Contre les chauffards

L’Amérique du Nord n’a pas fini de nous étonner. Voici la singulière initiative prise par les autorités new–yorkaises pour mettre un terme aux exploits des « chauffards. » Elle consiste à obliger l’automobiliste imprudent à passer une nuit dans le cimetière où sont enterrées ses victimes.

Récemment, un « chauffard » fut ainsi condamné à rester une demi-heure dans la morgue où se trouvaient les cadavres de trois personnes qu’il avait écrasées. L’homme, face à face avec ces corps mutilés, fut trouvé évanoui au bout de la demi-heure.

Il est probable qu’il sera plus prudent à l’avenir.

AV.

Le Phare du Dahomey
4 février 1937

7 commentaires sur “Contre les chauffards

  1. Pédibuspedibus

    1937… !

    pas si sûr que ça que le(la) bagnolard(e) d’aujourd’hui, accro à la curaillerie pour la cause de Ste-Gnognole…

    puisse sortir facilement de sa morgue quant on évoque l’accidentologie dont il(elle) est la cause…

     

    ni le stage au cimetière, ni le stage à l’hosto, ce qu’il lui faut c’est le régime sévère de la vidéosurveillance-répressive pour brider son comportement louf systématique :

    mépris absolu des limitations de vitesse et refus d’intérioriser la sanctuarisation des trottoirs et des équipements cyclables pour poser sa merdraroulette…

    ouais… vidéo-goulag-incarcération pour nos amis lobomotorisés… 1984 d’Orwell de la gnognote à côté…

  2. vincent

    alors là j’applaudis des deux mains !!

    il y a longtemps que je dis et peut-être que mon passé à ramasser des accidentés de la route voire des morts m’a rendu plus prudent ou sensible, ce devrait être une obligation (style service civique obligatoire) de travailler dans des services de ce style. ça calmerait bien des excités que ce soit à pieds, à cheval ou en voiture…

  3. vince

    C’est un peu le même problème que les radars pédagogiques. Ca ne fonctionne qu’un temps. On fabrique des bolides, on les vend chers, puis après on de rend compte que c’est dangereux alors on fait de la pédagogie.

    Ce n’est quand même pas compliqué d’interdire les véhicules en ville, là où il y a des écoles par exemple, ou de pondre une loi qui limite la taille et la puissance des véhicules. Une loi suffit.

    On peut demander à tout un pays de rester chez lui mais pour la voiture on ne pourrait rien faire.

  4. Lydie

    Une solution parmi d’autre pour inciter les bagnolards a se comporter un peu mieux sur la route. Comme indiqué précédemment ceci fonctionne un temps. Les stages de récupération des points dans les centres de formation sont édifiant sur le sujet. Je n’ai jamais eu à le faire fort heureusement. Les échanges avec les formateurs sont riches d’enseignement sur le comportement honteux de ces délinquants routiers qui viennent se racheter normalement une bonne conduite. Ils ne respectent aucune règle et encore moins le pauvre piéton ou cycliste. Ils sont les rois au mépris de tous les autres utilisateurs de la voirie. Certains sont des habitués et connaissent tous les rouages pour  continuer leur méfaits en toute impunité ou si peu. C’est avant une éducation comportementale à reprendre sur une période de 3 à 6 mois. Vous remarquerez que c’est lié à une certaine catégorie de véhicule à l’image du conducteur.

     

  5. vincent

    pardon, mais il ne faut pas tout confondre… peu de gens ont déjà les moyen de posséder des voitures capables de tenir de telle vitesse…

    pour l’anecdote quasi toutes les voitures ont des compteurs qui montent jusque 200 mais rares sont celles qui y arrivent déjà…

    après ceci n’excuse en rien cela…Mais bon : des guignolos de ce genre là les cimetières en sont remplis. si ils se tuent seuls ce sera déjà ça…

    pas plus tard qu’il y a trois jours je me suis fait doublé par un cayenne sur une route à 110. le gars devait être à facile 160. appel de phares tous les 3m aux gens qui doublaient peinard et qui pire se poussait pour le laisser passer… 2 bornes plus loin, il était encastré dans la remorque d’un camion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.