Ma mère va chercher le pain en voiture

Voici une étonnante campagne de communication qui nous avait échappé. Elle a été réalisée par l’agglomération de Nantes Métropole en 2009 à l’occasion de la Semaine de la mobilité.

Pour une fois, on ne pourra pas dire que les campagnes de communication font dans le consensuel. Si certains affiches sont plutôt soft, d’autres peuvent paraître un peu choquantes, en particulier celles présentant des enfants les yeux masqués… même si c’est pour la bonne cause.

Apparemment, la campagne a été conçue et réalisée en interne, ce qui explique peut-être cela…

Ces visuels ont été intégrés sur les fiches de paie de tous les agents de la communauté urbaine de Nantes et sur toutes les factures d’eau des Nantais.

Par ailleurs, les citoyens sont invités à consulter un site internet, plutôt institutionnel, qui s’intitule www.cmaintenant.eu.

Source: http://www.sircome.fr/Agir-pour-la-planete-c-est

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

20 commentaires sur “Ma mère va chercher le pain en voiture

  1. CarFree

    Si on était cynique, on dirait qu’aujourd’hui sa mère va chercher le pain en avion (Cf Notre-Dame-des-Landes)…

  2. Lynxlynx

    J’aime bien « ma mère va chercher le pain en voiture ». Dans mon patelin, c’est « ma mère va me chercher à l’école en voiture et laisse tourner le moteur en m’attendant »

  3. StruddelStruddel

    Je trouve ça un peu dommage de tout ramener à cet aéroport. Le fléau voiture n’est pas nuisible qu’écologiquement parlant.

    J’ai toujours été contre cet aéroport mais je suis bien content de cette guerre contre la voiture menée depuis quelques années, et le fait de lutter contre cet aéroport ne m’empêche pas d’apprécier le fait de rouler tranquillement à vélo et de me balader en ville sans croiser de voiture.

    trouver « gros » le titre « green capital » quant on pense à ce projet, je comprends parfaitement, mais dénigrer tout effort de réduction de la part automobile en rappelant ce fait, c’est dommage.

  4. StruddelStruddel

    Il fallait lire « quanD on pense », j’en fais des fautes grossières …

  5. Alain

    D’un côté, ils financent des campagnes de comm’ allant vers plus d’écologie, de l’autre, ils financent des projets allant vers plus de pollution. Ils sont donc inaudibles, incohérents.

    Ils mettent quelques milliers d’euros d’un côté et dépensent des millions de l’autre. Ils se donnent bonne conscience pour pas cher et continuent leur lithanie de la croissance perpétuelle à des montants tellement gigantesques.

    « Prenez le vélo » disent-ils, puis chers à leur projets, repartent dans leur bureau financer les autoroutes, les soutiens à l’industrie automobile, les centrales nucléaires, les aéroports, les grandes surfaces en périphérie.

  6. Struddelstruddel

    C’est vrai, remettons d’ailleurs de suite les voitures en ville, les vélos n’ont rien à faire dans une ville comme celle-ci, abattons des arbres, rayons des parcs de la carte et place aux deux fois deux voies, que la voiture reprenne enfin les commandes de cette ville qui ne mérite pas toute autre forme de déplacement.

    Faire du vélo à Nantes est une honte, c’est se cacher la misère de ceux que l’on déloge à NDDL.

    Mea culpa

  7. Michelle 13Michelle

    J’aime bien « ma mère va chercher le pain en voiture ». Dans mon patelin, c’est « ma mère va me chercher à l’école en voiture et laisse tourner le moteur en m’attendant » Excellent combien y en a il y plus qu’on ne le pense…

  8. xtoflyon5

    On peut peut-être leur proposer les affiches de campagne Carfree pour 2013, ils économiseront leur budget com et je suis sur que Carfree sera ok (en échange de pouvoir communiquer sur cette référence :-))

  9. CarFree

    XTOF, quelle campagne 2013? A vrai dire, on ne fait plus de campagnes depuis 2011… On a changé de système, au lieu de faire une campagne annuelle, on publie des affiches au coup par coup en fonction des envies, des idées et du temps disponible. Les affiches sont stockées ici:
    http://www.flickr.com/photos/carfree/

    Sinon, je viens de réaliser l’affiche pour la journée sans voitures 2013, visible et téléchargeable ici:
    http://journeesansvoitures.wordpress.com/
    Mais on en reparlera sûrement sur Carfree.

  10. MOA

    Les têtes « pensantes » de Nantes Metropole ne seraient-elles pas complètement schyzophrènes?

  11. bikeman

    Oui, tout à fait, bicloo = le velib des parisiens…
    Qu’est-ce que j’aimerais voir ces affiches à Nantes (car à priori elles datent de 2009.)

