Vélorution universelle Paris 2010

velorution-universelle

Pour 2010, Paris s’offre une bouffée d’air pur et de bonheur en accueillant sa première Masse Critique Universelle du 1er au 4 juillet 2010 ! Plusieurs milliers de cyclistes du monde entier sont attendus…

La masse critique est une célébration de la culture cycliste dans tous ses états. Pour le temps d’un weekend nous deviendrons le trafic dans la joie et la bonne humeur ! Ce sera [aussi] l’occasion de dénoncer un système entièrement basé sur l’utilisation des véhicules motorisés.

La bicyclette est non seulement source de plaisir, mais elle est aussi une alternative à nos modes de vie supersoniques et aux nombreux problèmes posés par les véhicules motorisés.

Pendant ces quatre jours de fête, des cyclistes du monde entier se donneront rendez-vous pour célébrer la joie de vivre à bicyclette, et le plaisir de circuler sans contrainte.

Rendez vous les 1, 2, 3 & 4 juillet 2010, pour une fête dont Paris se souviendra.

Toutes les infos ici: http://velorutionuniverselle.org/

Vélorution

A propos de Vélorution

La Vélorution (mot-valise mêlant vélo et révolution) est un mouvement dont l'un des buts est de promouvoir l'utilisation des moyens de transports personnels non polluants (bicyclette, patin à roulettes, planche à roulettes).

13 commentaires sur “Vélorution universelle Paris 2010

  1. Gari

    Pourquoi pas y aller en vélo, oui ? Après tout, il y en a qui font le tour du monde en vélo…

  2. URB

    « Pourquoi pas y aller en vélo, oui ? Après tout, il y en a qui font le tour du monde en vélo… »

    Il y en a qui ont une vie à côté et n’ont peut être pas le temps et la forme à venir directement en vélo, certains peuvent venir de loin.

    Tu vas y aller et comment ? Tu es à combien de km de Paris ?

    Pour les plus éloigné, ce doit être le train le meilleur moyen pour y aller, mais tout dépends des lignes => http://www.velo.sncf.com/

  3. apanivore

    « Il y en a qui ont une vie à côté »

    Ah parce que si tu viens tu comptes venir à côté de ta vie ? Tu appuies sur pause et ça y est tu peux enfourcher ton vélo ? Moi je n’en ai qu’une de vie et je ne peux pas la mettre sur pause et je ne compte pas passer à côté. Ce genre d’évènement festif c’est peut-être plus vivre que bagnole-boulot-dodo.

    Ce n’est pas une réponse à toi seul Urb, mais à ceux qui en général justifient leur renoncement par « j’ai une vie à côté ». Pitoyable école de pensée.

  4. URB

    @APANIVORE
    Je remarque que la subtilité ce n’est pas facile pour tout le monde.

    Alors « la vie à côté » c’est en autre ceux qui ont un travail, tu sais le truc qui peux occuper 7h de ton temps par jour et en majorité 5 jour/semaines, après il y a aussi la famille par exemple les enfants que l’on aime voir de temps en temps quand même.

    Donc là on ne parle pas d’un déplacement pour aller travailler (pour ceux qui travail) ou pour aller chercher le pain, mais d’un déplacement pour aller jusqu’à Paris.

    Est-ce que tout les cyclistes de France habitent à 10km de Paris.
    Je ne crois pas.

    Donc pour ceux qui habitent loin, voir très loin.
    Par exemple je suis à environ 900km de Paris, il faudrait que je prenne combien de congés payé ou sans solde pour faire l’aller-retour en vélo ainsi que rester le temps de la manifestation ?
    Sachant que tout le monde n’a pas l’endurance et la forme physique des coureurs du Tour de France.

    Vas y donne une réponse.

    Et dans tout ça il faudrait qu’il me reste des congès pour une partie de « ma vie d’à côté’ à savoir la famille, il n’y a pas que le travail.

    Pitoyable tout court.

  5. URB

    @APANIVORE
    Alors quand on a un travail, une famille etc… et donc pas forcément tout notre temps pour faire le trajet vers ce genre de manifestation, on prends le plus rapide.

    Y aller en vélo si on habite loin comme moi (900km) c’est largement plus rapide en train qu’en vélo, même si certains font le tour du monde en vélo, mais à mon avis il ne font que ça, il ne vont pas la semaine au boulot et ne sont pas le soir à la maison.

