5 astuces pour ne pas se faire voler son vélo

TerraEco.Net vient de publier un très bon article sur ce sujet, comment ne pas se faire voler son vélo en cinq leçons, intéressant.

Genève vient de publier les derniers chiffres, entre 2010 et 2011, le nombre de vélos a augmenté de 30%, et tant mieux! Nous venons d’ailleurs de fêter le succès de l’anniversaire de l’initiative 144 acceptée le 15 mai 2012 qui demande d’aménager plus de pistes cyclables dans le canton de Genève.

Rouler à vélo, c’est bien, mais se le faire voler, non.

Nous vous proposons ici quelques astuces personnelles qui se sont, pour l’instant, avérées efficaces.

1. 10%

On dit que le cadenas doit coûter le 10% de la valeur de son vélo. Pour un vélo qui a coûté 500.-, un cadenas de 50.- peut suffire.

Personnellement, je préfère investir dans un bon cadenas, même cher, pour s’éviter de devoir contacter la police / son assurance / un revendeur de vélos.

Le cadenas le plus efficace, un Abus Lock, et également le plus pratique, est certainement celui-ci:

2. Flash

Plus le cadenas est visible, flash, plus il découragera les voleurs. Un cadenas rouge, jaune, sera visible de loin, et, psychologiquement, repoussera les voleurs. Simple.

3. Multi

Prévoir 2 cadenas pour son vélo, un pour son cadre-roue arrière-poteau, et un pour sa roue avant-cadre, est une excellente idée, pour deux raisons: cela vous évite de vous faire voler une pièce, souvent assez chère, et ceci décourage les voleurs puisqu’ils devront passer 2x plus de temps sur votre vélo.

Rappelons que les voleurs préfèrent agir vite pour ne pas prendre de risques; deux cadenas les ralentiront. Et encore mieux, les deux cadenas devraient être différents, ce qui demandera certainement un outillage adapté.

4. Temps

Le temps, c’est de l’argent. Là, le temps, c’est le vélo.

Plus longtemps le vélo est parqué, plus il a de probabilités d’être volé, puisque les voleurs auront tout le loisir de le repérer et de se préparer pour leur larcin. Si vous devez laisser votre vélo plusieurs jours dehors, prévoyez plutôt une autre alternative: le parquer chez un ami, ailleurs?

5. Biceps

Certainement le meilleur moyen de ne pas se faire voler son vélo, peut-être le moins pratique mais en tout cas le plus efficace, c’est encore de ne pas le lâcher!

Si vous êtes, comme moi, attaché à votre petite reine (j’adore cette expression) emmenez-la partout avec vous. Portez votre vélo chez vos amis, rentrez-le dans les magasins, la poste, etc, SURTOUT si aucun rack n’a été prévu pour les vélos, malheureusement trop souvent le cas en Suisse Romande. En Suisse Alémanique, c’est bien souvent le contraire…

Et vous, avez-vous d’autre conseils à proposer?

Les Neistat Brothers sont über-connus puisqu’ils volent (leur propre) vélo tout en se faisant filmer pour montrer l’étonnante facilité. Ça donne ça.

Echomag

A propos de Echomag

Première gazette bimestrielle 100% écologique sur écran recyclé & moins chère que gratuite en pdf, sponsorisée par la planète Terre.

21 commentaires sur “5 astuces pour ne pas se faire voler son vélo

  1. psychelau

    perso, j’utilise un très bon U (80€)
    ainsi qu’un antivol intégré de roue arrière.
    Ainsi il y a deux antivol, mais celui de roue arrière se met très rapidement.
    Surtout, il faut une masse pour casser le U, et un petit tournevis pour défaire l’antivol arrière. Ainsi à moins d’etre spécialement équipé, le voleur préfère passer son chemin vers d’autres vélo.
    par ailleurs combien de vélo vois-je attachés par la roue avant et pas par le cadre?

