La Bagnole, nouvelle unité de pollution

nuit-gravement-a-la-planete1

Un rapport récent commandé par l’éditeur de logiciels antivirus McAfee à l’ICF International, un organisme de consultants spécialisés dans des thèmes comme l’énergie, les changements climatiques et la santé, montre que l’ensemble des spams envoyés tous les ans à l’échelle de la planète équivalent à l’utilisation de 3,1 millions de voitures durant une année!

L’ICF a en effet calculé dans quelles proportions les spams encrassent la planète : chaque pourriel produirait 0,3 grammes de dioxyde de carbone (contre 4 grammes pour un mail légitime). Toujours selon cette étude (réalisée dans onze pays, dont la France), 62 milliards de spams circulent chaque année, ce qui correspond à 80% de l’ensemble des courriers électroniques. Plus de 17 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) seraient ainsi émises tous les ans, l’équivalent produit par 3,1 millions de voitures en un an selon l’organisme ICF.

Il est difficile de connaître les méthodes de calcul retenues par cet organisme, mais leur estimation revient à attribuer environ 5,5 tonnes de CO2 par an à chaque automobile! On doit sans doute parler de la voiture moyenne aux USA… Ou alors le calcul prend aussi en compte ce que l’on appelle les émissions grises de CO2.

Les spams sont effectivement une véritable nuisance, une pollution massive à l’échelle planétaire. Et quand on pense pollution massive, on pense donc désormais à… l’automobile! Dans ce contexte, l’automobile devient la nouvelle unité de référence de la pollution, du moins en matière d’émissions de CO2 dans le cas présent. On connaissait le Kerviel dans le domaine financier (1 Kerviel = 5 milliards d’euros), on a donc la Bagnole dans le domaine du carbone (une bagnole = 5,5 tonnes de CO2/an).

Ainsi, on peut estimer les émissions totales de CO2 en France à 100 millions d’équivalent-voitures (environ 550 millions de tonnes de CO2).

Mais revenons au spam. Ce qui frappe le plus dans cette comparaison, c’est la disproportion entre spams et voitures. Le spam est un phénomène massif à l’échelle mondiale concernant plus d’un milliard d’internautes. Et pourtant, la pollution mondiale totale du spam traduite en unités de bagnoles ne représente « que » 3 millions de voitures! Ce chiffre est à comparer avec le parc automobile mondial dépassant désormais le milliard de voitures en circulation…

Autrement dit, l’automobile émet 322 millions fois plus de CO2 à l’échelle de la planète que l’ensemble du spam mondial!

Ce qu’il faut donc conclure de cette analyse, ce n’est pas que le spam est une pollution massive (on s’en doutait déjà un peu), mais c’est que l’automobile est réellement une arme de pollution massive.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

3 commentaires sur “La Bagnole, nouvelle unité de pollution

  1. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    Je travaille en écoutant (distraitement) france-inter et je viens d’entendre qu’une émission va parler ce matin de l’automobile comme nuisance en citant Yves Cochet.

    Pour cet article: je suis quand même rassuré de savoir qu’un spam est au moins cent fois moins polluant qu’une voiture mais je trouve cette comparaison vraiment inintéressante: (il serait plus pertinent de comparer le trajet d’une voiture avec le trajet d’un spam, mais ça resterait peu convaincant).

    Je soupçonne le lobby automobile de lancer ce genre d’étude pour pouvoir dire ensuite: « vous voyez votre ordinateur pollue aussi ».

    Il ne faut pas se laisser impressionner par ce genre d’argument. La communication informatique, c’est de l’infrastructure et de l’énergie comme l’automobile, mais des infrastructures beaucoup moins impactantes et beaucoup moins d’énergie, donc de pollution, que la « communication automobile ».
    ————————————-
    Il vient d’y avoir une mesure pour réhabiliter les « travailleurs » qui ont perdu leur points (ceux pour qui l’auto est leur outil de travail).

    En tant qu’altermobile, je ne suis pas si scandalisé par cette mesure d’abord parce que la perte de points est un système très injuste et ensuite parce que ça introduit la discrimination entre « chauffeur légitime » et « chauffeur illégitime ». Dire à l’industrie automobile qu’il y a des chauffeurs illégitimes c’est tellement jouissif que ça compense l’indulgence de laisser le permis à certains qui ont perdu leur points.

  2. Marcel RobertMarcel Robert

    « Je soupçonne le lobby automobile de lancer ce genre d’étude pour pouvoir dire ensuite: “vous voyez votre ordinateur pollue aussi”. »

    Il ne faut pas tomber non plus tout de suite dans la théorie du complot! Attention Gilles, on reproche souvent à certains leur vision conspirationniste des choses (moteur à eau racheté par les monarchies pétrolières par exemple), ne tombons pas dans les mêmes travers…

    En l’occurrence, comme je le dis dans l’article, cette étude a été lancée à l’initiative d’un éditeur de logiciels antivirus, pas d’un constructeur automobile! Ou alors McAfee est une filiale cachée de Renault? 🙂

  3. URB

    Oui mais peut être que cet éditeur de logiciels antivirus a une(des) voiture(s) et donc…

    Non je rigole, mais c’est vrai que la théorie du complot de la part du lobby automobile part rapport à une étude sur les SPAM c’est quand même plus que limite.
    Mais bon, faut bien essayer pour se donner un peu de consistance.

    🙂

Les commentaires sont clos.