Autolib : Delanoé offre une vitrine à l’affairiste Bolloré

Autolib, ce véhicule électrique en location, démarre ce lundi 5 décembre dans la région parisienne. Bolloré et Delanoé sont les co-parrains de cette opération.

Dans la région parisienne, le problème le plus urgent concerne les transports collectifs. Toutes les lignes de RER sont saturées. La dégradation des conditions de transport, devenues de plus en plus insupportables, s’est accélérée depuis dix ans.

Fin 2012, 3 000 nouveaux véhicules devraient être mis en circulation avec 1000 stations dans Paris et 45 villes de la proche banlieue, là où le réseau de transport public est déjà le plus dense. 500 millions d’euros on été investis par la mairie de Paris et les autres communes impliquées. Les 80 000 utilisateurs nécessaires pour la rentabilité de Bolloré, c’est moins de 5% des usagers des transports collectifs. Bonjour, la priorité du service public pour tous !

Les solutions aux besoins en déplacements dans la région parisienne ne résident pas dans une augmentation des voitures individuelles , même électriques et réservées aux couches les plus aisées de la population. Depuis plusieurs années l’auto-partage, c’est à dire la location à l’heure de véhicules, existe à Paris. Mais jusqu’à présent, cela est resté confidentiel parce que trop cher.

Pour Autolib, la nouveauté et le tintamarre médiatiques tiennent au fait qu’il s’agit de véhicules électriques. On veut nous faire croire qu’il s’agit d’une solution écologique alors qu’en France l’électricité est aux trois quart d’origine nucléaire.

Mais que vient faire Bolloré, lui que l’on connaît surtout comme propriétaire de yacht pour Sarkozy ou concessionnaire du port d’Abidjan en Afrique. Ce qui intéresse cet affairiste, ce n’est bien sûr pas le transport de la population, ni même la construction de voitures, mais la production de batteries et l’exploitation des matières rares comme le lithium. C’est pourquoi Bolloré a acheté des brevets concurrents de ceux des constructeurs automobiles et commence à vouloir piller les pays d’Amérique Latine disposant de ces ressources naturelles

Le maire de Paris offre à Bolloré une vitrine pour ses batteries et surtout l’exploitation des matières rares qu’il cherche à piller. Les voitures Autolib en sont le support publicitaire. Et dire que cette opération se drape du drapeau de l’écologie : non merci !

Source: http://www.npa-auto-critique.org/

Auto-Critique

A propos de Auto-Critique

Actualité des luttes dans l'industrie automobile à l'initiative du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)

37 commentaires sur “Autolib : Delanoé offre une vitrine à l’affairiste Bolloré

  1. Chauvel

    Je crains que dans les années à venir, l’Amérique du sud ne devienne le nouvel « ‘axe du mal », un nouveau berceau du terrorisme à combattre cote que coute pour les étasuniens et consort…!
    C’est vrai quoi, a t’ont idée de détenir la quasi totalité du lithium facilement exploitable nécessaire aux batteries « nouilles générécheunes »….. :o(

  2. Nico

    Il y a quand même un espoir: le flop commercial de ce projet Bolloré-Delanoé! Allez!! Le flop! Le floooooooooop!!! Vive le vélo!

  3. Frafffraff

    parfois, je ne vous comprend pas …

    on vous dit qu’on va essayer de réduire le nombre de voiture en les partageant, et qu’en plus ces voitures seront silencieuses et inodores …

    mais vous n’êtes toujours pas content …

    bah moi, si.

    je souhaite qu’il y ai moins de voitures personnelles qui encombrent nos rues, qu’il y ai moins de bruit et de pollution.

    je souhaite que ce projet fonctionne.

  4. georges

    @fraff : vous êtes naïfs mon vieux, ce projet autolib ne sert au contraire qu’à faire la promotion de la voiture individuelle en idf!!! on fait 3 pas en arrière là; autolib c’est 3000 véhicules de plus sur la chaussée et qu’est ce qui nous garantit qu’en contrepartie les parisiens revendront la leur, où l’utiliseront moins? et les usagers de vélib qui vont glisser vers cette solution lorsqu’il fera pas beau? ce n’est qu’une vaste fumusterie qui derrière des arguments fallacieux d’écologie n’est que le cheval de troie de toute une industrie dangereuse , celle de la voiture électrique carbono (pour la construction) nucléaire (pour le carburant) sans oublier les importantes réserves de lithium de bolivie qu’il faudra aller piller pour les batteries en provoquant une guerre civile là bas (facile Morales a vraiment le profil type du dictateur gauchiste qu’il faudra aller renverser).

  5. Frafffraff

    @Georges:

    je en suis pas naïf, mais optimiste, il suffit que 4000 parisiens abandonnent leur voitures (thermiques) pour que Paris s’allège de 1000 voitures …

    oui, le lithium, c’est mal, c’est pour cela que vous n’avez pas d’ordinateur portable, ni de téléphone portable, n’est ce pas Georges ?

    de même, vous n’utilisez aucune matière plastique potentiellement en provenance d’un gisement de Libye ou d’Irak ou le sang a coulé ?

    j’espère également que vous êtes locavore, que vous ne prenez jamais l’avion et utilisez des toilettes sèches …

    la civilisation humaine est allée trop loin dans la connerie, on ne pourra pas revenir au point de départ en un seul jour, mais il me semble qu’autolib est un petit pas dans la bonne direction.

