Les nouveaux délinquants

Voici une belle brochette de délinquants! Désormais, le port du casque vélo est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans et tous ceux qui n’auront pas de casque se verront notifier une contravention de 4ème classe avec amende de 90 euros.

On peut donc le vérifier, beaucoup d’hommes politiques ont raison: la délinquance des mineurs explose! En particulier, il y a de plus en plus de jeunes sauvageons qui ne respectent aucune règle. Imaginez en effet ces hordes sauvages d’enfants de moins de 12 ans sans casque vélo sur la voie publique! Terrifiant…

Et comme chacun le sait, on commence avec de petits délits comme ne pas porter de casque vélo et on finit dans le grand banditisme! D’ailleurs, on peut le voir sur les photos, ces « petits » délinquants sont de la véritable graine de racaille. Certains masquent même leurs turpitudes en faisant mine d’aller à l’école à vélo alors qu’ils sont probablement en route pour aller commettre moult méfaits.

Par ailleurs, ces délinquants sont clairement en voie de radicalisation: cet extrémisme cyclable est insupportable dans notre société automobilistique. Ces petits djihadistes de la pédale attaquent les fondements de la civilisation de l’automobile.

Certains hommes politiques proposent d’abaisser la majorité pénale à 16 ans, mais c’est à 5 ans qu’il faut l’abaisser, dès qu’ils savent faire du vélo! Car, beaucoup d’enfants de moins de 12 ans qui seront pris en flagrant délit de non port du casque vélo ne pourront probablement même pas payer l’amende de 90 euros, avec des arguments fallacieux du type « je n’ai pas de chéquier ou de carte bleue ». Et ceux qui pourront payer en liquide sont probablement des dealers. Stop à l’impunité! C’est pourquoi, il faut plutôt les envoyer directement en centre éducatif fermé ou, à la rigueur, en centre de déradicalisation avec passage du permis de conduire accéléré.

Mais surtout, il faut que la maréchaussée confisque immédiatement à ces individus de moins de 12 ans leur véhicule à deux roues, probablement volé, à des fins de recyclage pour alimenter les besoins en métaux de notre industrie automobile nationale.

La délinquance cyclable doit cesser et il faut désormais lancer une grande campagne nationale pour le port du scaphandre à vélo!

Photos: Droit au vélo

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

8 commentaires sur “Les nouveaux délinquants

  1. Patrick

    Excellent, bravo !

    L’humour nous sauvera-t-il de la bêtise ? J’aimerais y croire… mais il y a encore beaucoup de boulot…

    Patrick

  2. Pédibuspedibus

    Cette chasse à l’enfant dans l’espace public, ici en tant que cycliste non casqué, renvoie à une constante dans la police concernant ses usages, particulièrement aux XVIIIe et XIXe siècles…

    Si on voulait le « canaliser » et le « raréfier » dans nos rues – trop souvent « routières »- en le percevant comme gênant la circulation automobile, on ne s’y serait pas pris autrement…

    Je ne peux non plus m’empêcher de faire un parallèle avec une autre technique de déplacement urbain, le tram, qu’on a tendance à enfouir au nom de normes techniques comme sa vitesse commerciale moyenne, qui serait d’un piètre niveau en centre-ville :

    quelques agglomérations allemandes s’y sont essayé. Pour la seule ville de Bielefeld on aurait pu s’attendre à une requalification de l’espace public en faveur des modes alternatifs à l’automobile. Que croyez-vous qu’il se passa… ? Eh bien ces horreurs, dont je mets les liens des vues prises par Gougoule Street View en 2008 :

    – Espace viaire – 67 m de large –  avec les lignes en surface, station de tram Landgericht, vue vers le nord, quatre lignes en correspondance, à proximité immédiate du centre-ville et à 1300 m au sud de la gare centrale, 4 files de circulation dont une contre-allée, 3 files de stationnement, piste cyclable sur trottoir, espace vert central (28 m de large, soit plus de 40% de la largeur totale) :
    https://www.google.fr/maps/@52.017682,8.5335673,3a,75y,5.44h,78.53t/data=!3m7!1e1!3m5!1sz-NS8mDaQe-_QdRNt9Wagw!2e0!6s%2F%2Fgeo3.ggpht.com%2Fcbk%3Fpanoid%3Dz-NS8mDaQe-_QdRNt9Wagw%26output%3Dthumbnail%26cb_client%3Dmaps_sv.tactile.gps%26thumb%3D2%26w%3D203%26h%3D100%26yaw%3D127.77563%26pitch%3D0%26thumbfov%3D100!7i13312!8i6656
     

