Taxe carbone ou taxe pétrolière?

priere-petrole

On parle de plus en plus de la mise en place de la taxe carbone, taxe destinée en priorité aux énergies fossiles dont le pétrole. L’idée, défendue depuis quelques temps par Nicolas Hulot ou Jean-Marc Jancovici, vise à renchérir le prix de l’énergie pour le consommateur afin de faire évoluer ses comportements. Un double avantage est attendu de la mesure: diminution des émissions de CO2 et préparation de la population à la raréfaction de la ressource pétrolière. Mais qui oserait parler de la taxation des compagnies pétrolières?

Car la crise que l’on connaît paraît-il en ce moment et pour encore un bon bout de temps ne touche pas tout le monde de la même manière… Les constructeurs automobiles et les banques ont connu l’année dernière et cette année certes un léger passage à vide, mais l’ordonnance du docteur Etat a permis aux traders et autres incompétents de l’industrie automobile de continuer à faire n’importe quoi sans se soucier de l’avenir.

Du côté des compagnies pétrolières, vous savez ces gangs internationaux qui vous fournissent périodiquement votre dose de pétrole raffiné pour faire avancer votre cercueil en métal et plastique, la crise est passée semble-t-il quelque peu inaperçue l’année dernière….

En effet, le magazine américain « Fortune » vient de publier son classement des 500 premières entreprises mondiales selon le chiffre d’affaires pour l’année 2008, c’est-à-dire pour l’année où la crise des subprimes puis la crise automobile ont donné le meilleur de leur jus.

Et surprise, les compagnies pétrolières occupent 7 des 10 premières places mondiales du palmarès (Shell, Exxon, BP, Chevron, Total, Conoco, Sinopec). Et dans ce top 10, apparaît The China Petroleum and Chemical Corp, plus connue sous le nom de Sinopec, jusqu’alors 16ème.

Mieux encore, la Royal Dutch Shell passe même de la troisième place mondiale à la première place, détrônant le géant américain de la grande distribution Wal-Mart… avec un chiffre d’affaires supérieur à 450 milliards de dollars, assorti de plus de 26 milliards de profits. Shell se place ainsi juste devant le pétrolier américain Exxon Mobil et renvoie à la 3ème place le précédent leader du classement Wal-Mart Stores.

Du côté de la France, la première entreprise classée est sans surprise Total. Au 6ème rang (contre 8ème dans le classement précédent), le pétrolier a engendré des profits à hauteur de 15 milliards de dollars et a profité de ses bénéfices pour réduire une partie de sa dette. Dans le même temps, le pétrolier français licenciait en masse, en particulier en Grande-Bretagne où les salariés avaient eu le culot de faire grève sans prévenir

Ce bouleversement du classement mondial des plus grands exploiteurs de la planète n’a rien d’étonnant. En 2008, le prix de l’« or noir » n’a cessé de flamber, faisant la part belle aux sociétés pétrolières.

Et que font les compagnies pétrolières de tout cet argent? Elles compensent leurs émissions de CO2? Elles financent des projets alternatifs pour anticiper la fin du pétrole? Elles distribuent à leurs salariés de copieux dividendes? Elles embauchent en masse, conscientes de leur rôle social durant cette période de crise? Euh, non…

En fait, elles réduisent pour certaines une partie de leur dette. Elles investissent des centaines de milliards de dollars dans l’extraction extrèmement polluante des sables bitumineux du Canada afin de fournir les dernières gouttes de pétrole que vous pourrez mettre dans votre réservoir. Et pour l’essentiel, elles rémunèrent grassement une poignée d’actionnaires qui roulent tous en 4×4 et qui se foutent complétement de l’avenir du climat ou de la planète… Mais je vous rassure, ils regardent quand même le film « Home » de Yann Arthus-Bertand et même parfois les émissions de Nicolas Hulot sur le lecteur DVD de série de leur 4×4 dernier cri…

Mais heureusement, la taxe carbone fera participer aussi les actionnaires et autres cols blancs à la lutte contre le réchauffement climatique… Avec quelques centaines d’euros à payer pour leur 4×4 énergivore, cela va sans aucun doute représenter un effort financier énorme pour ces actionnaires dans le besoin…

Ils auront en plus la bonne conscience d’avoir apporté leur écot à une noble cause, l’environnement, qui en outre s’avère de plus en plus être un formidable facteur de croissance et de profits. Au détriment de… l’environnement, mais bon, on ne peut pas tout avoir et l’essentiel, c’est quand même de maintenir les taux de profit!

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

7 commentaires sur “Taxe carbone ou taxe pétrolière?

