Quand l’automobile envahit le monde

Les ventes mondiales d’automobiles ont progressé plus que prévu en 2007, soit de 4 %, stimulées par un afflux de plus de 20 % en Chine et en Amérique du Sud, selon le dernier rapport sur le secteur mondial de l’automobile publié par Etudes économiques Scotia. Lire la suite…

L’automobile détruit la planète

Automobile et destruction de la planète

Après avoir connu une période de « guerre froide » entre 1945 et 1990 basée sur le spectre de la destruction de la planète par l’atome, nous sommes désormais entrés dans une période de « guerre chaude » caractérisée par la menace de la destruction de la planète par l’automobile.

Cette guerre chaude se fonde sur un développement massif de l’usage de l’automobile à l’échelle planétaire, sur un réchauffement climatique mondial désormais avéré, sur des tensions de plus en plus fortes sur les cours des matières premières (dont le pétrole), sur un pillage massif et un épuisement attendu des ressources naturelles, sur des guerres de conquête et de contrôle des réserves pétrolières. Lire la suite…

Automobile et montée du niveau des eaux

Automobile et montée du niveau des eaux

“If the water reached this level, we would not need the bridge. Drive on, maybe we will achieve this !” (”Si l’eau atteint ce niveau, nous n’aurions pas besoin de ce pont. Continuez de conduire et peut-être que nous atteindrons cet objectif !”.) Lire la suite…

Chine : L’explosion des ventes d’autos aggrave la congestion et la pollution

Près de 1 000 nouvelles voitures prennent quotidiennement d’assaut les rues de Beijing (Pékin), engorgeant une cité qui étouffe déjà sous la pollution. Les niveaux de dioxyde d’azote surpassent déjà de 78 % les limites recommandées par l’Organisation mondiale de la santé. Lire la suite…

Croissance à deux chiffres du marché automobile chinois



La Chine devient le deuxième plus grand marché automobile du monde

Plus de 5,9 millions d’automobiles ont été vendues en Chine en 2005, dont 5,75 millions fabriquées en Chine et 160.000 importées à l’étranger. A titre de comparaison, 2 millions de voitures neuves “seulement” sont vendues chaque année en France.

La Chine dépasse ainsi le Japon, et se classe à la deuxième place mondiale derrière les Etats-Unis, a révélé le 12 janvier 2006 la Fédération de l’Industrie automobile de Chine.

Selon des estimations, le taux de croissance du marché chinois automobile se maintiendra entre 10% et 15% en 2006.

Source: Radio Chine Internationale

La civilisation de l’automobile


Portraits de la société de consommation automobile www.chrisjordan.com

Futuribles / Etude rétrospective et prospective des évolutions de la société française (1950-2030)

La civilisation de l’automobile

C’est au sortir de la Seconde Guerre mondiale que fut lancé, en France, le projet de la démocratisation de l’automobile qui avait été initié Outre Atlantique par Ford et General Motors dans les années 1920. La généralisation progressive de la «motorisation des ménages» s’est accompagnée d’un développement de l’infrastructure routière. Cette entrée dans l’ère de l’automobile a contribué à modifier profondément tant le rapport des Français à l’espace et au temps que la structure et la forme des villes. On s’interrogera sur les futurs envisageables à l’horizon de l’entrée du marché de l’automobile dans sa phase de maturité. Lire la suite…

L’écologie de l’automobile

Compte rendu de l’ouvrage de Peter Freund et George Martin: The Ecology of the Automobile. Montréal, New York : Black Rose Books, 1993, 213 p.

Ecrit par Pierre Blouin

«À l’aube de la Dépression, Henry Ford affirmait que l’assurance-chômage ne servirait qu’à perpétuer le chômage; qui plus est, le fait d’être sans emploi n’était pas une si mauvaise chose. “Eh bien quoi, c’est bien la meilleure éducation du monde pour ces garçons que d’avoir à se déplacer comme cela un peu partout!”, déclara Ford. En quelques mois de ce régime, ils acquièrent plus d’expérience qu’ils ne le feraient en plusieurs années d’école».

David Olive, «Le temps des purs : les nouvelles valeurs de l’entreprise», Éditions de l’Homme, 1989, p. 75. Lire la suite…

Automobile et décroissance

Si l’on considère que notre bonheur, nos relations avec les autres, sont plus importants que l’accumulation de biens pour stimuler la croissance économique, alors la remise en cause de l’automobile devrait être un des premiers enjeux de la décroissance. L’automobile est en effet un outil majeur de la conception économique actuelle du monde. Lire la suite…