Les 30 ans d’actif-trafiC

L’association suisse « actif-trafiC » fête cette année ses 30 ans d’existence au service d’une politique des transports centrée sur la protection de l’environnement.

L’action militante est un pilier central d’actif-trafiC depuis sa création il y a 30 ans. Dans l’euphorie des succès des mouvements anti-nucléaire et anti-militariste, il s’agissait en 1992 d’abattre une des dernières vaches sacrées de la Suisse: le trafic automobile.

L’activisme a été décisif lors de la collecte des signatures de l’initiative de réduction de moitié du trafic d’actif-trafiC. Les images du dépôt des signatures en 1996 ont fait le tour des médias: de grands papillons sur les voitures de la Place fédérale, qui était à l’époque un parking, et la voiture coupée en deux sur les escaliers du Palais fédéral. Par la suite, des actions festives ont suivi avec le festival « Vision Air » sur la Place fédérale ou le « Tram n’ Bus » – en référence au « Drum n’bass » – dans le gymnase de la Chancellerie à Zurich.

L’activisme fait plaisir

actif-trafiC a ainsi réussi à toucher de nombreuses personnes jusqu’ici peu ou pas engagées politiquement. Dans l’entourage d’actif-trafiC, des personnes créatives sans affinité particulière avec la politique des transports se sont engagées, simplement parce que cela faisait plaisir de faire partie du mouvement. Grâce à ses actions humoristiques, mais aussi provocatrices, actif-trafiC a toujours réussi à faire sourire les gens ou à les faire réfléchir. Citons à titre d’exemple l’action « sardines dans les transports publics », celle du « linge de bain géant » pour mettre en lumière l’espace occupé par une place de parking ou encore la remise au PLR Suisse de l’initiative bidon « expresso » visant à doubler le trafic.

Stopper les dérives

Face à la crise climatique, il est réjouissant de constater qu’avec le mouvement des Grèves pour le climat, de nombreuses personnes sont à nouveau descendues dans la rue ces dernières années. En faisant de grandes manifestations, mais aussi à travers de petites actions créatives, ils ont apporté une dynamique inattendue à une politique climatique en panne.

La « Critical Mass » en pleine expansion, qui a fait sensation à Zurich au printemps 2021 avec près de 10000 cyclistes, est également une lueur d’espoir dans la politique des transports habituellement si rétrograde dans ce pays. Récemment, le Conseil fédéral a proposé d’allouer pas moins de 4 milliards de francs à l’extension des autoroutes – des milliards pour le trafic automobile émetteur de CO2 plutôt que pour la protection du climat! L’activisme est une nécessité pour mettre un terme à ces dérives.

Lire aussi :  Baromètre des villes marchables

Créativité de mise

Un regard chez nos voisins en vaut la peine. Des activistes à Vienne ont par exemple stoppé l’extension de l’autoroute en occupant un chantier. En Allemagne, le collectif « Sand im Getriebe » a bloqué il y a quelques années le salon de l’automobile de Francfort et organisé une manifestation de cyclistes sur l’autoroute. Il est aussi possible d’avoir des approches moins conflictuelles et tout aussi créatives, comme le montre actif-trafiC depuis 30 ans, par exemple avec des Pères Noël qui avertissent que cette année il n’y aura pas de cadeau – les coûts de construction des projets routiers ayant asséché les finances publiques. Ou encore pour les initiatives Climat Urbain, lorsque des danseurs·euses ont arpenté la ville avec une traîne végétale de 10m de long… ou qu’un tapis de piste cyclable a été déroulé sans hésiter à recouvrir les voitures qui se trouvaient sur son passage.

Une chose est sûre : pour que nous réussissions enfin à inverser le sens du courant, nous avons toutes et tous besoin de nous mobiliser, partout et à tout moment.

Le mieux est d’agir dès maintenant: rejoignez un groupe régional d’actif-trafiC, participez à la prochaine Critical Mass près de chez vous*, commencez à planifier le PARK(ing) Day qui aura lieu le 16 septembre 2022, ou mobilisez vos voisin·es pour demander l’introduction d’une zone de rencontre dans votre rue!

https://www.actif-trafic.ch

En bonus, le cercle vicieux de la dépendance à l’automobile…