Bicyclopolis

Nous venons de recevoir directement des Etats-Unis un exemplaire de Bicyclopolis, la dernière bande-dessinée de Ken Avidor. Cette BD est actuellement uniquement en anglais, nous lançons donc un appel à des traducteurs et éditeurs pour publier en français cette fantastique BD.

Ken Avidor est illustrateur, caricaturiste et dessinateur de bandes-dessinées. C’est le créateur de Roadkill Bill, une bande dessinée clairement anti-voitures inspirée des théories d’Ivan Illich.

Vous aurez donc compris que Ken Avidor est très impliqué, c’est un activiste au même titre qu’Andy Singer.

Avec Bicyclopolis, Ken Avidor raconte l’histoire de Dan Petosky qui part dans le futur en utilisant le Velochronitron, une création de son oncle Fred. Le Velochronitron est un appareil qui permet de voyager dans le temps à vélo!

Dans le futur, la situation s’est très sérieusement dégradée. Le grand effondrement s’est produit et a abouti à une sorte de chaos post-industriel. Entre le réchauffement climatique, la pénurie de carburant et de nourriture, l’accumulation de déchets et la pollution, la Terre est occupée par des sortes de milices militarisées.

Tout le monde se déplace désormais à vélo (il n’y a plus de pétrole).

 

Au milieu de tout ça, certains ont réussi à créer une sorte d’îlot préservé du nom de Bicyclopolis, une ville à taille humaine inspirée tout droit de la fameuse Illichville.

Malheureusement, les habitants de Bicyclopolis doivent faire face à des milices mi-militaires mi-religieuses qui cherchent à restaurer le règne de l’automobile. Ce sont les « adorateurs de Suburbia » qui complotent contre Bicyclopolis.

L’histoire est intéressante, le dessin excellent et les trouvailles créatives et graphiques nombreuses.

La BD décrit ainsi les descendants des automobilistes obèses qui ont muté suite à la pollution: ce sont désormais les « Obeasts » qui sont capturés par les « Veloqueros » et vendus comme bêtes de somme aux Metrorians, les adorateurs de Suburbia…

On le voit, on est ici dans une critique acerbe du mode de vie automobile à l’américaine, mode de vie qui tend à devenir la norme des pays occidentaux en général et désormais de l’ensemble de la planète.

Si vous connaissez des traducteurs, éditeurs, libraires, etc. intéressés par le travail de Ken Avidor, merci de partager.

Bicyclopolis a un blog sur lequel on peut trouver quelques planches en anglais ainsi que le moyen de contacter Ken Avidor.

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

4 commentaires sur “Bicyclopolis

  1. Céline

    Bonjour,

    Je connais un traducteur et un editeur potentiellement intéressés.

    Vous contacter en privé ?

  2. Paki

    Je ne connais pas de traducteur mais je vous signale l’association « savoir sans frontière » qui a traduit les bandes dessinées de Jean-Pierre PETIT. Peut-être sont-ils intéressés par cette traduction ou qu’ils peuvent vous mettre en relation avec un de leur traducteur. Ils ont une grande expérience pour organiser les traductions.

    http://www.savoir-sans-frontieres.com/

     

  3. emmp

    Je suis traductrice littéraire mais d’habitude, on procède dans l’autre sens : l’éditeur acquiert les droits de publication puis se charge de trouver un-e traducteur-rice à qui il présente une proposition de contrat avec une avance sur droits. Si mes services peuvent intéresser quelqu’un, je veux bien discuter de la procédure en privé.

Les commentaires sont clos.