Les autorues

Qu’est-ce qui différencie une route d’une autoroute? Est-ce le fait que celle-ci soit payante? Non puisqu’il existe des autoroutes gratuites. Est-ce le fait qu’elles comportent au moins deux fois deux voies séparées? Non plus puisque les voies express ou voies rapides qui comportent elles-aussi des chaussées séparées ne sont pas des autoroutes. Lire la suite…

Pour un meilleur usage du 1:50.000

« La Géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre », disait le livre d’Yves Lacoste. Oui, mais pas seulement. Cela sert aussi à donner les bonnes indications au quidam qui se meut. La géographie permet donc tous ces flux humains et ces flux de marchandises. Son objet est d’étudier l’espace pour en donner une connaissance à son lecteur. La cartographie, elle, est l’activité qui consiste à produire les cartes. Tout le monde a tenu une carte routière dans ses mains un jour ? Tout le monde a essayé de faire une randonnée pédestre cool et longue avec une carte au 1 : 250.000 (échelle assez classique pour les cartes routières) ? Pas facile, en effet. En cela, oui, la géographie sert peut-être encore à faire la guerre : la guerre à ce mobilo-prolétaire qu’est le piéton. Lire la suite…

Un chercheur universitaire remporte un prix pour avoir montré le potentiel du mouvement Carfree UK

vauban2

Un chercheur en transport de l’Université West of England a remporté le Smeed Prize 2010 pour son travail ayant mis en exergue le potentiel du développement sans voiture au Royaume Uni.

Le prix qu’a reçu Steve Melia, lui était décerné fin janvier lors d’une conférence organisée par le ‘Universities Transport Study Group’, et incluait un chèque de 400£. Steve Melia en a donné la moitié à Carfree UK. Lire la suite…

Dictionnaire en ligne de l’automobile

Dictionnaire en ligne de l’automobile
Petit glossaire de l’altermobilité

Le dictionnaire critique de l’automobile est désormais accessible en ligne. Il s’agit à l’origine d’un ouvrage édité numériquement par CarFree France, qui constitue une référence pour l’ensemble du mouvement CarFree (sans voiture) ainsi que pour l’ensemble des personnes intéressées par les alternatives à l’usage de l’automobile individuelle. Le Dictionnaire critique de l’automobile a été réalisé par Gilles Chomel et Marcel Robert. Lire la suite…

Modélisation de trafic

MODÉLISATION (DE TRAFIC) : Art consistant à justifier la mise en place de nouvelles infrastructures routières ou autoroutières par le biais d’études de trafic, réalisées sur fonds publics, qui concluent invariablement sur la nécessité de créer de nouvelles infrastructures routières afin de répondre à l’accroissement prévu du trafic automobile, lui-même dépendant du développement de ces mêmes infrastructures routières. (voir ici)

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

Guerre chaude

GUERRE CHAUDE : Après avoir connu une période de « guerre froide » entre 1945 et 1990 basée sur le spectre de la destruction de la planète par l’atome, nous sommes désormais entrés dans une période de « guerre chaude » caractérisée par la menace de la destruction de la planète par l’automobile. Cette guerre chaude se fonde sur un développement massif de l’usage de l’automobile à l’échelle planétaire, sur un réchauffement climatique mondial désormais avéré, sur des tensions de plus en plus fortes sur les cours des matières premières (dont le pétrole), sur un pillage massif et un épuisement attendu des ressources naturelles, sur des guerres de conquête et de contrôle des réserves pétrolières. (voir ici)

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

Altermobilisme

ALTERMOBILISME : Mouvement socio-environnemental composé d’acteurs très divers qui proposent pour l’essentiel de mettre en avant et promouvoir l’ensemble des modes de déplacement alternatifs à l’automobile et aux deux-roues motorisés. Le mouvement se rassemble autour du slogan « Une autre mobilité est possible », mais oscille entre un réformisme (par exemple à travers la participation à la journée sans voiture) et un « imaginaire de la rupture ». Le terme « altermobilité » vient de l’association de alter (autre) et mobilité. Exemple: Le mouvement altermobiliste promeut l’altermobilité comme seule alternative crébible à l’échec du système automobilistique.

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

Autotruche

AUTOTRUCHE : Acronyme d’automobiliste et autruche. L’autotruche est arrivé sur terre, il en a fait le tour, l’a conquise puis a créé la voiture et n’en est plus sorti. Ensemble, ils ont détraqué le climat, pollué l’atmosphère, détruit la nature, bétonné la ville, réduit les rapports humains au code de la route. Face à ce constat, l’autotruche reste dans sa voiture et fait comme si de rien n’était. Exemple : Arrêtes de faire l’autotruche!