    Voila est-ce si dur de comprendre quand on marque « avoir une vie à côté », traduction vie familiale (bien que l’on peux y aller en famille) et une vie professionnelle, mais plus dur pour mettre en rapport cette manifestation et son boulot.

  6. Robin

    Entre nous, Urb, vu le temps que tu passes à écrire des commentaires sur ce forum, tu les aurais déjà fait ces 900 km!
    Si comme tu dis, « tu as une vie à côté » aussi prenante je ne comprends pas comment tu trouves le temps de venir sur ce site… ou alors ce serait une forme de, hum comment dire, masochisme ?

  7. URB

    @ROBIN
    Il y a des choses que l’on peux concilier et d’autre non.
    Par exemple aller sur internet et faire un travail de bureau c’est possible, il faut savoir gérer son temps, mais être sur un vélo en direction de Paris et travailler dans un bureau avec les classeurs, les feuilles et l’ordinateur, c’est pas possible.

    Après venir sur des sites comme ici, ce n’est pas du masochisme, on va dire que c’est distrayant, la faune locale est amusante 🙂

  8. apanivore

    Urb je m’excuse si tu as pu mal prendre quoique ce soit dans mes propos.
    J’explique un peu ce que j’ai voulu dire. Les seules limites concrètes que je vois à ne pas faire ce que l’on veut sont les lois de la physique (j’ai beau en avoir envie j’aurais du mal à voler en agitant les bras) et l’argent (j’ai envie d’aller au Seychelles tous les weekend mais mon portefeuille ne peut pas suivre).

    Si j’en ai envie, 900km en vélo quand on est une personne valide qui dispose de 5 semaines de congés payés par an c’est dans le domaine du faisable. (je vais le faire l’an prochain en famille avec des gens qui ne font jamais de vélo). Le faire avec des enfants c’est aussi tout ce qu’il y a de plus réaliste. Il n’y a à mon avis là aucun obstacle ni physique, ni financier.

    Pour moi l’argument le plus valable qui soit c’est je n’ai pas envie. Si c’est ce que veut dire « j’ai une vie à côté » ok. Mais ce n’est pas toujours le cas, loin de là.

    Voila pour la philo de comptoir :p

  9. URB

    @APANIVORE
    Oui mais tu vois tout n’est pas si simple, nous n’avons pas tous le temps et l’argent que nous voulons.

    Tu dis que lorsqu’on est valide avec 5 semaines de congés par an on peux faire 900km en vélo.
    Oui si on veux, mais en majorité tes 5 semaines de congès ça ne sert pas qu’à partir en vacances tranquillou.
    Quand on a des enfants il faut souvent utiliser une bonne partie pour pouvoir s’occuper d’eux pendant les vacances scolaire, qui représentent environ une bonne quinzaine de semaines et ce n’est pas simplement sur 5 semaines d’affilé.

    Bien sur on pourrait simplement dire « il y a les centres, les colonies etc… » mais là aussi il y a un facteur dit plus haut c’est celui de l’argent.
    D’ailleurs c’est ce qui oblige souvent les deux parents à travailler, ce qui rends le dispatchement des congés plus complexe (et pas pour aller au Seychelles).

    Mais bon ce n’est pas toujours évident pour tout le monde de comprendre ça.

    Voila pour la discussion sur la vraie vie.

    « Les seules limites concrètes que je vois à ne pas faire ce que l’on veut sont les lois de la physique (j’ai beau en avoir envie j’aurais du mal à voler en agitant les bras) et l’argent (j’ai envie d’aller au Seychelles tous les weekend mais mon portefeuille ne peut pas suivre). »
    Donc si t’aurais l’argent tu irais tout les week-end au Seychelles, mais comment, en avion ou en pédalo (pour l’équivalent du vélo).
    Tu mettrais combien de temps en vélo ? Tes semaines durent combien de temps pour pouvoir arriver aux Seychelles chaque week-end ?

    🙂

  10. Gari

    Hum, allons allons.
    Ma remarque « pourquoi pas y aller en vélo » était en réponse au commentaire de Kapitch qui se voulait méprisant pour ce sous-moyen de transport.

    Après, pas la peine de vous prendre le chou, il est bien évident que chacun voit midi à sa porte.

    Allez, on revient au sujet, qui c’est qui va venir ? Moi je vais essayer (ouais je suis un sale banlieusard, je n’aurai que 40km à faire, arf arf !)

Les commentaires sont clos.