Quelles alternatives au moteur thermique?

Cet été comme le précédent, nous entendrons certainement parler de « pics de pollution » dans des villes comme Athènes, Paris ou Lyon. Cet été comme le précédent, nous entendrons certainement parler de réchauffement climatique, de CO2 et gaz à effet de serre. Cet été comme le précédent, nous entendrons certainement parler de fin du pétrole, de pic de Hubbert et d’augmentation du cours du baril.

Le monde entier cherche donc à réduire notre dépendance aux moteurs à explosion conventionnels, afin de réduire à la fois la pollution, le réchauffement du climat et notre dépendance au pétrole. Ainsi, de nouveaux concepts ont vu le jour afin de se substituer au moteur à explosion conventionnel inventé par Etienne Lenoir en 1860 et mis au point par Beau de Rochas en 1862.

Il y a bien sûr la voiture électrique qui nécessiterait, pour électriser l’ensemble du parc automobile français, la construction d’une soixantaine de nouvelles centrales nucléaires… Reste également à améliorer l’autonomie car pour l’instant, c’est plutôt limité à la circulation urbaine avec nécessité de recharger toute la nuit dans son garage…

Il y a aussi les voitures hybrides, comme la Prius, présentées comme la solution définitive aux problèmes d’approvisionnement en pétrole et aux problèmes d’autonomie des véhicules électriques. En fait, il s’avère que les voitures hybrides cumulent les inconvénients des moteurs thermiques traditionnels et des voitures électriques! Elles ne consomment pas vraiment beaucoup moins que les voitures à pétrole et nécessitent pourtant une batterie électrique qu’il faut recharger…

Il y a aussi les carburants alternatifs comme le diester ou toute la gamme des agro-carburants qui ne méritent pas de s’appeler « bio » carburants quand on connaît les méthodes de production des végétaux qui servent à les produire (cultures intensives, pesticides, herbicides, OGM, etc.). Bon, on ne va pas tirer sur l’ambulance, maintenant tout le monde est à peu près d’accord pour dire qu’il s’agit d’une gigantesque fumisterie, qui plus est criminelle quand on sait que leur développement provoque déforestations, pollutions massives, réchauffement climatique et, pour finir, une hausse faramineuse du cours des matières premières agricoles ayant provoqué famines et dizaines de milliers de morts à l’échelle de la planète.

Il y a également ce que l’on peut appeler désormais le « marronnier de l’automobile », à savoir la voiture à air comprimé, développée par l’inénarrable Guy Nègre, qui fait faire trois tours de la cour à un pot de yaourt pétaradant mais à air comprimé, en annonçant qu’elle serait en vente “l’année prochaine” (ça fait environ 15 ans qu’elle doit être en vente “l’année prochaine”, et qu’on n’en connaît toujours pas l’autonomie réelle).

Il y a aussi les tordants moteurs à eau ou autres moteurs pantone qui relèvent quant à eux purement et simplement des légendes urbaines: mon beau-frère connaît quelqu’un dont la sœur est mariée à un gars qui avait participé à la construction d’un véritable moteur à eau qui marchait, avant que des Saoudiens ne viennent racheter tout le monde à coup de pétrodollars. Depuis le gars vit au Qatar, roule en Hummer et travaille dans l’industrie pétrolière…

Dans le genre « moteur révolutionnaire qui va changer la face du monde » (si les méchants conspirateurs de l’industrie du pétrole ne viennent pas racheter le brevet!), voici la perle rare, la technologie hi-tech qui va renvoyer le moteur thermique aux oubliettes de l’Histoire.

Ce moteur est présenté comme « un début de solution à nos problèmes ». Le moteur Split-cycle, qui signifie littéralement « cycle scindé », a été inventé par l’Australien Rick Mayne. Ce moteur est basé sur un nouveau concept de vilebrequin qui améliore la cinématique des pistons et ainsi lui procure de nombreux avantages. (Si vous n’avez pas compris, c’est pas grave, vous allez comprendre pourquoi plus loin…)

Ce nouveau concept est présenté dans le détail sur le site suivant (pour ceux qui voudraient adapter leur moteur par exemple…): http://membres.lycos.fr/splitcycle/. Il y a même une section téléchargement avec tous les détails techniques, les photos et les schémas: http://membres.lycos.fr/splitcycle/telecharg.htm

Le problème, car il y a un problème, c’est qu’il y a aussi une autre page, intitulée sobrement « Explications », où on nous apprend qu’en fait tout ceci est une vaste supercherie: « cela s’est révélé être une gigantesque arnaque aux subventions et aux crédits de recherche…« . Lien: http://membres.lycos.fr/splitcycle/explications.htm

Arnaque aux subventions et aux crédits de recherche? C’est bizarre, mais cela fait douter sérieusement de la réalité de tout un tas de recherches actuelles sur les moteurs alternatifs au moteur thermique traditionnel… Et si tout simplement, il n’y avait pas de solution alternative pour faire rouler à grande échelle un parc automobile mondial de près d’un milliard de véhicules motorisés? Et que la seule alternative crédible était tout simplement l’abandon de la voiture face à l’échec du système automobile?

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

3 commentaires sur “Quelles alternatives au moteur thermique?

  1. Poèmes

    Même si bien sur il faut faire quelque chose avec les voitures, est-ce que ce sont vraiment elles les principales responsables!!

  2. CarFree

    les principales responsables de quoi exactement? du réchauffement climatique, de la pollution des villes, de la pollution des eaux et des sols, de milliers de morts et de dizaines de milliers de blessés graves par an en France, de la destruction des écosystèmes et la disparition des espèces animales et végétales, du bruit routier, de la sédentarité et des problèmes de santé, de la dépendance au pétrole, du pillage des matières premières, de la dégradation des bâtiments, de l’étalement urbain, de la dégradation de la santé publique, de la congestion automobile, du frein au développement des transports en commun et du velo, de la consommation d’espace du système automobile, des atteintes aux paysages, etc. etc.?

  3. Thierry LECERF

    Bonjour,

    J’ai écrit ce même genre d’article (Cf. mon site Internet Perso) mais à la différence de cet article, je n’ai pas oublié d’autres solutions permettant la sortie du tout automobile : GPL, GNV, biogaz,……
    Pourquoi cet oubli ?

    Amicalement.

Les commentaires sont clos.