Merci aux agents de la SNCF

C’est devenu tellement habituel de taper sur la SNCF que je voudrais partager mon expérience récente dans un train TER pris dans la tempête.

En France, il est de bon ton de taper sur les fonctionnaires en général et sur la SNCF en particulier. Si tout va mal dans notre pays, c’est presque à cause d’eux! Quand on entend les politiques, de Macron à Fillon, il faudrait supprimer toujours plus de fonctionnaires, ces « privilégiés » qui ne foutent rien et qui poussent notre pays à la ruine…

Il ne leur viendrait pas à l’idée que ce sont peut-être eux, les Macron et les Fillon, aux commandes de l’Etat depuis des années, qui poussent la France à la ruine… Macron, c’est celui qui a libéralisé les autocars pour mieux couler les trains. Fillon, c’est celui qui veut supprimer 500.000 fonctionnaires, rien que ça!

Pour ce qui concerne la SNCF, ces mêmes réactionnaires ne voient les agents de l’Etat que comme une bande de grévistes syndicalistes.

Je peux pourtant vous assurer d’une chose, M. Fillon, ces agents de la SNCF n’occupent pas des emplois fictifs, eux!

Lundi dernier, en pleine tempête Zeus, je devais prendre un TER. J’arrive à la gare vers 17h30 et je constate que tous les trains sont en « retard indéterminé ». Au bout de 30 minutes, on vient nous dire de monter dans un train qui doit aller dans notre direction, mais sans savoir son heure de départ. Au moins, on est assis et au chaud et on se met à attendre patiemment.

Vers 18h30, un agent SNCF vient nous proposer des bouteilles d’eau. A 18h45, il revient avec un plateau repas pour chacun et nous dit que nous allons sans doute partir, mais que le trajet risque d’être plus long que prévu à cause de la tempête. C’est pourquoi, la SNCF fournit un plateau repas.

Vers 19h, on part enfin, avec plus d’une heure de retard, mais en mangeant. Au bout d’une demi-heure de trajet, notre train percute un arbre tombé sur les rails. Le choc est violent et tout l’avant du train est défoncé. Ils sont trois agents SNCF à descendre pour déblayer l’avant du train et évacuer l’arbre dans la tempête.

On repart tout doucement au bout d’une trentaine de minutes et on doit s’arrêter ensuite à plusieurs reprises car il y a des branches sur les voies. A chaque fois, les 3 agents descendent, désormais dans le noir et sous la pluie et le vent, pour évacuer tous les morceaux d’arbres qui bloquent la voie. Un des trois agents finira même par se blesser à la main en déblayant les arbres.

Pendant ce temps-là, nous sommes assis à manger notre plateau repas! (Par sécurité, nous avons interdiction de sortir du train).

On finira par arriver à destination vers 22h, avec plus de trois heures de retard par rapport à l’horaire prévu.

En sortant du train, j’ai chaleureusement remercié les agents SNCF pour leur implication et leur courage.

C’est sans doute grâce à des gens comme eux que la France est encore la France, malgré l’impéritie de tous les Macron et Fillon.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

11 commentaires sur “Merci aux agents de la SNCF

  1. Brandon

    Je me suis permis de partager votre ticket, qui fera (je l’espère) réfléchir à 2 fois les mauvaises langues !

    Sinon super blog, que je lis avec plaisir depuis quelques temps, et qui laisse à réfléchir sur notre quotidien, que nous pouvons TOUS changés pour une meilleure qualité de vie !

  2. Anthony GrégoireAnthony

    Marcel ! C’est toi qu’a bloqué ma voie ! 2h de retard sans plateau repas pour moi, mais sans secousse.

    Le bus qui m’amenait à la gare a aussi du faire des détours mais est arrivé à temps pour mon train en retard, et les voitures étaient aussi bien embouteillées.

    On parle beaucoup des retards de train et jamais des retards de voiture. N’avez-vous jamais entendu quelqu’un dire « je ne prends plus le train, toujours en retard, je préfère rester coincé dans les embouteillages sans savoir quand je vais en être libéré » ou « désolé je suis en retard  : les embouteilages » réponse « oui, à cette heure là, c’est normal » et « désolé je suis en retard  : le train » réponse : « la sncf toujours en grève, les fonctionnaires foutent rien, etc »

  3. Christophe

    Je suis agent SNCF et travaille en ligne. Merci pour votre prise de position et soutien à notre égard, nous sommes effectivement souvent décriés voire injuriés alors que nous faisons circuler des trains tous les jours et dans des conditions que d’autres pays nous envient (notamment en terme de régularité et sécurité).

    Je voulais cependant revenir sur un point : nous ne sommes pas fonctionnaires, du tout. La SNCF est une entreprise nationale à part entière qui fonctionne pour elle même. Elle est (pour l’instant) la seule à faire circuler des trains sur les voies ferrés de France et c’est pour cette raison ; je pense; qu’elle est assimilée à une branche directe  de l’état, donc du fonctionnariat.

     

  4. Jordi

    J’ai rarement vu un post d’un usager faire l’éloge de la SNCF alors qu’il a eu du retard. Je te remercie Marcel de ma part et de mes collègues cheminots.

  5. Françoise

    Moi, ce qui m’empoisonne la vie, ce sont les particules fines du diésel qui me donnent de l’asthme, et pas du tout les trains, qui fonctionnent à l’électricité. Alors, qu’ils soient à l’heure ou en retard, je les adore de toute façon !….

  6. Pédibuspedibus

    Marcélou dans la loco… !

    et viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite…

     

     

    boaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

  7. BRASSIER

    Merci Marcel, ça fait chaud au coeur.

    Sébastien, un des 3 agents de votre train.

     

  8. geroges

    merci pour cet article  qui va à l’encontre de la bien bienpensance actuelle qui consiste à dénigrer systématiquement tout travail et travailleur en rapport avec l’état ou entreprise publique, bienpensance  encouragée par les ultra libéraux téléguidés par Bruxelles qui cherchent à tout prix un soutien populaire pour tout privatiser et s’en mettre toujours plus dans les fouilles

    comme le dit si bien anthony « on ne parle jamais de retard de voiture » et quand t’es coincé sur une route t’as jamais un agent qui vient te dire pourquoi et t’informer du temps de bouchon.

    Mais après faut être lucide, on peut défendre les cheminots mais surement pas les orientations prises par la direction de la sncf, à savoir délaisser toutes les lignes secondaires remplacées par des bus pourris et dangereux et ne se concentrer que sur les tgv souvent hors de prix et dans lesquels il est difficile d’embarquer son vélo

Les commentaires sont clos.