Vivre à Grenoble sans voiture

Nous habitons sans voiture depuis 2007 à Grenoble, dans les rues piétonnes, avec deux enfants (nés en 2005 et 2007). Nous sommes abonnés à l’année aux transports en commun, et sommes abonnés au service d’autopartage, que nous utilisons régulièrement le week-end, tant pour aller en montagne que dans la famille, avec satisfaction. Nous utilisons aussi le train, ou train plus location de voiture selon la destination.

Nous commandons par internet et nous faisons livrer ce que nous ne trouvons pas sur les marchés et aux halles.

Financièrement, en gros, voici les coûts liés au fait de n’avoir pas de voiture pendant 1 an :

  • Autopartage et locations de voiture, 2300 € (env. 35 jours avec voiture dans l’année, 5000 km, carburant compris)
  • Train, 500 € (env. 2000 km)
  • Livraisons, 100 €

Et les économies :

  • Amortissement, assurance et entretien d’une voiture, -4000 €,
  • Stationnement, -150 € (abonnement résidant) à -800 € (parking couvert ou garage)
  • Carburant, -600 € au moins
  • Et sans doute pas mal de coûts annexes mal maîtrisés… (vandalisme, pannes, enlèvement par la fourière…)

Soit au minimum une économie de 50 % environ (plus de 2000 € par an), mais bien entendu, ce sont les modes de vies qui changent le plus…

Jocelyn

Pour des renseignements généraux, voir Grenoble sans voiture.

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

3 commentaires sur “Vivre à Grenoble sans voiture

  1. ever

    bonjour,
    je me retrouve tout à fait dans ces estimations. J’utilise l’autopartage depuis 3 ans et auparavant, de retour d’un séjour à l’étranger où nous avions eu plus que notre compte de pb avec des garagistes qui nous avaient gaché la vie (de couple aussi) nous avons renoncé à acheter une voiture. Nous avons actuellement trois enfants. Nous utlisons le vélo au quotidien pour nos déplacements de travail et, en cas de nécessité, les transports en commun (mais au fond, moins rapides que la vélo). Nous utilisons la location de voiture pour les vacances d’été, et parfois train plus location pour nous déplacer loin. Autolib, le service d’autopartage de Lyon, est en train de se développer rapidement (en nombre de stations en tout cas). Sur le plan financier et pratique, nous nous y retrouvons bien. Cela demande un minimum de planification mais avec des enfants, c’est de toute façon nécessaire. Bon autopartage!

  2. Jocelyn

    Bonjour,

    Je suis l’auteur de ces lignes… mais je les ai écrites sur un autre site ! Celui dont un lien est donné en bas. L’article y est toujours.
    Je suis heureux que cet article soit lu, et ne suis pas contre la reproduction de l’article sur carfree (l’article est paru sous licence CC permettant la copie *avec référence à la source*), cependant il serait plus correct de réellement citer la source plutôt que de laisser entendre que l’article a été originellement écrit pour carfree.

    Sincèrement
    Jocelyn

  3. CarFree

    Bonjour,
    l’article cite la source avec un lien vers le site original et votre prénom est même cité en fin d’article! Je ne vois pas trop comment faire plus…

Les commentaires sont clos.