Les temps changent… l’automobile avec…

Dans cette interview éditée par l’institut Diderot sur la chaîne LCP vous entendrez l’ancien PDG de Renault annoncer la fin de la civilisation automobile… non je plaisante!

Pas grand chose à attendre d’une telle intervention si ce n’est que vous y apprendrez que le réchauffement climatique est ‘manifestement un sujet mondial’ (sans rire ! ).

Je ne sais pas ce qu’est cet « INSTITUT DIDEROT » qui produit cette émission, mais ils auraient été mieux inspirés d’inviter un climatologue, un urbaniste et un naturaliste pour évoquer les ravages de ce mode de déplacement individualiste qui symbolise parfaitement le XXème siècle révolu comme le souligne fort justement la journaliste dans son préambule.

GC,
PUB PERSO: www.CrypText.fr

Gilles Chomel

A propos de Gilles Chomel

Administrateur des sites Agonie automobile, LécoLomobiLe et du Laboratoire Alternatif et Coopératif de Prospective Automobile

6 commentaires sur “Les temps changent… l’automobile avec…

  1. Joshuadu34joshuadu34

    L’institut Diderot n’est qu’une machine à penser au service (et mis en place par) des mutuelles et assurances… On trouve, dans son comité, des sommitées du libéralisme, des dirigeants de thinks tanks, mais aussi Louis Schweitzer, l’ex PDG de Renault… Comment penser, dès lors, une seule seconde que le regard d’un tel ramassis de salopards pro croissance et pro auto pourra avoir le moindre regard critique sur le moyen de locomotion dominant ??? Le pire, c’est que présenté sous forme d’institut, ça fait sérieux et scientifique, alors que, une fois la réalité connue, on tombe dans du pur lobyisme…
     
    M’enfin, que l’ancien PDG de Renault soit interviewé par un lobby dont il fait parti de la direction, ça montre déjà l’étendue de l’honnêteté du truc, non ?

  2. JiBOM

    En gros, le message est que nous serons sauvés par l’apport d’améliorations technologiques progressives et infinies. Si je comprends bien, on nous assène et rabâche une « vérité » que tout le monde avait digérée durant les 30 glorieuses de façon à s’assurer qu’on ne l’a pas aujourd’hui oubliée.
    Finalement, qui est à côté de la plaque ? Ceux qui ont compris la nécessité d’un changement de paradigme dans notre façon de vivre ou bien ceux qui s’accrochent éperdument à de vieilles lunes ?

  3. Nico

    Schweitzer s’enorgueillit  que la voiture représente encore un rêve pour 75% de l’humanité. (je suis d’accord sur cet stat: par ex:, en 13 ans d’Afrique, je n’ai pas encore rencontré UNE SEULE personne qui soit anti voiture). Pour + de 24% qui reste, la voiture n’est certes plus un rêve, mais tout simplement un acquis indispensable, indétrônable.
    Nous sommes donc – de 1% à avoir renoncé à la machine la plus polydestructrice qui soit. (destructrice du climat, de l’air,  des vies humaines, des animaux, du territoire, du paysage, des forêts, des ressources naturelles de l’environnement sonore etc…). Schweitzer s’en fout de nous, il incarne parfaitement la dictature du chlergé industriel, la religion du 20ème siècle. A priori tout indique que son enthousiasme aura gain de cause et que la voiture va détruire la biosphère, à grands renfort de marketing et publicités gigantesques.
    Mais si jamais il reste une seule chance, même une toute petite chance, croyons-y! 🙂
    « Vous devez incarner le changement que vous voulez vois dans ce monde »
    Gandhi
     

  4. Pim

    Un communiqué de Greenpeace intitulé “Pourquoi les voitures ne peuvent pas être plus écologiques” (sans déc). Personnellement, j’ai trouvé ce communiqué très décevant de la part de GP. Cela va dans le sens du « il faut continuer à faire des voitures, mais des belles voitures neuves et ‘propres’ « . Alors que l’heure est clairement à « il faut faire entrer dans les moeurs les alternatives à la voiture, qui existent déjà et sont très efficaces ».

    http://energie-climat.greenpeace.fr/pourquoi-les-voitures-ne-peuvent-pas-etre-plus-ecologiques-top-6-des-mythes-savamment-entretenus-par-les-constructeurs-automobiles

Les commentaires sont clos.