Que fait la police?

Ils sont où les justiciers du quotidien? Ils sont devenus quoi les « gardiens de la paix »? Les policiers censés assurer la sécurité des personnes, des biens et maintenir l’ordre public en faisant appliquer la loi? On parle beaucoup d’eux en ce moment quand il s’agit de taper, mutiler, estropier ou emprisonner les manifestants ou autres gilets jaunes. Mais il n’y a plus grand monde pour assurer la sécurité des piétons ou des cyclistes sur la voie publique… Lire la suite…

Quand la transition écologique accélère…

Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique était en déplacement dans les Hauts-de-France le jeudi 21 février 2019 lorsque son véhicule a été flashé à 150 km/h sur l’autoroute A1 et ce alors que la vitesse, en raison d’un pic de pollution, était limitée à 110 km/h, soit un dépassement de 40 km/h. Lire la suite…

Autophobie

Un médecin, qui est en même temps un fervent de l’automobilisme, nous écrit pour protester contre les plaisanteries que nous décochons quelquefois contre les chauffeurs. Notre impartialité nous fait un devoir d’accueillir sa plainte. Lire la suite…

Vision biaisée

De temps en temps, on voit dans la PQR (Presse Quotidienne Régionale) un article expliquant qu’un cycliste a été arrêté sur une autoroute. Information anecdotique qui fait l’objet d’un article en bonne et due forme. Imaginez seulement si la presse publiait un article à chaque fois qu’un automobiliste roule ou stationne sur une piste cyclable ? Lire la suite…

Quinze jours, avec sursis!…

Le rôle d’écrasé est assurément beaucoup plus douloureux et pénible que celui d’écraseur. Il n’en est pas moins vrai que le rôle d’écraseur n’est pas non plus un rôle très gai… Il y a des écraseurs qui sont sincèrement à plaindre, tout en étant moins à plaindre que leurs victimes. Il y a des écraseurs qui ont tout fait pour n’écraser personne, qui ont été prudents et sages…! Une circonstance imprévue, un hasard malheureux, une fatalité – et parfois l’imprudence d’un passant – font d’eux des écraseurs dolents et désolés. Lire la suite…

Les écraseurs

Nulle part on n’écrase comme à Paris. C’est que dans aucune grande agglomération la réglementation de la circulation n’est tombée dans une telle désuétude. Les autos civiles et militaires, à présent civiles plutôt que militaires, s’en donnent à cœur joie. Femmes, enfants, vieillards, bref tous ceux qui n’ont pas bon pied bon œil sont des victimes désignées dans les randonnées à toute allure dont nos principales voies et nos places publiques offrent le spectacle quotidien et accoutumé. Les chauffards s’en tirent à si bon compte. Il y a si peu de contraventions. Lire la suite…