  6. georges

    Vous êtes optimiste pour bolloré et son commerce nauséabond pas pour la société.
    4000 parisiens qui lâchent leur caisse pour autolib, oui on peut rêver; mais je ne vois pas quel parisien avec une voiture la lâcherait pour autolib : ceux qui la prenne pour le boulot : sur que non, ya pas de bornes partout et je vois mal des gens prendre le risque de se faire 10 min à patte en plus , ceux qui la prennent parce qu’ils transportent beaucoup de matériel : non autolib trop petite , ceux qui la prennent pour revenir de soirée après 2h du mat? non car risque de pas de trouver d’autolib aux endroits clefs d’arrivée et de départ.
    L’effet d’autolib sera de concurrencer les taxis (ce dont je me fous) et l’autre effet paradoxalement bénéfique, sera de démontrer à ceux qui en doutaient encore de l’absurdité absolue de circuler en voiture à paris en tant que perte de temps et d’argent (surtout avec autolib, les embouteillages se paieront cash)

  7. stefanopoulos

    Fraff a tout à fait raison … On a déjà suffisamment d’ordis et de téléphones plein de lithium. On ne va pas en plus avoir des voitures électriques !

  8. apanivore

    Un petit test :
    http://www.rue89.com/2011/12/13/autolib-teste-la-voiture-en-libre-service-paris-et-ete-decu-227460

    Comment peut-on (pourra-t’on) évaluer l’impact d’autolib sur le nombre de voitures à Paris ?
    Pour l’instant le seul fait incontestable c’est qu’il y a quelques milliers de voitures de plus. Et la seule mesure qu’on aura c’est la fréquentation du système, sa rentabilité.

    En aucun cas une évolution du nombre de véhicules (dans un sens ou dans l’autre) sur le réseau instrumenté dans Paris ne pourra être relié à autolib’.

    Vendre autolib’ en disant que ce sera des voitures en moins, c’est de la pure spéculation qu’on ne pourra jamais vérifier. Ça n’engage à rien quoi. On n’aura pas plus tort en affirmant que ça fera des voitures en plus.

  9. Jean-Marc

    le paragraphe là :
    « Fin 2012, 3 000 nouveaux véhicules devraient être mis en circulation avec 1000 stations dans Paris et 45 villes de la proche banlieue, là où le réseau de transport public est déjà le plus dense. 500 millions d’euros on été investis par la mairie de Paris et les autres communes impliquées. Les 80 000 utilisateurs nécessaires pour la rentabilité de Bolloré, c’est moins de 5% des usagers des transports collectifs. Bonjour, la priorité du service public pour tous ! »
    répond à Staff.

    Plus de 150 k€ par voiture… (du fait du prix de la voiture + des bornes).
    C est un investissement ultra-cher pour très peu de personnes…
    Sans parler du coût d’usage (3 K€/an par vélib… on peut estimer, au pifo, qu’il devrait être minimum de 15 K€/an par autolib).

    1 rame de RER de plus par jour (faisant X aller-retour dans sa journée) coûterait sans doute moins cher, et concernerait bcp plus de monde…
    Quelques parkings à vélo, doublesens cyclables et rues piétonnes de plus coûterait aussi moins cher. Ils concerneraient, peut-etre, dans un 1er temps, moins de monde… mais favoriseraient une transition douce vers un changement de mode de déplacements.

    Sinon, comparer les 40 kilo de batteries de la voiture aux 20 gr du téléphone… il y a un changement d’ordre de grandeur entre les 2… [l’ordi portable, bien que bcp plus proche du tél, est intermédiaire, et est moins répandu que le tél et la voiture].

    L’ordre de grandeur, c est ce qui fait que, actuellement, le SEUL véhicule individuel à charge électrique transportée envisageable à grande échelle, c est le vélo électrique :
    il nécessite une batterie 450 fois plus petite que celle d’une petite voiture…
    (c.f. http://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9hicule_%C3%A9lectrique#Les_v.C3.A9los_.C3.A9lectriques avec une autonomie 2.5 fois moins importante).

  10. MOA

    fraff : « je en suis pas naïf, mais optimiste, il suffit que 4000 parisiens abandonnent leur voitures (thermiques) pour que Paris s’allège de 1000 voitures  »

    Naiveté… et deficit de reflexion.
    Pour le reste, je préfère m’abstenir.

    jean-marc « actuellement, le SEUL véhicule individuel à charge électrique transportée envisageable à grande échelle, c est le vélo électrique »

    Perso, je suis passé de la bagnole au Vélo à Assistance Electrique.
    Et depuis 6 mois du VAE… au vélo.

