« Bombes climatiques »

On connaissait déjà le scandale écologique des voitures hybrides, on découvre aujourd’hui que les voitures hybrides rechargeables sont de véritables « bombes climatiques. » Selon l’ONG Transport & Environnement qui a étudié les émissions de trois SUV, mêlant moteur thermique et électrique, les voitures hybrides rechargeables pourraient rejeter jusqu’à douze fois plus de CO2 que ce qu’annoncent les constructeurs. Lire la suite…

Vive le SUV ! (car j’ai un climat à détruire)

Où l’on reparle des SUV, abréviation de l’anglais Sport Utility Vehicle, parfois appelés VUS au Canada francophone (abréviation de Véhicule Utilitaire Sport). Ces véhicules qui ressemblent à des 4X4 sans en avoir les capacités motrices se multiplient dans les villes du monde entier, réduisant à néant les déjà faibles efforts de l’industrie automobile pour réduire les émissions de CO2. Lire la suite…

Voitures nulle part, arbres fruitiers partout

Quand des villes se déclarent vraiment en état d’urgence climatique

Partout en Europe, des grandes villes comme de petites communes se sont déclarées en « état d’urgence climatique ». Paris l’a fait en juillet, Mulhouse et Montpellier en juin. Ces décisions sont-elles purement symboliques ? Ou ces municipalités s’engagent-elles réellement contre le réchauffement ? En Allemagne, c’est Constance, ville touristique et riche, qui a voté la première la résolution à la demande des jeunes de « Fridays for future », mobilisés depuis des mois. Pour eux, l’urgence climatique n’est pas qu’un vain mot. Reportage. Lire la suite…

Déclaration internationale: le capitalisme détruit la planète, détruisons le capitalisme

Face à l’urgence de la crise climatique, il est nécessaire de construire une stratégie capable d’affronter la cause de la catastrophe écologique et sociale qui nous menace : le système capitaliste. Voici une déclaration internationale de la Fraction Trotskyste-Quatrième internationale (FT-QI) dont font partie les militant.e.s qui animent le site Révolution Permanente et qui proviennent du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste). Il s’agit probablement de la seule organisation politique qui défend la nationalisation et la reconversion technologique sans indemnisation et sous le contrôle des travailleurs de toutes les entreprises de transport, ainsi que des grandes entreprises automobiles et métallurgiques, pour parvenir à une réduction massive de la production automobile et des transports privés, tout en développant le transport public à tous les niveaux. Lire la suite…

Capitalisme fossile, le livre

Au cours des trois dernières années, les visiteurs assidus du site Carfree ont pu bénéficier de l’exceptionnel privilège de lire en avant-première quelques-uns des premiers jets de ce qui, après de longues heures de labeur, d’écriture, de correction et de synthèse, est devenu un livre: « Capitalisme fossile, de la farce des COP à l’ingénierie du climat. » (1) Lire la suite…

La canicule et les voitures des ministres

François Ruffin, député à l’Assemblée Nationale, fait encore des siennes. A l’heure de la canicule et au moment où François de Rugy le Ministre de l’environnement ou les députés parlent à l’Assemblée Nationale de la canicule, les voitures officielles avec chauffeurs attendent avec le moteur qui tourne dans la cour de l’Assemblée… Lire la suite…

La honte de prendre la voiture

En Suède, la honte de prendre l’avion en raison de son impact sur le climat est devenu un phénomène bien réel, le « flygskam », qui gagne de plus en plus la population. Désormais, les Suédois sont nombreux à préférer le train pour leurs déplacements. Quand va-t-on avoir honte de prendre la voiture? Lire la suite…

Dégraissez le PIB pour sauver le climat! (3/4)

Puisqu’aujourd’hui, arrivé au bord du précipice climatique, tout le monde, même les milliardaires (sauf Trump) et leurs premiers de cordée, se déclare volontaire pour sauver la planète, qu’il nous soit permis d’émettre une proposition dans ce sens : sabrez le PIB pour sauver le climat. Lire la suite…

Climatiser le désastre ou le combattre (3/3)

Géo-ingénierie ethnique des origines

Si, avec ses sulfateuses stratosphériques, Paul Crutzen a obtenu un franc et immédiat succès auprès des milieux d’affaires étasuniens, c’est que dans sa démarche technicienne il se trouvait en phase avec l’esprit du capitalisme. L’histoire de l’accumulation du capital n’est en définitive que géo-ingénierie d’arraisonnement monopoliste des milieux naturels: terre, cours d’eau, rivage littoral, mers et désormais atmosphère. En d’autres termes, la géo-ingénierie représente l’aspect technico-scientifique de l’expansionnisme du capitalisme industriel depuis le début de l’ère Victorienne dans les années 1830. Avec la puissance colossale potentielle des énergies fossiles, cette entreprise est devenue la fameuse et fabuleuse « force géologique » que les savants ne veulent pas relier à son origine historique et encore moins désigner par son vrai nom: le capitalisme fossile. Lire la suite…

Climatiser le désastre ou le combattre (2/3)

De l’orthodoxie climatologique à la critique du capitalisme

Pendant que la presse anglo-saxonne encensait Paul Crutzen pour sa prestation surprise en faveur du « Plan A » des Etats-Unis, d’autres experts ne se laissaient pas impressionner et encore moins mystifier par l’euphorie générale outre-Atlantique. Lire la suite…