Flyer d’information sur le diesel

Constatant depuis peu une contre-offensive des lobbys du diesel en tentant de le faire passer pour moins émetteur de CO2 et donc moins mauvais pour le climat (pas mauvais pour la santé étant intenable…), nous avons réalisé un flyer d’information grand public. Merci de le diffuser autour de vous!

Flyer_Arretons de rouler en diesel_2018-02-BD-1

Jazz

A propos de Jazz

Contributeur de Carfree France

13 commentaires sur “Flyer d’information sur le diesel

  1. emmp

    Un flailleur, prêt à flailler, qui bat des ailes sans bâiller, qui décolle tel un aviateur, qui fend les airs tel un épervier… Saura-t-il se poser ? A-t-il appris à atterrir, ou devrais-je dire à lander ? Le flailleur est le papier d’aujourd’hui, plus noble que le dépliant, plus actif que le prospectus, une annonce motorisée, un avion pas encore plié.

  2. Pédibuspedibus

    des papelards gras bien dégueux, à coller sur le pare-brise-cambouis-PM2.5 des diéséleux, pour leur en mettre plein les mirettes, mouais…

    et qu’ils bronchent pas ces emmerdeurs de première…

    pas boaaaa du tout…

  3. Dan

    Ce « flyer » c’est une plaisanterie ?

    En fin du « flyer » : contactez-nous pour les aides et les offres des constructeurs pour passer à l’électrique à l’hybride, au gaz (GPL/GNV) ou même au vélo à assistance électrique.

    Les centrales nucléaires sont bonnes pour la santé…

  4. David

    …Le tableau prétendument comparatif à la fin est incompréhensible, c’est fait exprès?

    Et « Auto Moto », le producteur du flyer, c’est le magazine ?

  5. JMB

    @Dan : que vaut-il mieux : un trajet de 35km aller en voiture (essence ou diesel) ou bien en vélo à assistance électrique ?

    À tout bien choisir, mon épouse a pris le VAE. Je vais lui dire de reprendre la voiture (une essence de 2005…) parce qu’elle consomme de l’énergie électrique dont une part est produite par des centrales nucléaires ? Soyons sérieux un peu svp !

  6. jean-Marc

    @ JMB et Dan :

    le bandeau final m a effectivement fait très peur :

    les voitures électriques, ou -pire- les hybrides, ne sont pas une solution à la congestion automobile, au tout-automobile, ni même (contrairement à ce que prétendent leurs vendeurs) à la pollution automobile.

    les hybrides, les bi-carburants bi-moteurs, du fait -entre autre- de l’inefficacité des batteries et de leur cycle de vie, face à l’efficacité énergétique inbcroyable des hydroarbure, sont même pire que les simples carburant et simple moteur comme les essences et diesel.

     

    L autre truc qui fait bien peur,

    c est la manuipulation :

    on voit bien le 42,65, qui est le plus gros chiffre du flyer.

    Mais il manque la somme pour l essence… qui n est pas géniale : 39 !

    alors, bien sûr que 39 est plus petit que que 42,65…

    mais on reste dans le même ordre de grandeur, il n’y a pas un fcteur 10 ou 100 entre les 2…

    (en plus, il n est pas précisé le nombres de km ni la durée d’utilisation des véhicules :

    si les diesels roulent autant chaque année, mais durent 2 fois plus longtemps, ils ont une ACV rapportée à l année et au km bien meilleurs..)

  7. JMB

    @Dan : quel ton condescendant ! J’adore cette communauté des personnes qui se déplace à bicyclette et qui n’a même pas besoin d’ennemi pour se tirer une balle dans le pied !

    Bon les contraintes du trajet effectué avec un vélo nucléaire (c’est bien ça même si en région grenobloise, on est plutôt hydraulique dans les approvisionnements électriques) :
    – 35 km à vélo sans assistance x 2 trajets / jour x 5 jours / semaine,
    – l’équivalent des deux lourdes sacoches bien remplies,
    – une heure max de trajet,
    – traversée de l’agglo grenobloise d’Ouest en Est au niveau du centre-ville,
    – des horaires fluctuants en fonction des jours de la semaine.

