une certaine main verte pour le coup, la mauvaise foi et une statistiquite aigue, allons jusqu’au bout de votre raisonnement, ne faisons pas, comme vous le faites, que prendre ces statistiques sur des périodes et à des endroits correspondant à ce que vous souhaiteriez que le monde soit !

    Ainsi donc, d’après vous, la fRance se repeuplerait, question forêts ? Euh, que dois-je donc faire de ces chiffres montrant que, pour la frAnce, nous sommes passé de 80 % à 28 % de surface boisées ? Vrai, si nous nous arretons sur seulement un siècle, nous assistons à un repeuplement… Sauf que ce repeuplement, quand même assez léger puisque, en un siècle, les surfaces boisées n’ont progressé que de 9 à 15 millions d’hectare, et vous le démontrez vous même dans votre argumentaire, appartient, pour les trois quarts, au domaine privé DANS UN BUT D’EXPLOITATION (vous l’aviez oublié, ça), et que, dès lors, ce but tend à raréfier une nécessaire diversité afin de favoriser les essences commercialement dignes, mais pas forcément les plus bénéfiques à la nature…

    Par contre, ce chiffre, présenté pour la fraNce, de surface totale boisée correspond à ce qui disparaît annuellement dans le monde (l’équivalent de 83 % de la surface TOTALE des forêts françaises disparait chaque année dans le monde), or, il s’agit là de forêts primaires (50 % de la disparition de forêts) qui, elles, ont un rôle essentiel non seulement pour la nature, mais aussi dans le recyclage naturel du CO2 ! Quand cette disparition est suivie de plantage, il s’agit, 9 fois sur 10, d’essences médiocres en terme d’écosystème (mais pas commercialement), même si, la plupart du temps, le rasage est suivit de culture, le soja servant à l’industrie agroalimentaire étant, de loin, le plus souvent planté (ce soja ne servira pas à l’alimentation des populations souvent pauvres des pays concernés, mais à l’enrichissement des industriels qui sucrent grâcement les dictatures qu’ils mettent en place -cf Indonésie).

    Selon Sara Olfield, la conservatrice du Jardin de conservation botanique international, déjà 10 % des essences botaniques mondiales ont disparu, durant ces dix dernières années, rien que du fait de la déforestation amazonienne, et 10 % de plus serait menacées à court terme… Ce qui ne s’était pas vu depuis la dernière extinction connue, c’est à dire depuis plus de 12 000 ans !!!

    Mais tout va bien, tant qu’on a des glands…

  53. goupilette

    Vous oubliez de considérer certains aspects…Pourquoi des plantations ? Depuis toujours et partout dans le monde, l’homme utilise le bois pour construire son habitat. Naturel, renouvelable, léger, résistant, isolant, biodégradable et esthétique, le bois dispose de nombreux atouts qui en font un matériau idéal pour la construction (plancher, charpente). Il est le matériau écologique par excellence.
    Mais attention, étant un matériau vivant, le bois est sensible aux risques biologiques : xylophages, termites et champignons. La présence de ces pathologies dans le bois d’œuvre peut à terme menacer dangereusement les constructions. Que proposez-vous comme solution de remplacement ?

  54. Rémy

    oui, et quand c’est pas du soja, c’est pour faire de l’huile de palme, la pire
    des huiles végétales alimentaire pour la santé…
    une fois, je disais à CARFREE qu’il y avait des endroits à sanctuariser, la forêt primaire en est un exemple, quitte à ce que l’ONU, qui servirait à quelque chose pour une fois, aide à un développement économique différent les populations locales, qui doivent trop souvent se soumettre à cette dictature économique et donc à déboiser, uniquement pour survivre.

  55. goupilette

    Quand il y aura plus de bois disponible en raison de l’existence des plantations carfree and Co, on devra extraire moins de bois des forêts naturelles

  56. Alain

    Goupillette, ce n’est pas « votre Bouddha » mais le bouddha car sa pensée n’appartient à personne mais est ouverte à tous.
    Je vous rappelle que les forêts ont vu naitre l’homme qui croit maintenant dur comme fer que sans homme, la nature n’existe pas. Je vous rappelle que les forêts peuvent vivre seules: regardez le grand nord du Canada, c’est plein de forêts, sans homme, et croyez-vous que ces forêts meurent ou ont besoin de nous? Nullement…

    Vous n’avez pas bien lu ce que j’ai écrit: votre message est plein de rancoeur, de haine et ne montre pas de sensibilité. Je vous laisse donc à croire à l’entretien de la nature, à croire que l’avenir de l’homme est dans le sport mécanique, et croire que sans vous, aucun gland ne saurait donner un arbre.

    Il est curieux de se voir reprocher d’être derrière un clavier par une personne qui est derrière un clavier. Mais pour ce qui est de ma vie, et tout comme je le présume pour vous, ma vie n’est pas associé à ce clavier qui n’est qu’un outil qu’il faudra détruire un jour ou qui s’autodétruira de lui-même lorsque l’homme aura tout détruit et qu’il lui faudra gratter la terre pour manger à la suite d’une quelconque guerre pour l’eau, l’air, le pétrole, les ressources minières ou tout simplement la catastrophe écologique qui montre timidement le bout de son nez année après année…

  57. MinouMinou

    Alain, ne vous abaissez plus à répondre à Goupil. Il est insensible, il est aveugle et sourd. Quand à ceux qui ne sont pas totalement aveugles, ils sont myopes, comme Rémy et URB. Cela ne sert à rien. Ils ont toujours le dernier mot avec leur argument-massue (nous tapotons sur un clavier).

    Il ne peuvent pas comprendre que ce n’est qu’une machine, qui pour nous, permet de semer quelques grains de sables dans les rouages d’une machine bien plus terrible. Et quand nous leur disons ce qu’est un ordinateur pour nous, et quel objet méprisable c’est, puisque ce n’est qu’un outil, ils font semblant de ne pas comprendre, et s’imaginent que nous irions pleurer si nous venions à en être « privé ».

