Un salon automobile tout vert pour faire la nique aux écologistes

Immense succès du dernier salon automobile de Genève qui s’est terminé il y a peu avec une très forte affluence d’un public essentiellement vieux et fortuné (photo).

Cette année, les organisateurs du salon automobile de Genève avaient mis l’accent sur le développement durable des ventes de voitures et sur le respect de l’écosystème du secteur automobile, fragilisé par la pollution mentale des industriels de l’écologie non-gouvernementale.

Revue de détail des derniers modèles tendance qui préparent le futur propre de l’automobile de demain.

voiture verte
La voiture verte

La mode, c’est la voiture verte, écolo, éco-plus, à fort impact écologique sur le portefeuille. Les voitures vertes sont désormais tellement propres qu’on peut les abandonner sans problème dans la nature après usage. En fait, ce sont des voitures biodégradables qui ne polluent pas car ce sont des voitures sans pollution.

La voiture familiale allemande sur la photo ci-dessus est ainsi plus propre qu’un vélo. A l’abandon dans un champ depuis quelques semaines, elle n’émet pas de CO2, à la différence du cycliste qui provoque le réchauffement climatique en pédalant comme un fou.

voiture propre
La voiture propre

Attention, c’est du lourd. Les constructeurs ont présenté cette année au salon automobile de Genève plusieurs modèles de voitures propres qui sont vraiment propres. Le top de la voiture propre cette année, c’est le 4×4 propre. L’achat d’une voiture propre, c’est bon pour la planète automobile et l’écologie des actionnaires. Mais attention, on peut acheter une voiture propre sans pour autant se priver. La meilleure voiture propre de l’année (photo ci-dessus), qui a reçu le trophée du BigEcolo Business Award, c’est un bon gros 4×4, une sorte de bon gros SUV des familles, puissant, viril, à injection d’écologie, airbag, ABS et turbo V8 de série. Il pèse 2,5 tonnes de haute-technologie écologique incorporant deux moteurs électriques de rechange à une double motorisation diesel-hybride de série.

voiture électrique
La voiture électrique

La voiture électrique, c’est le top, le must-buy du salon automobile de Genève. Les derniers modèles électriques allient une super-autonomie de 60 kilomètres (sans chauffage ni air conditionné) et une vitesse pouvant atteindre 90 km/h en milieu urbain pour un prix ne dépassant pas les 50.000 euros.

Sur la photo ci-dessus, on peut voir la dernière génération de voiture électrique, le modèle Fukushima, sans émissions, zéro CO2, propre, branchée directement sur le réseau électrique. Un peu comme Autolib, mais on peut la garder chez soi! On la branche toute la nuit sur le secteur en 220V et le lendemain elle ne roule pas vraiment, mais on peut encore la brancher!

La voiture électrique, c’est l’avenir. Tous les constructeurs le disent, avec une voiture électrique on peut se gaver:  prime à la casse de la planète, assurance gratuite, crédit d’impôt de 5.000 euros, aides à l’achat, gratuité de la carte grise et même la possibilité de rouler dans les couloirs bus et de se garer sur les pistes cyclables!

voiture hybride
La voiture hybride

La voiture hybride, c’est une double motorisation hybride, électrique et thermique à essence. Beaucoup d’automobilistes souhaitent acheter une voiture électrique mais ont peur de rester en rade sur l’autoroute pour cause de panne électrique. Et ils ont raison, les batteries électriques propres, c’est risqué, surtout celles au lithium, au plomb, au nickel, au cadmium, au brome ou à l’alcaline. Elles peuvent vite être en décharge totale après quelques kilomètres, surtout si elles explosent sur l’autoroute! Alors qu’en achetant une voiture hybride, l’automobiliste respectueux de la planète repart avec essence ou diesel jusqu’à la prochaine borne de recharge électrique gratuite ou la prochaine station-essence pas chère.

Le top de l’hybride, c’est le full hybrid diesel (photo): un bon gros moteur diesel microparticulé pour tracer la route et une motorisation électrique pour ouvrir les fenêtres.

voiture zéro émission
La voiture zéro émission

La voiture zéro émission, c’est bon pour la planète automobile et le climat des affaires. Au salon automobile de Genève, on a pu voir de nombreux modèles de voitures zéro émissions de CO2, sans émissions de polluants. Zéro émissions, zéro CO2, c’est la garantie d’un super-méga bonus avec prime à la casse de la planète.

La voiture sans émissions zéro CO2 à acheter, c’est la voiture que préfèrent les femmes y compris les filles sexy qui veulent acheter une voiture. Pour aller en ville, faire du shopping, la voiture zéro CO2 séduit les filles alors c’est le succès assuré pour la drague des filles en ville ou pour trouver une femme qui aime les bonnes bagnoles sans émissions de CO2.