    Conclusions :
    1- c’est mieux à tout point de vue
    2- c’est aussi rapide (je m’en doutais de ça)
    3- je ne transpire pas contrairement aux idées reçues. Il suffit de gérer son effort. Gérer son effort=perte de temps? faux. cf. -2-
    4- je transporte autant de charge sans plus d’effort (magie des plateaux-pignons)
    5- quand il y a un -fort- vent de face. cf. 2 et 3… et 4.

    Je me demande dans quel état psychologique je devais être quand j’ai décidé d’acheter un VAE (cher) en substitution de la bagnole… alors que j’avais mon vélo à dispo.

    Je sais bien sûr répondre à cette question et la réponse ne plaide pas en ma faveur. Cela fera peut être l’objet d’un article.

  11. georges

    @MOA ça faisait un moment que ce thème de l’imposture du vélo electrique me trotte dans la tête; il est temps également d’abattre les idées reçues de ce moyen de transport; je suis certain que par un calcul scientifique simple on peut démontrer que le surpoids du moteur electrique annule tout avantage par rapport à un vélo normal (batterie de 5 à 20kg, structure beaucoup plus lourde (à partir de 20kg sauf si c’est 100% carbone)
    d’autre part si je ne m’abuse la mairie de Paris consent une prime écologique de 25% sur les vae alors que l’achat d’un vélo normal ne bénéficie d’aucune prime!!!! comme pour autolib, il semble que l’utilisation d’électricité soit considérée comme plus écologique que la seule utilisation de ses jambes! bref du beau n’importe quoi…

  12. Frafffraff

    @georges: bolloré n’était pas forcement la solution la plus éthique, j’en conviens. Personne ne peut prédire ce que va provoquer autolib, mais devant le succès du vélib, je pense qu’il faut lui laisser une chance. De nombreux parisiens n’utilisent que très rarement leur voiture, s’ils peuvent éviter de payer l’assurance grâce a autolib, peut être s’en débarrasseront ils. Il y a 785 000 places de parking a Paris (http://www.paris.fr/pratique/voirie-chantiers-en-cours/voirie-en-chiffres/stationnement/rub_19_stand_4922_port_653), on pourrait en déduire qu’il y a autant voire plus de voitures. 4000 me parait donc plus que raisonnable, limite petits bras.

    @apanivore: Il est impossible de calculer scientifiquement l’impact d’autolib sur le nombre de voitures a Paris. Ce système aura au moins l’avantage de montrer aux gens que la voiture n’est pas obligatoirement « individuelle ».

    @Jean-Marc: Les automobilistes ne veulent pas prendre les transports en communs, mettez autant de rames de métro ou de RER que vous voulez, ils resteront dans leur voitures, dans les bouchons. Ceci d
    it, depuis que je me déplace a vélo, je suis bien content de ne plus les utiliser.

    @MOA: non mais je rêve ou tu m’insultes ? tu méprises tout le monde depuis que tu as découvert la technologie des plateaux et des pignons ou t’étais déjà comme ca avant ?

    bref,

    On ne peut interdire la voiture puisque 90% de la population la plébiscite, la seule chose qu’on peut faire, c’est de leur fournir des alternatives, autolib peut en être une. Et non, il ne faut pas rêver, on ne remplacera pas les voitures par des vélos du jour au lendemain, si ca se fait un jour, il y aura de nombreuses étapes intermédiaires.

  13. georges

    @FRAFF en quoi substituer 4000 voitures individuelles à 4000 autolib changera-t-il quelque chose aux déplacements dans Paris? il y aura moins de voitures dans les parkings et 4000 voitures electriques au lieu de 4000 voitures à essence. On y est : autolib promotion de la voiture electrique point barre. Mais il y aura toujours autant de trafic voir plus (faudra bien rééquilibrer les stations avec des trajets inutiles de stations à stations), et les gens continueront à rouler seuls dans leur autolib comme ils le faisaient dans leur voiture individuelle.
    De plus ne confondez pas autolib avec velib, vous vous faites berner par le marketing qui a cousiné les deux noms pour faire croire à une similitude de concept. Vélib c’est du transport avec quasi zero pollution et quasiment gratuit quand on prend l’abonnement à l’année. Autolib ça coute cher, ça prend beaucoup de place (3 autolibs=25 vélibs) et ça pollue. Vélib permet de se déplacer vite en toute liberté. Autolib c’est se jeter dans la gueule du loup des embouteillages et du stress. Il n’y a rien de lib’ dans ce concept.

  14. Jean-Marc

    « @Jean-Marc: Les automobilistes ne veulent pas prendre les transports en communs, mettez autant de rames de métro ou de RER que vous voulez, ils resteront dans leur voitures, dans les bouchons. »

    Oui, mais l’inverse est vrai (malheureusement) :

    Faits de moins en moins de désertes, à des horaires de plus en plus réduit, dans des rames de plus en plus sous-dimensionnées; et alors, de plus en plus d’utilisateurs de TEC les quitteront pour d’autre mode de transport.
    Les lyçéen(ne)s utilisent assez peu la voiture (je sais… on voit des embouteillages à la porte des lyçées, avec une file de parents laissant leurs enfants…)
    Donc, s’ils sont très satisfait des TEC, ils seront moins à faire un report vers la voiture.

