Faut-il réellement sauver PSA ?

Ce n’est pas bien drôle, car je m’apprête à parler de la bagnole, ennemie du genre humain et de la vie sur terre, bien au-delà de notre espèce. Je vais même parler de Peugeot et de la France de M.Hollande, mais avant cela, un mot pour détendre l’atmosphère. Je vois que certains continuent de voir des avantages à cette invention des Enfers. Je dois reconnaître que, bien que n’ayant pas d’automobile, je m’en sers à l’occasion. Et l’occasion n’est jamais si loin que cela. Aussi bien, je n’entends pas me complaire dans un exercice de culpabilisation, fût-il tourné contre moi-même. Au fond, la situation est si grave qu’elle mérite davantage que simple flagellation.

J’ai écrit ici plusieurs articles sur le sujet, dont je ne citerai que deux. Le premier racontait une France qui aurait tout misé sur le train il y a cent ans (ici). Comme cela aurait été merveilleux ! J’en ai le frisson rien qu’en y pensant. Nous aurions pu nous passer de l’étalement urbain, de nombre de cancers des bronches, des autoroutes si désespérantes, d’une partie au moins de cette vitesse qui tue l’esprit humain. Dieu ! nous avons échappé à un vrai bonheur.

Le second (ici) évoque une étude apparemment sérieuse de l’été 2009, dont je vous livre ce court résumé : le monde comptait alors 672 millions de bagnoles, mais par la grâce d’une augmentation de 600 % des ventes dans les pays « émergents » d’ici 2018, il pourrait espérer atteindre cette année-là 1,5 milliard d’unités. Nous sommes sur cette route. Bien sûr, cela suppose une apocalypse humaine, géographique et spatiale, sociale, sanitaire, écologique. Complète et totale. Mais qu’importe, franchement, à ceux qui prennent les décisions en notre nom ?

Je serai bien incapable de seulement imaginer, dans les grandes lignes, ce que ce programme de destruction de l’espace, des ressources, de l’avenir signifie. En fait, je crois bien que cet effort d’anticipation dépasse les capacités humaines. Dans le Sud, pour ne regarder que de ce côté, la bagnole individuelle trucide ce qui sert de villes et oppose chaque jour un peu plus, dans une sorte de guerre civile – larvée, pour l’heure – ceux qui tiennent un volant et ceux qui courent derrière. Ces crétins au pouvoir ne semblent pas même imaginer cette évidence qu’une ville a ses limites physiques intrinsèques. Et qu’en y ajoutant chaque jour des milliers de véhicules en plus des autres, il arrive un moment où plus personne ne circule. Je suis injuste : les bureaucrates de Canton, en Chine, viennent de décider de limiter à 120 000 par an le nombre d’immatriculations nouvelles. La ville compte à la louche 2,4 millions de bagnoles, soit 2,5 fois plus qu’il y a cinq ans, avec une croissance annuelle moyenne de 19% (China Business News). Je parie que la mesure ne tiendra pas. Où iraient les millions d’autos produites désormais chaque année en Chine ? Allons, soyons sérieux.

Venons-en à Peugeot PSA. Qui annonce en France une baisse de 13 % de ses ventes mondiales. Préalable plus que probable à un plan de licenciements massifs. Notamment à Aulnay-sous-Bois, où j’ai distribué naguère, sous les coups des staliniens de la CGT et des petites frappes fascistes de la CFT, des tracts appelant à l’unité entre Français et immigrés. Si je note au passage cette anecdote, c’est pour insister sur un point : je souhaite que la vie et le travail des milliers de prolos d’Aulnay soient considérés, respectés et d’une certaine manière protégés.

Mais de quelle manière ? La droite – je ne prends pas la peine de chercher – ne voit qu’une solution : un surcroît de compétitivité qui permettrait à PSA de tailler des croupières aux autres constructeurs. En avant vers le néant, et pied au plancher. La gauche gouvernementale envisage – ce sera peut-être fait dans les prochaines heures – d’accorder des aides publiques à l’entrepreneur privé pour sauver les quelques meubles encore debout. Il faut sauver PSA, car la bagnole, c’est l’économie, et si le chômage étend encore son ombre menaçante, adieu aux élections de 2017. En avant vers le néant, pied au plancher. La gauche mélenchoniste et communiste rappelle les profits passés du groupe automobile, et exige que le pouvoir empêche des « licenciements boursiers » et accorde des « droits nouveaux aux travailleurs dans la gestion de leurs entreprises ». Les écolos officiels d’Europe-Écologie Les Verts se planquent derrière dossiers et maroquins. Pas un ne prend la peine de parler aux prolos de PSA de l’avenir. Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent.

Le futur est par définition dans les limbes. Mais qui est écologiste ne peut que constater cette évidence : la bagnole individuelle appartient à un temps du passé, pendant lequel les hommes, en naïfs indécrottables, pensaient le monde sans ses limites. Changer, aussi vite qu’il est possible, de modèle universel de déplacement est d’évidence un impératif catégorique. Je sais bien que cela semble un objectif démesuré, mais sauver les écosystèmes de leur affaissement, aussi. La bagnole n’est simplement pas possible. Ainsi qu’on disait naguère, ainsi que j’ai pu le clamer sur les berges de la Seine au printemps 1972, « la voiture, ça pue, ça pollue et ça rend con ». Comme je n’ai pas changé d’avis, comme au contraire j’ai ajouté quantité d’arguments contre le monstre de métal et de plastique, j’en arrive à me demander si je ne suis pas obsédé sur les bords. Possible.

Mais il y a de quoi. Les sommes démentielles englouties dans la voiture, ses réparations, ses accidents, les routes, les cancers induits, les drames et sacrifices familiaux itou, doivent être réaffectées à la restauration écologique de la planète, de manière à assurer le minimum pour les dix milliards d’humains qui seront là dans quelques années. À moins que nous n’entendions nous débarrasser des surnuméraires ? Les humanistes-droits-de-l’hommistes qui n’abordent pas le sujet me font royalement chier.

Tout le reste est aussi absurde que criminel. Les forces politiques préfèrent leur démagogie et leur stupidité coutumières. Pourtant, PSA pourrait devenir une occasion historique de faire comprendre aux ouvriers de l’automobile que The Times They Are a-Changin’. Que cela plaise ou non, les temps sont bel et bien en train de changer. Il faut enfin dire que les métiers associés à l’automobile sont condamnés par la crise écologique. Sans jeter à la benne les ouvriers, qui ont perdu santé et jeunesse dans les ateliers. J’ai une idée, qui ne vaut peut-être pas tripette, mais qui en tout cas permet d’ouvrir une discussion.

Un, il faut garantir l’avenir professionnel des ouvriers de l’automobile. Sans conditions, par une signature publique qui nous engagerait tous. La France est encore assez riche pour cela. Deux, et pour commencer, il faut fermer l’usine d’Aulnay. D’autres suivront, inéluctablement. Trois, il existe sur place un savoir-faire ouvrier et technicien fabuleux. Et des machines. Quatre, il faut faire de PSA-Aulnay – je continue de prendre Aulnay comme point de départ – un lieu symbolique de notre volonté de changement.

Symbolique, mais aussi réel, matériel. Aulnay pourrait devenir la pierre de fondation d’une industrie de l’énergie renouvelable. Cela vous semble niais ? Poursuivons. L’Allemagne est en train de bâtir des services éoliens et solaires qui font de ce pays – qui sort du nucléaire – un exemple. Je n’oublie pas le reste, vous vous doutez bien. Ni Merkel, ni le reste. Mais en tout cas, l’Allemagne nous montre qu’il n’existe pas un seul chemin. Si la question énergétique est en France aussi taboue, c’est bien sûr à cause de la surpuissance de pouvoirs comme EDF et Areva, qui disposent de clientèles politiques dans les deux camps.

Or, il est facile de faire l’inventaire de certains besoins énergétiques satisfaits en dépit du bon sens. Des particuliers, mais aussi quantité de collectivités – villages et bourgs, petites boîtes, paysans, pêcheurs, etc. – pourraient aisément – non, d’accord, pas aisément – basculer vers un usage raisonnable de formes d’énergie renouvelable. Encore faudrait-il définir un cahier des charges, dessiner des prototypes, essayer, prouver, vendre.

PSA-Aulnay, coincé dans une zone industrielle immonde, pourrait devenir un lieu de réflexion et d’action de valeur mondiale. Certes, pas en un mois, pas en un an, pas même en dix ans peut-être. Mais n’est-il pas essentiel, compte tenu de la merde suffocante où nous sommes plongés, de relever enfin la tête ? D’avoir de l’ambition ? De tenter des coups susceptibles au moins de redonner un peu d’espoir ? Une telle initiative est inconcevable sans un débat social de qualité. Sans un engagement collectif sans faille. Sans la garantie qu’on ne laissera pas tomber les prolos d’Aulnay et d’ailleurs.

Est- ce concevable ? Je ne sais. Les forces politiques, Verts compris, sont en dessous de tout. Si l’on met de côté le friselis à peine perceptible de leurs microscopiques divergences, chacun peut voir ce qui se prépare. Le marché automobile français est dit « mature ». Trop de gens ont trop de bagnoles – une, deux, trois-, souvent récentes, rarement à bout de souffle. Renault importe, ce traître, des voitures low cost assemblées en Roumanie, comme la Logan. Le client devient rare. La seule perspective de relance, c’est la prime à la casse, associée à des modèles nouveaux, que l’industrie du mensonge – la pub – rendra appétissants. Toute la classe politique, malgré ce que certains prétendent, est au fond d’accord avec ce modèle, qui nous condamne tous.

Alors quoi ? Alors, en attendant mieux, parler. Se parler. Réfléchir. Ensuite entraîner. Et ne jamais oublier que nous n’avons rien à attendre de ceux qui dirigent, quelle que soit leur couleur. Tant que la société ne sera pas en mouvement, les castes professionnelles au pouvoir resteront au service de la destruction. C’est l’histoire de la poule et de l’œuf ? En effet. Sommes-nous la poule, sommes-nous l’œuf ? Je m’en fous. J’attends l’omelette.

http://fabrice-nicolino.com/

Fabrice Nicolino

A propos de Fabrice Nicolino

Journaliste français spécialisé sur les questions d'écologie

62 commentaires sur “Faut-il réellement sauver PSA ?

  1. Gilles ChomelLÉCOLOMOBILE

    Merci Fabrice de nous rappeler l’enjeu du déclin automobile qui se traduit par la perte de milliers d’emploi. Personnellement je préfère l’avenir de la planète à l’emploi productif qui, de toute façon, (fermeture ou non de PSA) est en crise notamment à cause de la robotisation.
    Après avoir contribué au déclin automobile via carfree.fr et mes sites, je réfléchis à contribuer au déclin de la filière de la maison individuelle via un site d’auto-construction du gros-oeuvre en kit 8-).
    GC (LecoLomobiLe.fr et CrypText.fr)

  2. bikeman

    La solution est pourtant simple…
    On transforme cette usine de fabrication d’auto, en fabrication de vélos…

    Au moins, il s’agit d’un marché en devenir et respectueux de l’environnement… 🙂

  3. Nico

    excellente analyse! Merci Fabrice!
    je vis dans un pays du sud, et je trouve très bon: »Dans le Sud, pour ne regarder que de ce côté, la bagnole individuelle trucide ce qui sert de villes et oppose chaque jour un peu plus, dans une sorte de guerre civile – larvée, pour l’heure – ceux qui tiennent un volant et ceux qui courent derrière. »

  4. gruyer

    c’est pas gagné la disparition de l’automobile,même les ouvriers en retraite achètent des 4X4,synonyme de réussite,je me marre,sales égoîstes

    cycliste depuis 20 ans ça devient de pire en pire la cohabitation les automobilistes et les cyclistes,pas de clignotants , on te sert dans le trottoir et une fois qu’on t’as doublé on regarde dans le rétro ta réaction

    y’a un paquet d’enflures dans ce pays

  5. bikeman

    J’attends avec impatience la personne qui inventera la télécommande EMP : tu appuies sur le bouton de ta zapette, et ça crame tout l’électronique de la bagnole qui s’arrête nette devant toi (elle n’avait qu’à pas mettre ta vie en péril…)

    ça serait tellement le pied, après tu double le bagnolard, et tu lui dis, « bah, alors, ça fonctionne plus? ben il ne te reste plus qu’a pousser 1,5 tonne, pollueur!! » mdr

  6. GautamickaelGautamickael

    Bonjour Fabrice,
    Pour répondre à la question de savoir si tu es obsédé ou pas par les méfaits de la voiture, je dirais bien sur que non. Dans la société de surconsommation totalitaire dans laquelle nous vivons, les paroles neuves sont classées dans la rubrique « fou à lier ». On peut d’ailleurs t’enfermer en hôpital psy pour ton bien être, la procédure étant assez simple.

