Le Bagnolo-Trophée 2010 est attribué à la ville de Marseille

bagnolo-trophee-2010

Après Toulon en 2009, Carfree France décerne son bagnolo-trophée 2010 à la ville de Marseille, et plus particulièrement à son maire, Jean-Claude Gaudin, pour l’ensemble de son œuvre en faveur du tout-automobile et pour avoir fait de Marseille la « ville de la bagnole ».

Dans la 2ème ville de France, quand une voiture s’arrête pour laisser un piéton traverser sur un passage protégé, le bipède se confond en remerciements. En effet, ici la voiture est reine et rien – ou si peu – ne doit entraver sa bonne marche. Les piétons le savent et ne se hasardent sur la chaussée que si l’horizon est vierge de tout véhicule. Quant aux cyclistes, ils jouent à chaque instant très gros dans les étroites rues de la cité phocéenne.

Récemment, la ville de Marseille vient d’enterrer un projet promis pourtant depuis 2008 durant la campagne électorale, à savoir la piétonnisation du Vieux-Port. Ce devait être le projet du siècle, celui qui révolutionnerait le cœur historique de Marseille et réconcilierait enfin les Marseillais avec leur ville.

Après un incroyable imbroglio politico-juridique, le seul projet urbain qui prônait une réelle rupture en bannissant la voiture du centre-ville de Marseille vient d’être écarté de la commission d’appels d’offre. Le récit détaillé de cette incroyable magouille a été fait par le site Rue89.

Marseille vient de rater à cette occasion une chance historique de sortir la ville du tout-automobile. Toutes les villes qui ont essayé de reconquérir leur centre ancien sont plébiscitées par tout le monde et toutes les expériences montrent qu’il y a un moment difficile, celui du changement d’habitudes et puis c’est le succès.

En outre, Marseille ne se distingue pas seulement par un urbanisme automobile typique des années 1970, elle mène également une politique tout à fait particulière en matière de mobilité. Que ce soit dans la construction de pistes cyclables interdites aux vélos ou l’interdiction des vélos-taxis sur le Vieux-Port, la ville de Marseille mène une politique particulièrement imaginative pour empêcher tout développement des alternatives à l’automobile.

Pour toutes ces raisons, Carfree France décerne donc son bagnolo-trophée 2010 à la ville de Marseille.

Nouveauté cette année, deux accessits sont décernés respectivement à Toulon, encore une fois, pour l’abandon de son projet de tramway qui fait de Toulon la plus grande ville française sans tramway et à La Réunion, qui vient d’abandonner un projet de tram-train prévu depuis plusieurs années au profit de la construction d’une route littorale de 2*3 voies.

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

11 commentaires sur “Le Bagnolo-Trophée 2010 est attribué à la ville de Marseille

  1. lemarseillais

    merci pour ce prix que nous attendions depuis longtemps. cela va faire des heureux après le championnat de france et la coupe de la ligue, on se devait de gagner autre chose de prestigieux. on n’avait créé le plus grand bouchon de l’histoire lors du tour de france donc il fallait réagir des fois que des marseillais achètent un vélo. ils auront du mal car les derniers magasins de cycles ont fermé, les pistes sont interdites aux vélos ou impraticable pour ceux- ci avec des pentes infranchissables pour le commun des cyclistes ou quelques déchets déposés nuitamment *. vous avez oublié de dire que les couloirs de bus où circulent aussi les taxis, sont l’enfer pour le vélo. l’enfer du sud en quelque sorte ! Vive MiM !
    * évitez aussi d’être piéton !