    « Ceci dit, depuis que je me déplace a vélo, je suis bien content de ne plus les utiliser. »

    Pareil (même si je les utilise une fois tous les 2-3 mois) : devoir attendre 20 minutes au froid, pour après devoir marcher 1 km ou plus à l arrivée me convient moins que de faire du vélo (avec un vélo pliant/une trottinette, les TEC perdraient le pb de l’écart lieu de départ-arrêt arrêt-lieu de destination, mais le pb de la faible fréquence resterait entier).

  15. MOA

    fraff « non mais je rêve ou tu m’insultes ? « 
    Je ne sais pas si vous révez (il semblerait que ce soit le cas concernant autolib) mais en tout cas ce dont je suis sûr c’est qu’il ne s’agit pas d’insultes. Relisez ce que vous avez écris, vous verrez.

    fraff : « tu méprises tout le monde depuis que tu as découvert la technologie des plateaux et des pignons ou t’étais déjà comme ca avant ? »
    Et ça c’est juste de la petite provoc’ puérile.
    A noter : rien d’insultant à ce que je viens d’écrire non plus.

    fraff « la voiture n’est pas obligatoirement « individuelle ». »

    Par essence, (l’utilisation de) la voiture est « individualiste ». Ensuite, le lien entre utilisation et possession s’en déduit.
    Il faudrait donc +/- 785 000 autolib pour que cela « fonctionne » à Paris.
    C’est bolloré qui sera content, un peu moins certaines populations. Mais oui c’est vrai j’utilise un ordinateur, donc, oubliez la seconde partie de ma phrase précédente.

    Les parisiens (mais pas qu’eux) ne lacheront pas leurs automobiles sous prétexte d’un gain financier sur leurs assurances auto. Par exemple parce qu’ils partent en week end.
    Et comme les parisiens « automobilistes ne veulent pas prendre les transports en communs » (fraff), que vont-ils utilisés pour « partir » ? Ils n’auront qu’à ajuster leur contrat automobile et ils auront aussi un gain financier sur leur assurance.

    Georges, le terme imposture pour le vae est tres bien trouvé en effet.

  16. Frafffraff

    @Georges: j’ai bien compris la différence entre vélib et autolib, merci. De plus, je pense que vous n’avez pas bien compris le principe, on ne va pas placer une autolib a chaque voiture thermique en moins. Il y aura 3000 autolib, si 4000 parisiens se séparent de leur voiture individuelle, il y aura 1000 voitures de moins dans Paris. si 100 000 Parisiens se séparent de leur voiture, cela fera 97 000 voitures de moins dans Paris (le dernier exemple est utopique, sauf en cas d’épuisement total du pétrole, ca n’arrivera jamais). S’il y a plus de place de parking, il y aura mois de gène provoquée par les gens qui se garent n’importe ou, et moins de trafic du aux automobilistes qui tournent inlassablement autour du quartier dans l’espoir qu’une place se libère.

    @Jean-Marc: tout a fait d’accord.

    @MOA: je ne vois pas pourquoi il faudrait une autolib par place de parking puisque le principe, c’est justement de PARTAGER les voitures entre les utilisateurs, une voiture, plusieurs utilisateurs contrairement aux voitures individuelles. Si la location devient envisageable chez les parisiens, peut être loueront ils une voiture pour partir le WE.

    D’un cotes, je vois le gouvernement mettre en place des primes a la casse pour relancer la consommation via l’industrie automobile. De l’autre, je vois la mairie de Paris mettre en place un système de transport « collectif » presque propre a l’utilisation (oui, les batteries polluent, je sais et oui, le nucléaire c’est mal, je sais), qui ne pue pas et ne fait pas de bruit.

    on va dans le bon sens, que voulez vous de plus ?

  17. Merenwen

    @FRAFF : il y a une dimension que, a mes yeux, vous negligez : l’attachement sentimental des automobilistes a leur voiture.
    Ils l’aiment, la bichonne, la lave souvent (avec de l’eau potable, vrai c’pas comme si on en manquait…), la decore.
    Bon nombre d’etudes montrent que la voiture est une extension du chez soit voir meme du soit.

    Par consequent, je doute tres fortement que les automobilistes delaissent leur propre « piece a vivre en plus » pour une voiture electrique commune.
    Je pense plus que ce systeme rajoutera des voitures dans la capitale en seduisant des utilisateurs de transports en commun mecontent (a juste titre mais le TGV est plus important n’est-ce pas…) ou a la rigueur des automobilistes aui voudront tester la voiture electrique pour s’en offrir une.

    Donc non, je doute au’on aille dans le bon sens au lieu de mettre les moyen dans les transports en commun on privilegie encore les transports individuels avec une couverture « supergreen » pour seduire le plus grand nombre….sans culpabilisation.

    P.S : navree de l’absence d’accent : clavier qwerty!

