Le meilleur des mondes

Une citation d’Huxley qui résume, à elle seule, le mode de pensée de ceux qui, aujourd’hui, se sont laissé persuader que le monde dans lequel nous vivons tendrait vers un idéal humaniste que nous toucherions enfin du doigt. Nous serions, nous qui pensons que cet idéal est autre que ce qu’on nous présente, névrosés, mais Huxley, dans ses mots, définit parfaitement la réalité sociophilosophique du monde actuel ! Lire la suite…

Cohn-Bendit, l’avocat du capitalisme vert

L’homme appartient à la caste de ceux qui entrent dans l’Histoire de leur vivant. Il parle, dit-on, avec ses tripes, pique des colères noires devant les caméras, gesticule tel un éternel adolescent. En vérité, le nom de Cohn-Bendit représente aujourd’hui une telle disjonction entre le signe et le sens qu’il était devenu urgent de publier cet ouvrage. Lire la suite…

Accélération – Une critique sociale du temps

L’expérience majeure de la modernité est celle de l’accélération. Nous le savons et l’éprouvons chaque jour : dans la société moderne, « tout devient toujours plus rapide ». Or le temps a longtemps été négligé dans les analyses des sciences sociales sur la modernité au profit des processus de rationalisation ou d’individualisation. C’est pourtant le temps et son accélération qui, aux yeux de Hartmut Rosa, permet de comprendre la dynamique de la modernité. Lire la suite…

Comment le capitalisme détruit la planète

Connaissez-vous Nauru ? Cette île du Pacifique est la plus petite République du monde, apparemment semblable à des dizaines d’autres. Elle fut même, dans les années 1970-1980, l’un des pays le plus riches du monde. Aujourd’hui, Nauru est un État en ruine, une île littéralement dévastée. C’est le récit de cet incroyable effondrement qu’a entrepris Luc Folliet dans son dernier ouvrage: « Nauru, l’île dévastée. Comment la civilisation capitaliste a détruit le pays le plus riche du monde. » Lire la suite…

L’Equation du nénuphar

L’équation du nénuphar illustre bien le phénomène de la croissance dans un milieu fermé. Imaginons un nénuphar planté dans un grand lac qui aurait la propriété héréditaire de produire, chaque jour, un autre nénuphar. Au bout de trente jours, la totalité du lac est couverte et l’espèce meurt étouffée, privée d’espace et de nourriture. Lire la suite…

Après la voiture

John Urry, sociologue à l’université de Lancaster (Grande-Bretagne), spécialiste de la mobilité, a coécrit « After the Car » (« Après la voiture ») avec son confrère Kingsley Dennis. En septembre 2009, il envisageait un futur post-automobile lors d’un entretien avec le journal Libération. Lire la suite…

Provo

1965, Amsterdam. Un petit groupe sans leader et sans structure secoue le royaume. Composé de jeunes révoltés, il s’attaque aux têtes couronnées, interpelle les bourgeois vautrés dans leur vie confortable, agite la rue, tague, diffuse des tracts, des textes et des dessins rentre-dedans, des revues interdites, défie l’autorité, se bastonne avec les flics, affronte procès et prison, repeint des statues, manifeste contre la guerre du Vietnam, s’oppose au décervelage médiatique, à la pub, à la consoumission de masse, au travail, à la patrie, obtient un siège au conseil municipal de la capitale, revendique le droit au logement en ouvrant des squats… Lire la suite…

Etron à quatre roues

Je viens de recevoir par la poste le livre de Pierre Thiesset, « Deux-roues, libres! » (merci à lui au passage!) et je commence aussitôt la lecture de cet ouvrage qui décrit son périple à vélo à travers l’Europe du Nord sur 6.250 km. Dès la page 16, j’éclate de rire face à ce qui constitue sans doute une des meilleures descriptions littéraires de l’automobile… Lire la suite…

Résister pour sortir du développement

sortir-du-developpement

L’avenir de notre planète ne peut faire l’économie d’une remise en question radicale, à la fois de nos pratiques et de notre imaginaire. Aujourd’hui, nous ne sommes qu’au début de ce dur labeur. De combats menés de l’échelle individuelle à celle globale des instances internationales pourrait alors naître l’espoir de voir l’humanité emprunter ce chemin parsemé d’embûches. Extrait de l’ouvrage de Simon Charbonneau « Résister pour sortir du développement – Le droit entre nature et liberté ». Lire la suite…

Deux roues, libres ! Chronique d’une échappée belle

deux-roues-libres

Pour casser le cycle infernal travail-consommation-soumission-aliénation, rien de tel qu’une petite virée. Une démission plus tard, nous enfourchons nos vélos pour vivre, pleinement. Nous évader. Les cinq sens ouverts sur l’Europe du nord, nous dévalons les pistes, pieutons à la belle étoile et respirons à pleins poumons le souffle de la liberté. A travers cette épopée se dessine un éloge du voyage à vélo. De l’échappée belle. Lire la suite…

Antimanuel d’écologie

antimanuel-d-ecologie-d-yves-cochet-une-invitation-a-ne-pas-faire-l-autruche

Longtemps les écologistes ont eu raison trop tôt. Aujourd’hui, les faits rattrapent leurs prévisions. Les conditions fondamentales de la vie sur terre sont gravement menacées par les activités humaines. La planète entière est perturbée par les effets d’un productivisme et d’une consommation aveugles. Il nous faut à présent payer pour cette recherche effrénée de confort matériel, menée au détriment de la nature. La catastrophe environnementale est en marche. Lire la suite…

Petit manuel de désobéissance civile à l’usage de ceux qui veulent vraiment changer le monde

petit-manuel-de-desobeissance-civile

Faucheurs d’OGM, démonteurs de panneaux publicitaires, clowns activistes, dégonfleurs de 4×4 de ville, inspecteurs citoyens de sites nucléaires, intermittents du spectacle, activistes écologistes, hébergeurs de sans-papiers : tous pratiquent des formes différentes de désobéissance civile non violente. Lire la suite…