Un tramway écolomique sans fil

Plusieurs villes de France ont renoué avec le tramway, plus moderne, plus luxueux et… infiniment plus cher dans ses infrastructures, dont l’essentiel est en site propre, que les tramways d’autrefois. Ces tramways n’ont que peu de choses à voir avec le rôle de modérateur et de mélangeur évoqué dans mon précédent article. C’est pourquoi j’ai réfléchi par ailleurs à une solution moderne de tramway sur pneu, sans caténaire et sans infrastructure lourde. Cette solution est très peu conforme au lobby des transports publics qui s’attache à d’énormes projets urbains, plus valorisants que le développement des TC compatibles avec des rues étroites. Lire la suite…

La métamorphose de l’espace public à Strasbourg

Strasbourg était comme toutes les grandes villes françaises dans les années 1960/1970, le paradis de la voiture. La ville a été progressivement adaptée à ce mode de transport afin qu’il puisse pénétrer jusqu’en son cœur même. La dernière ligne de tram « à l’ancienne » a été démantelée en 1960 pour faire place nette à la voiture. Lire la suite…

Les grincheux et la gratuité

Parmi les arguments avancés par les opposants à la gratuité des transports en commun, il y a la taille des villes concernées. Selon eux, la gratuité des transports publics est seulement envisageable pour les petits réseaux, à savoir dans des villes de 10.000 à 20.000 habitants. Sauf que la capitale de l’Estonie, Tallinn (416.000 habitants), aura le 1er janvier 2013 un réseau de transports publics entièrement gratuit. Lire la suite…

A Verdun le Cèdre est tombé cet été

« Maudit Corbillard! »

L’automne 2011 a commencé par une soudaine vague de froid et les rouges-gorges, arrivés en grand nombre, se sont fait entendre un peu partout dans la ville. D’où proviennent ces chants d’automne dans une ville où les arbres de l’espace public sont tombés par milliers en l’espace de trois années? Des particuliers tourangeaux, de leurs petits jardins privés encore arborés, eux. La biodiversité de ces espaces préservés, encore inaccessible aux tronçonneuses des pouvoirs publics, est l’une des caractéristiques écologiques de cet habitat avec la qualité de vie qu’il permet sur une surface souvent réduite. Mais cet habitat, comme tous les arbres encore debout en ce mois d’octobre, est aujourd’hui lui aussi menacé, car avec l’éco-mobilité du tramway arrive aussi l’éco-habitat « densifié » du nouvel urbanisme technocratique et concentrationnaire avec tous ses labels verts en oriflamme de vente… Lire la suite…

Polluez en voiture, on vous récompensera !

La ville de Murcia (Espagne) lance une campagne de promotion de son tout nouveau tramway en proposant, rien de moins, un abonnement gratuit aux transports en commun, valable à vie, à tous les automobilistes qui abandonneront leur voiture… Après avoir bien pollué avec votre voiture pendant plusieurs années, vous méritez bien une petite récompense, non? Lire la suite…

Aubagne aura le premier tramway au monde entièrement gratuit!

Aubagne n’en finit pas d’innover. Le 15 mai 2009, la Communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile (100.000 habitants) instaurait la gratuité totale des transports en commun sur l’ensemble de son réseau, pour tous les usagers, qu’ils soient habitants de la communauté d’agglomération d’Aubagne ou d’ailleurs. Aujourd’hui, Aubagne lance même la construction d’une ligne de tramway qui sera bien évidemment gratuite pour les usagers! Lire la suite…

Théorie de l’emmerdement maximal

On débat ici souvent des méthodes les plus efficaces ou les plus pertinentes pour lutter contre l’aberration du système automobile. Faut-il d’abord promouvoir les modes alternatifs, taxer toujours plus les automobilistes ou prôner l’interdiction pure et simple de la voiture dans certaines zones ou même partout? Je voudrais soumettre aujourd’hui à votre analyse une autre approche, que l’on pourrait appeler la théorie de l’emmerdement maximal. Lire la suite…

La mise à sac de la ville a commencé

Les Jours d’après le 12 avril

Les manifestants du comité de protection des arbres ont vite été submergés par la marée répressive déployée sur la ville. La milice privée du maire, la police nationale, la puissance de feu des engins de chantier, les huissiers de justice et autres agents technico-administratifs du « Sitcat » et de la municipalité ont vite eu raison des manifestants. Lire la suite…