  18. MOA

    fraff « je ne vois pas pourquoi il faudrait une autolib par place de parking »

    Ce n’est pas ça.
    Ce que j’ai voulu dire c’est que si vous voulez qu’autolib fonctionne, il en faudra à peu près autant que de bagnoles indivuduelles actuellement en circulation à paris du fait du caractère intrinsèquement individualiste de la bagnole… et par « propagation » de l’automobiliste. Je le mets bien dans le bon ordre.
    Dans son attitude individualiste maintenue par l’utilisation de l’auto »lib », il adviendra un moment où l’automobiliste voudra son autolib (pour toutes les raisons que d’autres ont déjà évoquées précédemment. pas d’auto »lib » dispo etc..) et in fine il voudra sa propre voiture électrique en remplacement de sa bagnole thermique.

    Pour le chiffre, j’ai utilisé 785000 car c’est le chiffre que vous avez utilisé pour évaluer le nombre de voiture en circulation à paris et pas vis à vis des places de parkings. C’est tout.

    Mais puisque vous parlez d’augmentez les places de parking, ce qui est obrservé, c’est que l’augmentation du nombre de place de parking aspire encore plus de bagnoles dans paris (« chouette, on peut se garer facielment »).
    Donc faudra aiugementer le nombre de voies? les élargir? et etc
    Et je vous parle même pas des autres pbs engendrés par la multiplication des parkings (par strate on les empile?… ah c’est déjà fait .).

    Vous ne me croyez pas?
    J’exagère?

    Jetez un oeil aux aux villes américaines. des « 12 » voies, des parkings à en dégueuler etc etc…. les pbs de circulation sont réglés? non, par contre les embouteillages sont de + en + monstrueux !

    J’ai vu.

    fraff : « (oui, les batteries polluent, je sais et oui, le nucléaire c’est mal, je sais), « 
    Ce n’est qu’une partie de la problématique. Le pillage des ressources en est une autre. Pour le nucléaire, cela ne veut rien dire de dire que le nuclaire « c’est mal ». Vous ne vous adressez pas à des enfants ici. Approfondissez le sujet.

    fraff « qui ne pue pas et ne fait pas de bruit. »
    Ce n’est qu’une partie de la problématique comme d’autres vous l’ont dit.

    fraff « on va dans le bon sens, que voulez vous de plus ? »

    Non.
    Car même si effectivement « il ne faut pas rêver, on ne remplacera pas les voitures par des vélos du jour au lendemain, si ca se fait un jour, il y aura de nombreuses étapes intermédiaires. ». La voiture électrique y compris l’autolib n’est pas une étape intermédiaire.

    La pollution est déportée mais elle est toujours présente.. mais vous l’entendez et la sentez moins. Puisque c’est loin.

    Les pillages des ressources existent toujours.

    etc
    etc

    Et je suis bien d’accord avec le commentaire de merenwen.

    L’auto »lib » est une imposture… comme les vae !

  19. Frafffraff

    @Merenwen: Pas faux, mais il me semble que c’est de moins en moins vrai. La voiture devient une galère pour la plupart des gens. Le TGV, c’est génial, j’adore, rapidité, sécurité, il y a même un wagon
    bar … par contre, c’est cher, trop cher. Les gens préfèrent le TGV, mais au delà de 2 ou 3 personnes, il bien plus rentable d’utiliser une voiture.

    @MOA: Je suis d’accord au moins sur un point, des places libres attireront les voitures qui pourront se garer facilement dans Paris. Pourvu que les banlieusards viennent en autolib …

    Si les Parisiens abandonnent le thermique pour l’électrique, ca me permettra déjà de respirer normalement, ca sera déjà une petite victoire … cela déplace la pollution ? évidemment … mais que faire ? montrez nous l’exemple, cessez de consommer ce qui découle du pétrole ou du nucléaire. Éteignez votre ordinateur, débarrassez vous de tout ce qui est plastique ou qui vient de Chine (en bateau a mazout). A ce moment la, j’accepterai vos leçons en matière de pollution.
    Nous sommes 7 milliards sur la planète, les humains veulent des voitures, des écrans plasma et des téléphones portables, ca va polluer un peu, ca va piquer la gorge, il va falloir vous y faire.

  20. Legeographe

    « Nous sommes 7 milliards sur la planète, les humains veulent des voitures, des écrans plasma et des téléphones portables, ca va polluer un peu, ca va piquer la gorge, il va falloir vous y faire. »

    Non, je ne me ferai pas à tout !
    J’ai bien un ordi (portable, en plus) mais je compte bien me débarrasser de mon téléphone portable le plus vite possible (je précise que malgré des changements d’opérateurs et même de pays, je n’ai plus racheté de téléphone portable depuis 3 ans, récupérant ceux qui étaient inutilisés par d’autres… pas envie de participer à cette gabegie de la dé-communication). Quant à l’écran plasma, je ne comprends même pas comment on peut s’asservir à autant d’images de merde (ce qui rend l’objet quand même un peu « de merde » du coup). Et la voiture, eh ben, c’est la même chose, je ne vois pas comment on peut s’asservir à autant d’agressivité ambiante dans le trafic (et donc, l’objet conduit presque automatiquement à l’agressivité).

