Autoschreck, un documentaire sur la violence automobile

Autoschreck Michael Hartmann

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de Michael Hartmann, un célèbre militant pour les droits des piétons à Munich (Allemagne). Il s’était rendu assez célèbre en Allemagne pour avoir marché sur des voitures mal garées en signe de protestation. Cette pratique lui avait valu de se retrouver devant un tribunal, qui avait décrété qu’il ne devait pas être condamné pour avoir marché sur des voitures garées sur le trottoir, car les voitures n’avaient pas eu de dommages.

Dans ce documentaire consacré à Michael Hartmann, Autoschreck (1995), un « classique » de l’activisme anti-voiture, on est effaré de la violence que l’automobile peut causer, violence physique bien sûr, mais aussi violence psychologique et morale. Durant le film, Michael Hartmann va plus loin que la marche sur voiture. Il part du principe que si les voitures occupent l’espace réservé aux piétons (trottoirs, espaces piétons), alors il peut se permettre d’occuper l’espace réservé aux voitures (rues, avenues, bref la chaussée circulée au sens large).

Pour ce faire, il se met à déambuler tranquillement en pleine voie, parfois sur des axes à fort trafic automobile, obligeant les voitures à freiner ou même à s’arrêter. A certains moments, il s’arrête carrément en plein milieu d’une avenue, provoquant un sacré bazar dans la circulation et des comportements plutôt violents de la part d’automobilistes qui ne tolèrent pas qu’un individu constitue une entrave à leur circulation.

Comme le documentaire le montre, un piéton qui utilise la chaussée réservée aux voitures est violemment agressé par des automobilistes, même devant les caméras. Inversement, on a rarement vu une voiture garée sur le trottoir être traitée violemment par un piéton…

Voici le documentaire intitulé Autoschreck (Car Fright), d’une durée totale de 15 minutes et 54 secondes. C’est un peu long pour un format internet, mais ça vaut vraiment le coup.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

3 commentaires sur “Autoschreck, un documentaire sur la violence automobile

  1. Roch

    Un documentaire poignant qui mérite en effet d’être vu et analysé. La violence automobile existe partout dès que l’automobiliste se sent invulnérable, anonymes et qu’il regarde à travers son par brise comme il regarde sa télé. Michael Hartmann est héroïque mais prend des risques inouïs en déambulant sur la voie et devant tant d’agressivité, je crains que son combat finisse par se transformer en haine pur et simple.

  2. Vincent

    Une noble cause est défendu ici. Toutefois je pense qu’il serait plus efficace de mieux expliquer le pourquoi de ce genre d’action, notamment en faisant bien prendre conscience que chaque automobiliste est aussi parfois un piéton. Quel automobiliste pur et dur n’a jamais râlé sur une voiture lui barrant le passage ou l’empêchant de traverser une route lorsqu’il était en mode piéton ? En chaque automobiliste sommeil un piéton. Le problème est que les gens semblent souffrir d’un dédoublement de personnalité : dès qu’ils mettent le pied dans leur voiture, ils se transforment en bête féroce, oubliant tout le reste.

  3. Legeographe

    Je me souviens d’avoir vu ce gars à la TV, j’avais pas 8 ans. C’est un souvenir marquant, peut-être le premier appel vers la pensée anti-voitures. J’avais toujours retenu cet énergumène qui sait penser.

Les commentaires sont clos.