    C’est pitoyable, c’est puant de mauvaise foi, d’inculture, de mensonge, d’esprit moderne.

  58. URB

    @MINOU
    « Quand à ceux qui ne sont pas totalement aveugles, ils sont myopes, comme Rémy et URB. »

    Rhooo comment tu le sais ?
    Je ne sais pas pour REMY, mais effectivement je suis myope des deux yeux (pas toujours le cas) et aussi astigmate.

    Mais bon je met des lunettes, ça corrige la vue pour avoir une vue normale.

    🙂

  59. goupilette

    Bonjour à Tous,

    Désolée d’apprendre à certains que l’accès aux informations scientifiques ne s’arrêtent pas aux frontières de carfree, que ce monde ne s’arrête pas non plus à notre belle planète bleu, laquelle dépend surtout du système solaire qui la fait vivre, et malheureusement aux éruptions solaires qui la surchauffent. Lesquelles ne devraient malheureusement justement pas bien tarder à faire une grande irruption dans nos vies, mais alors que vont devenir vos méchants petits calculs de faussaires distillés par des personnages irrespectueux envers le genre humain.

  60. MinouMinou

    « mais alors que vont devenir vos méchants petits calculs de faussaires distillés par des personnages irrespectueux envers le genre humain. »

    Tu as raison Goupil. Une poignée de scientifiques du GIEC, (sur combien 2500, 3000 ?) auraient été « coupables » de « falsifications ». Conclusion : tous sont des menteurs-terroristes-preneurs d’otages qui veulent vous priver de vos joujoux à moteur.

    C’est marrant de voir comme des goupilettes qui ne croient qu’en la science remettent en cause certaines preuves qui les font culpabiliser…ah mais j’oubliais, il n’y a aucune preuves !

    C’est bon, continuons : y’a pô d’preuv.

    Tu nous parles des éruptions du soleil…je te vois venir avec tes grosses bottes : bientôt tu vas nous dire, comme tant de lâches, que les volcans polluent naturellement donc que nous avons le droit de polluer. Quel raisonnement profond…

  61. goupilette

    Mais justement puisque le 2ème plus grand pays du monde est recouvert de forêts de quoi vous plaignez vous ! On doit pouvoir mettre au moins 20 France dedans ! Pas de quoi pleurer franchement !

  62. MinouMinou

    Franchement, c’est vrai quoi ! Goupil a raison : relativisons, nous autres catastrophistes ! En vérité je vous le dis : tout va bien. De quoi nous plaignons nous, franchement ? Franchement ? Nous chipotons.

    Franchement ! Faisons la part des choses !
    Franchement, pesons le pour et le contre, avec notre balance d’épicier.
    Franchement, ne soyons pas si radicaux, car tout va bien : la preuve, nous sommes là pour le dire. C’est donc que tout va bien. Cela saute aux yeux. Cela tombe sous le sens.

    Et s’il y a quelques imperfections, le Progrès en viendra à bout. C’est sûr. C’est clair.
    C’est clair comme deux et deux font quatre.
    C’est clair comme deux occidentaux font vingt africains virgule trente huit et des poussières.
    Et puis soyons humbles jusqu’à avouer que nos calculs ne sont pas parfaits, car c’est aussi ça le Progrès : mettons que deux occidentaux égalent entre dix et trente africains. C’est plus mieux de couper la poire en deux.
    Moralisons le capitalisme, moralisons le Progrès, moralisons la Science : limitons leurs excès. Quoi ? Une contradictio in adjecto ? Comme vous y allez, idéalistes empêcheurs de rouler en rond !

  63. Joshuadu34joshuadu34

    marrant, quand même, le discours des Ostrichettes et autres nervis d’un système pronant l’individualisme nombriliste aveugle, au moment où même leurs maîtres reconnaissent le ridicule d’un tel discours et ne tentent plus de semer un doute qui n’a, devant une évidence probante, plus aucune chance de fonctionner ! Ces maîtres en sont réduits à orienter la vision, à la spécifier pour éviter un regard global forcement destructeur d’un monde qu’ils nous vendent en surrencherissant sur des faits précis, à coup de « 11 septembre écologique », afin de détourner l’attention…

    Mais les serviteurs zélés d’une ignominie en sont encore à tenter de semer le doute, à tenter, par la reprise de discours spécistes et limités intellectuellement, de faire passer leurs mensonges pour une réalité qu’un enfant de 4 ans démonterait en quelques secondes de réflexion…

    Tans mieux, la soupe servie ne peut que nous être utile ! Leurs discours ridicules sont même la base d’une argumentation qui n’a nul besoin d’être très fouillée pour servir une prise de conscience… Là où une interrogation pourrait être bien plus efficace, ils n’ont que des certitudes dépassées depuis longtemps, y compris par les maîtres qu’ils se sont choisit, et les « renards » qu’ils voudraient se croire, au regard limité et à la liberté dictée par la longueur de leurs laisses, n’ont pas encore compris que le poulailler n’est plus, depuis longtemps, peuplé de poulets du jour, mais qu’il contient quelques loups aux dents nettement plus aiguisées que leurs crocs émoussés…

  64. goupilette

    Désolée de vous apprendre que mon petit 4×4 tout ptit n’est aussi qu’une machine pourtant il me fait des yeux rieurs dès que vous parler de grains de sable.

  65. goupilette

    Nous ne revendiquons pas le droit de polluer mais celui de vivre, tout simplement vivre, et d’avoir des rêves aussi, nous nous opposerons toujours à la poignée d’extrémistes que vous êtes. Votre écologie punitive ne passera pas, votre terrorisme intellectuel encore moins. Rien ne sert d’avoir fait de grandes études puisqu’elles ne vous permettent même pas d’être heureux, rien que l’orgueil que vous en tirer montre bien votre manque d’intelligence.