    Pour l’ordi, il est à espérer qu’un jour il n’y ait moins de forums virtuels que de forums réels. Le forum, c’est bien un lieu, une place, et c’est même antique si je puis dire. Bah, en fait, ce grouillement de forum, les « indignados » de Madrid le font depuis le mois de mai 2011.

  21. MOA

    C’est bien ce qu’il me semblait…

    Au fait, moi-je…
    fraff « ca me permettra déjà de respirer normalement, « 
    Vous savez qu’on s’en tamponne de votre respiration?

  22. Jean-Marc

    Suite à la mise en place d autolib, sous subvention publique, 2 autres infos, à mettre en parallèle :

    – fin des subs pour autolib antibes (« cité VU ») => fin (temporaire? en attendant d’autres subs…) d’autolib antibes
    (http://www.avem.fr/actualite-cite-vu-fin-des-voitures-electriques-en-libre-service-d-antibes-2843.html)

    – création d’un service GRATUIT, sans subs, de vélo-taxi à assistance élec sur paris (payé par la pub sur le véhicule)
    (http://ablogm.com/velorution14/2011/12/22/des-velos-taxis-gratuits-pour-les-parisiens/)

    Les autolibs’, vu leur coûts, disparaitront d’eux-même… le pb, l argent ainsi gaspillé par les municipaliés n’aura pas servit à préparer l’avenir, en favorisant les transferts modaux.

  23. Frafffraff

    Vous comparez Paris a Antibes, je vais donc citer Aix en Provence:

    http://www.citylocalnews.com/actualite/2011/04/12/la-roue-tourne-pour-les-v-hello

    Doit on en déduire la proche fin des velib parisiens ?

    Ces vélos taxis suivent 14 itinéraires de bus, il s’agit grosso modo de lignes de bus supplémentaires.

    mais l’idée d’un financement par la pub est lumineuse, a quand la généralisation de ce procédé ?

    imaginons des policiers qui ne coutent plus rien a la collectivité grâce a quelques visuels sur leur voitures, imaginons des prof payés grâce a 10 minutes de pub par heure de cours (ne rions pas, ca existe au US).

    Enlarge your rollex !

  24. Jean-Marc

    Fraff, je te laisse lire différents sujets sur les vélib, pour que tu te rende compte de l’insondable tristesse où certains tomberaient, si jamais les vélibs n’étaient plus financés.

    http://carfree.fr/index.php/2010/07/18/velos-en-libre-service-marketing-urbain-ou-politique-environnementale/
    http://carfree.fr/index.php/2009/07/19/le-business-model-du-velo-publicitaire-fric-exploitation-et-pollution-mentale/
    http://carfree.fr/index.php/2009/07/15/le-velib-est-il-vraiment-a-nous/

    La pub sur ces vélos y est assez peu appréciée.

    Mais, entre vélib/autolib qui prend bcp/énormément d’argent partout (pub, sub (et usagers)) et les vélo-taxi parisiens qui ne prennent de l argent que par la pub, s’auto-finançant, les vélo-taxis sont moins pire.
    Surtout, ils ne justifient pas, par leur coût en subs, un désinvestissement de certaines municipalités pour les autres actions en faveur du vélo.

    Perso, je préfère qu’une municipalité créée une rue piétonne, transforme un double sens en double sens cycliste, crée une zone de rencontre, crée une zone 30, transforme -tous les 50 ou 100 mètres- 2 places de parking voiture en places pour véloS (ou vélos+2RM), crée des voies propre pour ses TEC, autorise les vélos dans les TEC hors heures de pointes et, à chaque arrêt de TEC*, mettre 2×5 arceaux vélo sur la chaussée à la place de 2 places auto (arceaux sur la chaussée, pas sur les trottoirs, où ils peuvent géner les poussettes et les fauteuils roulants), fasse, tous les X temps, des points atelier de huilage/gonflage/petite révision gratuits pour vélos (comme ils le font déjà pour l’éclairage pour les voitures, à l entrée de l’hiver),…
    plutôt qu’elle fasse de la politique-spectacle, pour la photo, avec des vélib.
    Elle aura alors une politique moins coûteuse, mais réellement efficace. (le pb, bcp de politiques n’ont pas forcément envie de voir la part du vélo augmenter… leur but est juste, souvent, de dire qu’il sont pour… quand on leur en parle (et de l’oublier autrement)).

