Deux bêtes anti sociales : Pitbulls vs SUV

C’est pour se protéger d’un monde toujours plus menaçant qu’on les achète, mais :

  • Ils contribuent à rendre le monde encore plus menaçant
  • Ils polluent les trottoirs
  • Ils intimident le voisinage
  • Ils tuent ou défigurent des enfants au hasard

Pourtant, pour l’un d’entre eux, on tolère beaucoup plus ce comportement, l’autre étant totalement interdit dans les rues du Royaume Uni.
Lire la suite…

L’autorefoulement et ses limites, ou la dénégation sans limite

L'autorefoulement et ses limites, ou la dénégation sans limite

Les éditions Descartes & Cie ne s’honorent pas en publiant L’autorefoulement et ses limites. Ce texte, aussi abject que court, ne laisse aucune place à l’esprit rationnel, rigoureux qui caractérisait René Descartes. Ici, Mathieu Flonneau se livre à une psychologisation de prisunic pour tenter de discréditer toute critique de l’automobile. Raté. En foulant au pied la droiture cartésienne, c’est lui-même que l’auteur discrédite. Lire la suite…

Mes raisons d’être anti-voitures

fuck-cars

Josh Hart est né en 1976 à Stuttgart, en Allemagne, le soi-disant «berceau de l’automobile », où Porsche et Mercedes sont fabriqués. Évidemment, il n’est pas trop friand de ces membres éloignés de sa famille élargie. Le fils d’une ballerine et d’un ancien gérant de société pétrolière a grandi dans la banlieue sud de San Francisco, a fait des études de psychologie sociale à l’Université de Californie à Santa Cruz, où il a commencé le vélo. Choqué par les terribles effets de la dépendance lourde à la voiture sur la qualité de vie dans la station balnéaire californienne, il abandonna sa Volkswagen pour de bon et a commencé à faire campagne pour le changement environnemental et social. Voici ses raisons d’être anti-voitures. Lire la suite…

« Abandonner la voiture, c’est l’affaire de tous. Commençons par les autres »

Aujourd’hui, l’opinion publique s’accorde pour sortir du tout voiture et développer des solutions alternatives : on assiste à un boom des vélos en libre service, un GreenWashing pas possible de toutes les entreprises. Aux élections Européeennes même, la France a eu la fibre écolo! Pourtant, personne n’est prêt à agir et à faire des petits sacrifices personnels. Et on trouve toujours le moyen de dire que c’est la faute aux autres : « haaa si j’étais l’gouvernement ». Je ne sais pas si cette mauvaise foi, celle qui permet de soulager sa conscience est une caractéristique purement franco-française, mais elle est en tout cas bien ancrée dans notre culture!
Bref, il est vraiment temps d’agir, mais c’est pas à moi de le faire en premier parce que …

Lire la suite…