Les motards sont des cons (ça se confirme)

Suite à un article récent sur les motards ayant provoqué une avalanche de réactions indignées de la part de nombreux motards, je vous propose de faire ici une synthèse des arguments présentés par ces motards pour tenter de justifier leur pratique de la moto. Quand on dit aux motards qu’ils ne respectent pas les règles et en particulier les limitations de vitesse (ce qui est quasiment une lapalissade), les principales réponses apportées par les motards sont: Lire la suite…

Les motards sont des cons

Je sais déjà ce que l’on va me dire: cela ne se fait pas de stigmatiser une catégorie de la population, cela ne fait pas avancer le schmilblick et risque au contraire de braquer les motards au lieu de les faire évoluer. Et bien, braquons-les ces motards car ils sont à mon avis incapables de la moindre évolution. Lire la suite…

Une voiture en moins = 30 tonnes de matières premières économisées

Une voiture en moins = 30 tonnes de matières premières économisées
Il faut 30 tonnes de matières premières (acier, fer, aluminium, plastiques, fluides, caoutchouc) pour produire une seule voiture de 1,5 tonne.
Source: T&E Bulletin, n°89, juin 2000

Télécharger l’affiche au format 1024*723 (jpg, 803 Ko)

Source: http://carfree.fr/index.php/communication-carfree-france/

Changez de vie, changez le monde…
Carfree France
http://carfree.fr/

Une voiture en moins = 300 kg de déchets ultimes en moins

Une voiture en moins = 300 kg de déchets ultimes en moins
Environ 20% du poids total d’une automobile n’est pas recyclé et termine en décharge. Pour un poids moyen de l’automobile de 1,5 tonne, cela représente environ 300 kg de déchets ultimes.
Source : delaplanete.org

Télécharger l’affiche au format 1024*723 (jpg, 501 Ko)

Source: http://carfree.fr/index.php/communication-carfree-france/

Changez de vie, changez le monde…
Carfree France
http://carfree.fr/

Vers la crise d’un modèle basé sur l’étalement urbain?

« Nous sommes littéralement coincés dans un cul-de-sac dans un 4×4 figé en panne d’essence. » C’est ainsi que James Howard Kunstler, l’auteur de “The Geography of Nowhere: the rise and decline of America’s man-made landscape” présente la situation actuelle des Etats-Unis.

Depuis la seconde guerre mondiale, les Etats-Unis ont investi une grande part de leur richesse dans le mode de vie péri-urbain. Les suburbs américains ont consacré l’idéal de « l’american way of life », une voiture synonyme de liberté et une maison au « milieu de la nature ». Ce mythe a donné naissance à un empire intérieur, Suburbia et ses banlieues pavillonnaires qui s’étendent sur des milliers de kilomètres. Et l’empire s’est écroulé. Lire la suite…

Nous mangeons du pétrole

C’est probablement l’article le plus important que j’ai écris à ce jour. C’est certainement le plus effrayant, et la conclusion est la plus triste que j’ai jamais écrite. Cette article va probablement déranger le lecteur ; il m’a sans aucun doute perturbé. Pourtant, il est important pour notre futur que cet article soit lu, compris et discuté. Lire la suite…

Les voitures du futur seront des voitures propres

Sur le site Carfree France, on ne se contente pas d’être critique vis-à-vis de la société de l’automobile et de ses innombrables nuisances, on propose également des solutions d’avenir et on souhaite dès à présent préparer le futur de l’automobile, un futur propre et sans pollution. Nous vous présentons donc en avant-première quelques exemples de voitures du futur adaptées à tous les besoins de mobilité. Lire la suite…