Au salon automobile de Genève, on a pu voir un magnifique concept-car de voiture zéro émission (photo). Il s’agit d’une voiture hybride prototype, une sorte de poulailler avec un coffre extra-large et spacieux, surréquipé pour développer l’élevage de poulets à domicile dans une perspective post-pétrole.

La fin de l’automobile, c’est maintenant
Carfree France
http://carfree.fr/

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

6 commentaires sur “Un salon automobile tout vert pour faire la nique aux écologistes

  1. jean-marc argirakis

    Excellent excellent !! j’adore, j’adhère ,  ça envoie grave ! J’ai l’impression de me lire.

  2. Loic

    Heu , y a un bug sur la page, moi sur mon écran je ne vois que des photos de bagnoles dégueulasses qui même après des années continuent de polluer notre belle (et unique)  terre.

    Merci de corriger est nous monter ces merveilles don on rêve tous : oui TOUS !

    si si tous! enfin beaucoup!

  3. pierre

    Bravo, c’est de l’humour comme j’aime, presque aussi noir que la trainée de particules d’un vieux diesel qui accélère en côte.

  4. Jean-Marc

    Pierre, il existe 2 types de problèmes/pollutions :

    ceux/celles qui se voient, et ceux/celles qui ne se voient pas.

    Ainsi, la place presque exclusive de la surface commune allouée à la voiture en ville se remarque assez vite… une fois qu’on y prête attention (sinon, avant, celà parait « normal »).

     

    Au contraire, la pollution de l air est bien plus difficile à appréhender :

    une pièce remplie de CO², dans laquelle tu mourras en moins d’une minute, à une atmosphère plus propre, plus transparente que de la vapeur d eau s’élevant de tours de refroidissement de centrales thermiques :

    l un est mortel (au-dessus de 5%), mais invisible, l autre est bien visible, mais inoffensif.

     

    il en est un peu de même avec les particules : plus elles sont grosses et visibles, plus tes poils de nez et muqueuses vont faire barrière = elles vont noircir ton mouchoir, un peu attaquer ton derme (qui est conçus pour résister « un certain temps » aux agressions), salir tes cheveux et vêtements, mais pas tes poumons (fragiles).

    Au contraire, plus elles sont fines -et donc invisibles- plus elles vont rentrer profondément dans ton corps, et donc faire des dégâts bien plus grave :

    les PM10 s arrêtent à la trachée, les PM3 vont jusqu’aux alvéoles pulmonaires, et de là, passent dans la circulation sanguine… et donc contaminent tous le corps, qui ne sait qu’en faire, et donc elles perturbent différentes choses (entrainant diabète, obésité, hypertension, cancers,…)

    [partout… à l exception possible de la tête/du cerveau grâce à la barrière hémato-encéphalique (sauf si ces particules sont si petites et pénétrantes (c.f. nano…), qu’elles passent même cette dernière barrière, cette dernière défense… ce qui serait juste catastrophique : mauvais fonctionnement des neurones du cerveau, avec perturbations diverses et impossible à prédire, d’un peu près tout les systèmes qu’il gère)]

     

    NB : pas obligatoirement toutes les PM3, mais – au minimum- certaines particules fines se retrouvent bien dans le cerveau…

    (d’où des hausses d accident cerébraux vasculaires, et des dérégulations de systèmes de régulations hormonaux, comme ceux liés à la puberté, la fertilité, la ménopause)

  5. Haricophile

    Tiens, à propos de voiture modèle Fukushima, la mediacratie n’en parle plus, c’est un ancien sujet n’est-ce pas ? Tout est sous contrôle… ou pas ! Ça vaut le coup de s’informer de temps en temps des fois que vous ayez l’illusion que c’est fini :

    Cassera, cassera pas… effeuillons la marguerite (^.^) ♫♩♬♪♩
    http://fukushima-diary.com/2015/03/fuel-handling-machine-potentially-opening-the-door-of-sfp3-to-the-reactor-vessel/

    Devoir : Rappelez moi quelle est est la dose maximale annuelle admissible pour un travailleur du nucléaire et calculez le nombre de milliards de travailleurs que l’on peut envoyer à la retraite anticipée grâce à Fukushia Daïchi :
    http://fukushima-diary.com/2015/03/2200000000000-bq-of-all-%ce%b2-nuclides-leaked-to-the-pacific-in-the-recent-314-days/

    Je me doutait depuis longtemps que si l’eau du sous-sol se réchauffait plus vite que dans une piscine municipale c’est qu’il devait bien y avoir du chauffage quelque part : http://fukushima-diary.com/2015/03/irid-saw-no-fuel-or-water-remaining-in-reactor-core-of-reactor-1/
    http://fukushima-diary.com/2015/03/irid-saw-no-fuel-or-water-remaining-in-reactor-core-of-reactor-1/

    Tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien… (^.^) ♫♩♬♪♩ Bonne nuit les petits, bonne nuit Gros Nounours.

Les commentaires sont clos.