Vivre sans voiture: En voiture, on conduit. A pied, on pense.

En voiture, on conduit. A pied, on pense.
Vivre sans voiture

Il y a exactement 6 mois, je me débarrassais de ma voiture. Je ne m’ennuie toujours pas. Même si je triche de temps en temps en empruntant la voiture de ma copine pour les nécessités, mon constat est que l’on peut aisément se passer d’une voiture quand on fait les choix de vie qui vont avec, comme de vivre dans un quartier où les services et commerces sont accessibles à pied. Ça tombe bien, généralement ce sont les quartiers les plus agréables! Lire la suite…

Des villes sans voitures ? Chiche !


Des villes sans voitures ? Chiche !

embouteillages ou de la place pour tous, réappropriation de l’espace
perte de temps ou déplacements rapides et faciles
pollution atmosphérique: 6 000 à 10 000 morts/an ou respirer un air pur!
maladies (cancers, asthme, bronchites…) ou bonne santé, absence de stress, finies les intoxications respiratoires!
quel bruit! ou du calme…
accidents, violence routière ou courtoisie, convivialité
effet de serre… on étouffe! ou énergie propre, déplacement non polluant
larges superficies en parkings ou espaces verts, jardins-trottoirs

Des villes sans voiture, c’est possible! Avec un bon réseau de transports en commun
(gratuits!), un accès pour les véhicules utilitaires et de secours, des remorques pour vélos… il suffit d’un peu d’imagination!

Pourquoi n’y a-t-il aujourd’hui aucune rue interdite aux voitures à Toulouse, contrairement à ce qui se fait ailleurs?

Chiche! Toulouse, les jeunes écolos alternatifs et solidaires

Les péages urbains : comment peuvent-ils satisfaire une politique d’agglomération?

par Charles RAUX et Odile ANDAN

Dans cet article nous évaluons dans quelle mesure des scénarios de péages urbains élaborés peuvent satisfaire aux objectifs de politiques d’agglomérations, recherchés dans le cadre de trois contraintes, de financement, d’environnement et d’équité, le plus souvent difficilement compatibles. Lire la suite…

Posséder une voiture

La possession d’une voiture n’est pas le fruit du hasard ou uniquement de choix individuels. Cette carte, représentant la proportion des ménages possédant au moins une voiture à l’échelle de la région Ile-de-France, montre clairement que la possession d’une voiture est étroitement corrélée avec la situation du système de transports urbains pris dans son ensemble, lui-même dépendant de choix politiques et urbanistiques. Lire la suite…