Climatiser le désastre ou le combattre (3/3)

Géo-ingénierie ethnique des origines

Si, avec ses sulfateuses stratosphériques, Paul Crutzen a obtenu un franc et immédiat succès auprès des milieux d’affaires étasuniens, c’est que dans sa démarche technicienne il se trouvait en phase avec l’esprit du capitalisme. L’histoire de l’accumulation du capital n’est en définitive que géo-ingénierie d’arraisonnement monopoliste des milieux naturels: terre, cours d’eau, rivage littoral, mers et désormais atmosphère. En d’autres termes, la géo-ingénierie représente l’aspect technico-scientifique de l’expansionnisme du capitalisme industriel depuis le début de l’ère Victorienne dans les années 1830. Avec la puissance colossale potentielle des énergies fossiles, cette entreprise est devenue la fameuse et fabuleuse « force géologique » que les savants ne veulent pas relier à son origine historique et encore moins désigner par son vrai nom: le capitalisme fossile. Lire la suite…

Climatiser le désastre ou le combattre (1/3)

En automne 2018, un panel d’une centaine d’associations environnementalistes nationales et internationales lançait une alerte par un « Manifeste contre la géo-ingénierie » du climat. La menace du vieux Plan A des Etats-Unis se précise. Elle avait refait surface en 2006 dans les milieux scientifiques avec un article très controversé du célèbre géochimiste Paul Crutzen, le même qui fut en 2001 le père du concept d’Anthropocène. A la surprise générale, ce savant néerlandais proposait d’emblée d’injecter du dioxyde de soufre dans la stratosphère pour limiter l’élévation de la température à la surface de la Terre… L’idée marginale à l’époque, mais immédiatement plébiscitée par les milieux d’affaire américains, a fait son chemin. Lire la suite…

Vive le réchauffement climatique !

Quel bel hommage à Christophe de Margerie, l’ancien PDG de Total mort dans un accident d’avion en Russie en 2014, un brise-glace russe porte désormais son nom. Et il ne s’agit pas de n’importe quel brise-glace… Le brise-glace Christophe de Margerie, affrété par Total, est en effet le premier navire commercial, un méthanier transportant du gaz naturel, à emprunter le passage Arctique du nord-est pour rallier l’Asie. Un gain de 15 jours par rapport à la route de Suez. Lire la suite…

Quand cessera la farce des COP ? (2/2)

Deuxième partie

Après la tonitruante et triomphale COP 21 de 2015 à Paris suivie du discret intermède touristique marocain à Marrakech de la COP 22, la conférence des Etats au chevet du climat est revenue en Europe, à Bonn. Mais l’ambiance était morose, le cœur n’y était plus… Les deux années d’inaction passées pesaient de plus en plus lourd. Le fameux « accord de Paris » obtenu « au finish » était resté lettre morte… La COP 23 est passée… Elle a accouché d’une souris et botté en touche avec un « Dialogue Talanoa » à débuter en janvier 2018 et le rappel du calendrier des nombreux événements futurs. Bref la routine des COP et rapports du GIEC continue. (…) Lire la suite…

Quand cessera la farce des COP ?

Première partie

Après la tonitruante et triomphale COP 21 de 2015 à Paris suivie du discret intermède touristique marocain à Marrakech de la COP 22, la conférence des Etats au chevet du climat est revenue en Europe, à Bonn. Mais l’ambiance était morose, le cœur n’y était plus… Les deux années d’inaction passées pesaient de plus en plus lourd. Le fameux « accord de Paris » obtenu « au finish » était resté lettre morte… La COP 23 est passée… Elle a accouché d’une souris et botté en touche avec un « Dialogue Talanoa » à débuter en janvier 2018 et le rappel du calendrier des nombreux évènements futurs. Bref la routine des COP et rapports du GIEC continue. Lire la suite…

Idiocratie

Beaucoup de gens, en particulier chez les activistes climatiques, semblent s’offusquer de l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis. C’est très injuste car Donald est quelqu’un de très sérieux par rapport à ce qui nous attend dans les prochaines années. Lire la suite…

Bloquer les raffineries, c’est bon pour nos droits, c’est bon pour le climat

Les entrailles de la Terre contiennent suffisamment de pétrole, de gaz et de charbon pour déclencher le chaos climatique. Prendre au sérieux le réchauffement climatique implique de laisser dans le sol la majorité des réserves d’énergies fossiles connues. Pour survivre, nous sommes donc condamnés à apprendre à vivre sans brûler des énergies fossiles dangereusement surabondantes. Lire la suite…

Les faux-semblants de la COP 21

Impossible de la rater : la COP 21 s’est ouverte ce dimanche à Paris. Il s’agit d’une session des Nations Unies destinée à combattre le réchauffement climatique : selon sa dénomination officielle, la « Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques », entrée en vigueur le 21 mars 1994, suite au sommet de Rio de Janeiro, et ratifiée par 195 parties dont l’Union européenne. Lire la suite…

Drame de l’été: un président d’ONG les pieds dans le kérosène

Nous venons d’apprendre la mort du président du WWF France cet été. Le WWF? C’est tout simplement la plus grande association écologiste du monde, fameuse pour son sigle représentant un petit panda. Une ONG, avec tout l’aura qu’on porte à sa parole dans les médias et dans les grandes rencontres internationales. En France, le WWF était donc représenté par cet homme, connu pour avoir été un des artisans de la loi de transition énergétique. Il a été un infatigable militant prônant la nécessaire diminution des gaz à effet de serre, la modération de la consommation énergétique, et aussi, figure imposée dans ce milieu, la sortie du nucléaire. Les hommages pleuvent de partout et il est vrai que nous ne pouvons qu’être attristés par une telle nouvelle, pour lui et pour ses proches. Lire la suite…