Aubagne aura le premier tramway au monde entièrement gratuit!

Aubagne n’en finit pas d’innover. Le 15 mai 2009, la Communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile (100.000 habitants) instaurait la gratuité totale des transports en commun sur l’ensemble de son réseau, pour tous les usagers, qu’ils soient habitants de la communauté d’agglomération d’Aubagne ou d’ailleurs. Aujourd’hui, Aubagne lance même la construction d’une ligne de tramway qui sera bien évidemment gratuite pour les usagers!

C’est assez incroyable, certaines agglomérations plus importantes comme Toulon par exemple n’ont toujours pas de tramway et Aubagne se lance quant à elle dans la construction d’une ligne de tramway! Ligne de tramway qui sera en outre gratuite puisque la communauté d’agglomération d’Aubagne a instauré la gratuité totale des transports en commun en 2009! Il y a déjà beaucoup de villes dans le monde qui ont instauré la gratuité des transports publics, mais c’est, à notre connaissance, la première ligne de tramway au monde qui sera gratuite pour les usagers!

Les travaux de ce futur tramway devraient débuter fin 2011, début 2 012.  La première tranche qui va de la gare d’Aubagne au quartier le Charrel sera livrée fin 2013. Deux autres tranches sont à venir en  2016 et  2019.

Coût total de ce projet ? Environ 144  millions d’euros pour une ligne de 9 km comprenant 19 stations (une tous les 500 mètres), soit un prix très faible en matière de construction de tramways. Le coût au kilomètre, annoncé à 16 M€ HT lors de la concertation préalable en 2009, situe le projet parmi les moins coûteux de France. Les choix techniques et financiers ont été validés par l’Etat, qui a accordé au projet une subvention de 13,76 M€, dans le cadre du Grenelle de l’environnement et en précisant que ce projet « répond parfaitement aux enjeux d’une mobilité durable ».

Le projet sera donc financé par l’État, la Région, le Département et un emprunt sur 35 ans qui sera remboursé par le versement transport payé par les entreprises. Quand l’agglomération d’Aubagne a dépassé les 100.000 habitants, elle a pu faire passer son versement transport de 0,6 %  à  1,05 %. Avec la mise en place d’un TCSP (Transport en Commun en Site Propre), l’agglo peut augmenter encore le versement transport à 1,8 %, ce qui amènera de nouvelles recettes.

Ce tramway constitue un véritable coup de massue aux arguments habituellement utilisés par les opposants à la gratuité des transports en commun. Le plus souvent, ces opposants critiquent la gratuité en prévoyant une baisse des investissements et donc une dégradation à long terme du réseau, la collectivité n’ayant plus les moyens de développer ou même d’entretenir son réseau. Dans le cas d’Aubagne, non seulement le réseau va bien (merci pour lui!), mais il se développe et va même bénéficier d’un Transport en Commun en Site Propre (TCSP)! En comparaison, Toulon fait toujours payer ses transports en commun et on n’y verra pas de tramway circuler…

Côté fréquentation, la mise en place de la gratuité en 2009 a provoqué une hausse de la fréquentation du réseau de 71% en un an! Et là encore, les opposants à la gratuité se sont trompés: selon eux, la mise en place de la gratuité amène aux transports en commun des gens déjà captifs qui pratiquaient avant soit la marche soit le vélo. Une enquête menée par l’agglo un an après la mise en place de la gratuité a pu montrer que les automobilistes se sont mis aussi à la gratuité! La mesure a en effet permis d’attirer sur le réseau de bus des personnes  » non captives », c’est-à-dire qui disposent, en tant que conducteur, d’un véhicule motorisé: elles représentent 43% des trajets déclenchés par la gratuité.

L’autre argument employé par les opposants à la gratuité, c’est l’explosion supposée des impôts locaux: « si les usagers ne payent plus, c’est le contribuable qui va payer! » Là encore, Aubagne montre qu’une autre voie est possible, à savoir celle que nous défendons depuis des mois sur Carfree France, à savoir l’augmentation du versement transport payé par les entreprises.

A partir du moment où un réseau efficace de transports en commun est utilisé par les salariés pour leurs déplacements domicile-travail, il est normal que les entreprises qui bénéficient de ce service payent pour le développement et l’entretien de ce réseau: c’est leur intérêt bien compris d’être facilement accessible en transports en commun! C’est ce qui se passe à Aubagne où le versement transport paiera l’emprunt réalisé par la collectivité pour lancer le chantier du tramway.

C’est donc une première mondiale, Aubagne aura le premier tramway au monde entièrement gratuit!

Source: http://www.agglo-paysdaubagne.com/minisite_hp

livre-gratuitéMarcel Robert, auteur du livre « Transports publics urbains: Textes sur la gratuité« , 158 pages, 10 euros.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

17 commentaires sur “Aubagne aura le premier tramway au monde entièrement gratuit!

  1. Kapitch

    « L’autre argument employé par les opposants à la gratuité, c’est l’explosion supposée des impôts locaux: « si les usagers ne payent plus, c’est le contribuable qui va payer! » Là encore, Aubagne montre qu’une autre voie est possible, à savoir celle que nous défendons depuis des mois sur Carfree France, à savoir l’augmentation du versement transport payé par les entreprises. »

    Hmmm j’avoue que je trouve ce paragraphe, et l’article entier en fait, un peu trop démagogue: le transport gratuit ça n’existe pas. Il est normal que le coût du transport public soit également supporté par les particulier en payant un petit supplément d’impôts. Le faire supporter uniquement aux entreprises est une aberration.

