Arrêtez de construire des parkings !

parcs_parkings1

A l’heure du Sommet de Copenhague, de la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique et de réduire la pollution atmosphérique, il est inadmissible de construire un nouveau parking sur les pentes de la Croix-Rousse, en plein cœur de Lyon !

Le parking des Tables Claudiennes, une aberration au XXIème siècle !

Pollutions et dangers

Nos élus savent parfaitement qu’une offre de parkings encourage la possession et l’utilisation de voitures. Un nouveau parking renforce le système automobile dont les nuisances nous touchent tous : pollution, accidents, bruit, etc. En prenant cette décision, nos élus montrent le peu de respect qu’ils ont pour notre santé et notre environnement, malgré leurs belles paroles.

Argent et espace urbain gaspillés

Alors que la crise se fait toujours sentir, que la précarité progresse, que des milliers de personnes sont toujours à la recherche d’un toit pour vivre, il apparaît humainement indéfendable de construire un parking automobile à l’endroit où l’on pourrait bâtir des logements sociaux. Surtout que le coût de ces stationnements est faramineux (+ de 4 millions d’euros pour à peine 107 places !).

Réservé aux riches !

En transférant le stationnement sur la voie publique vers des parkings payants, nos politiques, loin d’encourager les comportements écologiques, vendent aux populations aisées des droits à polluer. Ils cachent pudiquement et hypocritement les automobiles pour donner au quartier une image « village »… vendeuse auprès de ces mêmes populations. Voilà comment on tord le cou définitivement à un quartier qui fut populaire.

Raisons électoralistes et populistes ?

Le PDU (plan de déplacements urbains) stipule que dans les quartiers bien desservis par les transports en commun (ce qui est le cas ici), il faut réduire l’offre de stationnement pour dissuader les habitants de circuler en voiture. La principale raison de cette construction ne peut être que l’envie de plaire à un certain électorat : les ménages de la classe moyenne implantés depuis quelques années dans le quartier, qui souhaitent bénéficier à la fois d’un quartier préservé et d’une ou deux voitures individuelles. Or, si ce quartier reste vivable, c’est bien parce que jusqu’ici c’était l’un des quartiers d’Europe avec le moins de véhicules par ménage !

Et les déplacements non motorisés dans tout ça ?

Cet argent aurait pu servir à des aménagement utiles. Notamment quand on sait que les piétons sont parfois malmenés sur les pentes de la Croix Rousse comme sur ces trottoirs si étroits que deux piétons ne peuvent se croiser sans marcher sur la chaussée (montée Saint Sébastien, rue Neyret, …). De même citons les courageux cyclistes pour lesquels peu d’aménagements sont présents. Ainsi il n’y a pas d’aménagements cyclables au cœur des Pentes, ni de contresens qui faciliteraient la circulation pour les cyclistes. Au moment de construire 100 places pour les voitures, combien la municipalité offre-t-elle d’arceaux et de locaux pour le stationnement des vélos ?

A préférer loger des voitures plutôt que des gens, à favoriser les aménagements automobiles plutôt que cyclables ou piétons, alors oui, la ville de Lyon mérite bien son titre de ville « -pollution durable- ».

« le collectif pour une ville sans voiture »

mail : sansvoitures [at] yahoo.fr

CVV

A propos de CVV

Collectif lyonnais "Pour une ville sans voitures"

6 commentaires sur “Arrêtez de construire des parkings !

  1. apanivore

    Au moins le stationnement de surface disparait.
    Dans ma ville on ajoute des parkings couverts (payants) alors qu’il y a toujours autant de place (gratuite) dehors. Mais pas suffisamment aux yeux des automobilistes qui se garent sur le moindre m2 de trottoir vide, allant jusqu’à obliger les piétons à marcher sur la route.
    Mais la mairie a déjà dit que ce n’est « pas dans la culture » de la police municipale de verbaliser (le stationnement sauvage).
    Elle est donc du côté des automobilistes (électorat nombreux) et reconnait que les « pauvres » habitants n’ont pas de quoi garer tous leurs véhicules.

  2. PHI

    Le problème de l’invasion de l’automobile est criant dans les villes moyennes. Quand il n’est pas anarchique, le stationnement est envahissant.

    Chez moi, la mairie est riche, et ils prétendent que les recettes du stationnement payant sur le bord de la chaussée ou dans certains parkings compensent le coût des parcs souterrains, dont deux ont été très récemment rénovés. Sur le site Internet de la commune, on peut lire que la commune offre 2400 places de stationnement… pour 10000 habitants.

    Et pourtant… le meilleur moyen de gagner de l’espace, d’améliorer le cadre de vie des habitants avec moins de bruit et plus de sécurité, c’est de… supprimer le stationnement en centre-ville. Tout simplement. Cet été, j’ai été à Oslo, en Norvège, et dans le centre-ville il y a beaucoup de rues ouvertes à tous les motorisés, mais peu de voitures et la circulation est très fluide. Pour la bonne et simple raison qu’il n’y a quasiment pas de stationnement en surface…

    Il paraît que ça ne plaît pas aux électeurs. Qu’à cela ne tienne, réduire le stationnement et pacifier la circulation est à faire en début de mandat, pendant les deux premières années. Les gens râleront au début mais découvriront très vite le plaisir de flâner tranquillement en centre-ville, en allant butiner dans les petits commerces. Et c’est la réélection dans un fauteuil. Comme le maire de Bordeaux.

  3. CarFree

    je suis aussi d’accord, je pense que le stationnement est une question-clé de l’automobilisme: pas de parkings, pas de voitures ! (Si les pouvoirs publics font leur boulot et envoient les récalcitrants à la fourrière…)

  4. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    Vivement le paiement automatique des taxes (stationnement et péage) par GPS: http://www.LACPA.fr

    Et pour le stationnement sauvage, le prélèvement automatique des amendes 😎 par GPS et par RFiD. Avec des marges de tolérance pour les arrêts d’urgence ou exceptionnels.

  5. URB

    @LECOLOMOBILE
    Commence par t’acheter un GPS pour savoir ce que c’est, d’essayer de comprendre comment ça marche et de voir la précision de l’engin.

Les commentaires sont clos.