  2. Frankwa

    Pas bête le coup de l’antivol voyant! 🙂

    Comme autre astuce, je recommande de choisir des places près des feu rouge des grands axes (quitte à marcher un peu plus). Là aussi le voleur potentiel y réfléchira à deux fois.

    Mais bon, la vidéo montre clairement la faiblesse du vélo niveau vol: la propriété d’un vélo n’est pas officielle:
    . le voleur audacieux peut dire « c’est mon vélo j’ai perdu les clefs »
    . le propriétaire de son côté, s’il est moins audacieux, est gêné de jouer de la pince monseigneur quand il a vraiment perdu ses clefs

    —-
    D’ailleurs comment s’y prendre dans ce dernier cas? Quelqu’un a-t-il une idée?
    —-

    Perso j’ai fait tatouer mon vélo et j’ai les papiers, mais j’avoue que je m’attendais à un développement plus sérieux de cette méthode quand je l’ai fait.
    5 ans après toujours personnes ne sait que cela existe.

    Mais au moins si un jour je dois scier mon U, je prendrai mes papiers pour les présenter aux personnes qui auront le courage de me demander ce que je fais 🙂

  3. Fabrice Escalierpierre paul jacques

    Salut,

    Ah, ah, toujours le vieux mythe de l’antivol;-)

    A la meuleuse (disqueuse) sans file et pour 65 euros on dégomme n’importe quel antivol en une minute chrono.

    Moins bruyant la plupart des U et des cadenas à câbles ou à chaines s’arrache super facilement avec un pied de biche et sans bruit si le support est solide, par simple torsion.

    Donc si quelqu’un décide de voler il volera. Le film montre des cadenas et des chaines antivol : le plus facile des systèmes à casser. Le marquage c’est de la pure branlette.

    Donc il n’y a pas d’astuces. Même les vélo pourris se font voler.

    Le seul truc vraiment efficace serait le traceur GPS si le vélo n’est pas stocké en sous sol. Ca existe pour les voitures et motos mais j’ai rien vu pour les vélos ?

    Si vous avez des infos je suis preneur !

    pierre paul jacques

  4. Kapitch

    S’il existe un traceur GPS pour vélo je suis aussi intéressé!
    En attendant le seul antivol qui existe c’est le vélo-partage (vélib et autre…) où le coût du vol est supporté par tout le monde.
    Et oui, comme pour la voiture, ceux qui habite dans des petites villes ou en campagne doivent songer à déménager…

  5. Robin

    Pas d’accord avec Kapitch. J’habite une petite ville et en six ans, je ne me suis jamais fait volé mon (vieux mais bien entretenu) vélo. Si je me suis fait volé deux fois une selle pourrie :
    – en laissant mon vélo tout un we dans un lieu pas trop approprié (rue piétonne et devant la gare.
    – avec un système de serrage rapide donc facile à voler.

    Dans les deux cas, j’ai remplacé ma selle par une selle de récup’ à l’atelier vélo de notre ville qui récupère des vélos dans les déchetterie…

    Bref, il est plus facile de ne pas se faire voler son vélo dans une petite ville. (et nous n’avons pas de voiture non plus d’ailleurs, même avec trois enfants).

  6. MOA

    Je ne me suis jamais fais voler mon vélo en des années d’utilisation quotidienne.

    La selle : faut pas de serrage rapide. Quand je vois un serrage rapide, je le desserre histoire de faire comprendre au propriétaire qu’il doit être remplacer s’il ne veut pas être surpris de la voir disparaitre un jour.

    Néanmoins, quelqu’un qui voudra voler un vélo (ou un selle, ou une roure avant) y arrivera c’est certain.

    Pourtant nous sommes nombreux à ne nous être jamais fait voler de vélo.

    – Un bon antivol -> pour faire comprendre qu’il faudra au voleur un minimum de temps pour le péter.
    -> pour réduire la probabilité que le dit voleur soit outillé pour péter.

