Les transports face aux défis de l’énergie et du climat

pollution-transports-energie-climat

En janvier 2009, Les Cahiers de Global Chance consacraient leur numéro 26 à la question des transports, sous le titre : « Vers la sortie de route ? Les transports face aux défis de l’énergie et du climat ». Dans le cadre de ce numéro, Carfree France avait été sollicité pour écrire un article sur la crise de l’étalement urbain aux Etats-Unis, article intitulé « États-Unis : vers la fin d’un modèle basé sur l’étalement urbain ?« .

Pour donner une plus grande visibilité à cette réflexion collective, l’Agence Française de Développement (AFD) s’est proposé d’en publier dans sa collection Documents de Travail une version partiellement remaniée. Publiée par le Département de la Recherche de l’AFD, l’étude a été présentée le 30 septembre 2009 à l’AFD lors d’une conférence-débat animée par Benjamin Dessus, président de Global Chance.

Les transports face aux défis de l’énergie et du climatRésumé

Le développement actuel des transports mondiaux constitue un défi majeur en ce qui concerne les ressources de pétrole et les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique dès avant 2030. Sur la base des tendances constatées au cours des 30 dernières années pour chacun des modes de transport et à partir de l’analyse du lien entre l’augmentation des trafics mondiaux et la croissance économique, les prévisionnistes envisagent en effet des croissances de trafic à horizon 2030 et 2050 qui sont à la fois incompatibles avec les prévisions d’accès au pétrole et qui engendrent des émissions de gaz à effet de serre tout à fait incompatibles avec la nécessité de diminuer fortement les émissions globales d’un facteur 2 en 2050.

Face à ce défi, l’étude explore les marges de manœuvre que permet d’envisager le progrès technologique et en montre les limites. Les perspectives ouvertes par les transferts vers des modes de transport à plus faible contenu énergétique sont ensuite abordées. L’étude explore ensuite les voies d’une action sur la demande de transport et montre que les paramètres principaux en sont la maîtrise des vitesses des transports, le contrôle des distances à travers les relocalisations et, dans un autre registre, le passage progressif de l’objet automobile propriété individuelle au service de mobilité automobile.

Télécharger l’étude au format pdf (1Mo)

Steve

A propos de Steve

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste du pic pétrolier et des questions d'étalement urbain et de consommation d'espace.

Un commentaire sur “Les transports face aux défis de l’énergie et du climat

  1. alain corrigible

    Hou qu’il est laid, qu’il est vilain et qu’il est inefficace en plus, le monde que nous ont concoctés les architectes dingues de ces soixante dernières
    années.

    Des bagnoles, des parkings et des autoroutes partout et en plus ça marche
    pas, ça embouteille, ça pollue et ça tue, et a terme y a plus d’essence.

    Bon on va essayer de rationaliser tout ça, je prend ma calculette.

    Je pose 30 millions de voitures, je retranche le prix de l’essence, j’ajoute la
    pollution, je n’oublie pas la petite mémé qui a besoin de faire ses courses
    à carouf.

    WHAOU, le résultat est rigolo

    Primo zone trente partout en ville (ce sera moins dangereux pour les vélos)

    Deuxio seuls les voitures des résidents doivent etre autorisées en ville (ils
    vont etre contents, ils pourront enfin se garer)

    Tertio on développe en plus des transports en communs courant un systeme de téléphérique urbain qui survole les grandes voies actuelles.
    ( ya bon pour le tourisme, ça va les amuser en plus).

    Quarto on on crée de grands immeubles parkings ou on peut louer des véhicules rationnels par rapport a ses besoins ( grands, petits, rigolos) sans
    se prendre la tete avec des formalités (une carte d’identité suffit).

    Comment ça, ça marche pas, puisque je vous dit que c’est ma calculette
    qui donne ce résultat.

Les commentaires sont clos.