    Et je vous vois venir en me parlant d’une meilleur utilisation des impôts qui éviterait toute augmentation (c’est-à-dire suppression des investissement routier au profit d’une vraie politique de transport durable). Rassurez-vous je suis entièrement d’accord. Mais comme cette société est vraiment pourrie jusqu’à la moëlle il faut bien faire avec et commencer par quelque chose. Alors il faut accepter qu’il y est un surcout de la « gratuité » des transport publics et le faire supporter par tout le monde me parait une bonne chose.

    En tous cas, puisque les personnes capables de mettre en place ce genre de politique ont l’air d’avoir de réelles compétences autant qu’ils aient des responsabilité nationale à la place des guingnols qui nous gouvernent ou qui veulent nous gouverner…Mais à ce qu’il paraît on a les dirigeants que l’on mérite….

  2. Jean Kulacek

    Kapitch, si les entreprises ne peuvent pas supporter cette nouvelle charge, elles péricliterons et supprimeront des emplois ou déménagerons dans l’agglomération voisine. De plus, l’augmentation de ces versements est probablement compensé par une diminution des remboursements kilométriques… Aubagne a du faire ses petits calculs, vous ne pensez pas ?

  3. Le cycliste intraitable

    Des études ont démontré qu’en-deçà d’une certaine population, des transports en commun gratuits sont moins coûteux que des transports en commun payants à l’échelle d’une ville.

    L’émission de tickets nécessite une infrastructure qui coûte assez cher, et il faut payer des contrôleurs, sans compter la congestion supplémentaire engendrée par plus de bagnoles.

    Les arguments de certains contribuables contre la gratuité ou les subventions publiques aux transports en commun sont indéfendables, car les automobilistes ignorent combien la conduite automobile est subventionnée.

  4. Isa

    Bravo, ce sont des initiatives innovantes. Que les entreprises payent un peu pour moins de pollution, moins d’encombrement, quel est le problème? Et que les gens puissent se déplacer plus facilement sans moindre coût, tant mieux… Vous avez vu le coût de l’essence qui flambe… Bientôt, il va falloir payer pour aller bosser. Et faire ses course deviendra hors de prix? Alors encore une fois bravo!!

  5. Legeographe

    Merci, Apanivore, pour ce glanage capital d’info. Là, au moins, le message politique est clair ! Pas d’ambiguïté possible !

    Info capitale, je répète ! Ça fait chaud au coeur ! Dans une Espagne en crise, j’espère que ça remonte le moral à certains.

  6. Tassin

    Oui j’ai l’impression que l’Espagne prend les thématiques d’énergie et de transport au sérieux depuis le début des années 2000.
    Entre leur programme éolien ambitieux (16% de l’électricité espagnole est produite avec des éoliennes!), les réponses apportées à la flambée du pétrole (baisse des limites de vitesse sur autoroute et des prix des trains locaux et régionaux), et maintenant ce programme voiture contre tram gratuit c’est quand même autre chose que les « éco-autoroutes » et programmes de voitures électriques qu’on fait en france!

  7. MOA

    Isa : « Bientôt, il va falloir payer pour aller bosser. Et faire ses course deviendra hors de prix?  »

    Je profite de ces remarques laissées par Isa pour rappeler qu’une autre option existe pour baisser les coûts qu’elle évoque.

    Option que la majorité n’envisage pas, hélas, car suivant le modèle dominant soit-disant unique, sans se poser de question ; c’est la possibilité de ré-orienter sa vie de façon plus locale. Pour tout. Boulot, course alimentaire, etc… C’est toujours possible. Probablement à des degrés plus ou moins avancés et dans un plus ou moins bref délai, mais c’est toujours possible.

    Cela n’enlève pas le fait que l’intiative d’Aubagne et de Murcia sont extra, bien entendu, mais n’oublions pas que nous sommes aussi des adultes responsables (certes dans une société infantilisante) et que l’on peut, nous même, apporter des solutions à nos problèmes sans pour autant attendre qu’on les trouve à notre place et qu’on nous prenne par la main.

    [Je précise que ce message ne s’adresse à à personne en particulier sur ce fil]

  8. apanivore

    http://videos.arte.tv/fr/videos/arte_reportage-4035604.html
    Le premier reportage de la série est sur Portland, Oregon.
    Et on y mentionne que le tram est gratuit en centre-ville.

    Mais pas seulement, loin de là.
    J’en conseille la vision, si vous voulez voir une impressionnante conversion d’une ville américaine dont l’objectif est de ressembler à une ville européenne.

  9. lamassecritique

    petite precision Toulon n’aura jamais de tramway, mais un bus à haute qualité de service et surtout on ne peut toujours pas traverser Toulon par un itinéraire cyclable ce qui demontre la velonté politique du tout voiture encore et Toujours!!!

    rendez vous pour la prochaine masse critique le jeudi 04 aout à Toulon !!!

    le combat continue

  10. el hilali

    bonjour je voulais juste vous demander quelle entreprise qui a pris les travaux pour pose de rail svp

Les commentaires sont clos.