  66. goupilette

    Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
    Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
    Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
    Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
    Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie.
    Platon 400 av JC

  67. MinouMinou

    « Nous ne revendiquons pas le droit de polluer mais celui de vivre, tout simplement vivre, et d’avoir des rêves aussi »

    Oui…des rêves de gros beaufs incultes : des rêves de carrosserie, de ferraille, de vroum-vroum, d’odeur de diesel, de bitume…
    Quant à votre dieu, ce n’est pas celui qui multiplie les pains, mais le nombre de roues motrices ! Comme c’est beau !

    Quelle poésie ! Pauvre Platon, s’il se savait « cité » par de tels βάρβαροί !

    « nous nous opposerons toujours à la poignée d’extrémistes que vous êtes. »

    Oh, un résistant ! Un jour, tu seras un héros. Tu seras le Jean Moulin des Automobilistes !

  68. Joshuadu34joshuadu34

    arf ! Va falloir se dépêcher, pour Moulin, parce qu’à la vitesse à laquelle les Goupilette détruisent le monde qui les entoure, leur reste plus longtemps, pour profiter…

    Encore une fois, je constate, quand même, que nous serions d’horribles méchants, pour certains, en comprenant bien qu’être gentil, pour les mêmes, c’est détourner le regard des milliards d’humains qui crèvent dans la misère que les Goupilette du monde riche laissent après leurs pillages… Et même quand cette misère atteind leurs portes, même quand leurs actions sont destructrices, pas question de se remettre en cause…

    Gouilette, la sémantique est un art ! Vous nous reprochez notre « manque d’intelligence », mais vous devriez un peu compenser votre manque de culture… et la maîtrise de la sémantique pourrait alors s’ouvrir à vous, comme elle s’ouvre à vos maîtres !

  69. Joshuadu34joshuadu34

    J’aime beaucoup le raisonnement simpliste de Goupilette, permettant, en démontant ses arguments faciles car tellement évidents de mauvaise foi, de renforcer l’évidence de ce que nous pouvons dire, ici ou ailleurs ! Ils en deviennent même risibles quand, se posant en victime de notre « terrorisme », de nos « mensonges » et de notre « méchanceté » alors que rien n’oblige cette personne à venir polluer ici ces lignes d’un discours ridicule qui sera forcément contré, ils reprennent des arguments aussi limités que ceux du « droit à vivre » que nous aurions, dans ce monde…

    Parlons-en, du droit à vivre ! Sait-elle, cette personne, que la première cause de mortalité dans le monde est la malnutrition ! 58 % des décès, soit 62 millions de décès par an, sont directement imputables à la malnutrition et ont lieu dans les pays dits « en développement », c’est à dire duement pillés par les occidentaux ! 16 000 enfants meurent CHAQUE JOUR de cette malnutrition ! Le voilà, son droit à la vie !!! C’est « vous pouvez crever, j’en ai rien à foutre ! »

    Sait-elle que 17 % de la population mondiale, soit 854 millions de personnes, soit aussi quasiment autant que la population totale des pays occidentaux (dans le sens d’appartenence à l’OCDE, c’est à dire en uncluant des pays par définition non occidentaux, tel le Japon), souffre quotidiennement de la faim dans les pays en développement ?

    Bien entendu, qu’elle le sait, mais à priori, seul compte Sa Majesté dans la définition du bien être humain…

    Alors, si le terrorisme, sous les doigts de cette personne, c’est ne pas se comporter égocentriquement, ne pas tolérer que le système dans lequel nous vivons tue quotidiennement autant de personnes, j’avoue être plutôt fier d’être un « terroriste » ! Quand à la violence, encore une fois, cette personne oublie quand même un peu vite, quand elle nombrilise ses réactions, qu’elle n’a pas affaire à de pauvres enfants incultes, et que la violence de ce qu’elle défend fait couler bien plus de sang que tout celui qu’elle nous prête !

  70. cycliste alcoolique

    @Joshuadu34
    C’est plus de 16000 enfants de moins de 10 ANS qui meurent chaque jour.
    Mais dans beaucoup de pays, apres 10 ans, on n’est plus un enfant.
    Je suppose que Goulipette ne voit aucun lien entre notre mode de vie « confortable », son 4×4, son essence pas chère, et la misère de 80% de la population.
    Galipette: Quand tu remplis ton gros réservoir, as-tu une pensée pour les enfants et civils Irakiens tombés sous nos armes? As-tu une pensée pour les amérindiens d’Alberta mourant de cancers causés par la pollution de l’industrie des sables bitumeux? As-tu une pensée pour les pêcheurs devant quitter le delta du Niger (empoisonnés par les pétrolières) pour se réfugier dans les bidonvilles de la capitale? La liste est malheureusement longue.
    Qui sont les terroristes? Ceux qui de part leur mode de vie assassinent, tuent, empoissonnent, détruisent, imposent des dictatures dans des régions éloignées, ou bien ceux qui dénoncent ces faits?
    Il serait intéressant de connaître combien coûte directement et indirectement en vie humaine le cycle d’une voiture (destruction – utilisation – destruction) et de l’essence utilisée.

  71. MinouMinou

    « Qui sont les terroristes? Ceux qui de part leur mode de vie assassinent, tuent, empoissonnent, détruisent, imposent des dictatures dans des régions éloignées, ou bien ceux qui dénoncent ces faits? »

    Je parie qu’à cette question Goupil & co. auront une réponse toute faite, de la même façon que B.P. et les autres ont toujours un plan de com’ tout prêt en cas de catastrophe médiatisée.

  72. MinouMinou

    Et « franchement », comme tu aimes à le dire, Goupil, tu touches le sommet du ridicule en citant Platon (si on peut appeler ça citer).
    Vigoureux de corps et d’âme comme l’était Platon, il aurait exécré toute cette engeance à roulette dont tu te fais le porte-parole. S’il avait su qu’un jour ce seraient de telles valeurs qui domineraient le monde…s’il avait su que les hommes abandonneraient leurs jambes, et avec leur morale et leurs idéaux…

  73. goupilette

    Vous confondez le rien à foutre avec le rien ne pouvoir faire, j’ai déjà du mal à vivre avec un smic je ne vois pas comment je pourrais être responsable de la malnutrition de 6000 enfants avec mes petites études par contre vous qui en avez fait de très très grandes au point d’utiliser du vocabulaire que vous seuls comprenez pourquoi ne remplissez vous pas toutes ses petites mains tendues, avec toutes les heures sup que vous pourriez faire au lieu de les gaspillez ici il y aurait de quoi en parrainez plusieurs. ha ha ha les intellectuels !

