Quand 172 trains remplacent 20% du parc automobile français…

sncftransilienbaches01

Il y a certains calculs que peu de gens font et surtout par l’Automobile Club, car ils sont édifiants dans la description de l’ineptie du système automobile. Un internaute bien informé nous signale ainsi qu’en se basant sur les chiffres des Transports en commun et sur ceux du monde automobile, on peut estimer que 172 trains seulement peuvent remplacer l’équivalent de 20% du parc automobile français!

En effet, une voiture roule 3000 à 4000 heures dans sa vie, c’est tout. Quel gaspillage de matières premières ! Surtout si l’on sait qu’un bus roule 30.000 heures dans sa vie. Un train ou un métro 300.000 heures dans leur vie. Mais comment arriver à estimer qu’une voiture roule seulement 3000 à 4000 heures dans sa vie?

Rouler 180.000 km ou 240.000 km à 60km/Heure de moyenne, c’est rouler 3000 ou 4000 heures, dans la vie de la voiture. Et celui qui fait 150.000km avec sa voiture à une moyenne de 100km/Heure n’utilisera en fait sa voiture que 1500 heures. En trois ans, ça ne fait même pas 35 heures par mois. En plus elles sont faignasses, ces bagnoles ! 35 heures par mois !

Autre chiffre édifiant, celui de la performance comparée des transports publics et de l’automobile. La Région Ile-de-France a commandé récemment 172 trains de 900 places environ, soit 600 places occupées en moyenne. Ce qui fera à la fin de leur vie l’équivalent de 7 millions de voitures (avec une moyenne d’1,5 passagers par voiture).  Soit 20% du parc automobile de la France (environ 36 millions de voitures)…

On ne va pas s’amuser à faire un bilan CO2 ou pollution comparé entre 172 trains et 7 millions de voitures, cela risquerait de déplaire à l’Automobile club…

http://www.facebook.com/carfree

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

18 commentaires sur “Quand 172 trains remplacent 20% du parc automobile français…

  1. Pimousse3000

    Intéressant ces chiffres…
    à propos de l’Automobile Club, ils ont édité un document intéressant, résumé à http://auto.nouvelobs.com/actualites/7510/breve.html
    En conclusion? Une auto, en plus d’être une grosse feignasse à 35H par mois, c’est aussi un gouffre financier : 6000eur/an! (enfin on le savait dejà)
    On peu faire aussi une stat’ a la con : utiliser sa voiture ça revient donc à 14,28eur/H d’utilisation ou 2,09*SMIC horaire (le smic horaire est à 6,84eur net)!

  2. AntecAntec

    Moi j’adore ce genre de calcul !!!

    J’aimerai qu’un défenseur vienne faire un exposé inverse voir si il y arrive !

  3. Ludovic Bu

    Pour rester dans la même comparaison sur les prix, avec Mobizen, on peut avoir une voiture pour 9€ de l’heure, sans avoir besoin de la posséder. Ainsi, lorsque le train ne peut pas répondre à votre besoin en déplacement (par exemple lorsque vous devez amener un meuble chez votre grand tante), vous pouvez avoir une voiture moins cher, et sans vous prendre la tête.

    Pour en savoir plus sur Mobizen, et sur l’autopartage en général, je vous renvoie vers mon blog : « Mes aventures avec Rosa, Katya, Diana et Réglisse (ou Mobizen, la voiture faite simplicité) » http://ludovicbu.typepad.com/ludovicbu/2008/06/mes-aventures-a.html

  4. URB

    Ce n’est pas une bonne nouvelle ?

    Les voitures ne roulent que 35 heures par mois, vous imaginez si elles roulaient rien que 2 fois plus longtemps le nombre de voitures que l’on aurait sur les routes en même temps…

    Pfiuuuu, c’est une chance quand même, que 35 heures par mois….

    🙂

    Mais bon ce ne sont que des chiffres, qui peuvent être valable à quelques situations (et encore).