    – Limiter le stationnement à + ou – quelques heures max (ca dépend d’où il est stationné) -> pour réduire la probabilité qu’un voleur outillé passe devant et se dise que malgré tout il tente le coup

    – Qu’il y ait du passage : pour réduire la probabilité que le voleur ait suffisamment le courage de voler à la vue de tous et toutes.

    – et ceci quelque soit le prix / l’état du vélo. Les vélos les plus pourris se volent aussi… je dirai même, surtout, car ce sont les plus faciles à voler généralement, les propriétaires n’estimant pas nécessaire de suivre les quelques règles de précautions et de bon sens, pensant que personne ne volera un vélo pourri : erreur.

    C’est à peu près tout ce que je vois…

    Sinon pour l’histoire du GPS. Sûr qu’avec les nanotechnologies ce sera bientôt possible, soyez rassuré-e-s mes frères et mes soeurs. Et en plus, je verrais bien un gps couplé à un bouclier antimissile, visée laser de l’espace avec cyborg patrouillant et drone survolant le vélo le tout en contact direct avec la CIA, le pentagone et la nasa.

    Alleluia… la technologie va nous sauver mes frères et soeurs !

  7. apanivore

    Desserrer le serrage rapide d’une selle pour donner la leçon au propriétaire du vélo, j’ai presque envie d’appeler ça du vandalisme.

    Et si je desserrais les freins et jouais un peu avec les manettes de changement de vitesse pour montrer au propriétaire qu’on pourrait lui jouer un sale tour ? Et si je dégonflais les pneus pour montrer au propriétaire qu’il devrait investir dans des pneus pleins ? Et si je coupais cet antivol que je juge inapte pour montrer au propriétaire qu’il devrait acheter un U ?

    ça me fait penser aux gens qui disent qu’ils ne sont pas voleurs mais vont voler un vélo s’ils jugent qu’il est resté trop longtemps sans bouger et donc « visiblement » abandonné, des fois avec l’argument : en plus il n’a pas de selle ce vélo (ben oui, pour pas se faire voler sa selle on peut l’emmener avec soi).

    Ou simplement aux gens qui par opportunisme vont s’approprier quelque chose qui n’est pas attaché. Ben oui le vélo n’était pas attaché, alors son propriétaire cherche quand même, je l’ai pris, mais je suis pas un voleur. Ou bien le portail était ouvert alors je viens pique-niquer dans votre jardin et ramasser les fruits de vos arbres. L’absence de protection d’un bien justifie des actions d’un irrespect incroyable de la part de gens pourtant honnêtes d’habitude.

  8. MOA

    Peut être aurais-je dû précisier que lorsque je desserre la selle, je fais en sorte que celle-ci se posotionne complètement en bas bien entendu (normalement, elle y va toute seule).

    Il ne s’agit pas jouer un tour au propriétaire, mais qu’il réalise qu’elle aurait pu être volée.
    Pour info, 2 personnes de mon entourage ont eu le déclic après avoir subi cette opération (pas par moi). Alors qu’il savait pertinemment que leur selle pouvait se voler.

    Du coup, je ne réponds pas au reste de ton commentaire apanivore sauf si tu maintiens que tu assimiles ça à du vandalisme ou que celui qui le fait à la même mentalité qu’un voleur ; dans ce cas, il faudra que tu expliques un peu mieux ton point de vue.