    C’est d’ailleurs cette même société qui se débarrasse des « surnuméraires » et qui pille les ressources de la Terre pour satisfaire nos « besoins ». Qui plus est, nous voulons exporter notre modèle partout dans le monde. Il va bien falloir plusieurs planètes ; Cheminade avait raison ! Nous les riches, nous avons besoin de 82% de l’energie de la Terre alors que nous représentons 20% des humains.

    De l’argent pour la reconversion, il y en a : commençons par les 600 milliards que nos oligarchiques font volontairement fuire chaque année en France et annulons le budget mondial de l’armement (premier budget de la planète) : 1 200 milliards/an.

    Mais je suis comme toi, je n’attends rien des oligarchiques. Le grand soir, c’est tout de suite et on peut sortir de la société de consommation tout de suite pour en apprécier les réels bienfaits : réappropriation du corps, réappropriation de la santé, réappropriation de la cuisine… SERENITE.

  7. alain

    Je viens d’écrire à Montebourg:

    Monsieur,

    J’apprends que PSA se casse la figure et que vous-mêmes, Arnaud Montebourg, vous aimeriez bien remettre la prime à la casse pour soutenir l’industrie automobile.
    Je suis un ancien employé de l’industrie automobile, viré il y a moins de 2 ans dans des conditions que je ne vous exposerez pas, mais qui maintenant travaille comme technicien cycle.
    Je vous croyais assez intelligent pour avoir remarqué que l’industrie automobile est un énorme moteur du capitalisme sauvage ou financier, que c’est le royaume de la mondialisation, et qu’à chaque fois qu’ils vendent moins de voitures, il y a un politique pour augmenter nos impôts et les donner toujours aux mêmes riches qui vous licencient tout de même à la première occasion qui fera plaisir à l’actionnaire.
    Je croyais que vous aviez vu le film d’Al Gore et que le monde n’était plus comme avant (1).

    Je croyais que vous étiez pour que les choses changent. Je me disais donc qu’on allait avoir de la nouveauté: une prime à l’utilisation du vélo comme on en trouve dans d’autres pays afin de soutenir une mode de vie durable et non-polluant. Je pensais que la gauche était moins bête que la droite qui a inventé la juppette ou la balladurette.

    Me serais-je trompé? Visiblement oui. Il ne suffit pas de voter pour que les choses changent. On change de tête, on voit les mêmes bêtises. Toujours avec nos sous, toujours pour les poches des riches.

    (1) Tiré de votre site: « Pendant longtemps, je n’ai pas cru les défenseurs politiques des espèces en voie de disparition. Et puis j’ai rencontré Al Gore il y a quatre ans. J’étais venu avec un mélange de curiosité et de distance. Je suis ressorti deux heures plus tard bouleversé par sa démonstration et les éléments probants d’inquiétude qu’il déployait sous nos yeux. Cette rencontre a profondément changé le sens de mon engagement public. Je me suis dit que tout dirigeant politique avait le devoir et la responsabilité de mesurer et connaître dans le plus petit détail ces questions nouvelles. Je me suis mis à dévorer les livres qu’autrefois j’aurais négligés – notamment ceux de Lester Brown – et à penser qu’il n’est plus possible de penser l’économie sans l’écologie. »

  8. nouh

    A Fabrice et les quelques commentaires.
    Vous devez vivre dans une autre planète pour écrire les énormités que je viens de lire.
    Toujours les mêmes refrains, riches – pauvres, écolos – pas écolos, voitures – vélos.
    Continuer vos rêves de bobo écolos et heureusement que vous n’êtes pas à la tête de l’état car nous serions en dessous de la Grêce.

  9. bikeman

    Bonjour la comparaison… tout ramener à l’économie…à l’argent… ça c’est du recul…

    La meilleure richesse d’un pays est sa capacité à se développer tout en respectant l’environnement, car pour info, le coût global indirect de la pollution et de la destruction de la planète est supérieur à la richesse générée par l’Homme justement, tous pays confondus.
    (Dommage, je ne retrouve pas le lien mais il s’agit d’une info très sérieuse.)

    Alors effectivement, nous vivons dans un certain confort, mais c’est tout. C’est tout une civilisation qu’il faut revoir… et ça commencera probablement par la décroissance…

  10. julien

    Site de bobos gauchistes qui ignorent que tout le monde n’est pas urbain de grande agglomération avec transports en commun,et qu’une bagnole est indispensable à la survie d’une majorité de la population.C’est aussi un plaisir,et un moyen évident de se faire des gonzesses(osez le nier!).Je suppose que vous êtes aussi végétariens,anti-clopes,anti-chasse,vous bouffez bio,aimez l’art moderne,supportez le mariage gay,et que vous « bossez »quasi tous dans la fonction publique,militez pour plus de pouvoir entre les mains des femmes et j’en passe.

  11. GautamickaelGautamickael

    Tu te trompes Julien. Ces choix de vie sont en cohérence avec une réduction du temps de travail. Travailler moins pour vivre mieux qu’on soit dans le public ou dans le privé. La démarche est personnelle est n’a rien à voir avec l’environnement professionnel. En tout cas c’est comme ça que je le vis.

    Nouh, tes remarques sont très limitées et je t’invite à te t’informer plus sérieusement sur l’intérêt de réviser les positions et les critères d’évaluation utilisés par nos sociétés modernes.

  12. Jean-Marc

    Julien, tu m aurais parlé des TEC, pour les rencontres, j’aurai compris.

    Mais, dans une voiture, je vois mal -hors accident- comment on fait des rencontres avec des inconnues.
    Les embouteillages (principal mode d’utilisation de la voiture occupée), c est quand même très très peu glamour.

    Ou alors, tu parles du principal mode d’utilisation de la voiture : la voiture garée, à l’arrêt ?

    Sinon, suffit de regarder ce qui se passait il y a 50 ans (51, en fait), en 1961, lorsque sortait le film « la belle américaine » :
    tous les employés allaient travailler en tram et trolley.
    Dans ce film, un employé demande à une retraité comment aller à l’usine X;
    elle lui répond de prendre la voie de tram A, puis de changer à B, pour prendre la ligne C jusqu’à D :
    pour elle, un employé utilise forcément les lignes de TEC.

    (Si bien que l’employé suis un tram depuis sa voiture, un énorme paquebot US, en l attendant à chacun de ses arrêts).

    Alors, oui, même dans les années 50, il y avait des voitures.
    Moins de 10 par villages (le maire, l’instit, le curé, le gros commercant, le gros proprio… et quelques véhicules professionnels (facteur ou boulanger itinérant)
    Et actuellement, avec les trains d’un coté (comme à l’époque), internet et le tél de l autre, je ne vois pas en quoi on aurait besoin de plus de voitures qu’alors…. bien au contraire.

    Là, le pb actuel, ce n est pas la voiture en soi,
    (ainsi, je ne suis pas pour la disparition des ambulances…
    même si des long-john (vélo-long) aménagés en ambulance ou des remorques-ambulance à accrocher à un vélo (c.f. les remorques de Zambikes http://carfree.fr/index.php/2012/06/29/les-bicyclettes-en-bambou-une-affaire-qui-roule/ ), passent bien mieux dans des rues étroites et permettent de mieux se faufiler aux heures de pointes qu’une voiture-ambulance ou pire, qu’un camion-ambulance)

    c est la généralisation de la voiture le pb :

    Comme une majorité des trajets en voitures font moins de 5 km, avec une seule personne à bord, avec moins de 30 kg de charge….
    suffirait qu’une importante partie de ces trajets en voiture -dont l’usage de la voiture est injustifié- soit fait autrement, pour que d’un coup,

    la ville soit plus sure
    moins bruyante
    moins dangereuse
    moins polluée
    qu’il y ait moins d embouteillages pour les voitures restantes (les voitures créent les embouteillages)
    que le trou de la sécu se comble (pb de sédentarité : en moyenne, un automobiliste coûte 1000€ de plus, par an, à la sécu, qu’un cycliste)
    qu’on puisse multiplier les rues piétonnes, où il fait bon vivre,
    que l’économie de la france soit plus prospère (1er déficit commercial de la france : le pétrole -> toute consommation de pétrole aggrave le déficit de la france)
    etc,
    etc,
    etc…

  13. bikeman

    +1 avec Jean Marc…

    Et je vois bien le bagnolard sortir de sa grosse voiture (qui pèse presque 1,5 tonne et responsable de 42 000 morts par an en France) avec son corps tout frêle…

    Paye ton plan drague, mort de rire!!!
    Ou alors il attire les nanas aussi superficielle que lui… Bimbo et autres filles intéressées…

    La voiture, une question de survie?? N’importe quoi, faut être totalement niais pour écrire des choses pareilles, ou alors totalement endoctriné par le Système, et lobotomisé par les marketeux…

    Manger, boire, respirer, se loger, ça c’est de la survie… Commençons par régler ces aspects là, on verra après pour les notions de transport motorisés…

    La voiture, un plaisir?? Embouteillage, entretien permanent et couteux, contrôle technique, papiers administratifs, assurance, radars, omniprésents, stationnement difficile et tout une panoplie d’accessoires obligatoires à se trimballer dans son véhicule…
    Quel plaisir, ouah, super bandant…

    En +, il n’existe pas + anti-social qu’un véhicule.
    Encore tout à l’heure, j’ai doublé un vélo à vélo, et nous avons discuté ensemble, entre vélo-cyclistes.
    Tu fais ça avec ta grosse voiture?? Tu ouvres ta fenêtre pdt que tu roules pour discuter avec ton voisin bagnolard??

    Sérieusement, comment faisions nous avant, sans voiture? Les chevaux, les vélos, les chiens de traineaux et j’en passe, il existe plein de solutions, mais aujourd’hui, seules les notions d’argent et de compétitivité sont importantes, alors forcément…

    Vive le vélo et la vie sans voiture.

  14. Jean-Marc

    Un des rare secteur économique bénéficiaire de la france,

    c est le tourisme,
    domaine ou, comme fournisseur de service ou de matériel, elle est relativement bien placée

    Ainsi, la france y a des champions du monde, et des champions d’europe
    (dans la pétanque, obut; dans le ski, le groupe rossignol; dans le billard; dans les centres de vacances, club med et autres trigano; dans…)

    Depuis des années, la france est quasi toujours la 1ere destination mondiale du tourisme

    sauf que…
    l espagne nous est recemment passé devant (mais on l a redoublée)
    on reste 1er… non pas grâce à la france, mais grâce à dyneyland paris :

    la france (hors dineyland) attire de moins en moins…

    ce n est pas les bouchons et la pollution qui vont donner envie à plus d’étrangers de venir chez nous…
    rendre notre pays plus vivable, plus agréable pour tous, sera à la fois bien pour nous (pour y vivre), mais aussi pour nos finances.