     
    – Station tram Rathaus, immédiatement au nord, inter station de 330 m, 6 lignes en correspondance ; deux files de circulation, trois files de stationnement, dont une en épi à gauche :
     
    https://www.google.fr/maps/@52.0197257,8.5344875,3a,75y,355.81h,72.72t/data=!3m6!1e1!3m4!1sSZGr1UHkXwJVUHlTUxDoNw!2e0!7i13312!8i6656

    https://www.google.fr/maps/@52.0193769,8.5340097,3a,75y,197.13h,71.16t/data=!3m6!1e1!3m4!1sqXon7xwf6uzThdEzXZ3oRQ!2e0!7i13312!8i6656
     

    – Début du tracé souterrain des lignes de tram, trémie du tunnel, nord immédiat de la station Rathaus, environnement très minéral avec quelques arbres :
     
    https://www.google.fr/maps/@52.0210826,8.5347124,3a,75y,327.63h,95.73t/data=!3m7!1e1!3m5!1sFKjED9DG9BA1-Eh0Swvzvw!2e0!6s%2F%2Fgeo2.ggpht.com%2Fcbk%3Fpanoid%3DFKjED9DG9BA1-Eh0Swvzvw%26output%3Dthumbnail%26cb_client%3Dmaps_sv.tactile.gps%26thumb%3D2%26w%3D203%26h%3D100%26yaw%3D140.56987%26pitch%3D0%26thumbfov%3D100!7i13312!8i6656

    https://www.google.fr/maps/@52.0211714,8.5347024,3a,75y,215.47h,73.35t/data=!3m6!1e1!3m4!1s-nZK3R6kiisS_rjLqkW6Lw!2e0!7i13312!8i6656
     

    – Espace viaire (Herforder strass) à la hauteur de la station Jahnplatz, à gauche ; on peut observer un environnement autoroutier, avec quatre files de circulation et un couloir bus. Les trottoirs par endroit sont étroits du fait de l’aménagement d’une piste cyclable dessus :
     
    https://www.google.fr/maps/@52.0234354,8.5337509,3a,75y,40.49h,91.62t/data=!3m6!1e1!3m4!1sU_bbyErWMVA-6sBtIPQT6Q!2e0!7i13312!8i6656

    https://www.google.fr/maps/@52.0238363,8.5341815,3a,75y,207.47h,62.45t/data=!3m6!1e1!3m4!1saxMtOvv9ky01lNOfODT-1g!2e0!7i13312!8i6656
     
    – Espace viaire 150 mètres au sud de la gare centrale et de la station de tram Hauptbahnhof, correspondance de 7 lignes de tram : configuration autoroutière, quatre voies avant un gigantesque rond-point, piste cyclable sur trottoir :

    https://www.google.fr/maps/@52.0264398,8.5351365,3a,75y,10.65h,86.66t/data=!3m6!1e1!3m4!1sRTd3shPd42PMbIapoms6Rw!2e0!7i13312!8i6656
     
    – Parvis de la gare centrale à la hauteur de la station de tram souterraine :
    https://www.google.fr/maps/@52.0283478,8.533967,3a,75y,356.66h,83.35t/data=!3m6!1e1!3m4!1sQRV5Lqvx4ihawm-k95yoAQ!2e0!7i13312!8i6656

    – Parvis de la gare, forte minéralité et omniprésence de l’automobile :
     
    https://www.google.fr/maps/@52.0287528,8.5336211,3a,75y,336.42h,84.53t/data=!3m6!1e1!3m4!1sozYhzxbL93BgMTOiRKkrzA!2e0!7i13312!8i6656
     

     

    …il y a vraiment une catégorie de pensée qui renverrait directement à une délinquance socio environnementale, au nom de principes fallacieux de gestion.

  3. midnight-star

    Si ces tocards de parlementaires qui votent ces lois scélérates s’imaginent que toute la sécurité du cycliste se résume au seul port du casque, c’est qu’ils n’ont rien compris et sont à coté de la plaque, peut-être ne savent-ils pas que l’obligation du port du casque a pour conséquence une forte chute de la pratique du vélo tout en ne diminuant que sensiblement le nombre de traumatismes crâniens, c’est ce qui s’est passé en Australie : 30% de cyclistes en moins pour seulement 10% de traumatismes crâniens en moins. Ce qui est une grave erreur quand on sait que l’équation  »plus de cyclistes = moins d’accidents » a été vérifiée dans tous les pays.

    Et si on commençait par le début du commencement ?

    – Commencer par faire respecter l’article 414.4 du code de la route, qui impose un écart d’un mètre en agglomération entre la voiture et la bicyclette, 1m50 hors agglomération.

    – Améliorer la formation des conducteurs en mettant l’accent sur la cohabitation avec tous types d’usagers de la route, en particuliers les usagers vulnérables. Une fois j’ai parcouru un livre de révision du code de la route : sur une centaine de pages, pas un seul vélo à l’horizon !