  9. wombie

    Quelques remarques :
    – l’ABUS articulé présenté est un Bordo, pas un Lock
    – seul un gros U, voire un modèle de moto, peut résister suffisamment longtemps.
    – il faut le compléter par un second (un Bordo est très bien) pour éviter que l’on utilise le cadre comme bras de levier pour casser le U
    – les U à double encoche (deux encoches à chaque extrémité) en acier cémenté résistent assez longtemps (Abus,surtout)
    – une rue passante limite les risques, à condition de ne pas y laisser le vélo la nuit
    – après les antivols de roue ou de selle peuvent rassurer mais ne pourront pas grand chose contre un voleur décidé

  10. Vro

    Bonjour,
    Je suis l’heureuse propriétaire d’un Brompton ;o))
    J’aimerais vous relater ici l’histoire d’une provinciale à Paris !!
    J’adore partir à Paris depuis la gare de Frasne (petite bourgade du Haut-Doubs), je prends le TGV qui arrive de Suisse et relie Bern à Paris…(déjà c’est exotique !), comme le train est plutôt utilisé par des voyageurs suisses mon vélo ne les choque pas (on me demande d’ailleurs souvent si je suis contente de mon pliable ?). Arrivée Gare de Lyon, le Brompton est idéal : sur les quais interminables (il parait que c’est interdit !!!) et dans les rue de la capitale : il est ludique, joueur, sauteur de trottoir… Mais le hic, c’est que le marché parallèle des vélos pliants à l’air en plein expansion !!! Fin juillet, j’ai laissé ma monture maxi 10mn rue Gabrielle dans le 18è, juste le temps de poser ma sacoche avant (Ortlieb, bien-sûr) dans l’appartement situé au 1er étage…quand je re-descends je trouve un type entrain de soulever MON Brompton, aussi surpris que moi, il part en courant avec le vélo sous le bras…heureusement qu’il ne l’a pas enfourcher…je n’aurais jamais pu lui courir après dans les escaliers de Montmartre… Heureusement pour moi en bas d’un des escaliers, deux joggers lui ont barré le passage !!! et ils ont récupéré mon précieux joujou… 😉 MERCI… Vous vous direz que cette écervelée n’avait qu’à porter son petit vélo jusqu’au second !!! Benh ouais mais je trouve qd même cette merveille un peu lourde… Alors, je l’avais attaché avec un Dahon, au pied d’un panneau de signalisation avec un cable et un U en prenant le soin de passer le cable dans les selles, entre les rayons…histoire de dissuader ! J’ai retrouvé la pince du type…dans l’escalier : une simple tenaille !!! Le cable (Krypetonite) a été sectionné en moins de 2 !! Ma réflexion : j’avais confiance en ce cable !!j’étais naïve… Mais je pense sincèrement que ce voyou nous avait repérées avec nos 2 pliables et qu’il a choisi le Brompton plutôt que le Dahon car il connaissait le prix de revente !!! (le Dahon étant bien plus facile à prendre dans ce cas là…) Moralité…je vais porter mon vélo…qui semble faire des envieux…

  11. LomoberetLomoberet

    VÉLO POURRI !
    et dangereux !
    Je roule en ville depuis plus de 15 ans avec un vieux PIGEOT (optimisé)
    MAIS . . . . je ne change presque jamais la guidoline (ça fait vélo pourri)
    je laisse le guidon hyper mal réglé (15 cm sous la selle et dévérsé vers l’avant)
    Tout fonctionne très bien (même l’éclairage fixe), mais il a l’air d’un vélo minable !
    . . . et j’ai l’espoir qu’aucun voleur (ou facétieux) n’aie l’idée de monter dessus (au risque de se casser la g . . . . .)

  12. alain

    Lomoberet:
    Moi qui travaille dans un magasin de vélos, je vois rentrer un paquet de personne par jour convaincus qu’ils leur faut un vélo d’occasion pourri et pas cher comme cela il ne se le feront pas voler. Moi qui travaille dans un magasin de vélos, je vois rentrer un paquet de personnes par jour qui ont un vélo pourri et pas cher convaincus que c’était une protection contre le vol et qui se sont fait voler leur vélo.
    Puisque les gens veulent des vélos minables, que croyez-vous que volent les voleurs pour leur revendre? Des vélos à 800 euros tout neuf?

