Vive la crise!

« Nous vivons des temps extraordinaires que nous n’avions jamais vécus auparavant. La crise financière se transforme en crise économique » (Dieter Zetsche, président de Daimler Mercedes)

« La crise est là et bien là et elle touche Renault » (Patrick Pélata, directeur général délégué de Renault)

« Je prédit une traversée du désert pour l’automobile » (Ferdinand Piëch, président du conseil de surveillance de Volkswagen (VW) et copropriétaire de Porsche)

« L’affaiblissement du marché, qui a commencé en Amérique du Nord au cours de l’année dernière et s’est propagé plus tard en Europe, se transforme désormais en ralentissement. La crise financière a accéléré le cycle d’affaiblissement » (Stephen Odell, directeur général de Volvo)

« La crise financière n’est pas encore finie et va affecter de façon croissante les activités industrielles dans les prochains mois, et particulièrement l’industrie automobile » (Christian Streiff, président du groupe PSA Peugeot Citroën)

« Nous avons stoppé l’augmentation de nos capacités de production en Chine et en Amérique latine » (Christian Streiff, président du groupe PSA Peugeot Citroën)

« Nous anticipons un très fort recul du marché automobile d’Europe occidentale de l’ordre de 17 % au 4ème trimestre 2008 et de 8 % sur l’ensemble de l’année 2008 » (Christian Streiff, président du groupe PSA Peugeot Citroën)

« Le marché des pays émergents est bien pire qu’attendu » (Park Dong-wook, directeur de Hyundai)

« Jamais les perspectives n’ont été aussi mauvaises et incertaines » (Martin Winterkorn, président de directoire de Volkswagen)

« Nous n’allons plus connaître le type de croissance que nous avons eue ces trois dernières années. Celle-ci constituait une anomalie » (Boris Aliochine, président du premier constructeur automobile russe AvtoVAZ)

Autocrisis

A propos de Autocrisis

Théoricien de la crise automobile

Un commentaire sur “Vive la crise!

  1. David C.

    Noir Noir Noir !!!

    Après le lundi noir, l’octobre noir, c’est un avenir extrêmement noir qui se dessine devant nos yeux. Et oui rien n’arrête l’effondrement des places financières de la planète. Cet effondrement contamine une économie réelle déjà à l’agonie gravement amochée par la dérégulation et le pillage du système libérale des 40 dernières années.

    « Il est essentiel qu’il y ait des décisions concrètes. Je crains que les Etats-Unis veuillent en rester à des principes et des généralités » C’est les paroles prononcées par Nicolas Sarkozy à la sortie du Forum Asie Europe. Cette déclaration démontre encore une fois la bataille qui règne autour de la conférence internationale du 15 novembre 2008 à Washington.

    Les citoyens du monde doivent monter sur la scène de l’histoire afin d’exiger que nos leaders politiques prennent au sérieux notre avenir. Citoyens, ne dormez pas au sein de la révolution. Les décisions qui seront prise d’ici à la fin de l’année vont déterminer notre vie et celle de nos enfants.

    Prenez part à la bataille pour une solution viable, pour notre avenir ! C’est la bataille autour du Vrai Nouveau Bretton Woods pour stopper la tyrannie de la finance !

    David C.

Les commentaires sont clos.