    🙂

  5. Pimousse3000

    @URB : perso, je ne trouve pas que c’est une bonne nouvelle. Ca prouve bien que des voitures, il y en a beacoup trop, que peu de gens pratiquent l’autopartage, le covoiturage etc…
    Ca prouve que la société a consommé des (millions de) tonnes de ferrailles et autres matériaux polluants inutilement, alors qu’on aurait pu l’utiliser à bon escient.
    Ca veut aussi dire qu’on utilise beaucoup d’espace (trottoirs, parkings, garages) pour stocker un engin d’une si grande valeur (6 mois à 1 an de salaire en moyenne) dont on se sert si peu!
    Je pense qu’il y a un sérieux problème de ce côté.

    Plus sérieusement, on pourrait clairement réduire le nombre de voitures, si on ne la pensait pas comme un transport 100% individuel, 100% egoiste, un bijou personnel qu’on a passé l’après midi à astiquer!
    On remplirait de 3 ou 4 passagers sa voiture le matin pour aller bosser en ville, idem le soir pour rentrer du boulot. On la preterait aisément à sa famille et ses amis pour une course. Mais non, ca ne marche pas, parce que les gens adulent tellement leur tas de ferraille, que si t’as pas un pantalon Gucci, tu peux pas monter dans ma caisse tellement que j’ai passé des heures à l’astiquer!

    Je suis toujours étonné de voir à quel point les gens rechignent à prendre un ticket de bus/métro supplémentaire pour se déplacer (1.50eur) (« ha non, on reste dans ce quartier car je vais encore devoir payer 1 ticket en plus, pffff »); alors qu’en comparaison, j’entends souvent ceci par exemple, et de la bouche des mêmes personnes :
    « cet apres midi, on prend 2 voitures pour aller chez Truc, parce que je dois repartir 30min avant toi et passer chercher du pain »!!
    Cout de l’opération? 0,50/km supplémentaire, trajet probable? 5km.. cout total : 2eur

    Cherchez l’erreur!

  6. URB

    Ce qu’il y a c’est qu’il n’y a pas la même approche entre un transport en commun et la voiture.

    Comme tu dis dans l’exemple des 2 voitures, la grosse différence ce sont les temps d’attente ou les contrainte d’horaire.
    Pour certains ils s’en foutent, pour d’autre c’est une grosse contrainte.
    Tu as la voiture, tu pars quand tu veux, pas d’horaire à respecter, tu prends le bus, ben tu dois faire attention à l’horaire parce que selon comment le secteur est desservie, ben tu peux attendre un sacrée bout de temps avant que le prochain bus ou train passe.

    Pour le coup du ticket de bus supplémentaire, ça peux paraître bizarre mais ce n’est pas le prix qui gène mais plus le fait de payer deux fois.
    C’est comme dans les magasins, un article à 9,99 € est plus attratif qu’un article à 9,50 €.

    Pour la voiture, que ce soit un objet 100% personnel etc… c’est vrai on pourrait prêter sa voiture aux amis, à la famille etc…, mais le gros problème dans l’histoire c’est surtout en cas d’accident ou d’infraction.
    Dans le cas d’un accident, ça coûte cher par la suite surtout niveau assurance, pour les infractions c’est pareil, avec les radars automatique (vitesse + bientôt feux rouge) une erreur peux vite arriver et c’est le propriétaire du véhicule qui prends tout, que ce soit l’amende et les points.

    Pour l’autopartage, j’ai une question juste pour savoir.
    Comment ça se passe quand on a des enfants en bas âge ?
    Comment on fait pour les réhausseurs, les sièges auto ?
    On se ballade avec tout le matériel (très encombrants) ou il est fourni ?