    Ce n’est pas le vélo qui fait la protection, c’est l’antivol.
    samedi, j’ai réparé 4 vélos dont pas le plus récent datait de 30 ans. Des vitesses frictionnées qui ne valent rien, ne parlons pas des freins qui freinent sur 4 mètres (sur le sec) et disons 8 (sur le mouillé). Même bien réglés, on ne peut pas avoir quelque chose de correct. D’ailleurs, tout est tellement rouillé sur leur radouille, avec des roues voilées qui tiennent à peine debout, que ça me fait parfois mal au coeur. Mais bon, faut pas que la réparation dépasse le prix du vélo, donc pas plus de 30 euros. Alors pour 30 euros, que fait-on? Ben pas grand chose. Mais ils sont contents. Ca freine mal, ils ont des roues voilées, n’ont pas de lumière digne de ce nom. Quand j’essaie leur vélo pour tester les réglages, je me demande plus d’une fois comment ils font pour rouler sur des engins pareils. Enfin bon, ils ne se le feront pas voler, sauf quand ils tomberont sur un voleur. Mais, on a beau leur dire, ils ne veulent pas l’entendre. D’ailleurs, un U c’est trop lourd et un tortillon à 10 euros, c’est si pratique. C’est si pratique pour le voleur…

    J’en voie même qui ne veulent pas changer leur pneu tout pourris parce qu’ils vont se faire voler leur vélo si ça attire l’oeil. C’est tellement proches de l’hernie parfois que c’est hyper dangereux. Une fois, la cliente qui ne voulait rien faire et à qui j’ai dit que le pneu pouvait exploser à tout moment est revenu le lendemain avec un pneu explosé.
    Ne parlons pas de ceux qui ne veulent que des roues d’occasion, des dérailleurs d’occasion, des patins de frein d’occasion, des poignées de dérailleurs d’occasion… En fait, faut leur dire que c’est de la sécurité. Ca les fait rire. Mais quand je dis que je ne répare pas, ils me demandent pourquoi. Je leur répond que si ils se cassent la gueule, c’est leur vie, mais que si c’est moi qui fait de la merde pour réduire le prix, et qu’ils se cassent la gueule, c’est ma responsabilité. alors, si ils veulent se casser la gueule, ils le font tout seul, sans moi. Là, ça les fait moins rire.
    C’est idem, quand il faut leur faire une réduc. Ca coute 8 mais faut le faire à 5. Là, je leur demande si ils mangent eux aussi?

  13. Theron

    Alain tu me fais marrer avec tes déblatérations sur les anciens vélo. Quand je vois les vélos récents, avec leurs aciers qui pêtent parce qu’ils son faits avec de la m…, quand je vois toute la technique qu’il a fallu déployer pour des gadgets stupides qui fonctionnent sur piles (compteurs), quand je vois tous ces plastiques étudiés pour pêter (manettes de frein, de dérailleurs, dérailleurs, poignées, etc.), je constate au quotidien l’absurdité du progès en matière de vélo. Et, pour régler des freins « anciens » si tu sais pas le faire c’est que tu sais pas réparer un frein ! Passe donc dans un atelier de L’Heureux Cyclage, on t’apprendra et te montrera que la simplicité est source de progrès.

    Il suffit de voir combien ils vendent leurs vélos neufs pour se dire qu’il y a embrouille, fabriqués en asie par des « ouvriers » qui sont plus proches de l’esclavage. Quant aux prix bas des vélos anciens c’est parce que justement dans cette société on paie de plus en plus à coup de lance-pierre pendant que les gras et les nabots s’enrichissent toujours plus que les prix sont sous-évalués.

    Et je trouve que c’est scandaleux de faire des vélos pourris (je ne parle même pas de ceux en alu et en carbone), qui plus est quant ceux d’aujourd’hui sont programmés pour l’obsolescence et surtout pour t’obliger à revenir régulièrement, consumérisme à tout prix.

    Mais comparons : les vélos anciens roulent toujours, leurs pièces sont presque toujours intergangeables et même lorsqu’ils ont de la rouille on peut les reprendre avec soin et patience, contrairement aux récents. Vive les vieux !

