Aubagne joue la carte de la gratuité pour des solutions alternatives à la voiture

Avec un objectif environnemental, social et économique, la Communauté d’Agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Étoile reconsidère la place prépondérante de la voiture dans les modes de déplacements des habitants et salariés du territoire en proposant des solutions alternatives basées sur la gratuité : Lire la suite…

Le renouvellement du parc automobile: fausse solution et vraie arnaque

Le renouvellement du parc automobile nous est régulièrement présenté comme un des leviers de la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports. Cette proposition ne résiste toutefois pas à l’analyse qui, au-delà des simplismes, met en exergue les effets pervers d’une telle mesure. Démonstration. Lire la suite…

Sarkozy et sa très grosse farce de la voiture électrique propre

« Lors d’un discours prononcé au salon mondial de l’automobile à Paris, Nicolas Sarkozy a annoncé la mise en place d’un plan de 400 millions d’euros pour les quatre prochaines années en France, destiné à la recherche et le développement des «véhicules propres». Sont visés, les véhicules à faible niveaux d’émission de CO2, qu’il s’agisse de véhicules entièrement électriques… » (Extrait article du Figaro) Lire la suite…

Fin de la bagnole, illusion du véhicule propre

Au lendemain où le milliardaire Kirk Kerkorian largue ses actions de Ford qui ont perdu les 2/3 de leur valeur (« vendre aujourd’hui ou tout perdre demain »), où General Motors est « très mal », où Renault peine, on entend, ici bas, les voix d’un soutien de l’industrie automobile, vieille poule aux œufs d’or des années 70. Ce qui est une gigantesque bêtise. Car il y a deux raisons à la baisse programmée de l’industrie automobile…

Lire la suite…

Le lobby automobile européen réussit le braquage du siècle

Nous l’avions annoncé ici même le 6 octobre dernier, le lobby automobile européen préparait le casse du siècle, à savoir faire payer le contribuable européen à hauteur de 40 milliards d’euros pour pouvoir fabriquer des voitures un peu moins sales qui seront vendues toujours aussi chères au même contribuable européen… L’astuce était un peu grosse, et pourtant elle a fonctionné à merveille, les constructeurs auront bien leurs 40 milliards, et les contribuables paieront deux fois pour avoir des voitures juste un peu moins sales… Lire la suite…

La bagnole, la fin d’une épopée?

Des chromes rutilants, un vrombissement assourdissant. Le rockeur à banane nonchalamment appuyé sur la portière de la belle américaine décapotable fume une cigarette à bout dorée. Assise sur le haut d’un siège en cuir blanc une blonde vaporeuse carrossée à la Pini Farina invite à monter dans le bolide d’un clin d’œil aguicheur. La belle américaine, pas la fille, la bagnole ! Le cliché, le flash du photographe qui va porter cette tentation idyllique aux nues.

Que de rêves cette « réclame » a suscités ! La naissance d’un mythe, mais un mythe qui deviendra peu à peu l’essentiel moteur d’un productivisme débridé. Et le pétrole commença à couler à flot… Lire la suite…

Comment prévenir le greenwashing : Le cas de la publicité automobile

Alors que se termine le salon de l’automobile 2008, le WWF-France rend publique sa première étude « Comment prévenir le greenwashing : Le cas de la publicité automobile ». Cette étude menée en partenariat avec le laboratoire Dauphine Recherche Management (Paris 9 Dauphine) et le groupe HEC donne de véritables clefs de lecture concernant le rôle que joue l’argument écologique dans la perception du public de la publicité automobile. Lire la suite…

Nicolas Sarkozy au Salon de l’auto : un double discours pire que celui des constructeurs !

Greenpeace condamne le double discours tenu par Nicolas Sarkozy depuis le Mondial de l’automobile. « En matière d’environnement, le président de la République a le verbe haut mais la pratique déplorable« , déclare Anne Valette, de Greenpeace en France. Au Mondial de l’auto, il prétend vouloir développer les voitures efficaces. Mais, à Bruxelles, dans le cadre des négociations sur la législation sur le CO2 des automobiles, il défend des objectifs au rabais. Lire la suite…

L’impossible voiture propre

L’automobile en France, c’est comme la croissance : tout est bon pour éviter de la remettre en cause. Comme la croissance, industriels et médias dominants à leur service s’évertuent à la maquiller en « verte », « propre » ou « durable » pour mieux nous faire oublier une cruelle réalité : épiphénomène spatial et temporel, la civilisation de l’automobile est insoutenable. Nicholas Georgescu-Roegen affirmait : « Chaque fois que nous produisons une voiture, nous le faisons au prix d’une baisse du nombre de vies à venir ». Néanmoins, si la voiture propre n’existe pas, la voiture « moins sale » si. Elle est extrêmement simple à mettre à place tout de suite et à grande échelle. Il suffit de limiter la cylindrée des automobiles. Une mesure politique évidente que se refuse à mettre en place actuellement notre société. A la place, les journalistes des médias dominants s’émerveillent devant des 4×4 et des voitures de sport équipées de moteurs hybrides et donc renommées « voitures propres » [sic]. Néanmoins, limiter la cylindré des automobiles ne doit pas avoir pour effet pervers de rendre plus pérenne la civilisation de l’automobile. L’objectif doit bien être de s’affranchir de cet objet et du modèle de civilisation qui lui est lié. Jean-Marc Jancovici affirme avec raison face à la question « Qu’est-ce qu’une voiture propre ? » « C’est pas plus de 50 millions d’unités sur la planète ». Autant dire pour nous les ambulances et les camions de pompiers. Lire la suite…

Mondial de l’automobile 2008 : les rendez-vous climatiques

A l’occasion du Mondial de l’automobile, des associations de protection de l’environnement et de défense des consommateurs ont décidé de mettre en ligne un contre-site http://www.mondial-automobile.org pour faire connaître et promouvoir leurs actions au travers de « rendez-vous climatiques ». Lire la suite…