  7. Pimousse3000

    Dans l’exemple du ticket de métro/ bus, la scène se déroule dans des grandes villes, genre Paris ou Lille, en plein centre, genre un samedi soir, là où le métro est de loin le moyen le plus rapide! Bref, ce n’est pas les temps d’attente qui les genaient, mais l’argent!
    Et en toute bonne foi URB : tu trouves logique d’aller prendre 2 voitures là où 1 seule avec un poil d’organisation suffirait, et paradoxalement(les memes personnes) de raler pour un ticket de bus/métro? Tu ne vois pas un problème? Ou c’est juste pour animer la polémique?

  8. URB

    Au fait, pourquoi vous ne parlez de des grandes villes ?
    Vous croyez que les gens habitent seulement dans des grandes villes et que les transport en commun sont efficace dans la même mesure partout ?
    Par chez moi, juste le trajet de mon appart à mon bureau c’est de 45mn à 1h en bus et si je rate le bus, c’est environ 1h d’attente.
    En voiture ou en moto cela me prends environ 15-20min selon la circulation.

    Pour le coup du métro/bus, j’ai dit la même chose que toi en gros, mais bon je n’ai pas du être assez explicite, ou ça ne viens pas de moi..

    Le temps d’attente c’était sur l’autre cas, pas grave.
    Mais en toute bonne foi : c’est juste pour animer la polémique ? 🙂

    Prendre 2 voitures juste pour qu’une des 2 personnes parte plus tôt pour aller chercher du pain (tiens un cliché) c’est n’importe quoi.

    Mais bon il y a des cas, on cela peux être nécessaire, on ne connais pas la vie de tout le monde

    Sinon pas de réponse à mes questions sur l’autopartage ?

  9. URB

    Et oui, encore faut il que ça serve à tout le monde.

    Alors pour l’autopartage, comment font ceux qui ont des enfants en bas age ?
    On attache un enfant d’1 an directement sur le siège ?

    J’ai cherché et je n’ai rien trouvé là dessus, juste des tarifs et le principe.
    Alors pas de réponses ?

  10. Pimousse3000

    @URB, je n’ai pas la réponse à ta question… Et je pense que si quelqu’un l’a, il se fera un plaisir de la poster!

  11. URB

    Ou quoi ?

    Sinon ouais limite pratique surtout si tu as 2 enfants comme moi.
    L’ainée à 3 ans ce qui demande un siège auto et le second à 6 mois ce qui demande un maxi-cosy (selon le poids).

    Pour le Maxi-cosy ça va vu qu’il est sur la poussette, mais alors le siège auto, si il faut se le trimballer « bonjour » avec une poussette et un enfant à surveiller.

    Je te dis pas le problème quand les 2 enfants sont en siège auto, c’est quasi impossible.

    On a intérêt à habiter à coté d’un Mobizen, et encore, sinon ce n’est même pas la peine.

    Comme quoi c’est une solution pour certains mais pas pour tous.
    C’est pour ça qu’un système parfait n’existe pas pour remplacer la voiture mais un ensemble de solutions.

  12. Ludovic Bu

    En effet, il n’y a aucun système qui en soit puisse remplacer tous les autres moyens de déplacements. Pas plus l’autopartage que les transports en commun, ni le vélo, ni le scooter, ni la moto, ni le train, ni le covoiturage, ni le transport à la demande, ni la vidéoconférence, ni le télétravail, ni les courses livrées à la maison, ni, ni, ni. Mais par contre, un mélange de tout cela devrait permettre à au moins 70% de la population de se débarrasser de la propriété d’une voiture.

  13. URB

    Merci Ludovic, enfin quelqu’un qui a du bon sens, je suis entièrement d’accord avec toi.
    ça change quand même des personnes qui croient tout facile, qu’ils croient que leur cas est universel, que leur ville est le modèle de toute les autres villes.