    Quant aux cadenas il faut absolument investir ! Ce n’est pas parce que le prix du vélo est bas que le prix du cadenas doit être bas, il en faut un bon et c’est tout. Ce qu’il y a vraiment de dégueulasse ce sont ces « commerçants » qui vendent des serpentins ou des pitons, eux sont de vrais voleurs car ils travaillent pour eux et obliger les clients (moutons, gogos, pigeons) à revenir après avoir acheté une m…

    Vivement la fin du pétrole et de la bagnole, la chute de cette société capitaliste qui emmène le monde vers la catastrophe écologique déjà bien avancée. C’est dommage de ne pas pouvoir mettre la main sur ceux qui on pour devise « après moi le déluge », qui s’en mettent pleins les poches sur le dos des autres, naïfs ou trop gentils, faudrait saisir tous les biens de ceux qui possèdent chate

  14. Alain

    Theron: c’est toi qui n’y connais pas grand chose. Va faire un tour sur un vélo ancien et freine. Regarde le temps que tu mets pour t’arrêter. Prends ensuite un vélo classique d’une marque correcte (winora, ktm, lombardo) et freine avec ton vbrake. Il arrête tout de suite.
    T’es marrant avec tes ateliers d’autoréparation. J’en ai fait aussi alors… je connais.
    Des vélos, j’en vois des dizaines par semaine.

    Qu’il sont beaux les vieux vélos avec leur jantes toutes rouillées et pas entretenus, complétement rouillées qu’on ne peut même pas les dévoiler sans risquer de casser 2,3,4 rayons. Qu’ils sont beaux avec leur éclairage qui ne permettent de ne rien voir, alors qu’un vélo « moderne », au moins avec un moyeu dynamo, ca éclaire.

    Ben oui, je sais, les vélos neufs c’est de la merde. Tu sais pourquoi? parce qu’en France, un vélo neuf, le prix moyen c’est 250 euros donc un vélo Decathlon ou de supermarché, un truc de merde. En Allemagne, c’est 500 euros, en Hollande, 800 euros. Eux, au moins, ils ont compris.

    Les cadenas? C’est les marchands les voleurs? Non, c’est les clients, les cons. Parce qu’on leur en coupe un tortillon avec une pince qui sert à couper les cables de freins, mais ils le veulent quand même. Et on a beau leur dire que c’est pas un antivol, mais un objet de décoration, ils ne veulent pas autre chose.

    C’est sûr que les pièces des vélos anciens sont interchangeables? T’as déjà essayé de réparer certains vélos Peugeot qui possède tout un tas de pièces spécifiques, comme genre…. le jeu de direction. Ou tous les vieux vélos hollandais avec leur freins à tambour spécifiques et leur chainette SturmeyArcher qui se règle au petit bonheur la chance.

    C’est sur que la France, c’est avoir un ordinateur pas très vieux, mais le vélo, faut qu’il est au moins 20 ans. Ca, ca me fait bien marrer aussi. Je connais un bon paquet de gens qui ont un vieux vélo parce que c’est bien, mais par contre, faut pas regarder l’age de la portable, de leur télé, de leur machine à laver, de leur voiture, parce que là, ils ne font pas de concessions sur ces choses là.

    La réalité, c’est que si les français n’ont pas de vélos « modernes » c’est parce qu’ils sont radins pour leur vélo. Quand faut changer les pneus de la bagnole, y’a pas d’histoire, mais quand les pneus du vélo sont craquelés, alors là, ils demandent: « je peux le faire plus tard? »

  15. Antoineantoine

    La réalité, c’est que si les français n’ont pas de vélos « modernes » c’est parce qu’ils sont radins pour leur vélo. Quand faut changer les pneus de la bagnole, y’a pas d’histoire, mais quand les pneus du vélo sont craquelés, alors là, ils demandent: « je peux le faire plus tard? »

    entièrement d’accord avec toi, Alain, pendant un temps je récupérais les vélos « sortie de cave » pour les revendre après un dépoussiérage et une révision, j’ai arrêté, c’était pas mal d’efforts pour des radins qui trouvaient que 30-60€ sur un vélo, c’est cher, et qui cherchaient systématiquement à l’obtenir bradé (genre 10-15€!).

