Très « chère » voiture

Dans un article de la revue Nature, les chercheurs Mark A. Andor, Andreas Gerster, Kenneth T. Gillingham et Marco Horvath montrent que le coût d’utilisation d’une voiture est beaucoup plus élevé que ce que l’on croit, ce qui freine l’adoption de modes de transport plus écologiques. Les propriétaires de voitures sous-estiment en effet le coût total de leur véhicule. En donnant cette information aux consommateurs, on pourrait encourager le passage à des transports plus propres et réduire les émissions. Lire la suite…

Paris, Londres, New-York, découvrez le classement des villes sans voiture

👉Après une première année de recherches, d’évaluations et de comparaisons, l’équipe internationale de Car Free Megacities vient de publier le classement décernant, à chacune des 3 villes du challenge, Paris, Londres et New-York, une médaille d’or 🏅, d’argent 🥈ou de bronze🥉 pour chaque thématique étudiée.  Lire la suite…

L’équité dans une société dépendante de la voiture

Voici un rapport datant de 2011 et réalisé au Royaume-Uni par une commission officielle du développement durable sur le thème des inégalités liées au transport. Le rapport, dont le titre est Fairness in a Car Dependent Society (L’équité dans une société dépendante de la voiture), constate de manière générale que les groupes vulnérables non seulement se déplacent moins que les autres personnes, mais qu’ils supportent une plus grande part des coûts liés aux déplacements des autres, notamment la pollution atmosphérique, le bruit, les dangers de la circulation, les blessures et la criminalité. Lire la suite…

Pollution de l’air : 100 % des établissements scolaires de Lyon dépassent les seuils limites de l’OMS

D’après une nouvelle étude de l’association RESPIRE, entre 2015 et 2019, une grande majorité des 8 000 établissements scolaires de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dépassent les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en matière de pollution aux particules fines et NO2. À Lyon, Grenoble, Chambéry et Annecy, tous les établissements sont exposés à des concentrations dangereuses pour la santé. Lire la suite…

Les voitures sont-elles vraiment notre plus grande erreur?

Bien sûr. Mais permettez-moi de nuancer un peu. Je ne parle pas de la plus grande erreur de l’homme. Et je ne considère pas les faiblesses humaines ou les faiblesses innées comme des erreurs. Ce dont je parle, c’est du choix rationnel que nous faisons, en ce moment même, de consacrer nos ressources physiques, notre temps et notre énergie créatrice à faire une chose plutôt qu’une autre. Lire la suite…

#SeDéplacerMoinsPolluer

Selon un arrêté publié au Journal officiel mercredi 29 décembre, les publicités automobiles devront faire la promotion de la mobilité active, du covoiturage ou des transports en commun à partir de mars 2022. Désormais, les publicités pour les voitures devront en effet comporter un message d’information encourageant des pratiques vertueuses, sur le même modèle que les messages du type « Evitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé » imposés depuis 2007 dans l’alimentation. Lire la suite…

La voiture électrique ne nous sauvera pas

Un article intéressant du site The Conversation (en anglais) nous apprend que les personnes qui se déplacent quotidiennement à vélo émettent 84 % moins de CO2 que les autres (dans le cadre de leurs déplacements quotidiens) et que les émissions de CO2 du vélo sont environ dix fois inférieures à celles d’une voiture électrique (et environ 30 fois inférieures à celles d’une voiture à combustible fossile). Pour s’attaquer aux crises du climat et de la pollution atmosphérique, il faudrait donc réduire au plus vite tous les transports motorisés, y compris les voitures électriques. Devinez pourtant vers qui se tourne toute l’attention médiatique ou politique pour résoudre la crise climatique et environnementale? Lire la suite…

Comment réduire la mortalité routière

Nous avons enfin trouvé la solution pour mettre fin à l’effroyable mortalité routière qui tue chaque année depuis des décennies des milliers de gens sur les routes. La crise sanitaire du Covid-19 durant l’année 2020 a montré en effet qu’en diminuant massivement le trafic automobile, la mortalité routière baisse très fortement. Lire la suite…