Fat car

Erwin Wurm est un artiste autrichien né en 1954 dont l’œuvre s’inscrit principalement dans la transformation des objets banals en sculptures ayant une apparence absurde. Il est surtout connu pour sa série de sculptures intitulée Fat Car (Voiture grasse).

Pour Wurm, la création d’une sculpture consiste à ajouter et à soustraire de la matière à un objet. Dans ses œuvres, il le fait en superposant des vêtements les uns sur les autres, ou des objets représentés comme gras, obèses ou gonflés.

Erwin Wurm a travaillé entre 2001 et 2005 sur une série de sculptures intitulée Fat Car, qui représente « des sculptures de voitures bouffies, obèses, grandeur nature, qui se gonflent comme des sacs trop remplis. » La première de ses Fat Car a été développée avec les designers d’Opel, mais ils n’ont pas réussi à obtenir le type de forme que Wurm avait en tête en raison des limitations techniques de l’époque. Pour créer l’aspect de grosseur désiré, l’artiste utilise de la mousse de polyuréthane et du polystyrène recouvert de laque. Wurm a également réalisé une Fat House (Maison grasse) à une échelle presque complète.

« On dit qu’avec le temps, un maître ressemble de plus en plus à son chien. C’est à cela que je pensais avec les grosses voitures. »


Erwin Wurm, Fat Car, Mixed Media, 130 x 265 x 480 cm, 2002, Photo Arthur Evans

Ses œuvres d’art « grosses » ont pour but de critiquer la culture de consommation et le besoin d’objets matériels de la culture occidentale. Wurm a remarqué un jour que de nombreuses personnes sont obsédées par l’idée d’avoir de plus grandes maisons et de plus grandes voitures, ce qui est exactement ce qu’il crée dans ses œuvres. Concernant ses Fat cars, Wurm avait l’habitude de dire: « On dit qu’avec le temps, un maître ressemble de plus en plus à son chien. C’est à cela que je pensais avec les grosses voitures. »

Cependant, ses grosses voitures et sa grosse maison ne sont pas grandes dans un sens qui attire les gens. Bien que ces pièces aient l’air ridicules et drôles, elles contiennent une critique très pointue sur le fait que les propriétaires de ces objets sont ridicules et drôles pour l’artiste.


Erwin Wurm, Fat Convertible, Mixed Media, 130 x 469 x 239 cm, 2005, Photo Vincent Everharts

« Malgré une apparence de démocratie, déclare l’artiste, nous vivons sous une forme de dictature économique de plus en plus forte. Les inégalités se creusent et nous vivons les uns les autres dans des réalités de plus en plus éloignées. Mon travail est très lié à ce constat. J’ai été élevé dans les années 1960-1970 et le monde d’aujourd’hui est de plus en plus dominé par l’argent, que ce soit le monde du travail, celui de la mode ou même de l’art… J’en fais partie et par conséquent je pose des questions.« 

20 ans après sa première Fat Car et en tant que l’un des premiers artistes établis à l’échelle internationale, Wurm a publié en août 2021 une vidéo de 15 secondes intitulée Breathe In, Breathe Out en tant que NFT (jeton non fongible). La séquence montre une boucle panoramique autour d’une Porsche rouge qui semble respirer dans un paysage vert. L’idée de cette œuvre remonte à l’époque de la première Fat Car et de la collaboration avec Opel.

Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Erwin_Wurm

Photo du haut: Erwin Wurm, Fat Car, 2001 (Courtesy Studio Wurm / Art Concept)

3 commentaires sur “Fat car

  1. pedibus

    visionnaire l’artiste!… qui a bien pressenti et rendu compte de la conjugaison de deux phénomènes, solidement  installés désormais dans nos sociétés mondiales et mondialisées:

    la pandémie mondiale d’obésité et tout ce qui tourne autour de la consommation, dont l’ostensible, l’inutile, la surconsommation avec la bagnole, à l’origine de bien des crises sanitaires, jusqu’aux psychopathologies qu’elle engendre, de la réclusion périurbaine jusqu’aux coupures urbaines et la désocialisation de l’espace public…

     

  2. Adri1

    Une bande-son, inspirée librement de la chanson « Fast Car » de tracy Chapman :

     

    You got a fat car,

    I’ve got a plan to get you nowhere,

    Just drive around ‘n all,

    Full throttle and straight into the wall…

     

    A bon entendeur. 😀

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × 4 =