  1. LGV

    Je suis complètement pour, malheureusement c’est toujours pareil, les riches peuvent se payer leur pollution et pas les pauvres qui ont pourtant plus de difficultés à se passer de leur voiture. Mais en ces temps de fin de règne automobile, toutes les mesures sont bonnes…

  2. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    Bientôt la taxe carbone conjuguée à la fin de la prime à la casse…

    😎

    Nos grands fleurons industriels automobiles vont souffrir …

    😎

    En plus, dans mon département (06), on ne peut plus depuis peu rouler à plus de 110, sauf sur un tout petit tronçon de 4 km sur l’A8.. Rappelez-vous, une des idées du grenelle était de réduire les limitation à 110 sur autoroute…

    Les nuages s’amoncellent sur l’avenir de cette industrie irresponsable.

    La gauche va gueuler contre la taxe carbone parce qu’elle pénalise les pauvres qui, par définition, habitent loin des centres ville ou qui se chauffent au fuel.

  3. Pimousse3000

    Sans vouloir la jouer rabat joie sur le sujet, c’est vrai que les riches vont s’en moquer et que la gauche va immédiatement monter au créneau devant une nouvelle taxe!
    Je vois toujours autant de 4×4 flambant neufs malgré la (modique) taxe sur les porsche cayenne & Cie. Alors ce n’est pas quelques centimes sur les ananas du Costa Rica qui les arrêterons…

  4. Pimousse3000

    J’allais oublier de préciser que je suis évidemment entièrement pour l’instauration d’une telle taxe! Il est grand temps!

  5. PAIN

    Cette taxe dans son mode d’application, c’est une nouvelle ponction dans le pouvoir d’achat des classes moyennes et des plus pauvres.
    Les smicards roulent avec des voitures anciennes qu’ils ont du mal à entretenir, à alimenter en carburant.
    Ces personnes ne pouvant se passer de leur moyen de transport et de leur seul moyen d’évasion, ils n’ont pas accès financièrement à tout un tas de loisirs, à des vacances pour beaucoup! Et voilà un nouveau coup porté ! Et cela pourquoi?
    L’argent récolté entrera dans les caisses de l’état comme beaucoup de taxes, sera certes redistribué en partie peut-être, mais à qui, aux industriels pour les aider à moins poluer alors qu’ils dégagent des bénéfices suffisamment importants pour y faire face. Mais ce serait réduire un peu les dividendes versés aux actionnaires !
    On nous a dit qu’il n’était pas question d’augmenter les impôts, comment appelle-t-on cela ? Cette ponction fiscale supplémentaire fragilise encore les plus faibles, sans compter que cette taxe va représenter un coût supplémentaire pour les entreprises qui ne vont pas manquer de répercuter sur les prix à la consommation !
    Et qui va trinquer une fois de plus, si ce n’est le consommateur dont le plus faible est le plus sensible !
    Assez de ces politiques injustes ! Ne fallait-il pas frapper avec cette taxe uniquement les pollueurs, les vrais, les industries, les propriétaires de ces 4×4 des villes, flambant neufs, qui n’ont d’autre vocation que d’afficher le statut social !
    Je ne suis ni de droite, ni de gauche, ni des extrêmes, je suis pour une politique « juste » prenant en compte la situation de nombre de français qui ne sont pas forcément sous le seuil de pauvreté mais qui n’ont de salaire que la base du smig et que l’on exploite souvent, comme on va le faire par le travail su dimanche dans les secteurs touristiques.
    Politique, politiciens, je n’ai plus confiance en vous !

  6. RANDOLET Michel

    Ce qui est remarquable,c’est le manque de courage de la classe politique ou dirigeante;qui a forcé le pas dans l’indépendance énergétique à coups de nucléaire;mais en permettant,dans le même temps,de <>,de construire et de construire des maisons,des tours à ti re-larigo en béton et en acier;sans se soucier,comme les cousins d’Outre- Rhin,d’amorcer l’électricité photovoltaïque et de ne plus,non plus,construi re d’autoroutes,dont le tapis de roulement est fabriqué avec des dérivés pé troliers,des schistes bitumineux exploités depuis de gigantesques carrière à ciel ouvert,au Canada,etc…Pourquoi ne pas se convertir illico à la produ ction de biomasse pour chauffer,construire,élaborer toute une noria de pro duits depuis l’Europe et ainsi faire réfléchir les pays émergents…

  7. RANDOLET Michel

    Savez-vous,qu’au Canada,il y a une « petite » ville de 100000 habitants qui ne vit que par la production d’amiante…!Prenez votre courage à 2 mains,et allez les enseigner en politique environnementale!Chez nous,j’ai essayé de convaincre des « chauffeurs routiers » que le tout-camion,sur les autoroutes, c’était débile…Mais alors,si la SNCF n’est pas au top pour aller vite et transporter lourd,à pied d’oeuvre, toutes ces marchandises,qui le fera?Demandez donc,si au Pays-Bas,ce sont les camions qui transportent le plus…? Et comment font les Suisses,les Autrichiens avec des montagnes partout ?Là où j’ai vraiment enfoncé le clou,c’est en parlan t de la Sécurité SNCF!Entre parenthèses,il faut 5 fois + d’investissement à construire une autoroute pour des PL super lourds que pour des VL 5t…

Les commentaires sont clos.