  2. Flower

    C’est totalement mérité! Franchement je me demande à qui vous pourrez bien donner ce prix après Marseille, c’est la ville et de loin! la pire à ce niveau là!!
    En retard sur tout les points, cette ville n’est pas accessible au piéton d’âge moyen, en pleine forme physique, alors quelle galère pour les usagers plus vulnérables! Ici, vous ne verrez pas de personnes en fauteuil (ou si peu), il leur est tout bonnement impossible de sortir de chez eux!! A Marseille chaque passage piéton, arrêt de bus, trottoir est squatté par une voiture ou un deux roues, marcher dans la rue relève du parcours du combattant.. Dans certains quartiers les trottoirs sont tellement squattés qu’on est obligés de marcher sur la rue!! et comble du scandaleux on se fait klaxonner par les automobilistes et les deux roues mécontents!! Rue semi-piétonne ici ne signifie rien, vous faites remarquer à un conducteur qui vous klaxonne dans une rue semi-piétonne que justement c’est une rue semi-piétonne, il vous répond : « ben justement ça veut dire que c’est pour les voitures aussi! ». Rue semi-piétonne à Marseille = paradis des deux roues!! Ils passent leur temps à slalomer entre les piétons et vous klaxonnent quand vous ne dégagez pas assez vite à leur goût (attention je ne range pas les vélos dans cette catégorie).

    Bref, Marseille, c’est le règne de l’incivisme, la loi de l’arrogance, l’anarchie la plus totale, une voiture mal garée sur un trottoir peut bloquer à 8h30 une rue pdt une demi heure la circulation (deux bus qui se croisent qui doivent manoeuvrer comme des fous parce qu’un connard à laissé sa caisse de travers, même pas alignée sur le trottoir) dans une rue qui d’habitude circule très bien.. Et ça c’est tous les jours, les marseillais n’ont aucun scrupule à laisser leur caisse en plein milieu d’une rue sans warning, pdt qu’ils vont boire un café en face ou faire leurs courses,…
    Et le problème c’est que la police ne fait rien, alors ça se règle à la marseillaise, oeil pour oeil dent pour dent, le mec qui a bloqué la rue pdt une demi heure, s’est fait défoncé sa caisse au passage par tous les camions qui passaient par là.. bien fait pour sa gueule vous me direz…
    Moi ce qui me rend dingue c’est que je les voie les flics toute la journée, ils passent leur journée à foutre des prunes aux gens qui sont garés sur des vrais places et qui n’ont pas payé leur stationnement, par contre, ceux qui sont « garés » en plein milieu de la rue (ou sur les trottoirs, passages piétons,…), QUEDALLE jamais une amende!! En gros : la ville et la pref encouragent l’incivisme!! Ben oui, vaut mieux se garer n’importe comment que de se mettre sur une vraie place et se prendre une prune!! Bref une totale incohérence qui entraine une anarchie totale, tout ça avec un manque de transports criant et des stations de Vélos uniquement aux endroits où il y a déjà des transports et que vous ne pouvez plus utiliser après minuit………….

    Bref merci pour ce prix, j’espère que notre cher maire en aura vent, quoique je pense que ça n’y changera strictement rien.

  3. lemarseillais

    FLOWER doit habiter sur place pour connaître aussi bien la cité phocéenne*. J’ai oublié de préciser pour les « estrangers » qui voudraient nous visiter (grâce au prix) qu’il existe des sens interdits. Je m’explique : si vous empruntez un sens unique, circulez bien sur la droite afin d’éviter les voitures arrivant en sens inverse et les cyclos qui font du wheeling sans casque et après avoir franchi tous les feux rouges.
    Un bémol pour le stationnement : ce n’est pas la faute des marseillais mais des trente mille véhicules tampon qui sont abandonnés dans la cité phocéenne.
    Je suis d’accord avec FLOWER : maintenant visons « Le doublé ».

    * le projet du vieux port est sorti aujourd’hui : résultat = toujours des bagnoles !

  4. Flower

    Bien sûr et je le vis de l’intérieur, tous les jours!! ça fait 3 ans que je suis à Marseille, et je n’ai jamais réussi à m’y faire (et pourtant je ne viens pas de la campagne!)

