Jeff Luers est-il un héros?

Brûler des voitures peut vous mener en prison. Mais, est-il plus grave de brûler des voitures sans faire de blessés plutôt que tuer des gens en conduisant une voiture? L’histoire de Jeff Luers semble montrer qu’il est préférable de tuer des gens en conduisant une voiture…

Le 6 juin 2000, un journal local de la ville d’Eugene dans l’Oregon (USA) rapportait qu’un automobiliste ivre venait d’être condamné à 10 ans de prison pour avoir tué une femme en conduisant. Six jours plus tard, le même journal rapportait qu’un homme du nom de Jeff Luers avait été condamné à 22 ans et 8 mois de prison pour avoir mis le feu à trois 4×4 chez un concessionnaire automobile sans avoir fait le moindre blessé.

Si on avait encore besoin de preuves pour savoir que dans notre société, le capital et la propriété privée sont plus importants que la vie humaine, je pense que désormais les choses sont claires.

Jeff Luers avait à l’époque 23 ans et était un activiste écologique. Il avait participé à plusieurs occupations d’arbres pendant plusieurs semaines pour empêcher que des forêts soient rasées.

En 2000, il décide avec un comparse du nom de Craig Marshall de mettre le feu à des 4×4, appelés SUV (Sport Utility Vehicules) aux USA, pour protester à la fois contre les émissions de CO2 et le réchauffement climatique et contre la consommation de pétrole provoquant le financement de dictatures. Les deux activistes choisissent comme cible une concession automobile Chevrolet et prennent toutes les précautions possibles pour éviter de faire des blessés.

Les dégâts restent plutôt modérés: aucun blessé, trois 4×4 partiellement brulés pour un préjudice total de 28.000 dollars. Deux des 4×4 pourront même être réparés et revendus, le troisième est complétement détruit.

Jeff Luers et Craig Marshall sont arrêtés. Craig Marshall accepte de plaider coupable de complot pour commettre un incendie criminel et de possession illégale d’un dispositif de destruction et écope d’une peine de cinq ans et demi de prison. Jeff Luers refuse quant à lui de plaider coupable car on lui demande de reconnaître qu’il a eu l’intention d’attenter à la vie d’autres personnes.

Il est condamné à 22 ans et 8 mois de prison. Suite à une campagne internationale de protestation contre l’inadéquation entre sa peine et le fait que son action n’a provoqué aucun blessé, sa peine est commuée en 10 années de prison en février 2008. Il sort enfin de prison le 16 décembre 2009 après avoir passé 9 ans et demi derrière les barreaux.

Le journaliste Fabrice Nicolino, une des victimes de l’attentat de Charlie Hebdo et toujours à l’hôpital à l’heure actuelle, avait fait un article en 2008 pour dire tout le bien qu’il pensait de Jeff Luers: « Se battre pour la vie du vivant sur terre conduit, devrait conduire en tout cas à contester radicalement les formes d’organisation du monde existant. Et c’est pourquoi je vais écrire de ce pas à Jeff « Free » Luers, qui est pour moi comme un frère. »

Bien sûr, brûler trois 4×4 n’a eu probablement aucun impact sur le réchauffement climatique ou sur la dépendance pétrolière des USA. Il s’agit essentiellement d’un geste symbolique, payé bien cher. En cela, Jeff Luers peut probablement apparaître comme un héros.

Rappelons toutefois ce que disait Günther Anders à propos des installations nucléaires et de la « destruction des choses inanimées« :

C’est pourquoi menacer de les endommager n’a de sens et d’effet que si nous entreprenons aussi d’expliquer aux personnes impliquées dans leur production, leur mise en place et leur éventuelle utilisation, que le traitement que nous n’appliquions jusqu’à présent qu’à leurs produits (le verbe « infliger » serait ici déplacé) n’est qu’un avant-goût de ce que nous serons forcés de leur infliger à eux. Puisqu’ils nous terrorisent en permanence, ils pourraient bien se retrouver à leur tour intimidés en permanence et devoir sans cesse se tenir sur leurs gardes — tous, sans exception, et dans un ordre imprévisible. Afin que nos enfants et les enfants de nos enfants soient enfin assurés de pouvoir survivre. Et je dis bien qu’ils en soient enfin assurés et non qu’ils continuent à l’être. »

Source: Une contestation non-violente est-elle suffisante?

Aujourd’hui, le réchauffement climatique ne représente-t-il pas une menace tout aussi dangereuse que le développement nucléaire?

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

8 commentaires sur “Jeff Luers est-il un héros?

  1. Pédibuspédibus

    Bien sûr que le principe de liberté du commerce, de l’échange est bien plus fort que celui de l’intégrité physique…

    Le droit d’un Etat n’est que le reflet des rapports de force du moment, lesquels mettent bien du temps à se modifier entre deux secousses telluriques sociales…

    Lesquelles dépendent de la force des représentations : faible pour ce qui est du crédit des représentants, directement mesurable à partir de l’abstention aux consultations électorales, et ambivalente pour ce qui concerne le système de valeur singulier à l’extrême de chaque contemporain.

    Le post fordisme ne s’est pas trompé dans la méthode pour vendre ses bagnoles : non pas pour compliquer la tâche aux vélorutionnaires potentiels, mais pour capter tous les désirs et faire tomber dans son escarcelle l’acheteur réel…

    A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu:

     vivent les voyelles rimbaldiennes de la mercatique atomobiliste pétoiradante qui nous a fabriqué ce que nous ne nous lassons plus de contempler : les villes les tripes à l’air pour laisser passer le flux circulatoire…

    qu’elle est belle ma bagnole!

  2. jack

    Un autre cas similaire:
    Novembre 2004 USA : Un activiste écologiste américain risque cinq ans de prison après avoir été reconnu coupable vendredi d’avoir enflammé et endommagé des 4×4 de loisir pour dénoncer la pollution dont ces véhicules sont responsables.
    William Cottrell, 24 ans, a été reconnu coupable d’avoir endommagé ces voitures onéreux dans des concessions automobiles de la région de Los Angeles, causant au moins 2,3 millions de dollars de dégâts sur près de 125 véhicules.
    Il a notamment écrit des slogans « pollueur », ou « SUV- terrorisme » sur les véhicules, dont les ventes explosent aux Etats-Unis et en Europe, en dépit de l’opposition des mouvements écologistes.
    Le tribunal annoncera la sentence le 7 mars.

    7 mars 2005 : Il a été condamné à huit ans et quatre mois de prison par un tribunal de Los Angeles. Il devra s’acquitter d’une amende de 3,5 millions de dollars.

  3. Marcel RobertMarcel Robert Auteur

    Merci pour l’info Jack. Cette histoire semble en effet semblable, voire même d’une ampleur plus importante encore. Je ne connaissais pas. Est-ce que tu as un lien en français si possible?

  4. jean-marc argirakis

    Perso je m’en cramerais bien volontiers quelques uns de ces saloperies  de 4X4 , mais brûler des bagnoles rejette aussi beaucoup  gaz toxiques et de CO2 dans l’atmosphère .. ça manque de cohérence dans la démarche … il faut prendre le problème à la base …  et frapper plus en amont !

  5. Zeed

    Moi je fais ça tous les jours cramer et fracasser les bagnoles ( dans gta sur PlayStation). Bon d’accord c’est pas cohérent non plus mais ça permet de se défouler. . .

  6. Le CRADE

    en France aussi, il y a des gens qui brûlent des voitures gratuitement et qui sont en prison. Ils n’ont pas le discours, mais les faits sont là : des voitures en moins.

Les commentaires sont clos.