  74. Joshuadu34joshuadu34

    hautes études, effectivement, puisque j’ai quand même le BAC (et oui, même si je ne l’ai pas passé précédement, il me le fallait pour exercer la profession humaine que je pratique… C’est légalement obligatoire, donc il m’a fallu le passer en candidat libre) !!! Extraordinaire, non ? Quand aux hauts revenus, encore un coup d’épée dans l’eau, mais voyez vous, contrairement à vous, je me contente de peu, préférant de loin l’amour de mes amis et des gens qui m’entourent à la possession immodérée d’objet n’ayant d’utilité que celle du reflet qu’ils jettent à l’oeil de l’autre (tiens, on dirait du Laclos)…

    Par contre, contrairement à vous, je ne me contente pas d’étaler une pseudo culture encyclopédique puisée dans Evene, préférant, de loin, lire… y compris ceux que vous citez en les dévoyant (et la philosophie d’un Platon ne vaut que quand elle est complétée d’une compréhension (et de certaines modernisations à coup de Hegel, par exemple…))…

    Chercher à comprendre, réflechir, quoi, peu passer, pour vous, comme inconcevable, mais essayez, servez vous donc vous aussi de cette chose grise qui emplis votre boite cranienne, vous verrez, ainsi, peut-être, un jour, enrichirez-vous enfin votre vocabulaire et même, qui sait, arriverez vous à développer vous-même quelques idées sans avoir à les emprunter à d’autres…

  75. cycliste alcoolique

    @Goupillete: l’Individu ne se sent jamais responsable hein? Et pourtant collectivement nous le sommes bien.
    J’ai le souvenir que vous parliez d’un 4×4 dans un commentaire précédent. SMIC et 4×4 ça fait bon ménage?

  76. MinouMinou

    […] j’ai déjà du mal à vivre avec un smic je ne vois pas comment je pourrais être responsable de la malnutrition de 6000 enfants avec mes petites études […]

    Ah oui ? Pauvre chou. Eh bien moi qui ne gagne même pas la moitié d’un smic, et qui ne suis ni un homme politique, ni un patron, ni un industriel, ni un commerçant, ni un urbaniste, ni un publicitaire, je me sens pourtant responsable.
    Cela s’appelle le sens moral, ou la civilisation. Appelle cela comme tu veux, puisque « notre vocabulaire » te fait peur. Appelle ça, si tu veux : s’intéresser aux autres, par exemple. Je dis ça à tout hasard. Cela peut être une éventualité dans un monde où il n’y a pas qu’un Goupil.

    Joshua, ne parle pas de Hegel à goupil, voyons. Pour lui culture = prétention. C’est qu’il est très humble, lui.

  77. cycliste alcoolique

    @Goupilette:
    Je gagne largement bien ma vie. En tout cas assez pour vivre comme je l’entends. Je pourrais facilement m’acheter une voiture pour faire mes 30 km pour me rendre au travail. Et pourquoi pas m’acheter un GPS pour me faire engueuler lorsque je prends la mauvaise sortie, finalement un bon écran plat HD 3D de la taille de mon salon pour oublier tout ca. Je pourrais aussi me laisser tenter de vouloir posséder posséder posséder des tas de trucs inutiles et sophistiqués fabriqués par des petites mains a 1$/jour puis importés du fin fond du monde. et participer à un tas d’activités qui pollueraient l’existence des moins nantis. Tiens! Je pourrais très bien travailler plus et m’endetter pour rouler en super 4×4 et snober les Goupilettes smicards qui font chier avec leur vieux 4×4 pourris sur la route.,
    Je préfère continuer à vélo. Je travaille également moins que je ne le pourrais. Malgré tout, il me reste souvent du fric en fin de mois que je redistribue à certaines associations mais aussi, en ce moment, en achetant de la bouffe à deux amis sans travail de mon quartier.
    Des fois, je vois trop large, et c’est pâtes au beurre pendant quelques temps. Ma fille adore ça!

  78. remy

    un petit renseignement technique pour CYCLISTEALCOOLIQUE, qui est Canadien je crois : en Europe, il existe des petits 4X4, genre Fiat Panda.
    évidemment en Amérique du Nord, 4X4, c’est forcément un gros bazard consommant énormément, en Europe, la plupart du temps aussi.
    mais pas tout le temps.
    je pense que GOUPILLETE parle de ce genre de voiture, puisqu’il est smicard.
    Quant à tous les autres : qu’il est simple de taper sur un GOUPILLETE, hein ? vous vous délectez !!
    vous pouvez comprendre qu’un citoyen lambda ne peut rien ?
    parceque les horreurs ( réelles ) que vous décrivez, ne sont pas tant du ressort de notre mode de vie.
    C’est plutôt le libéralisme effréné, le toujours plus de fric en énorme quantité pour une toute petite partie de personnes, les paradis fiscaux,
    les élites corrompues…
    c’est tout ça les désatres humains et écologiques, ce n’est pas le consommateur moyen. En gros je laisse tomber la voiture et le pétrole, et il n’ya plus d’enfants qui meurt de faim ???
    alors militons pour fermer les bourses, pour interdire toute notion de spéculation, renationalisons tout ce qui à trait au matières premières, à la vie en général…
    en bref, ayez un discour politique plutôt que de frapper le premier GOUPILLETE venu, à grand coup de réthorique, de dialectique bien rôdée par des années d’extrème gauche ( hein JOSHUADU34 ), un vocabulaire soigneusement choisi ( nervi, servile, lobby, sens moral…)
    le tout nappé de condescendance et de mépris.
    nous ne sommes pas masochistes : la culpabilisation à outrance du peuple, comme vous le faite, ne mènera à rien, si ce n’est à un rejet brutal, voir violent de votre pensée par le dit peuple.
    en ce sens, le mot terroriste est peut être bien choisi : avec vos avalanches de catastrophes, vous cherchez à faire peur, donc à terroriser.
    ET JE NE DIS PAS QUE TOUT VA BIEN, QU IL NE FAUT RIEN FAIRE !
    mais il y a le savoir faire et le savoir être..
    bonne soirée