    Plus la france ressemblera à une zone commerciale entourée de parkings et de décharges auto, moins elle sera attirante… sauf peut-etre pour Mad Max
    (mais lui ne paye rien : il prend notre essence sous la menace d’un fusil à pompe, puis se barre ^^ pas super pour notre économie ;))

    Le tourisme en france a 2 ennemis :
    la voiture et l élevage industriel

    les algues bretonnes, surper-envahissantes, grâce aux elevages en batterie de porcs et de volailles, en bretagne, ce n est vraiment pas ce qui attire les touristes sur les plages vertes…

    Tiens, pendant que PSA annonce des licenciements,
    Doux, spécialiste de l élevage en batterie de volaille, est aussi mal en point :

    2 bonnes nouvelles pour l avenir de la france et pour l avenir du tourisme en france.

    [oui, la bretagne, c est plus les porcs; Doux, c est légèrement plus au sud (pays de la Loire) mais on trouve aussi bcp de volailles en bretagne, et Doux a plus d’un élevage… dont des élevages en bretagne]

  15. Schutt

    Même si je suis bien d’accord sur l’objectif de limiter la voiture, certaines remarques anti-auto montrent que leur auteur ne regarde que son cas personnel.
    La structure et l’organisation de notre société rend la bagnole indispensable, tout simplement: supermarché à 5km, école 3km, boulot 15km, cinéma 9km etc… et pourtant je me considère comme péri-urbain. Tout est regroupé en zones, et sans moyen de locomotion on est esclave de cette mobilité nécessaire. Si je prends l’exemple ci-dessus, en vélo ça nous fait 45mn pour aller au boulot, soit 1h30 par jour. en voiture 15mn maxi. Il te faut un joint de robinet ? allez, 10km à pédaler !
    Les TEC sont très bien pour aller en ville et en ressortir, à condition que ce soit pendant les heures de fonctionnement des bus, de supporter la puanteur et la promiscuité. Mais si votre déplacement ne suit pas exactement ce trajet de fonctionnaire bonjour la galère.
    En bref, sauf si votre mode de vie vous permet de passer tous les jours 2 à 3 heures sur vote vélo ou dans les TEC, la voiture reste un outil formidable qui décuple notre potentiel d’action, et surtout, tout étant conçu pour des automobilistes, elles est le moyen privilégié d’utiliser nos infrastructures.

  16. Pim

    @Schutt : il est clair que certaines remarques n’engagent que leurs auteurs ici. Ta remarque sur les TEC n’engage que toi aussi…
    Sur l’état actuel des choses, tu dresses un portrait intéressant de la société : supermarchés, écoles, services…
    Néanmoins, la limitation de la voiture obligera toutes ces zones à se relocaliser. Un article fait par les magasins eux memes montre que les supermarchés et Zones commerciales sont délaissées : http://www.lsa-conso.fr/la-reconquete-des-clients-passe-par-les-parkings,125637
    les quartiers uniquement résidentiels, les villages abandonnés retrouveront des petits commerces.
    Maintenant, il est clair que la voiture procure un service dans certaines situations, mais quand on analyse les trajets effectués par les gens, peu sont au fond indispensables.

  17. Alain

    Schutt:
    Ma femme fait du genre 8 kms pour se rendre à son boulot en vélo. Curieux… Une collègue en voiture lui a dit l’autre jour qu’elle avait été plus vite avec son vélo qu’elle-même avec sa voiture.

    Le supermarché? Ha bon, y’a que les supermarchés pour manger? Bizarre, pas pour moi. Coopératives bio et marché, circuits courts par groupement d’achat m’alimentent. Je dois être un extra-terrestre?
    Cinéma? Tiens, autour de chez moi, des cinéma à mois de 5 kms, y’en a un paquet…
    Mon pauvre Schutt, tes exemples tournent autour de moins de 15 kms. Tout est réalisable en vélo. Sauf que t’es un bon petit français, alors faut une bagnole, là où plus d’un allemand ou plus d’un hollandais le fait en vélo..
    Ha ben oui, on est des écolos extrémistes… Demain, je dépanne un vieux de 85 ans pour un changement de pneu et une crevaison sur son vélo, et il est pressé que ce soit fait parce que c’est son seul moyen de locomotion. Un écolo extrémiste sans doute…

    Et puis julien qui sait pas se « faire une gonzesse » sans une voiture. Demande donc à tes grand parents comment on fait l’amour sans voiture. Ils t’expliqueront.

    Et enfin Nouh qui nous renvoie à la Grêce comme si la grêce c’état la faute aux gens comme nous. C’est la faute aux capitaux débridés de la planète financière, mais c’est peut-être un peu compliqué à comprendre pour lui.

    En fait, à vous 3, le résumé serait ainsi: A part venir insulter, pas une miette d’alternative dans vos propos. On prend le monde tel qu’il est et on ne change rien. Tu parles d’un esprit critique.
    Mais bon, pas une once de vision: la voiture recule un peu partout dans les pays dits développés (France, usa, canada pour n’en citer que 3), les jeunes désertent de plus en plus le monde de l’auto, les ventes de vélos sont au beau fixe. C’est sociologique. L’industrie automobile, c’est comme la sidérurgie des années 80: un monde qui meurt.

  18. Tommili

    Des gens comme Julien et les deux autres là, çà fait peur et çà forme la majorité des cons votants de ce pays.
    Pas de raison que çà change. Normal, ON les a conditionnés pour n’ être que çà : des CONS-sommateurs et des CONS votants. Même leurs deux neurones ils savent pas s’en servir tous seuls.Veulent rouler-travailler-fabriquer-consommer-baffrer comme çà jusqu’en 5012. MOI JE JE et JE JE MOI. Le pire c’est tous ceux-là quand ils sont en meutes, en groupes, en comités, en équipes, en foule, tous à brailler d’un même élan, d’un même choeur, veulent la becquée qu’ON leur a promise.

    Vous faites profondément chier…Vous et vos bagnoles de merde.

  19. Tommili

    France Culture, là, maintenant : « Arnaud Montebourg, ( ministre du gnagnagna ) va nommer un « EXPERT », pour voir ce qu’on peut faire pour ces pauvres gars d’Aulnay, qui croyaient dur comme fer qu’ils allaient fabriquer des merdes roulantes jusqu’à au moins 5012, le temps de régler leurs crédits et ensuite se la couler douce à la retraite, aller à la pêche, jouer à la pétanque, tout çà quoi…

  20. Pim

    enfin dans le cas de Julien, c’était pas qu’un problème de bagnole quand meme… C’était beaucoup plus grave 🙂

  21. GautamickaelGautamickael

    J’aime bien tes remarques Schutt et je te suggère de faire l’essai : utiliser ton vélo pour les déplacements de moins de 10-15 km. Tu verras ça change la vie et ça ouvre l’esprit. Ca ouvre également le champ des alternatives (évoqué ci dessus) : se fournir auprès de producteurs locaux, retourner au marché de sa ville…. …

    En voiture, ou à vélo (sourtout), bonne journée à tou(te)s !

  22. julien

    Pour le « plan drague »,je suis la premier à trouver ça malheureux,mais désolé,les faits sont là et tenaces.Dans cette époque moderne pourrie que vous semblez détester,le pouvoir de séduction de l’homme se limite essentiellement à son pouvoir d’achat.J’ai constaté assez souvent selon les bagnoles que j’ai conduites,la différence de comportement du sexe opposé,et ne venez pas me dire le contraire!sans voiture forcément,on ne risque pas de comprendre….

    On sera d’accord sur un point peut-être:les 4X4 en ville.Ils sont casse-couilles et inutiles.A part pour séduire les femmes justement!c’est pire que du miel avec des fourmis.

    Je précise une chose:j’ai vécu quelques mois à paris(l’enfer) et je n’avais,en effet,pas besoin de voiture.Elle était restée chez mes parents et n’aurait servie à rien.Mais vous semblez ignorer qu’il existe aussi une France RURALE.

    Quand on vis dans un village de 800 habitants dans le nord,la banque à 20 km,les cours de guitare du gosse pareil,le lieu de travail ensuite,on fais comment sans caisse???en vélo?en plein hiver?après une journée de boulot(je ne suis pas fonctionnaire)?et le gosse on le mets sur le guidon?
    je consomme pourtant local au maximum(boulanger,oeufs et quelques légumes chez le paysan du coin),mais désolé,il faut aussi le reste et le supermarché est à 20 bornes aussi.Et je ne veux PAS vivre en ville bordel,j’ai passé sûrement vingt fois plus de temps en nature/forêt que vous tous réunis,malgré votre « écologisme »mesquin.
    Sortez de votre esprit d’urbains de gauche qui ne pensent qu’aux « TEC »,ça n’existe pas en campagne,et tout le monde ne vis pas en grande agglomération.Malgré le fait que j’ai une caisse(150 chevaux d’ailleurs,bouh,c’est pas bien)l’endroit où je vis n’a peut-être pas de « TEC » mais sera toujours plus sain que vos grandes villes pourries pleines de racailles et de bobos.
    Oui,il y a eu une époque ou quasi personne n’avait de voiture à la campagne;les gens ne sortaient jamais de leur trou,se mariaient entre cousins et finissaient complètement rétrogrades voire arriérés.J’en ai quelques spécimens chez moi.
    Ensuite en vacances,vous faites comment?des voyages organisés en groupe?comme des bons moutons de panurge à qui on dicte où aller?genre groupe de japonais avec appareil photo?
    et c’est moi le consommateur stupide?
    l’autre qui me sort qu’il faut réduire le temps de travail…haha,encore une fois je vois juste:l’archétype du gauchiste.Un ouvrier au SMIC ne peut guère avoir ce raisonnement,faire des heures améliorera sa paie,tout le monde n’est pas un branleur du tertiaire ou de la fonction publique(dont le salaire est payé par le privé,ceux qui EUX bossent dur,faut bien que quelqu’un le fasse pour les autres).Le travail fut une valeur à l’époque sans voitures que vous semblez tous regretter.J’imagine assez mal la plupart d’entre vous bosser le quart de ce que bossaient les gens de la campagne à l’époque,alors que vous semblez tous vouloir revenir à un tel mode de vie.
    Restez dans votre pays des bisounours,vous n’êtes qu’une minorité de toute façon.

  23. GautamickaelGautamickael

    Ne t’emportes pas comme ça Julien, tu te fais du mal.
    Je précise à nouveau, je ne suis pas dans la fonction publique et je ne vois pas du tout ce que cela vient faire ici ; si ce n’est que je te plains d’être enfermé dans ces raisonnements médiatiques classiques : les fonctionnaires contre les privés, les immigrés contre bons français blancs,… Bref, un raisonnement inculqué par la télé.
    Tes positions sont bien arrêtés et tu as raison, c’est important d’avoir des position arrêtés. Je n’ai plus rien à t’apporter et te souhaite bonne journée.