  16. Yohooo

    Mon antivol n’est pas méga innovant, mais il ne m’a pas couté cher.
    Mon truc, c’est d’enlever la selle à chaque fois que je quitte mon vélo. ça décourage les voleurs qui préfèrent piquer un vélo complet.

    De cette façon, je ne me suis jamais fait piqué mon vélo.

  17. Vincent

    « Le cadenas le plus efficace, un Abus Lock, et également le plus pratique, est certainement celui-ci »

    Non, le Abus Bordo de la photo donne une fausse impression de solidité. Beaucoup de propriétaires de Brompton – notamment – en ont fait la triste expérience… http://www.bromptonforum.net/t4423-debat-sur-la-fiabilite-de-l-abus-bordo

    Le U reste la meilleure solution (la moins mauvaise, plutôt).

    En plus des axes anti-vol pour roues et selle (Zéfal, Pitlock, Pinheadcomponents, etc.), ma solution lorsque je dois (rarement) laisser mon vélo une ou plusieurs nuits dehors : deux mini-U de marques différentes (Kryptonite, OnGuard, Abus, etc.):
    – ça coûte le même prix qu’un gros U, tout en étant moins gros
    – un mini-U est plus court et laisse donc moins de jeu pour tenter de l’exploser en forçant avec le cadre
    – un vélo attaché à un point fixe par deux U et de marque différente, c’est plus galère à voler

    Liste recommandée d’antivols: http://www.soldsecure.com/search?grading=303

  18. Polo

    Pour ma part, après m’être fait voler plusieurs vélos »neufs » naïvement protégés par des antivols achetés dans les mêmes magasins que les vélos eux même, j’ai désormais changé de technique :
    Un vélo d’occase (coût total 100 euros, y compris les améliorations d’usage), que je protège avec deux cadenas d’une valeur de 100 à 150 euros environ, achetés dans un magasin de moto. Le vélo est modifié pour être ultra léger, car le poids de deux vrais cadenas n’est pas négligeable …
    Avant je n’arrivas pas à garder un vélo plus de 6 mois … Mais ça, c’était avant ! J’ai le même vélo depuis 4 ans !
    Penser tout de même à bien se garer améliore le dispositif « anti malfaisant », c’est à dire, choisir un endroit étroit, entre une barrière de mobilier urbain et un platane par exemple, car du coup il est difficile de bien se positionner autour du vélo pour « casser » les protections.

  19. vector

    Salut à tous

    Voici les solutions que j’ai opté et/ou lu

    – j’ai opté pour Un U, enfin celui qui résiste à une meuleuse portative (lapidaire) durant 2min 09 secondes. c’est le record.
    – Positionner la serrure du U toujours vers le bas
    – Opter pour un mini U (il s’avère plus difficile d’y glisser un outil afin de le rompre)
    – Des lieux de stationnement éclairer et ou passant.
    – Des points d’encrage sérieux,
    – Des points d’encrage végétaux (petit tronc d’arbre) pour faire réagir les gens dans le cas ou quelqu’un le scie. (ça c’est expérimentale)
    – Des écrous antivols (axes de roues, collier tige de selle)
    – De la visserie antivol ( chariot de selle, potence, manivelles…)
    – Un vélo reconnaissable, idéalement associer à la personne (marche dans des petite ville)

    – Il me semble que l’on peut se procurer des pédales démontable.

    voilà bonne continuation à tous.

    – le test 2013/2014 de la FUB en matiere d’antivol ici http://www.fubicy.org/spip.php?article401

Les commentaires sont clos.