Paris-Démence

La Course automobile Paris-Madrid via Bordeaux est une course qui n’a connu qu’une seule édition, en 1903. Commencée le dimanche 24 mai 1903 à 3 h 30 du matin à Versailles et initialement prévue pour s’étendre sur trois journées, les 24, 26 et 27 mai, elle est arrêtée par les autorités avant son terme, à Bordeaux, en raison du grand nombre d’accidents, coûtant notamment la vie au pilote Marcel Renault, frère de Louis Renault et co-fondateur du groupe industriel Renault. Lire la suite…

Quinze jours, avec sursis!…

Le rôle d’écrasé est assurément beaucoup plus douloureux et pénible que celui d’écraseur. Il n’en est pas moins vrai que le rôle d’écraseur n’est pas non plus un rôle très gai… Il y a des écraseurs qui sont sincèrement à plaindre, tout en étant moins à plaindre que leurs victimes. Il y a des écraseurs qui ont tout fait pour n’écraser personne, qui ont été prudents et sages…! Une circonstance imprévue, un hasard malheureux, une fatalité – et parfois l’imprudence d’un passant – font d’eux des écraseurs dolents et désolés. Lire la suite…

Les écraseurs

Nulle part on n’écrase comme à Paris. C’est que dans aucune grande agglomération la réglementation de la circulation n’est tombée dans une telle désuétude. Les autos civiles et militaires, à présent civiles plutôt que militaires, s’en donnent à cœur joie. Femmes, enfants, vieillards, bref tous ceux qui n’ont pas bon pied bon œil sont des victimes désignées dans les randonnées à toute allure dont nos principales voies et nos places publiques offrent le spectacle quotidien et accoutumé. Les chauffards s’en tirent à si bon compte. Il y a si peu de contraventions. Lire la suite…

Faites-vous plaisir !

Il paraît que certaines personnes de l’Ancien Monde ne souhaitent pas abaisser la vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central? Mis à part quelques intégristes du groupuscule réactionnaire appelé « 40 millions d’automobilistes » ou quelques suceurs de pétrole à deux roues appelés « motards en colère », qui peut s’opposer à cette mesure de bon sens? Lire la suite…

C’est vous le monsieur qui avez cassé mon pare-brise?

Bon bah voilà je reviens de 22 heures passées au CHU avec ma fille Laïna, on a failli y passer, j’ai encore côtoyé la mort de près ! Vendredi vers 17h00, nous traversons le passage clouté à l’entrée de Sautron, à pied et en poussette avec ma fille. Deux voies de circulation, la première voie s’arrête, impeccable, on passe, la deuxième voie bien dégagée, une voiture au loin, tout va bien, on continue sur le passage piéton, et arrivé aux 3/4 du passage, booooooooooooooooom une veille femme d’environ 80 ans nous a fauché Laïna et moi, à environ 35 km/h avec sa voiture de type 106. Lire la suite…