Quand le TGV fait dérailler les trains de proximité

Raccorder Limoges au TGV… Un projet de 30 ans. Et « un moteur de développement économique et d’emplois », selon Jean-Paul Denanot, le président socialiste de la région Limousin. Sauf qu’un courrier du ministère de l’Écologie, qui aurait dû rester confidentiel, a mis le feu aux poudres. Pas sûr que la ligne grande vitesse (LGV) apporte bonheur et prospérité aux Limousins. Lire la suite…

30km/h : redonnons vie à nos villes

Les organisations membres de la plateforme « 30km/h : redonnons vie à nos villes »: Droits du piéton, la Fédération Nationale des Usagers des Transports (FNAUT), la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB), France Auto Partage et Rue de l’Avenir vous invitent au lancement officiel, en France, de la campagne « 30km/h: redonnons vie à nos villes ». Lire la suite…

Les bonnes nouvelles de la sécurité routière font les mauvaises de l’industrie automobile

J’ai toujours été frappé par la schizophrénie qui atteint la pensée collective qui, d’un côté, se réjouit de la baisse constante des accidents et des tués depuis 1973 (instauration de la ceinture de sécurité) et de l’autre, déplore le déclin de l’industrie automobile française alors que, bien sûr, ces 2 phénomènes sont liés. Lire la suite…

En 2030, le chaos sur les routes belges, sauf si…

A politique inchangée, les perspectives de l’évolution des transports en Belgique à l’horizon 2030 mettent en évidence une croissance importante du transport de personnes et de marchandises. Cette évolution est étroitement liée aux perspectives de croissance économique et sociodémographiques à long terme. Elle n’est pas sans effets négatifs sur la congestion routière et l’environnement. Il apparaît par conséquent important de gérer au mieux cette évolution pour réduire ces effets négatifs. L’étude couvre le transport de personnes et de marchandises sur le territoire belge, les modes routier, ferroviaire et fluvial, de même que la congestion routière et les coûts environnementaux du transport. Lire la suite…

Vendredi noir

Vendredi noir

Vendredi 31 août 2012, le temps s’est mis à la fraîcheur, au vent et à la pluie. Je suis dans le train pour Charleroi. J’ai été tiré du lit par un appel de Karine. En pleurs et à grand peine, elle m’a annoncé la mort de sa nièce Emilie. La vie s’ouvrait devant cette jolie jeune fille fraîchement diplômée. Elle allait avoir 24 ans. Sa voiture s’est encastrée dans un camion à 4 heures du matin. Un mode de transport qu’on veut accessible à tout le monde l’a privée de son destin et a plongé ses proches dans la douleur. Lire la suite…

Auto-immobile

J’avais en mémoire un article parlant de la vitesse moyenne d’une voiture, en prenant en compte toute la partie financement ainsi que la perte de temps pour trouver une place de parking. Il parlait d’une vitesse entre 6 et 8 km/h, mais n’ayant pas retrouvé l’étude, j’ai décidé de faire une petite analyse de la situation actuelle en Suisse. Lire la suite…

Le paradoxe de Braess

En 1990, à l’occasion de la « journée de la Terre », la municipalité de New York décida de fermer la 42ème rue à la circulation. Cette rue étant l’une des plus animées de Manhattan, on pensait que cette fermeture ne manquerait pas de ralentir la circulation et de provoquer des embouteillages supplémentaires. C’est le contraire qui se passa: le fait de fermer la 42ème rue rendit la circulation plus fluide! C’était l’une des premières fois où l’on voyait se réaliser « en vrai » un phénomène mis en évidence de manière théorique en 1968 par un universitaire allemand: le paradoxe de Braess. Lire la suite…