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

Automouton


La sortie de la bergerie le matin

AUTOMOUTON : Contraction d’automobiliste et de mouton. L’automobiliste-mouton, appelé aussi parfois « l’automouton », est grégaire, ce qui est propre à « une espèce animale qui vit en groupe ou en communauté sans être social ». Tous les matins, il part à la recherche de sa pitance et retourne tous les soirs à la bergerie, ce qui provoque des embouteillages devant la bergerie. Il passe ainsi le plus clair de son temps à ruminer dans les embouteillages. (voir ici)

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

Feux rouges

FEUX ROUGES : 1. Lampadaire urbain éclairant très faiblement la chaussée. 2. Lumière essentiellement rouge (on parle de « feu rouge ») destinée à exciter l’automobiliste en milieu urbain. Exemple : « Quoi de plus affligeant que l’émoi génital des conducteurs démarrant au feu. » (Yann Queffélec)

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

Autoroute

AUTOROUTE : Infrastructure routière de la généralisation de l’automobile individuelle. Les premières autoroutes ont été mises en place par des dictatures. 1. La première véritable autoroute est réalisée en 1924 sous le régime fasciste; il s’agit d’une autostrade (en italien, autostrada) qui relie Milan à Varèse en Italie, soit 85 kilomètres. 2. Mais c’est dans l’Allemagne nazie que les autoroutes prennent réellement leur essor (en allemand, German Reichsautobahn ou Autobahn). En effet, quelques jours après la prise du pouvoir par les nazis en 1933, Adolf Hitler adopta avec enthousiasme un projet de construction d’autoroutes et nomma Fritz Todt comme inspecteur général. Rapidement, plus de 100.000 personnes ont été mobilisées partout en Allemagne dans l’Organisation Todt. A la fin de la seconde guerre mondiale, le régime nazi aura ainsi construit environ 5.000 km d’autoroutes. Les dictatures avaient construit les infrastructures préparant la généralisation de l’automobile individuelle développée ensuite par les démocraties. La dictature automobile était en place. Exemple : « Ces moteurs qui ont fait de l’homme un crétin à roulettes et de la planète un garage criblé d’autoroutes ! » (Jacques Sternberg, Extrait de Vivre en survivant) (voir ici)

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

 

Autopia

AUTOPIA : 1. Forme d’organisation de l’espace pensée pour l’automobile et caractérisée par une déconnection croissante entre activités (habiter, travailler, se détendre). L’autopia, ou autopie, matérialise le concept de dépendance automobile, au travers des lotissements périurbains assimilables à des villes-dortoirs, les zones d’activités et d’emploi concentrées, les zones commerciales connectées aux échangeurs autoroutiers, etc. D’une ville pensée pour l’automobile, on passe à une ville interdite à l’altermobilité. (voir ici) 2. Attraction mise en place dans les parcs Disney, et en particulier à Disneyand Paris. Selon la définition exacte de l’attraction, « Autopia est un endroit où la ville, la nature et les autoroutes vivent en parfaite harmonie« .

Source
: Dictionnaire critique de l’automobile

Climaticide

Définition du Climaticide

Définition du terme « Climaticide » : Dérèglement organisé et planifié du climat mondial du fait des émissions croissantes de Gaz à Effet de Serre (GES) dans l’atmosphère alors même que la responsabilité humaine du réchauffement climatique est désormais avérée à la suite de la publication des rapports du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) en 1990, 1995, 2001 et 2007.

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

Le Skatecar

Le skatecar est un nouveau sport urbain créé par Michael Hartman et qui consiste à marcher sur des voitures qui stationnent sur le trottoir. La marche sur voiture (ou skatecar) s’opère sur une voiture dans sa longueur. On doit commencer par le pare-choc puis monter sur la ligne séparant le capot de l’aile. La prochaine étape est d’atteindre la base du pare-brise. Le toit est atteint par un pas vers le haut du pare-brise. On peut marcher sur le milieu du toit – ce qui résulte en un klonk ! sonore quand le toit semble s’affaisser. Mais l’expérience montre que lorsque l’on atteint la vitre arrière, le toit se redresse de lui-même avec un autre klonk ! tout aussi sonore. La descente se passe comme la montée, mais en sens inverse : d’abord la ligne séparant l’aile du capot – s’il y a un capot arrière, etc.

Le skatecar s’appelle aussi parfois « bagnole-ride », « surfcar », « footcar », « footride » ou toute autre appellation relative à la marche sur voiture en mauvais stationnement!

Source : Dictionnaire critique de l’automobile