Sables bitumineux du Canada: du pétrole à n’importe quel prix

Jusqu’à une époque récente, il était trop coûteux et complexe d’exploiter les sables bitumineux pour produire du pétrole. Ces dernières années, toutefois, la hausse du prix du pétrole et les changements technologiques ont rendu cette exploitation possible et très rentable. Les sociétés pétrolières produisent maintenant plus d’un million de barils de pétrole par jour à partir des sables bitumineux, et cette production s’accroît constamment. Cependant, l’expansion effrénée des projets d’exploitation des sables bitumineux entraîne d’énormes coûts environnementaux, causant des dommages aux terres, à l’air, à l’eau, aux forêts, au climat et aux populations locales. Lire la suite…

La pollution aux particules augmente le risque de décès

La pollution par les particules dans l’air augmente le risque de mortalité en France, d’après les résultats publiés hier dans le dernier rapport du Programme de surveillance air et santé (Psas) de l’Institut de veille sanitaire (InVS). L’excès de risque de décès est de 2,2% pour une augmentation de 10 microgrammes/m3 des niveaux de particules PM2.5 et PM10. Lire la suite…

Directive Eurovignette – recherche volonté politique… désespérément ?

Depuis plusieurs mois, les concepts de vignette et de taxe kilométrique intelligente sont largement débattus en Europe. Il semble intéressant, pour la bonne compréhension de chacun, de replacer ces discussions dans le cadre plus large des politiques européennes. Lire la suite…

Un projet de loi contre l’obésité automobile

On l’apprend au détour d’une proposition de loi concernant la lutte contre l’épidémie d’obésité, l’usage de l’automobile est un facteur d’obésité! En effet, la proposition de loi présentée à l’Assemblée nationale par Jean-Marie Le Guen le 7 février 2008 porte sur les moyens d’agir contre l’épidémie d’obésité. Lire la suite…

Petite fable écologique et sociale

Imaginons un pays qui ne produit que des automobiles. Cette société est composée de 80 salariés et de 20 rentiers. Chaque rentier reçoit un revenu double de celui d’un salarié. Il le consacre à l’achat d’un 4×4 par ailleurs deux fois plus cher à produire et deux fois plus polluant que les 80 voitures que consomment les 80 salariés. Lire la suite…

Le plan B des constructeurs automobile

La fin de l’automobile est proche… du moins dans les pays occidentaux. Les ventes de voitures neuves diminuent en effet régulièrement en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que la production automobile qui part vers les pays du Sud, dits pays émergents. Ces marchés émergents deviennent le nouvel épicentre de la galaxie automobile, avec une croissance à deux chiffres pour l’Inde, la Chine, la Russie, le Brésil… Dans le même temps, les pays développés connaissent les délocalisations, les suppressions d’emplois, la baisse des ventes de voitures, le low cost, etc. Lire la suite…

L’atmosphère de Brazzaville pollué par les voitures importées

Par ALCÈDE MOUMBOU ET JEAN-VALÈRE NGOUBANGOYI

Brazzaville, capitale du Congo, est devenue l’une des villes d’Afrique centrale la plus polluée. La principale source de cette pollution sont les fumées rejetées par les voitures d’occasion massivement importées d’Europe et d’Asie qui roulent avec de l’essence frelatée. Les spécialistes craignent la multiplication des cancers des voies respiratoires. Déjà on déplore la recrudescence de nombreuses maladies respiratoires. Lire la suite…

Un Filtre à particules pour les 4×4

Sous le titre de Filtre à particules cette nouvelle Affaire soumet un projet résolument civique et… cynique. La pièce se présente sous la forme d’une plaquette publicitaire arguant des qualités d’un accessoire automobile strictement destiné aux 4×4, véhicules polluants par excellence. On nous y explique comment, une fois installé, le dispositif permet de réinjecter les émanations toxiques censées être rejetées à l’extérieur, directement dans l’habitacle. Lire la suite…

Les déchets automobiles

Le nombre de véhicules mis annuellement sur le marché français avoisine les 2 millions. La part la plus importante de ce marché est réservée au marché du remplacement. On estime ainsi que la quantité de Véhicules Hors d’Usage (VHU) produits ces dernières années varie de 1,2 à 1,4 millions par an. Certaines années ont vu ce nombre augmenter fortement avec l’instauration passagère de primes gouvernementales à « la casse » pour atteindre environ 2 millions. Lire la suite…