  79. goupilette

    Il faut de tout pour faire un monde y compris un goupil et une goupilette, je ne cherche à éliminer personne contrairement à vous, chaque être vivant à droit à sa place en ce monde, quelque soit son niveau de culture générale ou l’état de son compte en banque et de l’usage qu’il en fait. J’ai en effet un petit 4×4 qui m’a coûté presque rien, il y en a à partir de 1500 € et vous feriez mieux de vous en achetez un. Il vous permettrait de participer aux randonnées du Téléthon, à la journée nationale de nettoyage des chemins et de conservation du patrimoine, à des balades pour des personnes handicapées, et à aider à sortir la voiture d’une mère de famille du fossé qui devait se rendre à son travail malgré la neige et le verglas. Et vous estimez que je pratique la dictature en faisant cela ? Je n’ai pas du tout envie de me séparer de ce petit 4×4, car il est vraiment épatant, j’ai fait une balade ce week-end, et c’était merveilleux de découvrir des vaches de montagne dans la brume du matin, puis des névés, puis des trous de marmottes, puis un chevreuil coiffé, puis un chamois agile, puis de cueillir un ravissant bouquet de fleurs des champs, puis d’aller acheter des fromages au sympathique berger perdu au fond des montagnes, celui-là même des chêvres qui se sont invité à notre pic nique, puis d’apprécier la course des nuages qui s’emparaient des montagnes, ressentir les frissons de la fraicheur changeante d’un versant de montagne à l’autre, de croiser un groupe de joyeux enfants ravis de voir des 4×4 et leurs monitrices aimable et souriante et contente d’échanger des civilités, puis en redescendant dans la vallée, admirer un couple de chevaux magnifiques qui n’attendait que notre passage pour se mettre au pas le long de la barrière, puis au trop pour se mettre au diapason de notre vitesse, puis de partir dans un galop efféréné tout le long de leur immense enclos, le spectacle de leurs crinières bonde et aubrun qui dansaient au vent et au soleil dans ce magnifique écrin de verdure fut un des points d’orgue de cette randonnée inoubliable. La conjugaison parfaite du bonheur et de la liberté, le plaisir de vivre libres et égaux en droits. Tout simplement être heureux, heureux avant d’être vieux…

  80. Joshuadu34joshuadu34

    tu sais Remy, militer, ça fait déjà quelques années que je le fais… je ne me contente pas de m’assoir derrière mon clavier pour balancer des phrases sentencieuses…

    Mais, encore une fois, j’ai réellement l’impression que tu détournes totalement le truc, là ! Goupilette se fait allumer ? Dis, t’as pas l’impression que c’est ce qu’il/elle cherche depuis un moment ? Ça fait pas très longtemps que je viens poser des mots sur ce site, mais systématiquement, ceux laissés par Goupilette sont franchement arrogants et mensongers ! Il/elle tente de décrédibiliser le site, sans jamais d’ailleurs poser la moindre question ni tenter un débat, juste en apportant un discours réducteur et castrateur, souvent à la limite de l’insulte… Et tu penses que, alors que, encore une fois, c’est Goupilette qui a choisi d’aller à l’affrontement, nous allons nous taire ??? On est sur le site de G ou sur celui de Carfree, là ??? Comme je l’ai dit (pardon, encore Minou, mais tu vas pas aimer ça), dans ton cas, même si je suis TRÈS loin de partager tes idées, je constate que tu tentes, au moins, de comprendre ce que l’on dit ! Et si il y a des chances pour que nous soyons dans un profond désaccord, je ne t’allumerai pas parce que ta démarche n’est pas celle de G, et que, même s’il y a peu de chance que je te fasse changer d’avis, une prise de conscience, déjà, du problème écologique peut permettre, en attendant une réelle réaction, d’au moins retarder l’échéance…

    Pour G, il s’agit tout simplement de se foutre de nous (du foutage de G, quoi) ! Sauf qu’il/elle n’en a pas les moyens !!! Qu’il/elle ne s’étonne pas, dès lors, de se prendre un retour !!! Surtout quand les arguments peuvent permettre, une fois remis dans leur contexte, de démontrer l’ignominie d’un système !!!

    Maintenant, à ces affirmations « on peut rien y faire », ou « vous êtes des terroristes, des violents », je n’aurais que deux réponses :

    – Ce qu’on peut faire ? Quand les possessions sont dans les mains d’à peine 10 % de la population mondiale, et que ces possessions suffiraient à donner des conditions de vie descentes à l’ensemble de l’humanité, la solution est simple, non ? Suffit de redistribuer (et cette solution n’est pas d’extrême gauche, entre nous, puisque, si on remonte aux origines du socialisme, tu retrouveras ce discours) ! On peut pas ? Penses-tu vraiment que 10 % de la population pourrait vraiment empêcher les 90 % restant de changer les choses ? Pourquoi crois-tu que la propagande médiatico-politique soit si axée sur les violences des méchants contre les gentils (regarde un peu ce qu’on te sert au JT), si ce n’est pour empêcher, justement, ces 90 % de réagir en les montant les uns contre les autres ?

