Vive la République !

Une fois de plus, parlons projet urbain. Les Parisiens savent probablement que le 21 janvier dernier, un concours pour l’aménagement de la Place de la République à Paris a vu la réussite de l’équipe Trevelo & Viger-Kohler (TVK). Rien de vraiment révolutionnaire, mais il faut noter malgré tout une baisse importante de l’espace affecté à l’automobile qui mérite d’être saluée.

La Place de la République est l’une des places les plus importantes de Paris : 280 mètres par 120, soit près de 37.000 m². Emblématique et très fréquentée, elle se situe au carrefour de 7 axes majeurs de circulation. 5 lignes de métro et 4 lignes de bus s’y croisent.

Lieu populaire, de représentation et de revendication, elle doit jouer le rôle, à Paris, de trait d’union entre trois arrondissements (3e, 10e et 11e), les quartiers de l’hypercentre, ceux du canal Saint Martin et ceux de l’est parisien.

La Place de la République n’a aujourd’hui plus l’attrait ni la fonction d’une place urbaine : dégradée et peu accueillante, 60% de son espace est dédié à l’automobile.

La dimension symbolique de la place est aujourd’hui peu mise en valeur : la domination extrêmement marquée de la circulation automobile sur les autres activités a rendu les espaces piétons illisibles, morcelés et statiques.

Le projet de réaménagement s’appuie donc sur un parti pris fort pour métamorphoser ce lieu : créer un espace public piéton le plus grand possible rattaché à l’un des côtés de la place.

On aurait préféré une place de la République complètement carfree, comprenez sans voitures, mais ne boudons pas notre plaisir, le projet actuel représente un grand pas (de piéton) en avant.

Le projet lauréat est celui présenté par l’équipe Trevelo & Viger-Kohler (TVK). Il modifie sensiblement la composition actuelle de la place en créant un grand parvis côté nord, réservé aux circulations douces, qui se prolonge sur la rue du Faubourg du Temple et amorce ainsi une liaison piétonne vers le canal Saint-Martin.

Le grand parvis permet une reconquête audacieuse de l’espace public avec un périmètre dédié au piéton agrandi de plus de 50% : trottoirs élargis, grande esplanade polyvalente, espace de convivialité arboré…

La comparaison entre la situation actuelle (image satellite) et la situation future (image de synthèse) est assez saisissante.

La circulation automobile est carrément reléguée sur 3 côtés de la place, au lieu d’être au cœur même du fonctionnement de cet espace, comme dans la configuration actuelle. La relégation sonne ainsi comme un aveu: une tentative de se débarrasser de cet objet polluant et bruyant qu’est la voiture, en la repoussant au-delà d’un espace central sensé figurer l’urbanité, c’est-à-dire un lieu fait pour les piétons et les vélos!

La guerre à la voiture est une guerre de tranchées, chaque m² gagné nous rapproche de la victoire.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

2 commentaires sur “Vive la République !

  1. Jean-Marc

    Sur le lien du projet, le plan est plus lisible que l’image de synthèse :

    http://www.tvk.fr/projet_portfolio.php?id_article=45&id_document=366

    C’est mieux effectivement, et encore plus avec la rue piétonne adjacente
    (en bas à droite sur l’image satellite, en haut un peu à droite sur le plan)

    On peut cependant reprocher d avoir prévu de couper des arbres autour de la 2eme statue, la petite :
    une voie auto de moins sur cette largeur, et les anciens arbres étaient préservés.

  2. georges

    Bonne nouvelle, en effet la place de la république est actuellement un enfer de bruit et d’énervement automobile, quand t’arrives en vélo dans ce merdier, t’accélères juste pour éviter de te faire bouffer par des taxis ou conducteurs de suv ultra agressifs.

Les commentaires sont clos.