  24. julien

    Je n’ai pas de télé,donc les « raisonnements médiatiques »…il faut quand même bien avouer que votre idéologie compte en son sein principalement des gens de gauche,et bien souvent issus du public ou du tertiaire.J’en connais personnellement assez.
    En un commentaire,je démonte tous vos arguments;qui ne sont pas toujours si mauvais sur le fonds d’ailleurs,bien souvent de bonne foi,mais simplement irréalisables,surtout dans certaines zones géographiques.Sortez de vos villes et allez vivre en campagne perdue sans bagnole,et on en reparle.
    Quand on est speed et qu’on travaille beaucoup,on ne prends pas de vélo pour faire 10 kilomètres.C’est beau d’être baba cool,mais tout le monde ne peut pas se le permettre.
    Je veux bien qu’on retourne vivre comme au néolithique,puisque tout le monde ici semble attiré par les modes de vie passés,mais avec un état d’esprit du genre »je veux bosser le moins possible »,on verra qui de toi ou moi survivra le plus longtemps;car l’oisiveté n’existe pas dans un mode de vie traditionnel:c’est du darwinisme social,ni plus,ni moins.
    Sur ce je retourne au travail.Bonne journée.

  25. bikeman

    Julien, tout ça c’est une question de bonne volonté.

    En hiver, on fait du vélo sans pb, quelle que soit la température.
    Il existe des vêtements appropriés.
    Pour les petits, c’est pareil, il existe des vélos adaptés ou des remorques à vélo, couvertes etc.
    La vélomobile est aussi une solution.

    Bref, plein de solutions dans tous les domaines.

    Pour les vacances, il existe un moyen de locomotion très pratique : le train!
    Et si vraiment bagnoler te démange, tu peux toujours louer une bagnole sur place…

    Et demande-toi pourquoi la ville est si « pourrie » : probablement parce que les bagnoles font un vacarme insupportable, utilisent 80% de l’espace urbain, rendent l’atmosphère irrespirable et font de la ville un endroit anti-social et dangereux au possible…

    S’isoler à la campagne pour fuir ce que l’on produit avec son confort personnel de bagnolard c’est de l’hypocrisie totale…

    Après, je reconnais que nos villes pourraient être mieux conçues afin de trouver un compromis entre mégalopole et campagne profonde…

  26. Jean-Marc

    Julien,
    c est amusant, car depuis l âge de…7 ans, j’ai justement fait de la guitare, et je me déplaçais, seul, avec elle, à pied et en bus.

    Bon, c est vrai, comme plus de 95% des français, je n habitais pas dans un village de 800 habitants, en zone rurale; mais dans une agglomération de plus de 100 000 personnes.

    L’argument de la famille nombreuse, devant transporter de lourdes charges tous les jours, sur de grandes distances, est amusant…
    car il ressort tjrs, or, il représente une fraction ultra-infime de la réalité :

    Le trajet le plus courant, ultra-majoritaire, en voiture, est de moins de 5 km, avec une seule personne à bord, sans charges lourdes, sur un terrain non accidenté.

    Ainsi, en france, la large majorité des gens vivent en agglo, et, quand ce n est pas le cas, ils sont surtout rurbain : des urbains, qui travaillent, font leurs loisirs, ont leurs amis, en fait, ont toutes leurs activités dans une agglo; mais qui ont leur logement dans un ex-village rural, devenu cité-dortoir de rurbains en mal de jardin et de piscine privée.

    Les vrais ruraux, à par quelques retraités, sont vraiment ultra-minoritaires.

    Julien, je te conseille plusieurs lectures :

    sur la vitesse de la voiture et son coût :
    http://carfree.fr/index.php/2008/02/03/energie-et-equite-1973/
    http://carfree.fr/index.php/2011/03/23/comment-devenir-millionnaire/
    http://carfree.fr/index.php/2012/03/12/comment-economiser-64-milliards-de-avec-un-super-a-2-e/

    une voiture est très lente…
    plus lente qu’un vélo, si on tiens compte du temps passé à travailler, en plus du temps passer à son volant, ramené aux kilométrages effectués.

    sur les VRAIS utilisateurs de la voiture, à paris et région :
    http://carfree.fr/index.php/2006/07/06/a-paris-le-trafic-automobile-est-surtout-une-affaire-de-riches/

    sur l’évolution de la société
    http://carfree.fr/index.php/2009/10/26/une-recession-temporaire…-ou-la-fin-de-la-croissance/

    Autre info utile :
    http://carfree.fr/index.php/2008/11/11/nous-mangeons-du-petrole/

    En france, hors les 10% les plus riches et les 10% moins riches,
    les proprios de voitures consacrent, en moyenne, entre 20 et 25% de leur budget total à leurs voitures.
    Soit, en prenant la limite basse de 20%, ils travaillent 1 jour par semaine pour leur voiture.

    Plus de 7 heures par semaines travaillés pour leur voiture…
    En travaillant à 80%, ils pourraient rouler 1 heure par jour, chaque jour, pour faire pareil…
    mais avec, en contre-partie, un gain de place dans le garage, une amélioration de leur santé, une baisse de leur risque d accident, et un certains nombre d’autres améliorations

    (comme par exemple, moins de dépenses inutiles :
    tu fais moins tes courses au supermarché, et tu n’y craques pas pour la super-promo de la machine X faisant 5kg ou plus, quand tu es en vélo :
    ainsi, contrairement à bcp de clients de supermarchés, je n ai pas acheté de yaourtière, de sorbetière, d’extracteuse de jus, de plancha, ni de machine à dosettes de café… mais celà ne me manque pas, et je suis loin de mourir de faim… mais mes finances et mes placards non encombrés de machines prenant la poussière en sont très satisfait)

  27. Jean-Marc

    « En un commentaire,je démonte tous vos arguments »

    En parlant des ruraux qui ont plusieurs enfants (tous incapable de prendre un vélo ou un vélomoteur) à transporter tous les jours, et un cochon à transporter tous les jours, ainsi que 50 kg d engrais ou 200kg de fourrage ?
    (ce n est pas tes termes exacts, mais c est l’idée qu’il en ressort : des gens dans « l’impossibilité » de se passer de voiture)

    Ben non, tu ne démontes rien du tout :
    Tu parles de gens qui n existent quasi pas statistiquement.

    Ici, je ne dis pas que toutes les voitures sont inutiles;
    mais qu’une large majorité des voitures, et encore plus,
    une très très large majorité des transports en voitures,
    ne nécessitent pas de voiture.

    Après, qu’une fraction minoritaire des trajets en voiture, en nécessitent plus ou moins une, qu’il soit difficile de s’en passer pour certains trajets; oui, c est possible, mais ils ne sont qu’une fraction très minoritaire.

    Petite question :
    en france, qui sont les principaux acheteurs de voitures neuves ?
    1- les couples avec enfants, vivant et travaillant à la campagne dans une exploitation agricole, et devant amener leurs enfants en ville pour aller à l’école ?
    OU
    2- les retraités vivant en ville/en péri-urbain/en rurbain, ne sortant (en dehors du supermarché et des vacances) qu’assez peu de leurs agglo de résidence/de rattachement ?

    Demande à un vendeur de voiture…
    Les acheteurs de grosses berlines et 4×4 à 5 places sont surtout des couples ou personnes seules de plus de 65 ans.

  28. bikeman

    Alors pour info, 10 km en vélo ça se torche en moins de 30 minutes.
    En ville, avec ta bagnole, tu peux compter le double.
    Donc quand on est speed, on pose sa bagnole ou on prend les TEC.

    A mais oui, c’est vrai, tu vis à la campagne, donc t’es aussi speed qu’un parisien overbooké, autant pour moi…

    Ici, on ne parle pas politique, car pour ma part aucune politique à ce jour ne me représente…

    Et si je suis ton raisonnement, si je roule à vélo, je suis arriéré, et je vis à une époque ancestrale…
    J’exerce mon activité professionnelle principalement à vélo, dans le domaine du Service à la Personne.

    Désolé, moi je pense avant tout aux autres, à l’environnement avant de penser à mon petit confort personnel.

    Quant aux villes, elles seraient bcp moins attrayantes sans la bagnole, après, vivre en ville, d’après ce que j’ai pu lire, est + respectueux de l’environnement car on mutualise l’énergie pour se chauffer, l’éclairage public etc.

    Mais je sais que pour vous les bagnolards, l’environnement est la dernière de vos préoccupations.
    J’espère que tu profite du merveilleux mois de Juillet, pas du tout le reflet d’un quelconque dérèglement climatique lié à un hypothétique réchauffement climatique…

    Pour rappel, l’automobile est responsable de 42 000 morts tous les ans en France, et on ne compte pas tous les couts indirects pour la Sécurtié Sociale du bagnolard en mauvaise santé.

    Bon allez, je te laisse bosser pour aller payer ta bagnole de 150 chevaux… indispensable à ta survie dans ton monde soit disant évolué…

  29. bikeman

    +1 avec Jean Marc

    Et pour rappel 50 % des trajets effectués en voiture le sont pour effectuer un trajet inférieur à 3 km!!!!!!!!!!!

  30. julien

    « 42000 morts » HAHAHAHAHA.
    Faut-il qu’on fasse une loi gayssot pour officialiser ce chiffre?

    Se taper 20 bornes en vélo après le taf,sous la pluie,j’ai vraiment ,vraiment que ça à FOUTRE! Si j’étais aux 35 h,pourquoi pas?travaillant à mon compte,j’en fais largement le double.Et conduire ma caisse,sacredieu,quel plaisir…

    J’ai appris un nouveau mot:bagnolard.Pardonnez mon ignorance.

    Même si votre « lobby »gauchiste anti-bagnoles ira en progressant(je suppose que vous recrutez parmi des mangeurs de bio,des antimilitaristes et des pro-mariage gay),vous ne serez toujours qu’une infâme minorité.

    En ce qui me concerne je ne fais pas de trajet inférieur à moins de 3 km.La ville la plus proche est à 20 bornes et je vais en vacances en montagne(car je marche beaucoup en nature,hé oui),et si je faisais le kéké en vélo je ne visiterai pas grand chose.

    D’accord sur le fait que certains sortent la bagnole pour un rien;il ne faut pas généraliser.

    Vous êtes tous des urbains.Hormis vos « TEC »vous ne connaissez rien,et votre obsession du vélo m’amuse vraiment.Ces connards qui sont à cinq sur la route à côté de l’autre et qui ne se poussent pas d’un poil quand on arrive.

    Je suis retourné à paris il y a un an.De la gare à roissy,j’ai évidemment pris un taxi,qui m’évite de cotoyer les cloportes et l’odeur de pisse du métro,poubelle humaine invivable.

    Jean-marc:j’ai quand même bien précisé que quand je vivais à paris je n’avais pas pris de caisse.Mes faibles revenus de l’époque ne me permettaient pas de prendre le taxi,surtout en y vivant,mais si j’y retourne,le métro ne me reverra pas,c’est certain.

    « les vrais ruraux sont ultra minoritaires ».
    Viens faire un tour en haute-marne ou dans l’aisne pour voir si les ruraux y sont minoritaires,et essaye d’y vivre sans bagnole.une des premières questions quand on cherche un boulot déjà: AVEZ VOUS LE PERMIS B??
    « Non,je viens en vélo »,HAHA!
    Pour sauver la planète! le mec se trouve un boulot mi-temps à 800 euros/mois,il ne va guère arriver à joindre les deux bouts avec ça,mais évidemment,il doit penser avant tout A LA PLANETE.

    A propos des courses:en vélo,je mets où:
    -le paquet de papier cul X24
    -le baril de lessive
    -le pack de bouteilles d’eau
    -les 6 bouteilles de bière 75 cl que j’ai prévues pour la soirée de samedi
    -le pack de coca pour les gosses
    -le sac de 10 kg de croquettes pour mon gros chien vorace

    Une cariole derrière peut-être?haha.