    – Quand à la violence dont nous ferions preuve, encore une fois, va falloir ouvrir les yeux !!! Crois-tu que le monde dans lequel tu vis n’est pas violent ? Toute la violence que vous nous servez n’est rien à côté de celle que votre monde maintient quotidiennement ! Des dizaines de milliers de personnes meurent, chaque jour, du maintien de ce système, et le pire est encore à venir !!! Maintenant, si, pour toi ou pour d’autres ce qu’on peut proposer est violent, va falloir un peu réfléchir : Qu’est ce qui est le plus violent ? Tenter de donner à CHAQUE humain la possibilité de vivre, ou tout faire pour s’emparer de ces moyens de survie pour soi, en laissant derrière soi des morts ? Et qu’est ce qui risque d’être le plus violent ? Tenter de mettre en place cette redistribution, ou continuer comme on le fait, devant 80 % de la population mondiale qui subit notre égocentrisme en nous regardant avec envie, ce qui conduira, à un moment où un autre, à un clash violent que nous serons incapables de gérer, sauf militairement (et encore, on le voit en Afghanistan ou en Irak, cette « gestion » devra être hyper violente, donc hyper meurtrière) ? Est tu réellement prêt à accepter consciemment une augmentation de ce que tu acceptes déjà, c’est-à-dire que le coût de ton mode de vie soit comptabilisable en vie humaine ?

  81. Rémy

    Pour JOSHUADU34 : ta dernière partie de post est interessante, je vais prendre le temps pour y répondre.
    ce soir ou demain.
    bonne journée

  82. goupilette

    De Josuah
    Goupilette, la sémantique est un art ! Vous nous reprochez notre « manque d’intelligence », mais vous devriez un peu compenser votre manque de culture… et la maîtrise de la sémantique pourrait alors s’ouvrir à vous, comme elle s’ouvre à vos maîtres !

    Je vous reproche très exactement de confondre instruction et intelligence, ce raisonnement que vous même qualifié de simpliste mais tellement criant de vérité et que je ne saurais faire taire étant trop amoureuse de cette dernière.

  83. Joshuadu34joshuadu34

    1992 : Vaison la Romaine, une catastrophe climatique entraine la mort de 21 personnes
    Le gouvernement commande, suite à cette catastrophe, un rapport concernant les zones à risque en France. Ce rapport est rendu en 1995 et indique clairement toutes les zones où les risques d’inondation sont présents. Malgré celà, depuis 1995, ce sont plus de 100 000 habitations qui ont été construites dans ces zones (dont plus de 8200 dans le Var, Draguignan compris, ce qui en fait la ville de France où on a construit le plus « les pieds dans l’eau », pour reprendre « Var Matin », et ce malgré la colère des terroristes/écologistes… On voit bien le résultat, là, non ?), pourtant connues… mais c’est sans doute la faute des terroristes écologistes, non ?

    À moins que le discours de Nicolas Sarkozy, qui, en 2009 (avril), déclarait vouloir «rendre constructible les zones inondables pour des bâtiments adaptés à l’environnement et aux risques» n’ai, lui aussi, sa part de responsabilité ??? En tous cas, cela remet en cause les déclarations du Sénat qui souligne le rôle de l’urbanisation excessive dans le résultat de ces catastrophes climatiques…

    À, quand même, ces méchants écologistes qui font rien qu’à créer des inondations rien que pour prouver qu’ils avaient raison quand ils critiquaient l’urbanisation intensive et irréfléchie !!!

  84. cycliste alcoolique

    @Goupilette:
    Tu veux dire que tu aides en ce moment la polulation varoise avec ton 4×4 et ta cibie?

  85. cycliste alcoolique

    @REMY,
    En 2003, on constastait que le poids moyen de la voiture en France avait augmente de 24%.
    Alors que la technologie avait dans un premier temps reduit la consommation moyenne des voitures, la tendance s’est inversee a partir des annees 90 ou l’augmentation du poids moyen des vehicules est le principal facteur de l’augmentation de la consommation constatee.
    Les gens veulent plus gros, plus spacieux, plus haut, plus equipes.
    C’est l’argument de vente: Confort et securite. La consommation et la pollution on s’en fout. Et si le constructeur peut en plus nous donner bonne conscience en montrant qu’il font mieux que les autres. Je croise de temps en temps des hummers hybrides… Les goulipettes pourraient presque penser etre proche de la nature dans leur grosse merde lorsqu’ils/elles vont découvrir des vaches de montagne dans la brume du matin.
    En 2010, (en OCDE) 50% des voitures neuves vendues pesent plus de 2000 kg.

  86. remy

    pour CYCLISTE ALCOOLIQUE : oui, techniquement parlant, le poids
    des voitures augmente, ce qui bousille le peu de recherches effectuées par les constructeurs en matière de consommation, je suis d’accord avec toi sur ce point.
    bon , des hummers hybrides, en France….doit il y en avoir 2 !!! ou 3 !!
    mais il existe quand même des petits 4X4 : un 4X4, c’est une voiture ayant 4 roues motrices, ce n’est pas forcément un bazard de deux tonnes, même si sans les faits, à 90 %, c’est des gros bazards.
    en fait, vous devriez pas dire 4X4, ce que vous condamnez, ce sont les tous terrains et les SUV, c’est eux les gros bazards , même en 4X2…!
    bonne soirée

  87. remy

    GOUPILLETE : ton dernier post, avec les enfants heureux de te croiser, les chevaux qui partent au galop crinière dans le vent….
    je trouve que tu exagère : nous sommes quelques un ici, à vouloir dialoguer, comprendre, tout en n’étant pas d’accord avec ce qui est dit sur ce site.
    mais avec ce genre de post, tu ruines nos efforts de rentrer en communication.
    en effet je comprend très bien que cela peut passer pour de la provocation
    nous sommes quand même sur un site qui combat la voiture !
    je me sens un peu seul….

