Ferme ta gueule Patrick!

Patrick Sébastien ne « supporte pas » Anne Hidalgo. Sur BFM, il nous livre même un « trait d’humour » dont il a le secret.

Selon lui, la maire de Paris Anne Hidalgo a fermé les quais histoire d’emmerder 5.000 mecs qui vont bosser pour faire plaisir à 3 connards en vélib qui vont se promener…

3 connards en vélib? Selon Christophe Najdovski, Maire-Adjoint de Paris pour les Transports et l’Espace Public, les « 3 connards » en question sont en moyenne au nombre de 5000 à utiliser chaque jour les berges pour se rendre au travail et à se réapproprier cet espace de respiration qui leur est rendu…

On ne peut que penser ici au hit interplanétaire de Patrick Sébastien intitulé « Ah… Si Tu Pouvais Fermer Ta Gueule… » et dont voici le refrain:

Ah! si tu pouvais fermer ta gueule,
Ca nous f’rait des vacances.
Ah! Si tu pouvais fermer ta gueule,
Ca f’rait du bien à la France
.

Source: https://twitter.com/VeloCorbeau

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

2 commentaires sur “Ferme ta gueule Patrick!

  1. Pierre

    Je crois qu’il a inversé les chiffres voulant dire par là qu’il y a 5000 personnes en vélo qui vont se balader alors qu’il y a 3 connards qui vont au boulot ne sachant pas choisir entre le travail ou la balade, la flânerie….

    L’âne de Buridan en est mort ! Sinon son fameux refrain lui va si bien au teint !!!

     

     

  2. Prolo

    Le reste de l’interview met le doigt sur quelque chose d’important : Il a les moyens de s’installer à Boulogne pour aller au parc à pieds..

    C’est vraiment du populisme crade que d’essayer de faire croire aux gens qu’on « comprend » ou « partage » leurs problèmes, quand on fait partie de cette infime minorité qui domine suffisamment la société pour profiter de ses transports rapides tout en échappant aux nuisances que ces transports engendrent.

    Marre des ces riches qui se baladent en avion, consomment autant d’énergie et de ressources qu’un village, ont les moyens de se loger dans des jolis coins de nature privatisée, de se nourrir et de faire de l’exercice comme et quand bon leur semble. Et ils ont le culot, tour à tour, de nous expliquer que la planète est en danger parce qu’on fait ceci ou cela, ou que du hublot de leur avion ils voient bien les bouchons et qu’ils compatissent.

Les commentaires sont clos.