    Sur le fait que la bagnole coûte cher:je confirme.Parce que l’état se gave,tout simplement.Probablement pas assez à votre goût je pense?il faudrait taxer encore plus,à la manière du tabac,pour décourager les gens d’acheter des voitures?et on foutrait des velibs de merde partout à la place?

    haha.

  31. bikeman

    Quelle ignorance…
    Avec un vélo, on peut tout faire, cultive toi au lieu de conduire ta bagnole…
    42 000 morts, ça te fait marrer? en effet, c’est très drôle…

    Tiens, voici un déménagement effectué avec des vélos, donc tes petites bières de tafiolle et ton PQ, on le transporte sans pb à vélo…
    http://player.vimeo.com/video/12500017?autoplay=1

    Ta priorité dans la vie on l’a compris c’est de travailler pour avoir un gros salaire, une grosse voiture, la planète, par contre, tu t’en tapes…

    Bref, encore un français qui n’a tjrs pas compris en quoi les enjeux environnementaux sont + importants que sa petite vie d’égoïste planqué à la campagne…

  32. Jean-Marc

    1- « les vrais ruraux sont ultra minoritaires ».
    Viens faire un tour en haute-marne ou dans l’aisne pour voir si les ruraux y sont minoritaires,et essaye d’y vivre sans bagnole.

    2- en vélo,je mets où:
    -le paquet de papier cul X24
    -le baril de lessive
    -le pack de bouteilles d’eau
    -les 6 bouteilles de bière 75 cl que j’ai prévues pour la soirée de samedi
    -le pack de coca pour les gosses
    -le sac de 10 kg de croquettes pour mon gros chien vorace

    1- désolé, j ai deja une vie ailleurs,
    donc, si je viens en haute-marne, ce sera juste en touriste, en visite, pas pour y vivre (sauf modification majeure de ma vie, mais qui n est pas prévue),
    mais voyons ce qu’en disent les chiffres donnés par des experts, réunis lors d’une conférence internationale :

    http://carfree.fr/index.php/2004/11/25/pour-un-transport-urbain-durable/
    « Plus de 80% des citoyens de l’UE vivent dans des agglomérations urbaines « 

    Agglo urbaine… si on rajoute les villes moyennes hors agglo (50 000 et plus), où on trouve cependant tous les services [sauf une salle de concert, un théatre, un opéra ou un tribunal (réforme Dati-Fillion-Sarko de fermeture des « petits » tribunaux)], le chiffre pour la france est encore plus élevé.

    Donc, oui, plus de 80% face à bien moins que 20% -> le mode de vie rural est devenu ultra-minoritaire, contrairement à ce qu’il était au XVIII siècle, avant l’industrialisation à la machine à vapeur.
    Il faut tenir compte de la réalité actuelle.

    Tiens, au moment où, cette année encore, l automobile va créer du chômage, une lecture intéressante :

    http://carfree.fr/index.php/2011/06/24/quand-les-amenagements-cyclables-creent-des-emplois/

    C est quand même mieux, un secteur d activité qui crée de l’emploi, de la mobilité, et qui induit une diminution de la pollution…
    l’exact inverse du secteur automobile.
    (seul domaine où l’auto »mobile » crée de la mobilité : dans les films de pub… mais dans la réalité, en france, depuis plus de 10 ans, l automobile crée des bouchons)

    2- faire ses courses
    Où mettre 24 PQ :
    Je ne sais pas (non, çà ne rentre pas o_° ) :
    Où je fais mes courses, le PQ est vendu par 6,
    et je peux en prendre 2 paquets + d autres courses à chaque fois
    or je fais des courses 1 à 2 fois par semaine.
    Le jour où il faudra que je prenne plus de 6x2x2=24 paquets de PQ par semaine, j’envisagerai peut-etre d acheter une remorque ou des sacoches plus grandes.
    Pour l’instant, la question ne s’est jamais posée.

    Eau : (hors accident, comme un camion de produit chimique qui se renverse, ou vivre en bretagne au milieu des porcheries industrielles)
    L’eau en bouteille est moins contrôlée, moins sûre, et moins bonne pour la santé que l’eau du robinet :
    suffit de prendre sa douche avant (afin d enlever l eau qui a stagnée toute la nuit dans les canalisations) ou de vider sa canalisation puis de tirer la chasse, pour avoir une eau du robinet de qualité.

    Coca : les coca, en particulier les coca light, sont reconnus dans leur implication dans l’obésité (au-delà de 30% de surpoids) massive des jeunes ainsi que dans des troubles psychiques et de l attention.
    Un verre d eau, ou un jus de fruit serait bien meilleur pour leur santé.

    S’ils n en veulent pas… ben, ils ont le droit d acheter du coca avec leur argent de poche, et de le ramener eux-même à la maison.
    Mais je ne vois pas pourquoi un parent responsable ramenerait du poison à ses enfants.
    Donc, pour moi, le pb du transport du coca ne se pose pas.

    Mais bon,
    on a le droit de vouloir des enfants avec des retards de développement du cerveau,
    hyperactifs (hyperactif n’a rien à voir avec éveillé, ou très actifs… c est un euphémisme pour un comportement proche des cyclothymiques, avec fortes crises « actives »),
    et qui ont bcp plus de risques -à terme- de devenir obèse,
    c’est une question de choix ^^
    chacun choisit ce qu’il préfère pour ses enfants.

    certains leurs offrent des livres, où les amènent à différentes activités,
    d autres préfèrent leur offrir un retard mental et une hyperactivité (en sachant qu’à terme, les enfants hyperactifs donnent des adultes qui sont plus au chômage)

    http://www.bloc.com/article/sante/maladies/hyperactivite-2008-11-10.html
    http://www.cra-rhone-alpes.org/spip.php?article26

    Ainsi, dans ta liste, je ne vois aucun produit me posant problème :
    – soit je le transporte dejà à vélo,
    – soit je n en achète pas, et ne tiens pas à en acheter, donc le pb de son transport ne se pose pas à moi.

    Mais bon, mon cas n est pas la généralité :
    ainsi, mon voisin, maréchal-ferrant, livreur d enclumes, me disait encore hier qu’il aurait beaucoup de mal de se séparer de son char à boeufs : quand son essieu à casser, il a découvert qu’il ne pouvait pas transporter plus de 6 enclumes dans la voiture qui lui a été pretée !
    et que s enfoncer dans le coffre lui péter le dos !
    il était effondré : que de retard dans ses livraisons !

  33. julien

    Moins de 4000 morts sur les routes en france en 2011,chiffre officiel.Pas dur de trouver sur le net le vrai chiffre,et non le révisionnisme des cyclistes extrémistes.Parmi ces morts,bon nombre de suicides.
    42000 morts,c’est plus de 115 morts par jour,à croire que tout le monde roule en maserati sans connaître son code!

    Aah ces anglais…toujours là pour nous casser les couilles en vélo,je confirme.Qu’ils restent sur leur île triste.
    Super leur déménagement d’ailleurs…je suppose que c’est dans la même ville…problème,moi j’ai déménagé de Paris en haute-marne:en vélo à traîner mes meubles,canapé et j’en passe, ça aurait été l’idéal,en effet! encore mieux si j’étais parti jusqu’a marseille! déménagement paris-marseille en vélo:on part le samedi pour terminer le samedi suivant haha.Et on a interêt à être une armée!

    J-M,ton maréchal ferrant,s’il est moins crétin,utilise non pas une voiture mais un utilitaire,comme tous les professionnels qui ont un cerveau.Peugeot en fais des excellents.

    Pour le reste, ta morale à deux balles d’écolo urbain…sur le coca,que je sais pertinemment(le tout est de ne pas en abuser),l’eau du robinet est dégueu chez moi(pas de station d’épuration dans ma cambrousse) et je bois de l’alcool(toi non je pense,je suppose que tu ne manges pas de viande non plus).

    La liste de courses dont je veux parler concerne une famille de français moyens vivant à la campagne(même si d’après vous il n’y a que des retraités qui vivent en village,putain mais sortez de vos villes bordel,vous regardez trop groland),couple avec enfants,et non un urbain qui vit seul à 500 m du monoprix.Tes besoins en courses ne sont pas ceux d’une famille,c’est évident,mais au lieu de comprendre ça,tu réponds « moi je,moi je… »,persuadé que tout le monde vit à ta manière dans le même endroit que toi.Le comble c’est de voir que tu es persuadé d’être un « solidaire »alors que tu pues l’égoïsme à vingt km au nom d’une soi-disant sauvegarde de la planète.

    Lequel à cité al gore dans un commentaire précédent?haha,al gore,comme si ce gros porc de ricain ne polluait pas lui,le gars à juste compris le business à se faire avec l’écologie,et tous les moutons de panurge suivent.

    Réchauffement climatique?on est en juillet,18 degrés chez moi.Mon cul c’est donc du poulet si réchauffement il y a .
    Il ya des petits malins qui ont compris qu’il y avait du fric à se faire en faisant gober ça aux masses soi-disant responsables qu ne pensent qu’a soulager leur conscience de bobo.

    Majorité des gens en agglomération,jamais dis le contraire.Mais la france est inégale selon les régions.Mais quand on ne sort jamais de paris,forcément…à part pour emmerder le monde sur la route en vélo.

    J’aurai au moins élevé le débat sur ce blog,qui ne résulte rien d’autre que d’un extrémisme idéologique,à savoir la suppression pure et simple des automobiles.
    Pas près d’arriver de toute façon.La voiture a de beaux jours devant elle,je n’en abuse pas,mais en dépit des utopies écolo-primitives de cyclistes urbains,elle est indispensable pour la majorité des Français,rien que pour se faire embaucher déjà dans un boulot(pas de permis,pas d’embauche,les choses sont claires!)et elle peut aussi offrir un vrai plaisir de conduite.Nous en prenons déjà assez plein la gueule avec la répression sur la route,qui fais de l’automobiliste un criminel au même titre qu’un violeur ou un tueur,même s’il n’a tué personne.

  34. bikeman

    Alors pour les 42 000 morts, il ne s’agit pas des tués sur la route, mais des morts liés à l’inhalation des particules fines que génère les véhicules Diesel polluant à moteur…

    Et quand tu fais tes courses, soit de bonne foi, tu ne te rends pas à Marseille, enfin je l’espère pour toi.
    Tu vas parcourir quoi, allez, 10 km max?
    Donc le dispositif utilisé pour le déménagement est absolument adapté voire même surdimensionné.

    Pour info, je vis en ville, mais il n’y a pas de commerce à moins de 3 km… Et je fais mes courses à + de 7 km de chez moi à vélo.

    Alors le coup de la famille, j’aime bcp, ta femme a des jambes?
    Si oui, elle peut elle aussi utiliser un vélo.
    2 fois + de sacoches et de remorques, t’es tranquille pour tes courses.

    Alors bien entendu, si tu fais tes courses 1 fois par mois et achète des produits dégeu chimiques gavé de conservateurs, parce que tu n’as pas le temps de prendre soin de ta santé, c’est ton problème :

    Tiens une vidéo intéressante :
    http://videos.arte.tv/fr/videos/l_emballage_qui_tue-6771996.html

    Quant à la conso de viande, elle doit être limitée, car ce n’est pas du tout écologique et surtout pas forcément bon pour l’organisme.

    Franchement quand je vois tous ces bagnolars de 40 ans,tout frêle avec leur ventre de femme enceinte, je suis mort de rire.
    Ils mangent comme 5 pour conduire une bagnole et s’enfermer dans un bureau… no comment.

    Et le mois de Juillet… on se croit en Avril là…
    Il n’y a plus de saison, et le réchauffement climatique est une réalité.
    Comment peut-on être de si mauvaise foi??

