Florence, un père et son fils à vélo renversés

Je me permets de vous partager un article édifiant d’un accident de la route à Florence en Italie (où je réside).

J’en ai réalisé la traduction que voici.
Valentin

Florence, un père et son fils à vélo renversés
D’autres voitures percutées par la suite

Lundi matin dans le centre de Florence, place Santa Croce. 7 blessés, le plus grave étant le cycliste qui accompagnait son fils. Le conducteur de 75 ans se serait justifié ainsi auprès des secouristes: « J’avais le pied coincé dans les pédales. »

L’enfer en plein centre-ville. Une voiture à toute vitesse renverse un vélo, percute trois véhicules et défonce la vitrine d’un magasin, en envoyant six personnes à l’hôpital dont deux – un père et son fils de 20 mois – aux urgences. Une scène de cauchemar qui s’est déroulée lundi 7 novembre à 9h, entre la rue dei Benci, la place Santa Croce et la rue Verdi, sur une distance de 260 mètres du premier accident jusqu’au dernier, laissant au passage une traînée de sang, des débris et les habitants sous le choc. Le conducteur, Pier Luigi Becciani, 75 ans, a semé la panique au volant de sa BMW 220 gris sombre, transformée en projectile à pleine vitesse après avoir emprunté la voie en site propre dédiée aux transports en commun, au début de la rue dei Benci, en passant sous le passage du Telepass.

D’après une première reconstitution des faits établie par les agents de la circulation, le conducteur aurait accroché puis traîné sur 10 mètres un homme à vélo qui accompagnait son fils de 20 mois à la crèche. L’enfant a été éjecté du vélo tandis que le père est resté écrasé sous le véhicule. Sur la route, une longue traînée de sang, le vélo broyé et le casque de l’enfant par terre. Le père et son fils ont été transportés aux urgences de l’hôpital Meyer et de l’hôpital Careggi. L’enfant n’est pas en état grave, le père en revanche est dans le coma et pourrait être opéré en raison d’un traumatisme crânien.

Après le vélo, il emboutit un taxi

Une tragédie à peine frôlée que s’en prépare une autre à la suite de la course folle de la BMW qui, au lieu de s’arrêter après le premier accident, aurait accéléré, de sorte qu’elle a percuté un taxi après avoir renversé le vélo. Benvenuto Magheri, le chauffeur du taxi, raconte: « J’avais à peine emprunté la rue dei Benci, depuis le cours Tintori, quand je me suis senti heurté 3 ou 4 fois, toujours plus fort. Ma voiture s’est retrouvée à 180 degrés. » A l’angle de la rue Borgo Santa Croce, sur l’asphalte, des morceaux de plastique, de phares, de métal. A bord du taxi dont la vitre arrière a été défoncée se trouvait également une passagère. Elle et le chauffeur ont été maintenus un long moment à l’intérieur du véhicule, avec des minerves, avant d’être transportés à l’hôpital. Dans la rue, les fils du chauffeur, en pleurs, ont invectivé le conducteur de la BMW. L’un des deux jeunes criait: « Il l’a fait exprès, il l’a fait exprès. »

La course folle

Mais la course folle de Pier Luigi Becciani ne s’est pas arrêtée là. Il a tapé dans une première voiture garée dans la rue dei Benci, en face du bar Moyo, puis il en a doublé une autre en roulant les roues sur le trottoir, forçant les piétons à s’écraser contre le mur. En accélérant encore, il a atteint la place Santa Croce où il a tamponné une autre voiture, une BMW blanche, l’envoyant s’encastrer dans la vitrine d’un magasin de maroquinerie au début de la rue Verdi. Le conducteur de la BMW blanche a lui aussi été blessé, de même qu’une dame qui marchait sur le trottoir. D’après les témoins, Becciani aurait cherché à s’enfuir, malgré des blessures aux cervicales et au thorax, mais aurait été arrêté par les passants. La police municipale fait désormais les constats: le conducteur a été dénoncé pour blessures involontaires et non assistance à personne en danger. « J’ai eu un malaise et mon pied s’est retrouvé bloqué sur l’accélérateur » aurait-il dit aux agents de la circulation. Le Parquet a procédé à la saisie de la BMW (où ont été retrouvés 2.000 euros) et des autres véhicules, puis nommera un ingénieur-conseil pour comprendre si les accidents ont été provoqués lors d’une tentative de fuite ou en raison d’un problème technique. Becciani a été soumis au contrôle d’alcoolémie mais il faudra quelques jours pour avoir des réponses.

Quelques heures plus tard

Sur les lieux de l’accident la perplexité demeure même quelques heures après. Le fracas des collisions a été entendu a des centaines de mètres. Une dame raconte: « J’étais sous la douche, je suis sortie quand j’ai entendu un grand bruit et j’ai regardé mon téléphone, il était 9h. » L’armée est également intervenue pour bloquer la zone et fermer la rue au trafic. La femme de Becciani est elle aussi arrivée sur les lieux peu après 10h, elle s’est adressée à la police-secours place Santa Croce et a demandé où était hospitalisé son mari. Elle est ensuite partie en silence et la tête basse à l’hôpital Santa Maria Nuova.