    – Généraliser la ville à 30 km/h pour que le différentiel de vitesse ne soit pas trop grand et que la probabilité d’être tué ou grièvement blessé lors d’un accident soit plus proche de 0.

    Mais tout ça, nos tocards de parlementaires n’en disent pas un mot. C’est tellement plus facile de déresponsabiliser les chauffards et de culpabiliser le cycliste et de lui attribuer l’entière responsabilité de ses blessures, mais ne savent-ils pas que dans 60% des accidents impliquant une voiture et un vélo, c’est le conducteur de l’automobile qui est en tort ?

    En fait le discours c’est « Porte un casque et tout se passera bien, et tant pis si des fous furieux viendront te frôler à toute allure ». Une façon de donner bonne conscience aux chauffards qui se diront : « on pourra leur faire des crasses, les renverser, ce n’est pas bien grave, ils s’en tireront à bon compte …. Parce qu’ils portent un casque ! »

  4. abil59

    C’est tellement beau 8 à 9000 cyclistes par jour « normal » devant un compteur, c’est tellement beau des petits enfants qui apprennent à faire du vélo accompagnés de leurs papas/mamans sur une piste cyclable à double sens d’au moins 2m de large, c’est tellement beau des automobilistes sympas qui laissent passer des vélos aux carrefours, c’est tellement touchant un enfant qui fait joujou avec sa sonnette et qui sourit aux cyclistes qu’ils croisent et tout ça sans casque car le risque c’est quoi finalement? Déraper sur un malencontreuse araignée qui traverse la piste cyclable sans regarder?

    Oups pardon je m’égare, l’article parle du territoire français…

  5. Sol

    C’est insupportable !!! Je pensais que c’était une blague et je découvre ce décret. Et dans 5 ans, ça sera étendu à l’ensemble de la population ? C’est d’autant plus insupportable, que les sondages ici ou là donnent le port obligatoire du casque en vélo largement vainqueur. Le sujet demande de réfléchir, de s’interroger sur le sens d’une mesure sécuritaire de cette nature. La majorité des personnes interrogés sont incapables de penser la question ! Ça fait peur ! Pas d’état autoritaire sans un peuple merdique qui lui lèche le derrière.

  6. Boris DBoris D

    Je m’interroge sur le principe de proportionnalité des peines : on inflige une contravention de 4ème classe (amende forfaitaire de 135 € minorée à 90 €) pour non-port du casque par enfant de moins de 12 ans circulant à vélo (éventuellement sur une piste cyclable ou un trottoir s’il a moins de 8 ans) exactement comme pour un chauffeur ne respectant pas un feu-rouge, un Stop ou une priorité à droite, commettant un excès de vitesse de moins de 50 km/h hors agglomération ou chevauchant une ligne blanche… broutilles mettant gravement en danger les AUTRES !

    La conduite d’une voiture « non équipée de dispositifs de freinage conformes » en revanche, c’est moins grave, vu que ce n’est qu’une contravention de 3ème classe (amende forfaitaire de 68 € minorée à 45 €) !!!

  7. Fanzy

    Bonjour Pédibus, bel échantillon de voirie, on dirait le Tram de Mulhouse.

  8. Pédibuspedibus

    …oui Fanzy, mon commentaire pourrait paraître hors sujet, mais j’essayais de travailler l’hypothèse d’une politique d’exclusion de modes de déplacements de l’espace public, pour qu’il devienne lisse et spécialement affecté pour l’usage automobile :

    – dans cette politique l’obligation du port du casque pour des cyclistes, qu’on va décourager et raréfier, deviendrait alors une opportunité – au nom d’un principe fallacieux de sécurité, très inférieur au principe de santé publique, avec la pandémie d’obésité et de comorbidités qu’il s’agirait de corriger et prévenir… -;

    – la séparation des flux avec la mise en souterrain des lignes de tram dans certaines agglomérations allemandes – au nom d’un principe technique de vitesse commerciale : comme s’il fallait franchir le mur du çon en permanence en zone dense et hyper dense… ; au nom d’un principe de gestion des réseaux, avec des réseaux maillés qui reçoivent beaucoup de lignes sur certains troncs communs (Kaiserstrasse à Karlsruhe, par exemple, avec des travaux pharaoniques qui plombent les finances de la ville avec désormais 1 milliard d’€ de dépenses programmées https://bnn.de/nachrichten/die-kombi-knackt-die-milliarde…) mais qui épargnent beaucoup d’axes viaires qui pourraient recevoir de nouvelles lignes et contribuer au désengorgement des transports publics de surface… – :

    la libération de la chaussée peut donner lieu à une piétonnisation intégrale… comme elle peut libérer la place pour la bagnole et fabriquer de nouvelles autoroutes urbaines ou des parkings de surface (Bielefeld).

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.