    Mon épouse a fait les tests suivants :
    – la voiture (essence de 2005) : le plus facile. Temps variant de 30mn (très rare, surtout le matin à 7h ou en milieu d’après-midi) à 1h30 avec une moyenne de 45mn/1h. Ça coûte la peau des fesses et c’est stressant.
    – le train (électrique) : environ 3/4 d’heure de porte à porte. Mais, pas de chance, la ligne utilisée est une des lignes de la SNCF les plus malades de France et il faut prendre en compte les attentes avant ou après (arrivée deux heures avant le début du boulot faute de train compatible par exemple). Sans compter les retards, annulation et autres grèves et joyeusetés du même ordre.
    – le vélo couché : 1h30, trop d’effort physique, pas tip-top dans la traversée du centre-ville surtout avec la charge (petit biais, c’est mon vélo donc pas forcément optimal pour la taille de mon épouse). Supportable sur le retour mais pas à l’aller avant de bosser. Vent contraire dans quasiment tous les cas (circulation dans une vallée alpine donc il y a toujours du vent dans le sens du courant le matin et dans le sens inverse le soir). Portion sur une départementale sur une bonne moitié du trajet : différentiel de vitesses trop grand.
    – le VAE (en fait une assistance jusqu’à 45km/h) : 55mn porte à porte et il gomme tous les défauts du vélo couché.

    Le choix a été fait en connaissance de cause. Maintenant, que ce soit de l’électricité nucléaire ou pas pour l’alimentation d’un VAE (on ne parle pas d’un truc de 1,5 tonnes ou 2), franchement, c’est le genre de débat qui a le don de m’agacer prodigieusement pour rester poli.

     

    Maintenant, si Dan a un meilleur choix, pas de souci : qu’il l’explique, le justifie et montre comment il est réalisable.

  8. jean-Marc

    Pour une info plus détaillée sur les voiture hybride que mon commentaire précédent (posté en vitesse),

    outre le récent sujet sur Elon Musk,

    il y a aussi ce très bon article détaillant bien les problèmes de la Prius et d’autres articles, commentaires et liens.

    Alors, oui, le diesel est néfaste pour nos santés, même si Claude Allegre a cherché à nous le cacher quand il était en poste (avec une direction du CNRS qui n a pas fait non plus son travail d’information..)

    Mais les autres voitures aussi, et, selon les polluants mesurés, parfois l’un, et parfois l autre est pire.

    Cependant, outre les TEC, la marche, le vélo, d autres solutions existent, comme les VAE et vélomobiles.

    Malheureusement, cette association parle des fausses solutions (voitures élec et hybrides), mais n’évoque même pas le vélo, la vélogistique, la vélogistique A.E., les vélomobiles et vélomobiles AE, de vraies solutions.

    (seul le VAE est cité).

    Pour Dan : entre un VAE et une voiture élec, on a un facteur 40, entre une vélomobile élec et une voiture élec, on a un facteur 80, voire bien plus (400 pour VAE et 800 pour vélomobile, vis à vis de la Tesla) :

    Donc qu’importe la source d’énergie de cette élec : vu l’ordre de grandeur largement plus bas, il vaut bien mieux un VAE rechargé sur une élec polluante, qu’une voiture élec rechargé sur un mixe d’énergies partiellement légèrement un peu moins polluantes (les panneaux PV et l’éolien ne sont pas la panacée niveau environnement, loin de là, c.f. le site de Jean-Marc Jancovici : comme la voiture élec, il s agit de fausses solutions. alors que la solution est connue et très simple : c est le négawatt : du moment qu’on consomme moins, la production restante, quel qu’en soit l origine, pose bcp moins de pbs).