    Pour ma part je vis en Province, et non à Paris, et lorsque tu écris « à part pour emmerder le monde sur la route en vélo. » mets toi surtout à la place du cycliste qui se dit, putain, qu’est- ce qu’ils nous font chier avec leur grosse bagnole d’1 tonne 5 pour déplacer 80 kg et qui occupe 80% de l’espace, dangereuse, polluante, bruyante…

    On se demande bien qui fait chier qui…

    Mais heureusement, la Vélorution est en marche partout en France, pour rappeler aux automobilistes qu’ils ne sont pas le seuls sur la route… Ils sont tellement égoïstes…

    Et enfin, tu n’élèves en rien le débat, avec une attitude de l’autruche qui consiste à faire abstraction du fait que la planète est en danger.
    Tu ne changeras en rien tes habitudes et continuera à contribuer à la destruction de la planète…
    Je vois que tu penses à tes enfants, c’est bien, surtout ne change rien…

    Quant à ton affirmation : « la voiture a de beaux jours devant elle », elle ne fait que refléter ta totale ignorance sur les sujets :

    . 8000 emplois qui sautent chez PSA, mort de rire
    . un dérochage des ventes de bagnoles :
    http://carfree.fr/index.php/2012/06/14/la-voiture-decroche/

    « L’Observatoire des Mobilités et des Arbitrages Automobiles, une structure du BIPE financée entre autres par les constructeurs de voitures et donc pas vraiment subversive, tire la sonnette d’alarme: « Les ventes (de voitures) aux ménages s’effondrent depuis le début de l’année et la part du budget consacré à l’achat automobile n’a jamais été aussi bas en France » .

    Et surtout,  » l’usage de la voiture est en chute libre, particulièrement dans les zones denses » . A Paris, Lyon, Strasbourg et Marseille par exemple, la part modale de la voiture est passée sous le seuil fatidique des 50% (c’est-à-dire que désormais, plus d’un déplacement sur deux dans ces villes se fait sans voiture).

  35. Raghnarok

    Je n’aime pas l’expression « réchauffement climatique », essayons de la remplacer par quelque chose de plus représentatif, « dérèglement climatique » par exemple…

    ps: Petite précision que j’aime faire et qui me permet de suivre le sujet 😀

  36. Pim

    bikeman : « Franchement quand je vois tous ces bagnolars de 40 ans,tout frêle avec leur ventre de femme enceinte, je suis mort de rire.
    Ils mangent comme 5 pour conduire une bagnole et s’enfermer dans un bureau… no comment. »
    j’adore cette phrase, et ca me suggère le titre d’un livre de Gilles Chatelet : vivre et penser comme des porcs
    en tout cas merci à Julien qui a élevé le débat. On a enfin trouvé un vrai expert et docteur ès climat, écologie, voiture, sécurité routière. Et tout ca en direct de son canapé (ou peut etre de son caddie au rayon raviolis). Grâce à toi, je pense que le site va prendre un nouveau tournant.

  37. Alain

    Julien:
    Il est très fort , ce julien. Il élève le débat, dit-il.

    Il n’a pas compris que le réchauffement climatique engendre des déréglements climatiques. En france, un été pourri, des canicules aux USA, des inondations ailleurs. Ben oui, Julien, une hausse des températures engendrent fonte des glaces et donc pb sur les courants marins et enfin, chaos climatique. Bref, 18 chez toi, merci le réchauffement climatique. Tu n’y crois pas? Bof, t’es conforme à la masse.
    Cette chanson t’es donc dédiée:
    http://www.dailymotion.com/video/x189g1_miss-helium-junk-du-fast-food-live_music?search_algo=1

    La voiture a de beaux jours devant elle? Ah bon? Hausse des matières premières, raréfaction du pétrole qui oblige à puiser de plus en plus profond ou de plus en plus dégue (bitumineux de l’alberta), plans sociaux depuis des années. A part çà, la voiture, elle a de beaux jours devant elle. Combien d’emplois a détruit l’industrie automobile? La voiture, c’est tellement radieux que son usage commence à baisser dans bien des pays dits dévellopés…
    T’inquiète, toi qui vit à la campagne. Tu finiras comme certains clients qui m’ont parlé dans mon magasin de vélo:
    « J’ai migré à la campagne, mais le cout de la voiture est devenu tel que je suis revenu en ville. « 

  38. julien

    Je reviens d’une soirée chez des amis,35 km de notre maison.En partant,les gosses dormaient debout.Ma femme les a pris et les a couchés sur la banquette arrière.
    ça aurait vraiment,vraiment été bien pour eux de revenir en vélo,en pleine nuit,alors qu’ils sont morts de fatigue.
    Vraiment une bonne idée.

    j’attends la solution au problème: »il fallait pas les emmener », »il suffit de dormir sur place »,mais oui,vous autres écologauchos avez toujours la solution.

    Moi j’en ai une autre Alain: »j’ai migré en ville,mais les coûts de la vie,de la taxe foncière et de l’eau était tels que je suis revenu en campagne ».
    Un de plus qui n’a jamais sortit son cul de sa ville de merde.

    Allez vous faire enculer avec votre morale écolo de merde,vos certitudes de bobos.
    Ce que j’aime par dessus tout,c’est que tout le monde en profite pour venir me sortir un cours d’écologie-réchauffement climatique etc.-choses dont vous pensiez peut-être que je n’avais jamais entendu parler vu que je suis campagnard?

    Si PSA chute,c’est financier,dû à la crise,certainement pas parce que le peuple se mets,subitement,à avoir une conscience anti-voiture.
    Vous voir vous réjouir de cette chute,prouve à quel point vous n’êtes qu’une bande de bâtards,qu’importe le sort des 8000 travailleurs.
    « bah,il n’y a qu’a fabriquer des vélos à la place »haha,toujours une solution à tout!

    Ecolos,mais bien contents de se servir de leur PC fabriqué en chine par des ouvriers surexploités pour cracher leur haine du réel:bosser,avoir une vie normale,une bagnole,bref,le français moyen,confronté au principe de réalité,celui qui fait le boulot,pendant que les rêveurs gauchistes sans cervelle viennent lui casser les couilles avec leur fascisme écologique,crée uniquement par une bande de petits malins dans un but purement business.

    En ce qui me concerne,si je ne bute pas les connards de cyclistes chaque fois que j’en croise,c’est uniquement pour ne pas salir ma bagnole.

    Je représente la majorité des Français.Les branlées electorales des écolos le prouvent d’elles mêmes.

    Réunissez vous dans un ghetto pour cyclistes et cessez de péter les burnes à ceux qui ont une vie normale,mais vous ne pourrez pas vous en empêcher,car vous n’avez que ça à foutre.

  39. Tommili

    Julien : « En ce qui me concerne,si je ne bute pas les connards de cyclistes chaque fois que j’en croise,c’est uniquement pour ne pas salir ma bagnole. »…

    Tu dis pas QUE des conneries mais là…Tu m’énerves.Tu fais trop peur.Je voudrais pas te voir dans mes rétros, salaud.

    Moi, Tommili, pour faire bien chier les grosses merdes de beaufs comme toi, avec ma vieille panda de 45 cv, tu sais ce que je fais? Je respecte simplement ce putain de code de cette putain de route, tous les jours et par tous les temps.

    Le Roi des Cons c’est vraiment toi. DEGAGE STP

  40. Tommili

    Ah oui j’oubliais (puisque tout le monde raconte ici sa petite vie de son petit soi-même): je vis aussi dans un petit village non desservi par les « TEC »(parce que les braillements la foule humaine j’aime pas, je préfère le chant des petits oiseaux), alors j’ai une petite voiture de 45 CV, moi,bien suffisante pour traîner ma vieille carcasse de soixante kilos tout mouillé, je bois l’eau du robinet (parce que l’eau en plastique c’est cinquante fois plus cher et c’est mal), je cultive autant que possible mes légumes et mes fruits (parce j’aime pas les pesticides ils ont mauvais goût), je mange de la viande une fois par semaine (parce que je préfère le poisson de la mer au mercure, c’est très bon), je sors plus mon vélo à cause des IMMONDES FUMIERS COMME TOI, (oh pardon m’sieur l’agent je l’avais pas vu ce pédaleux c’est un accident j’vous jure ..va prouver que tu l’as pas plutôt assassiné, sur une départementale déserte en plus…) alors j’ai trouvé un vieux VTT pour aller faire le con sur les chemins de forêt, parce que j’aime çà, pédaler, et je préfère encore croiser un sanglier plein de dents…

    Mais surtout J EMMERDE les GROS CONS blindés de certitudes et donneurs de leçons, qu’ils soient cyclistes indécrottables ou bagnolards acharnés, de droite de gauche ou du milieu, athées, protestiques ou catholants, noirs, blancs, bleus turquoise ou verts caca d’oie…Ceux qui ne changeront JAMAIS d’opinion en somme et pour faire bref.

    Tu m’as bien énervé, mais là çà va mieux.

  41. Tommili

    PS: j’ai nouveau PC dernier modèle, en vrai plastique recyclé, alors faites pas chier…

  42. GautamickaelGautamickael

    Eh ben sacré débat ! Enfin si on peut appeler ça un débat. En tout cas très marrant si on prend un peu de recul. On a le concentré des propos tenus par les automobilistes dans le déni.

    Je pense qu’on ne pourra rien t’apporter Julien. SI ce n’est que de travailler sur toi et sur ce déni de la réalité. On peut s’insulter autant qu’on veut mais je pense que le plus important des combats à mener et celui que l’on mène contre soi même (tolérance…).

    Tu vois je n’ai jamais eu le permis de conduire. Je vis en ville. J’utilise très peu les TEC. Je ne fais pas mes courses en supermarché, ne mange plus de viande, ne regarde plus la télé, n’ai plus de portable. Je ne vote pas écolo et mes amis ne sont pas des bobos. Justement, je suis comme toi à ce niveau, les bobos m’agacent aussi.

  43. bikeman

    Julien a perdu sons a sang froid parce qu’il sait qu’au fond nous avons raison, et est à court d’argument.
    En +, il mélange tout. Il parle de politique toutes les 3 secondes alors qu’on lui explique qu’ici on ne fait pas de politique, on se base sur les chiffres et sur les faits.

    Le pb, c’est que les chiffres dérangent, car il remettent en question son mode de vie…

    Au fait juste pour info, les enfants peuvent être transportés avec ceci :
    http://www.lecyclo.com/produits/transport/remorque-velo/remorque-enfants-pour-velo-2.html

    Bref, nous avons là l’exemple typique du français de base… qui a entendu parler du dérèglement climatique, mais qui ne fera aucun effort car il ne se sent pas concerné…
    Mais ces enfants le seront, et sauront lui rappeler…

    Sa priorité c’est lui, sa petite famille, son petit confort personnel… et sa grosse voiture spéciale petite bite de mec frustré et névrosé qui compense avec sa bagnole mdr!! (bah oui, pour draguer les minettes, il semblerait qu’il ne puisse pas compter sur ces attributs physiques, ni intellectuels à priori…)

    Je crois que nous ne pouvons sensibiliser et obtenir une prise de conscience de la part des gros beauf comme Julien, le dialogue est compliqué avec ces gens là.

    Ils ont bcp trop de mal à prendre du recule sur le façon de vivre, et leur addiction pour l’automobile est tellement forte qu’il faudrait mettre en place un programme de désintox…

    En tous cas, j’espère que ces commentaires auront permis d’apporter des arguments à certains ou certaines qui tomberont sur des personnes aussi pathétiques que ce Julien…

  44. Alain

    Les pauvres Julien et consorts, faut les laisser baigner dans leur jus. Ils ne comprendront que quand çà leur tombera dessus.
    Ils sont forts à croire que la voiture c’est l’avenir.

