Le développement durable du complexe bagnolo-pétrolier

« L’objectif affirmé de Porsche est de réduire au minimum les effets préjudiciables à l’environnement, et de soutenir également les efforts internationaux visant à résoudre les problèmes écologiques globaux. »

Site internet de Porsche

« Le développement durable n’est ni une utopie ni même une contestation, mais la condition de survie de l’économie de marché.»

Louis Schweitzer, pédégé de Renault, Enjeux Les Echos, décembre 2004.

« Je veux, par ailleurs, rappeler l’engagement de notre Groupe dans le développement durable et la protection de l’environnement. »
Thierry Desmarest, PDG de TotalFinaElf – 2002.

« Le développement durable, c’est tout d’abord produire plus d’énergie, plus de pétrole, plus de gaz, peut-être plus de charbon et de nucléaire, et certainement plus d’énergies renouvelables. Dans le même temps, il faut s’assurer que cela ne se fait pas au détriment de l’environnement.»
Michel de Fabiani, président de BP France, 4e rencontres parlementaires sur l’énergie, jeudi 11 octobre 2001.

« TotalFinaElf participe activement, en France comme à l’international, à la démarche des entreprises pour promouvoir l’éthique et le développement durable. »

Site internet deTotalFinaElf

« Etre à l’écoute de la terre pour accroître et maintenir une production durable des champs pétroliers et gaziers, telle est notre mission. Notre engagement pour le développement durable exige une large connaissance et une expérience du comportement des réservoirs à la fois statique et en mouvement. »
Publicité TotalFinaElf

« La vocation de l’Institut français du pétrole (IFP) est d’innover et de développer les technologies qui permettront à la collectivité et à l’industrie des hydrocarbures et de l’automobile une croissance durable et respectueuse de l’environnement. La recherche et développement de l’IFP s’inscrit dans une perspective de développement durable. »
Institut français du pétrole


Nouveau Porsche 4 x 4 Cayenne : poids 2 tonnes et demi , 450 Chevaux, 266 Km/h.

« Renault, pour être un acteur majeur du développement durable, anticipe, dans le temps et dans l’espace, l’évolution des modes de vie et des valeurs pour concevoir ses produits et définir ses comportements. »
« Pour Renault, qui met en oeuvre une stratégie ambitieuse de croissance rentable dans le respect de ses collaborateurs, de ses partenaires et de son environnement, ce site développement durable est à la fois une garantie et un moyen d’action. »
Louis Schweitzer, Président de Renault, en parlant du site http://www.developpement-durable.renault.com

« Nous percevons le développement durable comme l’intégration de trois grands axes : économique, environnemental et social. Chaque axe s’imbrique dans l’autre – il ne peut y avoir d’engagement par rapport à l’un sans engagement à l’égard de l’autre. Nous travaillons à incorporer les principes du développement durable dans tout ce que nous faisons. Le rapport de Shell Canada sur le développement durable a remporté le premier prix de la catégorie  » sociétés du secteur des ressources  » pour l’établissement de rapports sur la durabilité et l’environnement à la 50e cérémonie de remise des prix au concours du meilleurrapport annuel. Lisez nos rapports, les discours de nos dirigeants et nos communiqués sur le développement durable. »
Shell Canada

« Notre groupe à pour ambition d’offrir à tous un accès à des modes de transports rapides, sûrs, économiques et fiables sans sacrifier les richesses humaines et écologiques d’aujourd’hui et de demain. Cet objectif en faveur de la mobilité durable est clairement inscrite dans les priorités de la Stratégie Nationale de développement durable. Aujourd’hui, l’ouverture réussie de notre capital […] nous amène plus que jamais à concilier notre mission de service public, le respect de l’environnement et des hommes […], et le souci de performance économique attendue par nos actionnaires […] Notre adhésion au programme « Global Compact » de l’ONU […] témoigne de notre volonté d’inscrire notre croissance dans le long terme. »
ASF, Autoroutes du Sud de la France.
Note : Au péage de Vienne, 6 000 véhicules de plus de 3,5 tonnes, en moyenne par jour, dans chaque sens..(statistiques 2003 d’ASF)
Ce qui fait 4 380 000 véhicules sur l’autoroute du sud, par an, entre Vienne et Orange

Source: Bêtisier du développement durable
www.decroissance.org

Site agréé post-pétrole

Décroissance

A propos de Décroissance

Actualité de la décroissance