    * autre mesure simple pour les arrêts de TEC (pour les TEC qui ne sont pas en voie propre) :
    « l arrêt en voie propre » : l’un des pb des TEC hors voie propre…c est la voie pour doubler le bus à l arrêt, avec le risque qu’un passager passe devant le bus [celà fait 20 min qu’il est dans le bus, en retard => dès qu’il peut marcher, il court pour arriver le plus vite possible à son boulot] et qu’une voiture doublant le bus l écrase => « l arrêt en voie propre » serait donc, dans les rues à 2 voies en sens unique, le passage à une voie au niveau de chaque arrêt, avec sortie du bus des 2 cotés* : ces rétrécissements, ces super chicanes empêcheraient les accidents auto – piétons cachés par le bus + lorsque le bus n est pas là, feraient ralentir le trafic, réduisant la dangerosité des voitures.
    [penser à faire un by-pass 2 roues à plus 2m de cette voie centrale, pour que les 2 roues voient les piétons (et vice versa)].

    *systeme qui accélère les montées/descentes des TEC, en limitant les bouchons à coté des sorties (les derniers arrivants génant la sortie de ceux entrés avant).

  25. Nico

    Dans mon post du 11/12/2011, j’espérais le flop commercial: ça comme,ce peut être bien:
    « Autolib’, la voiture électrique en libre-service dans Paris, connaît ses premières difficultés. En cause notamment: le vandalisme. Si le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre s’est plutôt bien passé, avec seulement trois rétroviseurs cassés et deux pare-chocs enfoncés, pas moins de 30 à 40 voitures, sur les 250 actuellement en service, doivent régulièrement repartir à la base technique… » http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/01/02/01016-20120102ARTFIG00265-autolib-deja-victime-de-pannes-et-de-vandalisme.php

  26. Nico

    @ Fraff: je vous cite: « oui, le lithium, c’est mal, c’est pour cela que vous n’avez pas d’ordinateur portable, ni de téléphone portable, n’est ce pas Georges ?

    de même, vous n’utilisez aucune matière plastique potentiellement en provenance d’un gisement de Libye ou d’Irak ou le sang a coulé ?

    j’espère également que vous êtes locavore, que vous ne prenez jamais l’avion et utilisez des toilettes sèches … »

    Vous mettez tous dans le même sac pour ne rien changer; nous sommes tous sur ce site issus de la société de surconsommation; je ne prétends pas arrêter toute ma pollution d’un seul coup, mais par où commencer? La voiture (thermique ou nucléaire) est le plus gros objet de consommation courante destructeur de notre planète, le plus vorace dans notre société, le plus tueur; donc c’est logique de commencer par lui. Cette vaste publicité de Bolloré pour sa voiture à l’uranium du Niger, espérons que ce soit un flop dans cette guerre de vandales: les petits vandales de Paris contre le gros vandale Bolloré.

  27. Nico

    Je rêve là! :)) le mot flop que j’espérais commence à apparaître dans la presse: « Quant aux défaillances, il n’y a plus qu’à espérer qu’elles soient le résultat d’un lancement trop soudain et trouvent rapidement une solution. Faute de quoi l’Autolib’ risque de passer du top au flop ».
    http://www.lecourant.info/2012/01/13/autolib-premier-bilan-premieres-deceptions/
    Allez allez!… Rassurez vous les amis, le flop de la pub-bolloré arrive! Affaire à suivre!

  28. Frafffraff

    @JEAN-MARC: oui, le vélib est financé, c’est ce qui lui permet d’être (presque) gratuit, un peu comme le tramway d’Aubagne qui ravi tous les lecteurs de carfree (http://carfree.fr/index.php/2011/07/06/aubagne-aura-le-premier-tramway-au-monde-entierement-gratuit/). De plus, je ne vois pas trop l’intérêt de comparer le vélib a ces vélobus, il s’agit de deux services totalement différents.

    Les transformations de la voirie que vous préconisez coutent extrêmement cher … mais il se trouve que la mairie de Paris les met également en place: ma rue (chabrol) est désormais presque piétonne grâce a un inversement de la circulation des voitures et un double sens cyclable.

    @NICO: Je vous retourne l’offense, vous ne changez rien avec ce genre de réaction. Je n’ai pas de voiture, je peux donc consommer n’importe quoi et n’importe comment ?

    Qu’elle soit a l’uranium du Niger ou au pétrole d’Irak, je ne suis pas sûr que la voiture soit systématiquement la première source de pollution d’un ménage (mais si elle n’est pas en première place, elle est forcement en deuxième). Ça se calcule certainement (voiture vs emballages sur 10 ans), mais j’en suis incapable.

    Quant au flop, je ne le sens pas (encore) venir au contraire, je vois des autolib en action, et j’entends parler d’automobilistes qui délaissent petit a petit leur voiture personnelle au profit du système d’auto partage.

  29. LEGEOGRAPHE

    @ Fraff : pour le flop (relatif ?), c’est dans « Le Monde » (version papier au moins) du 27 janvier (aujourd’hui) qu’ils en parlent aussi. Mais ce n’est pas une vérité (en fait, quand les médias s’amourachent d’un sujet, ils l’exploitent, les uns après les autres (sans se poser les vraies questions parfois).

    @ Fraff (encore) :
    Pour le calcul des emballages, je ne saurais pas dire combien on en consomme, mais il en faut relativement peu par rapport aux litres consommés en voiture.