  88. remy

    JOSHUADU34 : merci de ne pas parler de catastrophe climatique pour Vaison la Romaine, ou autre.
    des très gros orages dans le midi de la France, c’est monnaie courante !
    de tous temps !!
    en disant catastrophe climatique, tu en reviens à  » vite, urgence, faut sauver la planète « .
    et puis ce mot, catastrophe, à tout bout de champ, pfffffffff;

    PAR CONTRE : et tu le dis après :c »est pas le climat, c’est les gogols qui construisent n’importe ou, les maires qui signent les permis de construire, la nabot élyzéen qui s’emporte ( pléonasme !! ).
    en fait à part tes deux premières phrases, tout le reste j’applaudi des deux mains !
    et pour la fin : non, les écolos ne sont pas méchants quand ils manifestent pour que le bon sens soit respecté, bien évidemment.
    à plus, je dois te répondre sur ton autre post
    bonne soirée

  89. MinouMinou

    « et puis ce mot, catastrophe, à tout bout de champ, pfffffffff; »

    Ben alors, comme dirait ton président : « Casse-toi pauv’ con ! »

    Certains, ici, estiment qu’il y a urgence.

    D’autres pensent qu’il est trop tard, mais veulent quand même espérer, dans le doute.

    Alors ton avis, on s’en tape. Va donner ton avis sur des sites « non-catastrophistes », des sites relativistes quoi. Ton avis de beauf inculte relativiste ne nous intéresse pas. Tu te prends pour qui, pour nous donner ainsi ton avis de relativiste, de sceptique ?
    Avons-nous l’air sceptiques, ici ?

  90. cycliste alcoolique

    @REMY:

    Ce que je condamne, c’est la société automobile en général.
    Le gars qui s’achète un petit 4×4 Fiat Panda à la place d’un Hummer hybride (ou autre truc démesuré), ce n’est certainement pas par conscience écologique, c’est qu’il n’en a pas les moyens.
    La société automobile vit sur l’apparence. Plus tu as les moyens, plus tu le montres avec ta grosse caisse, et plus tu snobbes ceux qui de par leur voiture, ont selon toi un statut inférieur.
    Tu cherches à gravir, à te mesurer à ceux qui sont au-dessus, alors dès que tu peux tu passes à la cylindrée supérieure.

    Dans un de tes commentaires, tu dis:
    « En gros je laisse tomber la voiture et le pétrole, et il n’y a plus d’enfants qui meurt de faim ??? »
    La société automobile, et plus généralement notre dépendance à l’énergie, est une partie du problème. Juste sur ce point: Ne sommes-nous pas arrivés au point ou nous produisons des bio-carburants (rebaptisés par la suite agro-carburants) en exploitant des terres arables du Sud qui auraient autrement servi à produire du ble? Putain, mais le lien n’est-il pas encore plus évident!
    Le pire, c’est que ces bio-carburants ont été vendus par nos gouvernements aux citoyens comme des carburants écologiques!

    Les autres raisons:
    L’Europe fait du dumping agricole en Afrique avec la Politique Agricole Commune, l’Amérique du Nord fait la même chose en Amérique centrale et du Sud. Idem pour la pêche. La grosse partie de la population du Sud vit de la terre et de la pêche. Nous sommes en train de les crever.

    Les actions individuelles sont assez simples:
    Réduire au maximum notre consommation et notre dépendance énergétique.
    Cela implique une reogarnisation de la société, mais surtout une décolonialisation de nos esprits. Qui veut passer au mode simplicité volontaire alors que notre société nous pousse à consommer en rond, qui veut le faire alors que nos congénères nous évaluent sur ce qu’on possède?
    Je vis dans une société, où le cycliste doit se tasser sur la route pour laisser l’automobile circuler librement, tel un seigneur des routes. Je vis dans une société, où rouler à vélo est vu comme un signe de pauvreté… Combien de « get a car » je peux entendre lorsque je pédale venant de mes congénères Nord Americains en WE qui quittent la ville pour aller pourrir un coin de verdure avec leur 4×4.

  91. remy

    oui, je suis entièrement d’accord avec toi là, CYCLISTE ALCOOLIQUE
    mais c’est une solution mondiale qu’il faut alors, non ??

  92. cycliste alcoolique

    Elle est individuelle ET collective.

    Individuel: mon action a ete de me sortir de ce systeme. Je l’ai fais a 34 ans. Peut-etre une forme precoce de la crise de la quarantaine lorsqu’on fait un premier bilan de sa vie. Je pense que je n’etais malgre tout pas trop alliene, sinon, je me serai achete une grosse caisse taillee pour les hommes en crise et un « Home cinema ». Je suis passe au mode velo et j’ai vendu les deux voitures familiales. J’ai decide de boycotter au maximum les multinationales de l’industrie agro-alimentaire, pour acheter local et si possible bio. Ce changement qui peut parraitre anodin a ete un bouleversement dans ma vie. Je realise que moins posseder c’est plus de liberte. Que moins posseder c’est etre en paix avec soi-meme. Pas de frustration de vouloir sans avoir. Mes valeurs ont change. Apres m’etr esenti pas mal seul, je me suis rapproches de mouvements qui defendent ces memes valeurs: Mouvements pour la decroissance, la simplicite volontaire, c’est la que selon moi intervient l’action collective. Je suis membre d’un parti municipal (http://www.projetmontreal.org/) qui a les pleins pouvoir dans mon arrondissement.
    Ce parti est contre la societe automobile, pour les modes de transport doux, le transport collectif, pour le verdissement… Les choses vont changer. Certains partiront peut-etre pour une banlieue lointaine ou les automobilistes pourront circuler, mais beaucoup attendent et apprecieront le changement. Un mouvement organise et structure d’individus partangeant les memes valeurs est le debut de l’action collective.

  93. remy

    merci de ces explications.
    au moins tu t’engages et tu bouges
    bonne route ( à vélo, hein ! )

  94. cycliste alcoolique

    @Remy,
    Oui – la il pleut et je m’apprete a rentrer chez moi.
    Pedaler sous la pluiee a quelque chose de magique!

  95. Rémy

    Ben alors, comme dirait ton président : « Casse-toi pauv’ con ! »

    Certains, ici, estiment qu’il y a urgence.

