En 2030, le chaos sur les routes belges, sauf si…

A politique inchangée, les perspectives de l’évolution des transports en Belgique à l’horizon 2030 mettent en évidence une croissance importante du transport de personnes et de marchandises. Cette évolution est étroitement liée aux perspectives de croissance économique et sociodémographiques à long terme. Elle n’est pas sans effets négatifs sur la congestion routière et l’environnement. Il apparaît par conséquent important de gérer au mieux cette évolution pour réduire ces effets négatifs. L’étude couvre le transport de personnes et de marchandises sur le territoire belge, les modes routier, ferroviaire et fluvial, de même que la congestion routière et les coûts environnementaux du transport. Lire la suite…

Vendredi noir

Vendredi noir

Vendredi 31 août 2012, le temps s’est mis à la fraîcheur, au vent et à la pluie. Je suis dans le train pour Charleroi. J’ai été tiré du lit par un appel de Karine. En pleurs et à grand peine, elle m’a annoncé la mort de sa nièce Emilie. La vie s’ouvrait devant cette jolie jeune fille fraîchement diplômée. Elle allait avoir 24 ans. Sa voiture s’est encastrée dans un camion à 4 heures du matin. Un mode de transport qu’on veut accessible à tout le monde l’a privée de son destin et a plongé ses proches dans la douleur. Lire la suite…

Auto-immobile

J’avais en mémoire un article parlant de la vitesse moyenne d’une voiture, en prenant en compte toute la partie financement ainsi que la perte de temps pour trouver une place de parking. Il parlait d’une vitesse entre 6 et 8 km/h, mais n’ayant pas retrouvé l’étude, j’ai décidé de faire une petite analyse de la situation actuelle en Suisse. Lire la suite…

Le paradoxe de Braess

En 1990, à l’occasion de la « journée de la Terre », la municipalité de New York décida de fermer la 42ème rue à la circulation. Cette rue étant l’une des plus animées de Manhattan, on pensait que cette fermeture ne manquerait pas de ralentir la circulation et de provoquer des embouteillages supplémentaires. C’est le contraire qui se passa: le fait de fermer la 42ème rue rendit la circulation plus fluide! C’était l’une des premières fois où l’on voyait se réaliser « en vrai » un phénomène mis en évidence de manière théorique en 1968 par un universitaire allemand: le paradoxe de Braess. Lire la suite…

Lettre à mon ami automobiliste

Mon bien cher ami automobiliste,

Auprès des personnes inscrites dans ton carnet d’adresse, dont je fais partie , tu t’es fait le relais impersonnel de la Ligue de défense des conducteurs pour une consultation contre les radars. Tu m’as suffisamment reçu chez toi pince au pantalon et cheveux en bataille ou croisé sur les routes marchant d’un pas décidé vers la ville la plus proche, pour que tu te souviennes par contre que je ne fais pas partie des propriétaires d’automobile. Lire la suite…

A propos de la Consultation Nationale sur les Radars organisée par la Ligue de Défense des Conducteurs…

Je reçois d’un ami un message qui semble circuler en ce moment dans
les boites à lettre électroniques de beaucoup de gens. Ce message m’invite à participer à la Consultation Nationale sur les Radars organisée par la Ligue de Défense des Conducteurs. Cette « ligue » entend protester contre la multiplication, le fonctionnement plus perfectionné des radars et une politique plus répressive et intolérante envers les auteurs d’excès de vitesse. Lire la suite…

Et si les jeux vidéo étaient en train d’achever l’industrie automobile?

Bon j’avoue, j’ai joué récemment à un jeu vidéo de bagnole de course, et j’ai aimé ça. Désolé. Le plus cool était sans doute la possibilité de casser le mobilier urbain, de foncer dans les autres bagnoles et, cerise sur le gâteau, de défoncer les voitures de flics. Plus sérieusement, et si le jeu vidéo était le coup de grâce porté à une industrie automobile moribonde? Lire la suite…

Lorsque l’enfer se mue (petit à petit) en purgatoire…

« Voir Naples et mourir », la formule est connue, et fait référence à la beauté du site. Il est vrai que la ville, nichée au fond de son Golfe encadré par les presqu’îles de Sorrente et du Posilippe, protégée du large par les joyaux de Capri, Ischia et Procida et surveillée par le Vésuve, a de quoi séduire. Mais aujourd’hui, on pourrait effectivement voir Naples et mourir… de stupeur, ou d’écrasement. Lire la suite…

Quelle est la vitesse d’un économiste à vol d’oiseau?

Quand les économistes nous parlent de crise financière, non seulement c’est à peu près aussi utile qu’une valise de ministre sans billets de banque, mais en plus c’est en général assez barbant. Mais quand les économistes parlent de mobilité, c’est toujours aussi inutile, mais le propos peut par contre être très drôle. Au détour d’un article de Libération, on apprend ainsi que l’économiste Pierre Kopp (université Panthéon-Sorbonne) « s’intéresse à la bicyclette » et entend nous prouver qu’à Paris « le vélo ne peut pas rivaliser avec les autres modes de transport« . Lire la suite…