    Quelqu’un qui consomme en moyenne annuelle (donc, consommation des week-ends et des vacances comprises) 4 litres d’essence (en voiture) par jour consomme (petit consommateur, le bougre… on va dire qu’il fait 50 km dans la journée à 8 litres aux 100 km) consommera bien plus de pétrole pour sa voiture que pour ses emballages plastiques (qui ne se montent pas à 4 kg par jour… enfin, ça doit exister, des gens qui font 4 kg de déchets par jour, mais je plains leur vie et leur conscience… parfois, il faut plaindre la conscience des gens !).

  30. Frafffraff

    @LEGEOGRAPHE: L’article dont vous parlez ne me semble pas si catastrophique. Hormis le fait que les voiture individuelles se garent sur les places réservées, il parait sage d’attendre que l’intégralité de la flotte soit disponible avant de porter un jugement définitif. (http://www.lemonde.fr/rendez-vous/article/2012/01/26/autolib-peine-a-trouver-sa-clientele_1635102_3238.html)

    Il semble que la distance moyenne annuelle parcourue par une voiture française soit 14000 km (google), soit 38km/j. Donc même en ajoutant la consommation d’eau, d’électricité, d’appareil électroménager … et même en y additionnant la pollution engendrée par le transport de tout ce que consomme le foyer, la voiture reste largement en tête. Autant pour moi.

  31. apanivore

    J’allais le faire !

    C’est dommage que les chiffres donnés par la mairie de Paris ne soient pas comparés à autre chose. Balancer un chiffre comme ça et s’auto-congratuler c’est un peu léger.

    820.000 locations en un an pour 1750 véhicules avec un trajet moyen de 9km ça fait donc en gros de l’ordre de 4000 à 4500 km par véhicule.

    Si on compare à votre message du 27 janvier ça veut dire que chaque blue-car roule 3 fois moins que la voiture de Mr tout le monde. Pour un véhicule partagé. Bravo il y a de quoi se féliciter.

    En ordre de grandeur il y a 10 fois moins d’autolib’ que de vélib’ et il y a 50 fois moins de trajets effectués en autolib’ qu’en vélib’ (vélib’ c’est 100.000 vélos empruntés par jour). Là encore c’est un succès indéniable. J’applaudis des 2 pieds.

    Et encore je ne parle pas du nombre de stations, il y a plus d’une station autolib’ pour 2 stations vélib’. Mais lequel des 2 prend le plus de place sur la voirie ? Sur ce point j’aimerais bien avoir des chiffres.

    Sur les 2,7 millions de trajets individuels en voiture chaque jour à Paris intra-muros, combien sont fait en autolib’ ? Moins de 0,1%. Je pense que l’impact sur la pollution de l’air est gigantesque. Une fois de plus bravo.

  32. Jean-Marc

    Pour répondre à plusieurs de tes interventions, Fraff, ce petit quizz :

    Soit 4 villes :
    1- une ville sans politique de transport, avec des vieilles diesels et essences de 30 ans d âge traversant la ville
    2- une ville ayant des Zapa [interdiction des voitures de plus de 17 ans (17 ans par ex : âge actuellement choisi pour Paris)], et favorisant le co-voiturage
    3- une ville favorisant l’auto-partage à base de voiture électriques, hybrides, hydrogène, gaz naturel, eau, air comprimé, ou à l’huile de friture.
    4- Une ville qui a jeté la voiture dans l’oubli, mais a multipliée les zones piétonnes, les zones 30 et les TEC en voie propre.

    Sur cette image, peux-tu me dire laquelle est laquelle, stp ? :
    http://carfree.fr/images/quizz-circulation-dans-la-ville.jpg

    p.s. pour accéder au quizz original (avec d autres questions) :
    http://carfree.fr/index.php/2009/12/04/petit-quizz-des-villes-respectueuses-de-lenvironnement/

  33. Frafffraff

    @APANIVORE: je suis d’accord avec vous, mais j’apporterais une pointe d’optimisme en supposant que les 47 000 abonnés représentent (a la louche) autant de voitures en moins sur nos trottoirs.

    @JEAN-MARC: 29 piétons tués dans une ville sans voiture ? très crédible ce « quizz ».

  34. Jean-Marc

    Oui, car il reste des TEC, et même quelques rares voitures, ce qui explique ce chiffre élevé.

    C’est comme l’empreinte carbone, qui devrait être de 20 ou en dessous dans une ville sans voiture…

    Mais là, on n’est pas dans une ville sans voiture,
    mais dans une ville en transition avancée, même si elle a laissée une place à la voiture 3 ou 4 fois moindre que la majorité des villes françaises.

    Et puis… des chiffres réalistes d’une ville sans voiture auraient fait peur à l automobiliste… il les aurait rejeté, comme étant fantaisistes, irréalisables.

    Alors qu’une ville en transition est plus acceptable, plus facile à atteindre et à imaginer.

    Et surtout, l essentiel n est pas l’exactitude des chiffres à la décimale près… mais de comprendre ce que « penser voitures », ou « penser modes actifs » en priorité, induit comme changements sur le long terme.

Les commentaires sont clos.