    Alors Minou, encore une urgence !!
    et bien que les  » certains  » s’expriment alors.
    quant à toi, je te demande de rester poli, nous sommes entre êtres humains, merci d’avance.

  96. Joshuadu34joshuadu34

    @Remy (même si je suis un peu en retard)

    Le terme « catastrophe » n’est pas choisit au hasard ! Il correspond non pas à une situation climatique qu’on pourrait presque qualifier de « normale » (quoi que, mais je vais y revenir après), mais plutôt à une imbécilité humaine qui nous pousse à accepter ce que, avec juste un peu de réflexion, on ne peut que qualifier d’inacceptable, et qui transforme une situation périlleuse en catastrophe coûtant de dizaines de vies ! Dans ce cas précis, soulevé par G dans le cadre de ce qui se passe dans le Var, comment peut-on penser une seule seconde que le fait de construire dans des zones innondables n’aura aucun effet ? Si, dans le cas de celui qui habite cette zone, on pourrait avancer une explication (manque de moyens pour aller ailleurs, manque d’information où, tout simplement, l’éternel « ça n’arrive qu’aux autres »), toute autre explication qu’une recherche de profit où de pouvoir, sans aucune considération envers ceux qui vont payer cash l’inondation, pour celui qui a signé l’autorisation de construire EN CONNAISSANCE DE CAUSE est inenvisageable !

    Pour ce qui est de Vaison, nous en sommes strictement au même point ! La catastrophe, c’est l’homme, et pas l’évènement climatique ! En 88, soit 4 ans avant que ça n’arrive, un rapport OFFICIEL avait décrit, dans TOUS les détails, ce qui se passerait à Vaison, ainsi que les moyens d’éviter un drame ! Certains habitants de Vaison demandaient, depuis, que soient mis en place les protections préconisées dans le rapport (rapport Ponton sur les risques pluviaux en Midi Pyrénées) ! Ça n’a pas été fait… et le 22 août 92, ce fut une catastrophe !

    C’est ce que dénonce aussi Carfree (enfin, si je ne me trompe pas…) : la catastrophique action humaine, l’inconscience même, et ce « ça n’arrive qu’aux autres » qui nous reviendra dans la gueule avec force à un moment où un autre ! J’avais, je sais plus sur quel sujet (ici ?), parlé de l’effet papillon (où, pour ceux qui veulent creuser ce sujet, de la théorie de Lorenz basée sur la théorie du chaos de Von Neumann appliquée à la météorologie) ! Cette théorie que beaucoup ont tenté de démonter sans y parvenir, montre que chacunes de nos actions ont une répercution ! Comment, dans le cas de ces inondations (comme dans celui de la pollution automobile, d’ailleurs), pouvons nous continuer à penser que nous pouvons jouer avec des risques de plus en plus grands sans avoir à les payer ? Comment imaginer une seule seconde qu’on puisse tirer un autre bénéfice que le bénéfice égocentrique d’une recherche soit de profit, soit de pouvoir, à décider de passer outre toute les lois de la nature en se disant que, avec un peu de chance, ça n’arrivera pas ? Combien de vies humaines sont, d’ailleurs, sacrifiables au nom du principe selon lequel ce n’est pas parce que ça pourrait arriver que ça va arriver ? Dans le cas de Draguignan, ce principe a déjà coûté 19 vies… Est-ce acceptable ?

    C’est nous que certains traitent de fous alors que c’est eux qui batissent des maisons SOUS le niveau de la mer, SOUS le niveau des rivières, en se disant que les inondations, c’est pour les autres… C’est aussi fou que d’avoir cru que la frontière serait suffisante à arrêter le nuage radioactif de Tchernobyl !!!

    Alors, oui, la situation, comme à Vaison, est une catastrophe ! Mais notre part de responsabilité, comme notre part d’acceptation, ont transformé une situation qu’on pourrait presque qualifier de normale en cette catastrophe, comme elles transformeront d’autres évènements en catastrophe !

    Au passage, et j’y reviens un peu quand même, je voulais juste signaler qu’on peut effectivement parler de catastrophe hydrométéorologiques (où climatique). Ce terme n’est pas de moi, ni même des écolos les plus durs, mais du CRED (Centre for Research on the Epidemiology of Disasters). Et leurs études montrent, sur un siècle, que l’évolution de ces phénomènes est inquiétante, puisqu’on est passé de 25 phénomènes enregistrables entre 1900 et 1910 à près de 2500 entre 2000 et 2007. Leurs courbes montrent que, si les phénomènes pluvio-climatiques ont été stables jusqu’en 1960, depuis 1960, on assiste à une augmentation phénoménale du nombre de catastrophes enregistrées… Plus de précipitations violentes, ça ne rappelle rien ? Ceux qui ont pensé « réchauffement climatique » ont gagné un vélo !!!

  97. Rémy

    @JOSHUADU34
    mais nous sommes d’accord tous les deux.
    le fait d’avoir donné le droit de signature des permis de construire aux maires qui :
    1 ) ne sont pas formés pour ce  » métier  »
    2 ) sont aux mains de leurs électeurs, voir copains, ce qui doit pas être simple , sutout pour les petites communes, pour refuser.
    3) si la commune est plus grande, ils sont dans les mains des promoteurs, ce qui n’est pas mieux !

    alors, en tant que contre pouvoir, il est certain que des associations, écolos ou non, ont un grand rôle à jouer, la Corse peut leur dire merci par exemple.

    et puisque tu parles de Vaison la Romaine, et du rapport ayant annoncé la catastrophe, je crois que c’était le même cas pour la Nouvelle Orléans ( et ses 1800 morts ), je suis pas sur, mais je pense avoir lu un roman écrit en 2001, et qui parlait déjà d’un possible problème majeur, connu de tous.
    la seule différence entre nous deux, c’est que moi je dirais plutôt catastrophe comportementale !
    mais je joue sur les mots, je te l’accorde !
    bonne journée

Les commentaires sont clos.