Un livre pour balayer les idées reçues sur la gratuité des transports en commun

L’Observatoire des villes du transport gratuit publie son tout premier ouvrage, consacré aux détricotage des idées reçues sur la gratuité des transports en commun. Cosigné par plusieurs spécialistes du sujet, « La gratuité des transports : une idée payante? » (publié aux éditions Le bord de l’eau) est disponible en librairies depuis le 18 mars 2022. Lire la suite…

Les villes Carfree présentent des taux plus faibles de diabète et d’obésité

L’examen de 170 études montre que les personnes sont moins susceptibles d’être obèses ou diabétiques si elles vivent dans des villes où la marche et le vélo sont sûrs et pratiques. Il est possible de réduire les taux de diabète et d’obésité en transformant les villes en lieux où il est sûr et pratique de marcher, de faire du vélo ou de prendre les transports publics plutôt que de conduire.  Lire la suite…

La France à 20 minutes à vélo

Et si 75% de nos déplacements pouvaient se faire à vélo au quotidien? Depuis 2020, le nombre de cycliste a augmenté de 40% en France! Et pourtant, en 2021, les déplacements quotidiens à vélos ne représentent que 3% dans tout l’hexagone. Depuis 2018, la France s’est dotée d’un Plan National Vélo ambitieux associé à un objectif de 12% des déplacements effectués à vélo en 2030. Mais ne pouvons-nous pas être plus ambitieux? Lire la suite…

Une excursion à Wendisch Rietz – un exemple de mobilité sans voiture

Pour vivre sans voiture, le point de départ est que les horaires des transports en commun doivent être construits pour permettre aux gens de changer leurs plans à la dernière minute. Le contraire – les personnes devant planifier leurs déplacements en fonction des horaires de transport – signifie qu’elles utiliseront plutôt la voiture. C’est ce qu’explique ici Jon Worth, un britannique résidant à Berlin, à travers l’exemple d’une excursion à Wendisch Rietz, à près de 80 kilomètres du centre de Berlin. Lire la suite…

2 euros le litre de carburant, ce n’est qu’une étape

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le prix du carburant n’arrête pas d’augmenter, pour atteindre et désormais dépasser les 2 euros/litre, que ce soit pour l’essence ou le diesel. Quoi qu’en disent les médias, ce n’est pas qu’une mauvaise nouvelle. Cet événement doit être l’occasion de repenser la société fondée sur le tout bagnole, de relocaliser l’économie, de privilégier les transports en commun et le vélo… Lire la suite…

Le scandale de l’espace public à Genève

Vous arrive-t-il de sortir dans la rue et d’être frappé·e par le fait que tout est recouvert de voitures? L’association suisse actif-trafiC a réalisé une petite vidéo pour dénoncer la place démesurée accordée au trafic motorisé dans notre espace public au travers de l’exemple de trois rues de Genève: l’axe Pictet-de-Rochemont, le boulevard du Pont-d’Arve et la rue Dancet. Lire la suite…

L’arme secrète pour vaincre Poutine

C’est vraiment méchant ce que la Russie est en train de faire à l’Ukraine, à savoir s’essuyer les pieds sur son indépendance et massacrer des civils. Vu qu’on a ni les moyens ni le courage de faire la guerre en Ukraine contre la première puissance nucléaire au monde, il reste les sanctions financières. Mais attention, on ne va pas boycotter le pétrole et le gaz russes non plus, faudrait pas exagérer quand même! Lire la suite…

Vélos et transports publics : le mariage parfait

Les planificateurs des transports urbains ont souvent tendance à sous-estimer la valeur du vélo et son potentiel en tant que complément des systèmes de transport public. Pourtant, la planification et la conception de villes où les transports en commun et le vélo fonctionnent en tandem peuvent offrir des options supplémentaires pour se déplacer et remédier aux inconvénients de chaque mode distinct: les navetteurs peuvent utiliser les transports publics pour parcourir facilement de longues distances, tout en recourant au vélo lorsqu’ils ont besoin d’une plus grande flexibilité, ou pour parcourir le premier ou le dernier kilomètre depuis et vers les stations de transport en commun. Lorsqu’elle est bien menée, cette relation symbiotique peut créer un nouveau mode de transport puissant et transformer l’expérience des citadins dans leurs déplacements. Lire la suite…

Publicité automobile : les mentions écologiques vont-elles changer les comportements?

À compter du 1er mars prochain, les publicités pour les voitures auront l’obligation de faire mention d’un message en faveur d’alternatives parmi les trois suivants: « Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo », « Pensez à covoiturer » ou « Au quotidien, prenez les transports en commun ». Cela résulte de l’entrée en application de l’arrêté ministériel du 28/12/2021. Pour la presse écrite et les affiches, ces messages devront occuper une superficie minimale de 7 %. Lire la suite…