Crime de lèse-automobile

« Peu à peu s’est établi dans la République un droit coutumier. Il est permis de parler librement de tout, de maudire la religion, le gouvernement ou le Parti communiste, et de proclamer la décadence des mœurs. Attaquer la pureté d’origine du Beaujolais, le système d’enseignement ou la nouvelle architecture, dénoncer la pauvreté du cinéma français ou étranger, la rapacité des banquiers ou la nonchalance des fonctionnaires, cela va. Chacun peut critiquer aussi la taxation des loyers ou leur liberté. Rien ne vous interdit de préférer San-Antonio à Pompidou […]. Vous pouvez exprimer votre admiration ou votre indignation à l’endroit de la Sécurité sociale, du jeune chanteur prodige, des nouvelles matières plastiques ou même d’Astérix. Vous pouvez tout cela et aussi donner votre franche façon de voir sur le Général, mais il n’est pas permis non seulement de formuler un avis non-conformiste sur l’automobile dans la cité, mais même de publier, à son sujet, des chiffres officiels ou patents, que les grands prêtres ont placés dans l’Enfer. Certes, jamais une telle censure n’a été officiellement proclamée ; vous la chercheriez en vain au Journal officiel ou dans le Code Dalloz ; mais elle est plus respectée que bien des lois. Enfreindre cette règle est un crime de lèse-majesté et Sa Majesté ne supporte pas l’opposition. »

Alfred Sauvy (1898-1990), économiste, démographe et sociologue français. Auteur des « Quatre Roues De La Fortune, Essai Sur L’automobile« .

L’accident automobile

L’accident automobile

par Marie-Chantal Jayet

Sans doute a-t-on pu observer, ces cinq dernières années en France, une réduction du nombre de morts sur la route. Pour autant, il reste à interroger la rationalité qui sous-tend la politique de sécurité routière. De fait, sa déconnexion d’avec le développement du transport automobile, comme l’individualisation du risque sur laquelle elle repose, apparaissent comme autant d’éléments qui relèvent d’une cohérence problématique. Et il se pourrait bien qu’en la matière, les alternatives soient à chercher dans d’autres pays européens. Décryptage. Lire la suite…

Comment en finir avec la civilisation de l’automobile?

Notre société affecte plus de 80% de l’espace public à la circulation automobile et au stationnement des voitures, c’est-à-dire à un mode de déplacement individuel dont le taux d’occupation moyen ne dépasse pas 1,2 personne par automobile en agglomération. Les piétons et les vélos se sentent comme des intrus sur un espace public dédié à la vitesse automobile, où les infractions sont la règle en toute impunité. Il faut arrêter d’aménager la chaussée en fonction de l’heure de pointe, ce qui se traduit par des voies de circulation automobile démesurées, congestionnées une heure ou deux par jour, et qui se transforment en véritables catalyseurs à vitesse le reste du temps. Or, il est désormais admis que toute augmentation de l’offre d’espace automobile se traduit pas une augmentation de la circulation automobile qui génère rapidement des congestions et nécessite donc de nouvelles voies de circulation pour les voitures. Lire la suite…

Le mythe des effets positifs de la vitesse en agglomération

L’accroissement des vitesses de transport en agglomération est généralement présenté par les économistes et bien d’autres spécialistes à leur suite comme un progrès considérable de multiples points de vue : gains de temps ou au moins accessibilité croissante, choix de destinations plus large source d’efficacité économique, desserrement urbain évitant la promiscuité, accès au foncier et aux biens de consommation à coût réduit en périphérie pour les ménages à revenus modestes… La liste des bienfaits de la vitesse est impressionnante et à côté ses nuisances semblent avoir bien peu de poids. Dans les années d’après-guerre, les villes européennes ont ainsi multiplié les plans de circulation, les voies rapides urbaines et les transports collectifs lourds, et plus récemment quelques unes ont même opté pour des péages urbains, l’objectif étant toujours de limiter la congestion et d’accroître la mobilité. Lire la suite…

Les biocarburants sont responsables de la crise alimentaire, selon la Banque Mondiale

Les biocarburants ont provoqué une hausse des prix du marché mondial de l’alimentation de 75% – bien plus élevée que ce qui était estimé jusqu’alors – selon un rapport confidentiel de la Banque Mondiale obtenu par le Guardian. Lire la suite…