Deuxième édition des NoCar Oscars par Carbusters

Cette année, Carbusters a examiné six des neuf films nominés pour le meilleur film. Les trois autres films (Lincoln, Django Unchained et Les Misérables) n’ont pas été inclus car ils se déroulent au début et au milieu des années 1800, avant l’utilisation de l’automobile à moteur à combustion interne.

Notre NoCar Oscar se concentre sur les manières dont les transports sont représentés dans ces films: Combien de fois les personnages principaux sont-ils montrés en train de conduire ou de voyager en voiture? Combien de fois utilisent-ils des alternatives aux voitures? Quels messages ces films partagent-ils concernant l’utilisation de la voiture, des transports en commun et des transports non motorisés?

Des points sont donnés lorsque sont montrés des personnages à pied, à vélo ou utilisant les transports en commun. Des points sont enlevés lorsque les personnages sont montrés en train de conduire ou de voyager en voiture. Les représentations positives de voitures (voitures utilisées pour indiquer un statut social, les logos affichés bien en évidence, les voitures décrites comme des symboles de liberté et d’’indépendance) font également perdre des points. Les représentations négatives des voitures (embouteillages, accidents, coût) font gagner des points.

Notre choix pour 2012 s’est porté sur le film Happiness Therapy, se déroulant à Philadelphie, et où les deux personnages principaux ne sont jamais montrés en train de conduire une voiture. Voici les notes pour les six films. (Pour voir le détail du score pour un film en particulier, cliquez sur son titre.)

Happiness Therapy (+38)
Le couple principal – Bradley Cooper et Jennifer Lawrence, nominés pour le meilleur acteur et la meilleure actrice – ne possèdent pas de voiture et ne sont jamais montrés au volant non plus. La plupart de leurs échanges se déroule à pied.

Carbusters Highlight: Le premier baiser du couple se déroule au milieu d’une rue sans voitures.

L’histoire de Pi (+ 35)
Pour un film qui se concentre sur un naufrage et le fait d’être perdu en mer, L’Histoire de Pi parvient à dépeindre une image de transports durables. L’enfance de Pi en Inde représente beaucoup de gens à pied et à vélo.

Amour (+ 2)
Ce film sur l’amour, le vieillissement et la mort se déroule principalement à l’intérieur, dans les chambres et les couloirs étroits d’un appartement parisien. Cependant, la seule fois où le couple de personnes âgées est montré dehors, ils utilisent les transports en commun.

Argo (- 4)
Ce film comprend beaucoup de scènes dans lesquelles les personnages principaux se déplacent en voiture ou en camionnettes et montre bien en évidence les logos de Cadillac et de Rolls Royce.

Carbusters Highlight: Des fonctionnaires du gouvernement américain évoquent deux fois la possibilité d’utiliser des bicyclettes pour permettre aux employés de l’ambassade de s’échapper d’Iran. Lors d’une de ces discussions, un personnage déclare, »Les voitures ne fonctionneront pas. »

Les Bêtes du sud sauvage (- 18)
Il y a beaucoup à dire sur ce film indépendant, le fait que très peu d’asphalte est montré. Toutefois, les résidents de cette communauté bayou utilisent des bateaux motorisés comme des voitures pour se déplacer. En fait, le bateau du père est fait avec des morceaux de camion pick-up.

Zero Dark Thirty (- 35,5)
Pas grand-chose de non motorisés ne se passe dans ce film. Peut-être la pire scène de voiture: un agent de la CIA est affiché en utilisant l’argent du gouvernement pour acheter une nouvelle Lamborghini afin de corrompre un informateur pakistanais.

Carbusters Highlight: La planque d’Oussama Ben Laden est en partie localisée, parce que son messager conduit un SUV blanc, ce qui le rend très visible dans les rues pakistanaises remplies avec des formes plus abordables et efficaces de transport.

Source : www.carbusters.org

Dessins: Andy Singer

(merci à marko pour la traduction)

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

7 commentaires sur “Deuxième édition des NoCar Oscars par Carbusters

  1. Groumpf

    Quelqu’un s’amuse à calculer le score du prochain Fast & Furious ?

    Blague à part, j’ai l’impression que dans la plupart des films américains récents (ainsi que certaines séries), on voit plein de vélos, partout.
    Est-ce juste une impression, ou une prise de conscience et du militantisme de la part des réalisateurs ?

  2. Struddelstruddel

    J’avais entendu parler d’un film sur des coursiers new-yorkais à vélo, quelqu’un sait ce qu’il en est advenu ?

    Et sinon, comment sont notées les grosses voitures démontrant une haute classe sociale mais dans le but de caricaturé un personnage pour le rendre ridicule ?

    C’est ce que j’avais ressenti dans le film « Le prénom », dans lequel Patrick Bruel possède un gros SUV pour montrer sa haute classe sociale, mais dans un but (selon moi) de tourner cette classe au ridicule (le reste du film se passe en huis-clos dans un appartement parisien).

  3. Groumpf

    Il s’agit de « Premium Rush », le film avec les coursiers.
    Pas le film de l’année, mais il se laisse regarder.

  4. Laurent

    Le film « Premium rush » n’est pas d’un très grand intérêt du point de vue du scénario – les ficelles sont éculées. Sauf que, au lieu d’utiliser une automobile qui fait vroum vroum, le protagoniste utilise un vélo.
    En dehors du fait que l’on peut se reconnaître dans certaines situations rencontrées par le héros vélocipédique évoluant en ville, ça casse pas des briques…

  5. StruddelStruddel

    Oh, personne ne s’attend à un chef d’oeuvre cinématographique, c’est simplement « amusant » de voir des vélos en scène, surtout quand on est passionné de vélo.

  6. Roger

    “Premium Rush”, c’est “Le Transporteur” à vélo. Mais c’est quand même chic de penser aux coursiers.

Les commentaires sont clos.