    Quant au projet de NDDL, il est relié à Nantes géographiquement, et par le fait que c’est l’ex maire de la ville qui a été à l’origine du projet, mais à présent, il s’agit plutôt d’une problématique nationale.
    Car leur objectif n’est pas de désengorger l’aéroport nantais (qui est loin d’être saturé), mais plutôt celui de Paris… Et surtout de pouvoir faire atterrir leur monstre de A380…

  12. Joël

    A quand des pistes cyclabes pour remplacer des bandes peintes en bordure des caniveaux encombrés d’un tas de détritus ?
    On peut rêver…

  13. Jean-Marc

    @ Joel
    Je préfère une bande bien conçue (sisi, sa existe… même si c est très rare)
    à une piste mal conçue = sans aucune entrée/sortie autre qu’aux carrefours,
    alors qu’il faut pouvoir rejoindre ou quitter la piste quand on en a besoin,
    ainsi, pour tourner à gauche à un carrefour, il faut que je puisse quitter la bande ou la piste entre 100 et 50 mètres avant le carrefour, pour me placer à gauche de la voie la plus à gauche.
    Or les entrées/sorties de bandes sont plus faciles que les entrées/sorties de pistes.

    p.s.
    http://www.fubicy.org/spip.php?article59

  14. Jean-Marc

    suite :
    http://www.fubicy.org/spip.php?article64
    « Par rapport à la piste cyclable, la bande a eu longtemps mauvaise presse tant auprès des usagers que des aménageurs. De nombreuses expériences françaises et étrangères ont prouvé depuis que la bande cyclable est souvent plus sûre que la piste. [..]
    La bande constitue une solution intermédiaire entre les aménagements en site propre et les solutions intégrées de type zone 30. Economique, elle n’a besoin que d’un simple marquage ; rapidement installée, elle s’avère d’une grande souplesse d’utilisation pour les usagers : on y accède facilement et on la quitte de même. »

    Par contre, attention :
    à chaque carrefour, quand on est sur une bande (et c est conseillé aussi sur une piste… même si plus difficile à faire, quand un bateau n est pas prévu par l aménageur)

    SI on doit aller tout droit,
    pour éviter les voitures qui tournent à droite et nous renversent/tuent,
    il FAUT quitter la bande/piste avant le carrefour, se mettre à la moitié de la voie tous véhicules qui va tout droit, traverser le carrefour, puis retourner sur la bande/piste.

    Sinon, un jour ou l autre, on se fera renverser
    (celà m est deja arrivé : la voiture sur la voie à gauche de la bande a tourné à mon nez, sans clignottants, vu ma vitesse, le choc a été quasi sans conséquence, mais si j avais été 2 mètres plus avant, la voiture m’aurait sans doute roulé dessus; il faut savoir que les véhicules tournant à droite, et coinçant les cyclistes sur le coté droit de leur voie, ou sur un voie plus à droite (bande/piste) est la PREMIÈRE cause de mortalité des cyclistes en ville).

    Malheureusement, les bandes/pistes ne sont généralement pas conçues (bateau pour piste + flèche vers la gauche) pour que les cyclistes les quittent avant le carrefour…
    c est donc aux usagers à apprendre à le faire, et à en informer les autres usagers/les aménageurs.

    De même, les bandes/pistes ont généralement les même feux que les voies tous véhicules, au lieu d avoir un feu séparé, déclenché avant, pour éviter les accidents.
    (les trams ont un feux séparé, pour éviter les rencontres voitures tournant/trams)

  15. CarFree

    Merci pour les explications Jean-Marc, mais je pense que c’est relativement illisible pour des utilisateurs non-avertis, i.e non-cyclistes…
    Si la question est de massifier la pratique du vélo, je pense que seule la multiplication des pistes cyclables (de qualité) peut amener des usagers nouveaux qui craignent de se retrouver dans le trafic sur la chaussée, même sur une bande séparée d’un simple coup de peinture. Avec le temps, ces nouveaux cyclistes peuvent prendre de l’assurance et maitriser les règles du trafic, mais au départ, il faut un maximum de pistes cyclables séparées du trafic:
    http://carfree.fr/index.php/2013/03/09/idees-recues-sur-les-pistes-cyclables/

  16. bikeman

    Oui, car les règles du trafic sont compliquées parfois pour les cyclistes.
    Si on reprend l’exemple de Jean Marc, s’il s’agit d’un bvd avec 2 x 2 voies, au moment où on se place au milieu de la voie de droite pour aller tout droit, on n’est pas à l’abri que le véhicule se trouvant sur la voie tout à gauche se rabatte sur soi au même moment.

    Ou alors, tjrs dans ce cas de figure, si le cycliste veut tourner à gauche (avant un rd point par exemple), alors il doit autant que possible sortir de sa bande cyclable, et se placer au milieu ou à gauche de la chaussée.
    (Dans ce cas, on apprécie un rétro, c’est pratique).
    Mais l’autre jour, dans ce même cas de figure avec une 2 x 2 voies, j’ai failli m’emplafonner la voiture de devant, car la voiture arrivant sur la voie de gauche ne m’a pas laissé passer…

    Bref, pour tout ça pour dire que c’est parfois quand même la jungle!!
    Et sur ce point je rejoins Carfree, pour les personnes peu initiées à la pratique du vélo, la piste cyclable séparée paraît + appropriée, et semble, (peut-être à tord du coup en vue des études), + sûre.

Les commentaires sont clos.