    Merci

  14. Pimousse3000

    @URB : sur ce site, personne n’a jamais prétendu que tout est facile et que leur cas est universel. Ce que nombre d’entre nous constatons, et effectivement, il s’agit souvent du cas de la ville c’est :

    1 – pas assez de transports en commun, à cause des pouvoirs publics, depuis longtemps habitués à la promotion du tout voiture, et qui continuent dans cette fois sous la pression des lobbys automobiles
    2 – trop d’automobiles en ville, qui roulent ou qui stationnent (souvent n’importe comment), qui rendent la ville aux piétons insupportable(et nous sommes tous piétons à un moment ou un autre, même celui qui roule en 4×4)
    3 – pas assez de promotion pour les moyens de transport alternatfis (genre le vélo) et beaucoup trop pour la voiture (des affiches vertes et grises pour le nouveau pigeot audi super TDI 4×4 méga cool et « écolo » partout)
    4 – (corrolaire de 3-) des gens bourrés de préjugés infondés (c’est pas leur faute on leur martèle tous les jours sur TF1 des conneries) qui ne veulent pas changer leurs petites habitudes (« mon dieu tu te rends pas compte, le bus c’est pour les pauvres et les vélos pour les sportifs, et pis dans ma voiture je risque pas d’attraper la grippe A et je suis à l’abri des pollutions grâce à ma clim »)
    5 – en périphérie des villes, toujours plus de ZAC accessibles uniquement aux voitures!
    6- des violations flagrantes du Grenelle
    7- des constructions de voies ferrées qui se font en traînant les pieds
    8- des fermetures de lignes ferroviaires ‘peu desservies’

    etc…

    on ne propose pas que le vélo comme alternative, ni un zéro voitures partout dans le monde. Mais un peu de bon sens de la part des gens, comme le dit Ludovic, permettrait de réduire considérablement le nombre de voitures
    Effectivement, on ne propose pas ou peu de solutions pour les milieux ruraux, où on se trouve à 15 km de tout (encore que ca arrive : cf http://carfree.fr/index.php/2009/06/09/la-gratuite-du-reseau-de-bus-de-castres-mazamet-lancee-en-octobre-2008-est-un-succes/). Mais sâche que plus de 33 millions de français vivent dans les 51 plus grandes aires urbaines (source WIKI). Donc les solutions que l’on propose et les problèmes que l’on dénonce s’appliquent à bien plus que la moitié des français.

  15. URB

    Mais même avec tout ça, toutes les villes ne sont pas égales, même les grandes villes.

    Mais ce qui est regrettable dans l’histoire, c’est de voir ici des gens qui râlent pour des « broutilles » comme le fait que la pub soit sur les vélo-taxis, que ce soit des groupes comme JC Decaux qui font les solutions comme Velib et compagnie.

    Toutes les solutions sont bonnes, alors pourquoi toujours descendre en flammes les solutions de certains, juste parce qu’il y a un aspect qui gêne qui est en majorité celui du financement.
    Il faut se rappeler que malheureusement rien n’est gratuit, même pour les mairies, les régions etc…
    Il faut faire développer les déplacements autre que la voiture, mais tout ça ne tombe pas du ciel tout cuits, ce n’est pas parce que c’est pour une cause écologique que tout sera facile.

  16. Helder

    Très bon calcul.

    Moi, je reste d’avis que ce n’est pas une très bonne nouvelle qu’une voiture ne fasse que 35 heures par mois et qu’il y ait pourtant autant de véhicules : cela montre le peu de rationalisation d’ensemble dont a fait montre le système du tout-automobile.

    Mais en effet, je n’invite nullement les gens à prendre plus encore leurs voitures. Je leur demande de se demander s’il est nécessaire dans la vie d’en acheter une.
    Si la réponse est « oui », soit : achetez-la. Mais la question de la nécessité sera revisitée… le jour où la voiture ne pourra plus faire le plein, pardi !

    Sinon, j’applaudis des deux mains en effet tous les parents qui cherchent des solutions sans voiture, y compris en campagne.

Les commentaires sont clos.