     

    Pour revenir au flyer…

    il n’y a pas que le le bas qui pose pb :

    il y a certaines critiques sur le diesel facilement démontable par un conducteur de diesel, et sans grand intérêt, et certaines omission :

    certaines citriques (bruit, suie, confort) concerne uniquement les vrais moteurs diesel, des moteurs en voie de disparition sur les voitures, alors qu’ils sont, niveau pollution pour les humains, relativement peu nocifs (les suifs sont rejetées par le mucus, en se mouchant).

     

    et il n’y a pas de critique sur la technologie de « diesel » actuels, qui ne sont pas des diesels (le moteur diesel est défini par son fonctionnement, et pas par son carburant), mais des moteur fonctionnant avec du gasole, le même carburant que celui des moteurs diesel, mais fonctionnant différemment :

    les moteurs commun rail, turbo diesel à injection (TDi, mais aussi TCi et une 10aines d autres appellations), avec FàP.

    L article rappelle que les FàP ne servent souvent à rien, car pas suffisamment chaud, mais il ne dit pas que, même chaud, les rejets après FàP sont pires pour notre santé, que ceux des vrais moteurs diesels (ceux des breaks volvo et peugeot des années 80: des veaux pour VRP avec ses échantillons, fait pour faire des km sur autoroute, et pas du tout destinés à la ville).

    Le TDi a citadinisé le gasole, en lui donnant des accélérations, un confort, un bruit plus proche des standards des moteurs essences que des moteurs diesel. Ceci explique en partie le succès des TDi. C’est un authentique succès technologique.
    Les TDi, brûlant mieux le carburant, pouvaient théoriquement faire un peu descendre la consommation, à vitesse, accélération et poids egaux. Le pb, c est que les TDi accélèrent bien mieux que les vrais diesel = en pratique, la conso a peu variée, et avec la hausse de taille moyenne des véhicules, elle a même souvent augmentée.

    Autre pb, cette meilleure combustion a un effet pervers pour les vivants : brûlant mieux le carburant, les rejets sont plus petits : Par rapport aux vrais moteurs diesels, les TDi émettent bien plus de petites particules, de PM10 et surtout de PM2.5, en particulier les PM2.5 secondaires (celles créée à plus de 2m du pôt d’échappement… et qui -il me semble- ne sont pas mesurée par le systeme actuel en france, qui ne mesure que les PM émisent directement, à la sortie du pôt), les TDi sont pires pour notre santé, et pour nos vies.

     

    Alors, on a d’un coté des vendeurs de voitures elec, hybride, ou de TDi, qui nous expliquent que leurs véhicules sont mieux que les vieux diesels (voire aussi que les essences),

    et de l autre, cette association qui, bien qu’elle dénonce les pbs du diesel, quand on lit certains passages, confirme ce que disent ces vendeurs-menteurs…

  9. Vince

    La société automobile nous a imposé un modèle longue distance, tout le monde ne peut pas déménager tout de suite près de son travail et des commerces ni se mettre à pédaler 80 kilomètres quotidiennement.

    Seul l’abandon progressif et collectif de la voiture fera émerger d’autres possibilités en attendant le VAE est une bonne solution.

     

     

  10. Vince

    A propos du tract je me demande s’il n’est pas contre-productif : si les menaces de maladie et de mort devaient avoir un effet on l’aurait remarqué. L’Europe annonce depuis plusieurs années un nombre de 50.000 décès prématurés en France dus à la pollution et on continue de polluer.

    De plus comme dit plus haut beaucoup des inconvénients sont communs avec les voitures essence.

     

  11. JMB

    @Dan : vous êtes réellement pathétique pour rester courtois… Vos critiques (« nucléaristes », « caliméro ») sont plutôt au ras des pâquerettes, non ?

    En attendant, ce ne sera pas la pertinence de vos remarques qui fera progresser l’idée de déplacements à vélo auprès d’un public qui aujourd’hui rechigne à enfourcher une bicyclette.

Les commentaires sont clos.