    Bon, personnellement, je sors de l’industrie auto. 22 ans chez un sous-traitant (Qualité/logistique). Mais j’ai vu le vent tourner (prix des matières premières en hausse notamment) et vu que ça n’était pas en accord avec mes idées, j’ai suivi une formation technicien-cycle. C’est d’ailleurs, le jour où je suis revenu de ma formation, qu’on m’a annoncé qu’on me mettait dehors. SYMPA comme tout.
    C’était une boite qui gagnait des millions mais qui année après année à dégresser, et qui maintenant vivote en attendant la fin (qui d’après d’anciens collègues est proche). Les vents de voitures se sont effondrées au cours des années.
    Selon Julien, c’est de la faute de l’état. Preuve qu’il n’y connait rien car j’ai vu passer plusieurs plans d’aide de l’état (juppette, balladurette, chomage partiel presque payé à 100%). L’état a toujours donné de l’argent à cette industrie mais elle décline quand même.

    Maintenant, je suis de l’autre côté (enfin…). Mais julien croit qu’on est chez les bisounours. Alors les bisounours de mon magasin de vélo seront contents. Ils ont entre 15 et 85 ans. Sont étudiants, chômeurs, retraités, chefs d’entreprises, employés, fonctionnaires, indépendants.. De la classe pauvre pour certains, à la classe ultrariche pour d’autres. Ils représentent la France entière. Certains n’ont pas de voitures, d’autres ont des gros 4×4. Mais en grosse majorité, ils représentent une alternative qui n’a rien d’un urbain type, d’un bobo riche ou d’un écolo extrémiste.
    Hier, une dame de 72 ans nous a acheté un vélo et on a évoqué la fin du pétrole. Un autre client était là, convaincu que le gaz était encore dispo pour 400 ans, ce qui selon lui compensera le pétrole qui va manquer. Dans l’après-midi, lorsqu’elle est revenu chercher son vélo préparé, elle m’a dit « monsieur, vous avez raison sur la fin du pétrole » et des clients présents, non écologistes, non convaincus de la chose ont pourtant dit « on ne sait pas quand çà va manquer, mais ce qui est sûr c’est que çà manquera un jour ».
    Ce qui est sûr, c’est que je côtoie plusieurs clients par jour, qui acceptent ou n’acceptent pas les problèmes du pétrole. Ceux qui ne l’acceptent pas seraient plutôt dans la tendance « je le sais, mais je ne l’accepte pas parce que ça va être dramatique ».
    Ce qui est aussi sûr, c’est qu’ils sont l’alternative et que riches ou pauvres, intelligents ou pas, ils ne viennent pas par hasard: ils savent tous que la voiture, on peut s’en passer pour bien des cas généraux ou particuliers, c’est d’ailleurs pour çà qu’ils viennent.
    Manque plus que Julien et ses consorts à l’appel.

  45. Cédric M.

    Tommili, ça fait du bien de te lire !

    Julien, en effet comme dit Gautamichael, on ne pourra rien t’apporter. Le changement, ou l’évolution plutôt, ne pourra venir que de toi après un travail de fond sur ta personne et sur ta moralité.

    Le monde tout-auto ça n’est pas viable, il suffit d’un peu d’honnêteté pour l’admettre et d’un peu de réalisme pour le comprendre. On est 7 millards d’individus sur la planète et les ressources (je ne parle pas seulement du pétrole et en cela les autos électriques ne règlent rien) seront bientôt rarissimes. Imagine un peu la situation si chacun des 7 milliards d’individus se comportait comme toi, avec autant de nombrilisme ?

    Ça fait 6 ans que j’ai vendu ma dernière auto et je certifie que je vis mieux depuis. Et des solutions de transport il y en a d’autres, adaptées à différents besoins et différents besoins. Il y a même la location de voitures parce que même les « écolos-gauchos » radicaux (dont je ne suis pas) peuvent recourir parfois à une auto selon leurs besoins.

    Tout ça pour dire que si tout le monde, selon ses besoins et l’accessibilité aux transports en commun que lui permet son lieu de résidence, peut faire l’effort de mieux penser ses déplacements. Tout le monde peut utiliser sa petite voiture (disons une Fiat Panda de 45CV comme Tommili) pour sortir le samedi soir avec sa famille et ramener ses enfants confortablement en pleine nuit. Mais le reste du temps, pour tous les déplacements habituels et routiniers, ceux qu’on fait quotidiennement (travail, école, sport, petites courses alimentaires, journée de lèche-vitrine), alors on a tous le devoir de repenser à sa façon de faire. C’est important de ne pas être dépendant d’un véhicule personnel pour ses mouvements quotidiens. Et plus de gens le feront et plus les villes seront accessibles, agréables, bref vivables.

    Pour finir, ça m’énerve que de très nombreux jeunes parents prennent le fait d’avoir des enfants pour justifier la nécessité d’avoir une auto. La responsabilité d’être parents, c’est aussi la responsabilité de leur laisser une place pour vivre.

  46. Pim

    Bon ben je pense que julien s’est grillé tout seul. Que de haine. Vraiment, tu dois être malheureux dans ta campagne avec ta voiture. Ca fait vraiment pitié à lire. Et c’est quoi cette haine des gens de gauche? c’est ton côté extreme droite? Et ce délire sur les fonctionnaires? une jalousie personnelle parce que tu as raté des concours fonction publique et qu’à la place tu as un job de merde, avec un patron aigri, et tu souhaiterais être épanoui dans ton boulot peut etre…
    Vraiment, je n’arrive pas à comprendre ce qui te rend aussi aigri, impoli, et de mauvaise foi. m’enfin

    Pour ta connerie de la taxe foncière trop chère en ville, je réponds tout simplement : cout moyen annuel d’une TF 1000eur, cout moyen annuel d’une bagnole 6000eur..
    Pour l’eau, à une moyenne de 3eur/m3 ca ne change pas gd chose entre ville et campagne, sauf à avoir un puits. A part qu’on consomme plus d’eau pour arroser sa belle pelouse et laver sa belle bagnole.

  47. Pim

    @Alain : merci pour ton témoignage intéressant. C’est toujours amusant de pouvoir sonder l’opinion publique au quotidien. Et d’en débattre un peu.

  48. julien

    Bon allez,je vais répondre quand même,pour qu’on se fasse tous plaisir.

    Bikeman,j’étais certain que tu m’enverrai un lien de cariole où je ne sais quelle connerie à attacher derrière un vélo.Sûrement fabriqué en chine ton truc d’ailleurs,très écolo.
    Des parents pensent avant tout à la sécurité de leur progéniture,quand ils sont sains dans leur tête.Et trimballer ses gosses la-dedans,hormis sur une voie non fréquentée où dans le village(mais là en l’occurence hier soir c’était à 35 km de la maison),ce n’est même plus être un irresponsable grave,mais un débile profond.Et justement..à cause de la circulation automobile,car les routes sont AVANT tout faites pour les bagnoles,pas pour les gogols qui traîneraient leurs gosses dans une charette derrière un vélo,mais comme toi évidemment ton rêve est de supprimer tout véhicule à moteur…j’ai aussi un chien de 50 kilos,très nerveux,je dois le trimballer en cariole aussi lui??haha.
    Après la dictature du prolétariat,voici la dictature du cycle.haha.

    PIM,je n’ai pas de patron car je le suis moi-même.J’ai réussi ma vie professionnelle et ne roule que dans des bagnoles attrayantes,même si je ne considère pas ça comme un critère.J’ai vécu plus modestement et ai roulé longtemps en 4 CV.Il n’y a pas de honte à ça.
    Malheureux en campagne?héhé.Pas la moindre racaille ici,des lapins qui courent dans mon terrain,le brame des cerfs en septembre,la cueillette des cépes à la même époque,celle des chataignes en octobre,et l’odeur de muguet en mai.Et ce,avec le peu de circulation dans mon village,qui n’est vraiment pas méchante,mais indispensable.Donc même avec la suppression des bagnoles en ville,vous n’aurez jamais le 10e de ma qualité de vie,le comble pour des obsédés de la « planète ».
    L’allusion à la gauche?simple,je n’imagine pas un maire de droite faire ce que fais actuellement delanoe à paris contre les bagnoles.
    Mais bon c’est paris;je l’ai dit,on peut effectivement se passer de caisse la-bas car tout est a disposition.
    Je n’ai dès le départ insisté que sur la vie à la campagne,que vous méprisez tous d’ailleurs,et tant mieux.
    Pas jaloux des fonctionnaires,non,il se trouve juste que ceux que je connais pensent à peu près comme vous.Faut dire qu’ils sont pas débordés de travail non plus.

    Tomilli,ça me fais plaisir,vraiment,que quelqu’un ici ai enfin l’hônneteté de dire qu’il se sert tout de même d’une voiture,peut importe si tu as une fiat de 45 cv,même si tu avais une dodoche tu serais encore un ennemi public à éradiquer pour un extremiste comme « bikeman »,qui est définitivement le plus dégénéré de ce blog.Tu me renvois un lien STP bikeman??avec un vélo du futur?ou le vélo familial?ou je ne sais quel merde conduite par un kéké auquel je me ferais un plaisir d’y envoyer la fumée de mon pot dans la gueule?

    Mon trip:être seul sur une belle nationale,passer mes vitesses,écouter la magnifique bruit du moteur et nous coller,ma femme et moi,le dos au siège en passant de 0 à 100 en 6 secondes.Quel plaisir!

    Quand il n’y aura plus de pétrole,et bien on verra bien…si l’essence à le monopole c’est parce que l’état en tire du fric…Rudolf Diesel nous à prouvé que l’on pouvait se passer de pétrole dans un moteur(ni essence,ni gasoil),mais les états ont fait « houlaaa!et ça échapperait aux taxes??pas question,ce sera du pétrole pour qu’on se gave!

    Allez,au revoir.Allez faire un tour à paris pendant vos vacances,c’est désormais la capitale de la pédale(dans tous les sens du terme haha).

  49. bikeman

    Le + dégénéré de ce blog… et le + extrémiste, c’est bien toi… Tout le monde essaie gentiment de faire comprendre que tu fais fausse route, mais tu préfères ne rien entendre. Bref, quand tu veux pour un test de QI, vu ton narcissisme exacerbé et ton peu d’ouverture d’esprit / de tolérance à mon avis il ne doit pas dépasser les 50 mdr…

    Car le mec intelligent qui vit à la campagne essaie d’en tirer tous les bénéfices, par exemple via l’énergie solaire, ou un éolienne individuelle, il dispose d’un potager lui permettant de ne pas acheter des merdes en grande surface…etc etc

    Bref, fais attention tout de même avec ta voiture, car le jour où tu t’emplafonneras dans un animal situé en plein milieu de la route à 100 km/h… il ne faudra pas venir pleurnicher…
    En tous cas, tu auras tjrs le loisir de profiter du bruit du moteur de ton fauteuil roulant…

  50. Jean-Marc

    @ Julien :

    « Et trimballer ses gosses la-dedans,hormis sur une voie non fréquentée où dans le village(mais là en l’occurence hier soir c’était à 35 km de la maison),ce n’est même plus être un irresponsable grave,mais un débile profond.

    http://carfree.fr/index.php/2010/03/18/le-tueur-moderne/
    http://carfree.fr/index.php/2010/09/14/densite-automobile-et-mortalite-pietonne/

    Pas de chance, mais les statistiques -issues de chiffres de la gendarmerie ou de la prévention routière… des associations de gaucho-écolo bien connues- sont formelles :

    Par trajet effectué, il est plus dangereux de transporter ses enfants en voiture qu’en vélo ou cariole à vélo.
    (je n ai pas retrouvé les chiffres exacts, dont je t ai mis d autres liens sur le sujet)

    Donc, selon ton raisonnement, si on n’est pas un « être [..] irresponsable grave,[ni] un débile profond« , on INTERDIT à ses enfants de monter dans une voiture.