Source: http://corrierefiorentino.corriere.it/

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement

8 commentaires sur “Florence, un père et son fils à vélo renversés

  1. R. Itale

    À noter, que en Italie, après 65 ans, on doit se soumettre à un contrôle médicale tous les deux ans pour garder le permis de conduire. Donc, il y à moins de deux ans un médecin à estimé que ce monsieur était toujours capable de conduire sans danger, ou que le danger qu’il représentait n’était pas assez grande par rapport au confort de se déplacer en voiture. Inutile de dire, que le sérieux de ces contrôles médicales est parfois mis en doute.

  2. PMeBC

    Moi j’ai 68 ans et j’habite en Espagne. Je suis encore en très bonne forme (grace au vélo) mais j’ai dut passer ces fameux contrôles médicaux où l’on détermine si quelqu’un est apte ou non à conduire. J’ai l’impression que c’est une grande foutaise qui sert surtout à faire du bussiness.

    À partir d’un certain âge il est sage de s’abstenir de conduire. Surtout des machines superpuissantes, BMW ou autres. En ce qui me concerne j’ai un vélo, une mobilette et une 2CV.

  3. Pédibuspedibus

    j’avais déjà posé la question, et moi-même n’ai pas pris la peine de chercher sérieusement :

    si on s’en tient au seul Hexagone où en serait-on tendanciellement chesz les seniors pour l’âge où l’on cesse de conduire – continue-t-il à augmenteret…? – idem pour le taux de motorisation?

    pour ce dernier paramètre continue-t-il à augmenter pour certaines tranches d’âge…?

  4. emmp

    Bonjour Pedibus,

    Il y a quelques données dans un rapport de l’hôpital de Rouen, ici : http://www3.chu-rouen.fr/NR/rdonlyres/E81205C3-03EB-4E31-86C8-50FFE6B90933/0/conduite.pdf

    mais cela date de dix ans et rassemble des études encore plus anciennes. En gros, j’y ai appris que la vieillesse est un naufrage, surtout en voiture…

    Ce qui me semble absurde, c’est de passer le permis de conduire une fois pour toutes, sans jamais revenir dessus à moins… de causer un accident. Dans pas mal de pays, le permis est valide pendant une durée donnée, et des conditions doivent être remplies pour le renouveler.

    J’ai entendu dire, à propos d’une dame qui avait causé la mort d’une personne proche avec 100 % de responsabilité, qu’on n’allait pas lui enlever son permis, même temporairement, car sinon, « quelle vie ça lui ferait ? » Et la victime, quelle mort ça lui faisait ?

  5. Pédibuspedibus

    Bonjour et merci emmp!

     

    Quelques liens pour rafraîchir ces données intéressantes :

    http://ec.europa.eu/transport/road_safety/users/eldery-drivers_fr

    http://ec.europa.eu/transport/road_safety/specialist/knowledge/old/safety_versus_mobility_and_quality_of_life/the_importance_of_the_private_car_en

     

    En Chuisse, ils sont de plus en plus nombreux à posséder le permis parmi les 65-79 ans:

    « en 2010, 74% des 65-79 ans possédaient toujours leur permis. Ils étaient 68% en 2005, 60% en 2000, et à peine 50% en 1994 »

    source : https://www.migrosmagazine.ch/societe/reportage/article/a-90-ans-au-volant

    Normal
    0

    21

    false
    false
    false

    FR
    X-NONE
    X-NONE

    /* Style Definitions */
    table.MsoNormalTable
    {mso-style-name: »Tableau Normal »;
    mso-tstyle-rowband-size:0;
    mso-tstyle-colband-size:0;
    mso-style-noshow:yes;
    mso-style-priority:99;
    mso-style-parent: » »;
    mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
    mso-para-margin-top:0cm;
    mso-para-margin-right:0cm;
    mso-para-margin-bottom:8.0pt;
    mso-para-margin-left:0cm;
    line-height:107%;
    mso-pagination:widow-orphan;
    font-size:11.0pt;
    font-family: »Calibri »,sans-serif;
    mso-ascii-font-family:Calibri;
    mso-ascii-theme-font:minor-latin;
    mso-hansi-font-family:Calibri;
    mso-hansi-theme-font:minor-latin;
    mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
    mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
    mso-fareast-language:EN-US;}

    Les seniors en France seraient de plus en plus motorisés :
    « On constate une augmentation marquée de l’usage de la voiture entre 1994 et 2008
    – Une augmentation de 58% à 62% pour les 65-74 ans (de 63% à 65% pour l’ensemble de la population).
    – Une augmentation de 33% à 51% chez les plus de 75 ans, la voiture devenant le principal mode de déplacement. »
    source : http://www.silvereco.fr/wp-content/uploads/2015/10/mobilite_des_seniors_en_france_cabinet_auxilia_etude_complete_2014.pdf (p. 32)

     

  6. Pédibuspedibus

    dernier doc, promis, pour connaître l’évolution dans le temps et l’espace de la possesion du permis suivant les groupes d’âge :

    http://www.wctrs.leeds.ac.uk/wp/wp-content/uploads/abstracts/lisbon/general/01795.pdf

    page 10

     

    où l’on voit une espèce de rattrapage chez les seniors entre 1981 et 2007, avec la progression la plus forte par rapport aux autres groupes d’âge ; on notera une stricte stabilisation sur la même période pour les 18-24 ans qui habitent la banlieue (et le périurbain…?), où il serait intéressant de trier les causes, particulièrement la paupérisation et le changement idéologique en direction de Ste-Gnognole.

Les commentaires sont clos.