Vers le casque vélo obligatoire?

C’était tellement prévisible… Le casque vélo est un véritable marronnier politique. Aujourd’hui, l’idée de rendre le casque vélo obligatoire pour tous est en train de devenir un projet de loi.

On ne va pas revenir ici sur le danger que représente le casque vélo obligatoire pour le développement de la pratique du vélo urbain. Nous avons déjà abordé le sujet; il est désormais acquis, au regard des expériences étrangères, que toute obligation légale du casque vélo provoquerait une chute de la pratique du vélo.

Or, on sait désormais que la meilleure protection pour les cyclistes n’est pas le casque, mais… un grand nombre de cyclistes dans la circulation. Plus il y a de vélos et plus les automobilistes sont obligés de faire attention et de tenir compte de la présence cycliste dans les rues.

Le problème est donc assez simple, en matière de vélo, toute mesure qui complexifie l’usage du vélo est à bannir. Et pourtant, on ne compte plus les démarches pour imposer le port du casque vélo.

Au départ, cela prenait la forme de « conseils » de la Sécurité Routière, du genre « le casque c’est pas obligatoire, c’est juste indispensable ». Puis est venue l’obligation du casque pour les enfants de moins de 12 ans… Aujourd’hui, un sénateur du nom de Hervé Maurey veut faire voter une loi avec un seul article (sic!) dont voici la teneur:

Lorsqu’ils circulent, en agglomération ou hors agglomération, les conducteurs et passagers d’un cycle doivent être coiffés d’un casque de type homologué. Ce casque doit être attaché.

On voit bien la progressivité de la démarche. Au départ, on conseille juste le casque, puis on l’impose aux enfants et désormais on veut l’imposer à tout le monde. Et puis après, un autre député ou sénateur fera une autre proposition de loi sur l’obligation du scaphandre à vélo

Et pendant ce temps-là, on n’agit pas sur la seule véritable cause de l’insécurité routière, à savoir… les voitures, en particulier en diminuant de manière drastique la vitesse et en faisant réellement respecter les limitations de vitesse.

Également, personne ne parle d’imposer le casque pour les automobilistes alors que les traumatismes crâniens des automobilistes sont bien plus nombreux que ceux des cyclistes…

Et quel est le brillantisssime sénateur qui veut nous « coiffer d’un casque »? Hervé Maurey, plus connu comme le président de la commission du développement durable du sénat. C’est quand même étrange, M. Maurey est un parfait inconnu en matière de vélo et, probablement en se rasant un matin, il a eu l’idée subite de pondre un projet de loi imposant le casque vélo…

En creusant un peu le sujet, on peut découvrir que M. Maurey s’est surtout fait connaître l’année dernière pour avoir organisé, en tant que président de la commission du développement durable du sénat, un débat sur les « effets des motorisations diesel sur la santé et l’environnement« . C’était le 14 janvier 2015, soit bien avant le dieselgate de septembre 2015 qui a éclaté suite au scandale Volkswagen.

C’est assez piquant (pour les bronches) de relire plus d’un an après la teneur des échanges auxquels participaient entre autres des représentants de Renault et Peugeot. A vrai dire, ce débat de deux heures avait abouti à un résultat proche de zéro. La seule annonce officielle qui en était ressortie est la « création d’un comité d’experts chargé de mesurer et contrôler les émissions des nouveaux moteurs« .

On était en janvier 2015… puis plus rien. On ne sait pas si le « comité d’expert » s’est réuni une seule fois. En tout cas, aucune production officielle en est ressortie. Jusqu’à septembre 2015 où le scandale mondial Volkswagen faisait apparaître au grand jour que l’ensemble des normes de pollution des moteurs diesel n’étaient pas respectées par les constructeurs de voitures…

On espère donc que la proposition de loi de M. Maurey sur le casque obligatoire pour les cyclistes aura le même destin que son fameux « comité d’expert » chargé de nous éclairer sur les émissions réelles des moteurs diesel…

Et si M. Maurey veut à tout prix imposer une loi en la matière, on lui propose le projet de loi suivant, qu’on est même prêt à appeler à l’avenir « Loi Maurey »…

Lorsqu’ils circulent, en agglomération ou hors agglomération, les conducteurs et passagers d’une automobile doivent être coiffés d’un casque de type homologué. Ce casque doit être attaché.

Affiche: pmlydon.com

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

8 commentaires sur “Vers le casque vélo obligatoire?

  1. Anthony GrégoireAnthony

    Et si carfree créer une pétition pour demander l’application de cette proposition de loi : « Lorsqu’ils circulent, en agglomération ou hors agglomération, les conducteurs et passagers d’une automobile doivent être coiffés d’un casque de type homologué. Ce casque doit être attaché. »

  2. VélorutionJérôme (Vélorution)

    Vélorution, pour la même raison, a réfléchi aux arguments contre l’obligation de porter un casque, qui rejoignent ceux de la FUB.

    On peut utiliser l’argument du plus grand nombre relatif de traumatismes à la tête en voiture, mais je ne pense pas que ça puisse faire l’objet d’une campagne même pour rire, car, d’une part le second degré passe mal sur internet, et d’autre part, je pense qu’il est préférable d’utiliser l’énergie militante pour insister sur les avantages d’avoir des villes cyclables et donc le plus grand nombre de cyclistes possible et donc de ne pas décourager la pratique du vélo comme moyen de déplacement.

  3. Vincent

    Un contre-argument simple  à utiliser : si le casque était utile pour rouler à vélo en ville, les Pays-Bas s’en seraient rendu compte depuis le temps.

    Et nous, avec notre part-modale ridicule, serions plus intelligents qu’eux?

  4. alain

    Ce n’est pas que les français soient plus intelligents que les hollandais, c’est surtout que les sénateurs français sont plus bêtes que les sénateurs hollandais.
    Si ces sénateurs avaient tenu leur fonction au temps de la république romaine ou des empereurs juliens, ils auraient tous finis assassinés pour leur incompétence.
    D’ailleurs, nos sénateurs sont des cumulards. Au temps de Rome, il était très trés mal vu de rempiler un mandat.

  5. Pédibusnaturenville

    Quel lobbying serait possible pour faire obstacle aux effets possibles des sécrétions du caisson des papys du palais du jardin du Luxembourg…?

    Les experts en santé publique de l’INSERM, ceux qui voudraient bien sortir de leur neutralité mutique dans certaines ARS, ceux de l’école de santé de Rennes (École des hautes études en santé publique), leur réseautage avec des collègues à l’OMS…: comment les mobiliser pour tâcher de fabriquer un contre-feu…?

  6. JDB

    il faut lui montrer l’étude britannique sur le comportement des automobilistes citée http://www.droitauvelo.org/Le-port-du-casque-obligatoire : les voitures vont froler les vélos et il y aura plus d’accidents avec les casques !

  7. veloclublannilis

    Et que dire de ces pseudos bandes cyclables pleines de cailloux, de trous et non entretenues. Il est évident que ceux qui veulent pondre des lois sur les trajets cyclistes ne montent jamais sur un vélo.

Les commentaires sont clos.