    En effet je n’ai pas vraiment dit tout ce que je pensais des 2RM, mais chaque jour à Marseille on peut voir : 5 2RM qui grillent un feu (je ne parle pas d’orange, mais de rouge), 3 conducteurs sans casque, 95 % qui ne mettent pas de clignotants, 99 % qui remontent les files de voitures, un petite dizaine qui remonte les rues sur les trottoirs pour éviter les bouchons, 1 ou 2 prendre une rue en sens-interdit, la totalité ou presque garé sur des trottoirs ou dans des zones piétonnes…………
    Et ça c’est tous les jours
    Ils infractionnent en toute impunité et au dépend des citoyens piétons et en vélo………;
    Et je ne parle pas du bruit qui est juste insupportable et super fatigant!

  5. Bourde-Wagner

    Même un peu exagéré (nous sommes dans la ville de la « Sardine » qui a bouché le Vieux-Port), ce qui a été écrit est vrai.
    Pour raison économique, je n’ai plus de voiture (j’utilise mes pieds, mon vélo ou la voiture de ma copine), et je suis à même de mesurer la liberté que je ressens à vélo ou à pied, et « l’enfermement » que je ressens dans « ma cage métallique à moteur » dans les embouteillages dantesques du centre-ville et des quartiers sud.
    A noter cependant que se construisent de plus en plus de pistes cyclables, sur les rares larges avenues du 8e et du 9e.

    Larges avenues qui je pense visaient à « ouvrir » au tout-voiture le massif naturel des Calanques, heureusement classé en PARC NATIONAL et
    CELA GRACE AUX LUTTES DES MARSEILLAIS ET PROVENCAUX depuis LE DEBUT DU 20e SIECLE.

    NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE, CONTINUONS LES COMBATS

  6. talite

    Reste que les échos du 26 novembre, et d’autres canards reprennent l’info, avant ou après l’attribution ce bagnolo trophée,où il est bien expliqué que le Vieux-Port va devenir piéton ou semi piéton d’ici 2017, avec gros travail effectué pour 2013, capitale de la culture oblige (hahaha : Gaudin cultivé ! Je ris).

    Qui donc croire, là ?? Je rêêêve de voir les voitures dégager de cet endroit (j’habite juste à côté), je n’ai pas de voiture (pas même de permis, à 44 ans !), mon ami a un vélo, (mais pas de piste, c’est vrai !) et nous utilisons les transports en commun. Même si la commune ne fait rien pour nous aider, même si nous vivons dans des conditions périlleuses, voire extrêmes, nous persistons ! Lors du passage de la rue Saint-Ferréol de l’état de rue à bagnoles à celui de rue piétonne, les commerçants ont râlé, même signé une pétition si ma mémoire est bonne. Leur crédo d’alors : pas de voiture, plus de clients. Posons-leur la question maintenant. Ça me subjugue que les commerçants des autres artères hérissées de boutiques aient la mémoire si courte et freinent comme à l’époque…

    Bon, alors, ce Vieux-Port ??

  7. Flower

    @ TALITE En tout cas dans un no de « La Provence » récent, ils montraient des photos du futur projet et en faisaient une description, il n’était plus question de piétonnisation, mais d’élargir encore les trottoirs (trop drôle). Contrairement à ce que j’aurais pu penser aussi, La Provence donnait la parole à des commerçants du Vieux Port qui étaient remontés contre la Ville qui apparemment n’a pas prit en compte leur avis dans le choix du projet…!
    Comme quoi, l’argument, « on aura moins de clients » ne tient pas pour qui a du bon sens et les commerçants apparemment savent qu’au contraire ils devraient avoir plus de clients… Mais la désinformation fait bien son boulot.

    @LAMINO
    J’avais déjà lu vos débats sur le mot « anarchie » en effet et c’est vrai qu’on a tendance à mal l’utiliser…(je l’utilisais dans son sens vulgarisé et non politique). Je ferai attention!.. 😉

Les commentaires sont clos.