    Il faut savoir que les TEC sont encore plus sûr que le vélo.

    Par contre, en partie du fait des media, l’impression ressentie par une grande partie de la population est l’inverse… car, quand un bus (ou -plutôt- un car) ou un train a un accident, celà implique bcp de monde; donc celà peut entrainer bcp de morts.
    Or, il est rare de trouver plus de 10 morts dans un accident impliquant une seule voiture…

    (le pire, c est quand un car d enfants en voyage annuel a un pb… qu’il n’y a AUCUN mort, et qu’ils en font les gros titres pendant plusieurs jours, car des enfants ont eu très très peur… et que plusieurs se sont retrouvés à l’hosto;
    alors que, pendant leurs 3 jours de couverture de l’événement, statistiquement, en france, il y a eu plus de 33 morts par des accidents de voitures…)

    Petit doute…
    je ne sais plus si la voiture tue tellement, qu’elle fait pire que le vélo et les TEC (mais moins pire que les 2RM) en ne tenant compte que de la mortalité directe par accident, à moins de 7 jours; ou s’il s agit de chiffres globaux, incluant aussi les morts indirectes.

    Car il ne faut jamais oublier, que la 1ere façon de tuer de l automobile, c est par son pôt d’échappement.

    De tuer, et de rendre malade :
    http://carfree.fr/index.php/2011/04/12/la-pollution-automobile-double-le-risque-daccouchement-premature/

    http://carfree.fr/index.php/2009/03/09/asthme-de-lenfant-la-pollution-automobile-de-nouveau-en-cause/

    Mais bon, le sujet, ici, est de savoir s’il faut sauver PSA oupas.

    Voyons çà :
    Pour la baisse du chômage en france,
    Vaut-il mieux dépenser de l’argent pour acheter des machines-outils très chères, fabriquées en allemagne (mais aussi parfois aux USA*), avec de la main d’oeuvre payée au lance-pierre, et qu’on peut licencier quand on le souhaite, pour mettre les machines-outils sur des camions, et leur faire quitter le pays pour un pays à main d’oeuvre moins chère.

    OU
    vaut-il mieux dépenser l argent dans des emplois, où la majorité de l argent servira à l’emploi, au lieu de servir à l achat de matériel très très cher ? (ceci, en sachant qu’on a un chômage de masse : la réponse serait différente dans le Japon des années 90)

    * dans ma boite, c est le cas :
    toutes les machines sophistiquées , coûtant un bras, viennent d allemagne, des USA ou du japon (un peu de scandinavie et d angleterre, aussi).
    On en trouve des françaises aussi… celles qui ont…. plus de 20 ans.

    Pour aider à trouver la réponse, 2 liens :
    http://carfree.fr/index.php/2009/02/10/supprimer-la-voiture-pour-creer-des-emplois/
    http://carfree.fr/index.php/2011/06/24/quand-les-amenagements-cyclables-creent-des-emplois/

  51. Jean-Marc

    Rudolf Diesel nous a prouvé que l’on pouvait se passer de pétrole dans un moteur (ni essence,ni gasoil)

    Houla, c est même bcp bcp plus vieux que celà :
    Sous Napoléon,
    une « auto-mobile »
    (un véhicule mobile se déplaçant seul, sans avoir besoin de traction par les chevaux ni par les boeufs)
    a déjà été présentée.
    Elle n’utilisait ni essence, ni gasoil.

    Simplement de l’eau (à l’état liquide, et de vapeur), et du bois, pour faire passer l’eau de l’état liquide à l’état gazeux.

    C est la vapeur d’eau sortant d’une cocotte-minute qui faisait avancer ce véhicule.
    L’énergie apportée étant consommée par l’énergie latente de changement d’état de l’eau.

    Un moteur à essence ou gazoil n est pas nécessaire.
    Un moteur a « juste » besoin d’une source d’énergie.

    Après, elle peut lui être fournie par des 100aines de sources différentes

    [ou une 10 aine, si on les regroupent en grandes famille :
    – énergie nucléaire
    – énergie chimique issue du carbone (essence, bois, biomasse,..)
    – énergie chimique non issue du charbon (piles (réactions redox), H²,…)
    – énergie thermique (moteur stirling)
    – énergie potentielle et mécanique (énergie hydro-électrique, volant d’inertie (c.f. les gyrobus), le ressort d’un avion à ressort d enfant,.. les voitures à friction (jouet d enfant), mais aussi les grands 8)
    – …]

    Ainsi, un moteur, ou une machine auto-mobile n a aucunement besoin d’essence ni de gasoil.

    Par contre, elle a tjrs besoin d’énergie…

    Donc attention aux manipulateurs,
    qui ré-inventent le mouvement perpétuel et l’énergie infinie,
    et nous font miroiter des machines restituant énormément d’énergie… venue de nulle part.

    Ainsi, transformer de l’H² en H²O (en eau) restitue énormément d’énergie…
    mais on en a dépensé encore plus dans le sens inverse…

    Les lois de la physique et de la chimie sont ainsi faite…
    Et elles ne sont pas près de changer…

  52. MOA

    julien : »Mon trip:être seul sur une belle nationale,passer mes vitesses,écouter la magnifique bruit du moteur et nous coller (…) le dos au siège en passant de 0 à 100 en 6 secondes.Quel plaisir! »

    Putain quel trip ! T’as raison juju !! OUAIS !!! YIHAA !

    Sinon… au fait… c’est quoi une belle nationale? non, sérieusement.. pour que je comprenne bien.

  53. Jean-Marc

    Lien très intéressant, Apanivore, merci.

    La voiture, un produit qui augmente la consommation et la dépendance au pétrole.

    Petite revue de presse de liens récents :
    Voyons la france, (les USA, le monde), l’énergie et le pétrole :

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/07/20/les-energies-vertes-marquent-le-pas-en-france_1736274_3244.html
    les énergies vertes marquent le pas :
    moins de 8% du total énergétique (ou +/- 13%, selon d’autres évaluations)
    progression trop lente pour atteindre l’objectif de 20% en 2012… à moins de faire une bcp + forte politique d’incitations
    (incitation pour les ER, et de malus pour les ENR)

    Pendant ce temps
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/07/19/en-2011-la-facture-energetique-de-la-france-a-battu-tous-les-records_1736008_3234.html

    Le déficit de la balance commerciale française peut s’expliquer, à 88%, par le déficit de la balance commerciale française… dans les énergies.

    (le déficit de la balance :
    ainsi, si l agro-alimentaire est bénéficiaire de 8M, et si le textile déficitaire de 8M, ils s’annulent niveau balance)

    [« La facture énergétique de la France a battu son record en atteignant 61,4 milliards d’euros l’an passé, près de quatre fois plus qu’il y a vingt ans, selon un rapport du ministère de l’écologie présenté jeudi 19 juillet. « A elle seule, la facture énergétique représente 88 % du déficit commercial de la France« , souligne le Commissariat général au développement durable dans son « Bilan énergétique de la France pour 2011″.
    Le précédent record remontait à 2008, années de pics pétroliers, avec 58,1 milliards d’euros (59,2 milliards en euros constants). Même en euros de 2011, la facture reste au-delà des sommets du début des années 80 consécutifs aux chocs pétroliers de 1973 et 1979. Le fardeau énergétique de la France atteint désormais 3,1 % du PIB en 2011, là encore au-delà des 3 % de 2008. Du fait de la croissance économique, ce niveau reste cependant inférieur à ses sommets du début des années 80, où il était juste sous les 5 %. »
    ]

    Ces 88% de déficit du à l’énergie, sont essentiellement dus au pétrole :
    « Coupable tout trouvé : le pétrole, qui a représenté 82 % de la facture énergétique l’an passé, devant le gaz (19 %), les exportations d’électricité permettant d’alléger un peu la note (– 4 %). »

    Les -hypothétiques- réductions d’énergies des futures Peugeot risquent de n’y rien changer

    (hypothétique ; une 806, ou pire, les monospace-berline et monospace-limo 3008 ou 5008, ou son SUV 4008, ne doivent pas consommer vraiment moins qu’une 205…)

    En effet, car cette hausse de la dépendance économique s’accompagne d’une diminution de la conso :

    « Elément notable, la facture pétrolière a battu des records alors que la quantité, elle, a plongé : en 1973, la France importait 134,9 millions de tonnes d’or noir. En 2000, les importations étaient encore de 85,6 millions de tonnes. En 2011, on est tombé à 64,4 millions. »

    Précision :
    celà a lieu, alors que la production mondiale de céréale est en chute/diminution (sécheresse en amérique du nord, et autre pb en australie), et que, dans le même temps, ces céréales sont de plus en plus utilisées dans les voitures [pour +/- aucun intérêt énergétique ni environnemental (les seuls « intérêts » étant d offrir du travail à ses agriculteurs non bio céréaliers/protéagineux et de faire monter les cours)] :

    sécheresse US :
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/07/18/une-secheresse-historique-aux-etats-unis_1735196_3244.html
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/07/17/les-etats-unis-connaissent-leur-pire-secheresse-depuis-plus-de-50-ans_1734505_3244.html

    premier lien sur la sécheresse et les biocarburants :
    la diminution de la quantité de maïs, entraîne une hausse du prix du poulet indus, et encore plus, du mouton et de la vache indus, comme ils sont nourrit en ferme d engraissement (essentiellement) au maïs.

    [une bonne nouvelle : la viande industrielle, en élevage en batterie, va coûter plus cher :
    « Le prix moyen du kilo de poulet sur l’étal du boucher a déjà augmenté de 12 % par rapport à janvier. Le report des coûts sur la viande bovine et ovine devrait être encore supérieur (aux Etats-Unis, la plupart du bétail est nourri au grain en batteries jusqu’à atteindre le poids d’abattage souhaité).« ]

    autre lien :
    http://www.sur-la-toile.com/article-16065-Un-nouveau-record-dans-les-prix-des-cereales.html
    « À cela se rajoute un besoin de plus en plus important en biocarburant, ce qui fait monter les prix des céréales.
    En [faisant] simple, nos voitures sont prioritaires sur l’alimentation (des pauvres, car si vous êtes un occidental, vous ne verrez pas beaucoup de différences étant donné que la matière première n’est qu’une petite partie de ce que vous payez au supermarché).
    Heureusement, il n’y a pas encore de rupture de stock en raison de montées des prix; car le maïs, quoiqu’important, ne l’est pas autant que le blé ou le riz pour l’alimentation. »

    Ainsi, si on ne veut pas voir les émeutes de la faim se multiplier dans le monde, (après, faudra pas se plaindre, s’il y a plus de réfugiés ^^)
    si on ne veut pas voir le déficit de notre pays se creuser, (et conjointement, les services publics fondre),
    si on veut pouvoir être moins déficitaire niveau énergétique, et créer une filière d’énergie renouvelable,
    il est important de ne surtout pas aider PSA, mais d’utiliser notre argent ailleurs.

  54. Jean-Marc

    oups :

    « l’objectif de 20% en 2012 » -> il faut lire : l’objectif de « 23 % d’énergies renouvelables dans la consommation totale énergétique en 2020 »

Les commentaires sont clos.