Roulez bourrés

Le presque candidat à l’élection présidentielle 2022 Eric Zemmour a fait état récemment de ses propositions de campagne en matière de sécurité routière. Selon lui, il faut supprimer le permis à points, en finir avec les 80 km/heure sur les routes nationales, supprimer le 30 km/heure en ville et même les limitations de vitesse sur autoroutes.

On l’aura compris, il s’agit d’un véritable projet de retour dans les années 1970, la glorieuse époque où on cumulait plus de 15.000 morts par an sur les routes de France. Pour Eric Zemmour, il faut en finir avec le permis à points car il s’agit d’un « racket organisé par l’État. » Quant au 30 km/heure en ville, il s’agit d’une « chasse à la vitesse menée par des bobos. » On le voit, la campagne présidentielle 2022 s’annonce particulièrement décomplexée…

Eric Zemmour semble donc sur la bonne voie (d’autoroute) pour retrouver la belle époque où on pouvait rouler sans limite de vitesse, le coude sur la portière et la clope au bec, culbutant joyeusement les piétons et cyclistes. Par contre, son projet de retour en 1970 ne dit pas un mot de l’alcool au volant… Eric Zemmour serait-il un petit joueur?

En effet, comme chacun le sait, la réglementation de l’alcool au volant n’est qu’un « racket de l’État mis en place par les islamo-bobos pour brimer l’automobiliste chrétien. » Les musulmans ne buvant pas d’alcool, on voit bien qu’avec les limitations d’alcoolémie au volant, il s’agit en effet de brimer spécifiquement les automobilistes chrétiens.

C’est pourquoi, Eric Zemmour apparaît bien timoré, pour ne pas dire franchement mollasson, concernant l’alcool au volant. On aurait attendu de lui des propositions un peu plus couillues, par exemple la fin des limites autorisées en matière de consommation d’alcool au volant. A peine candidat à l’élection présidentielle et Eric Zemmour est déjà en voie de gauchisation avancée…

Si on supprime les limitations de vitesse sur autoroute, autant supprimer les limites de consommation d’alcool au volant. Voire même, si on veut vraiment être disruptif, il faut alors obliger en plus les automobilistes à conduire seulement bourrés, y compris les automobilistes musulmans!

Car en France, on n’a pas d’idées, mais on a de l’alcool! Et l’alcool au volant, c’est bon pour l’économie! En premier lieu, c’est bon pour tous les petits producteurs de bons produits locaux (Heineken, Kronenbourg, Ricard, etc.), mais aussi pour les emplois du service public (pompiers, ambulances, médecins, infirmières, etc.) et l’industrie du médicament (Servier, Sanofi, etc.). De quoi relancer la croissance, créer des emplois et arrêter d’embêter les automobilistes!

On pourrait même proposer des limites d’alcoolémie selon les voies: au moins 0,5 gramme/litre en ville, au moins 1 gramme/litre sur route et au moins 2 grammes/litre sur autoroute! Et surtout des contrôles sévères de la maréchaussée (Cf photo du haut). Si un automobiliste est contrôlé négatif, soit il boit une bouteille de Ricard dans le fourgon, soit il rentre à pied!

Et pour relancer la consommation d’alcool en berne après des décennies de politiques publiques liberticides, on pourrait envisager des offres promotionnelles comme par exemple un permis de conduire (sans points) offert pour l’achat de 6 bouteilles de pastis. Bien entendu, dans le cadre d’une telle politique de croissance économique, on redonnerait immédiatement le permis de conduire à tous les automobilistes ayant tué ou blessé des gens en roulant bourré. En plus, cela libérerait au moins une bonne dizaine de places de prison…

Avec de telles mesures de bon sens, nul doute que la France redeviendrait enfin une grande puissance.

5 commentaires sur “Roulez bourrés

  1. Pédibuspedibus

    ouais… ouais… c’est ça… stockez Zemmour à la cave, jusqu’au onze avril 2022, qu’on n’en entende plus parler d’ici là, et qu’on évite de se foutre de sa fiole :

    une petite chance alors qu’il se bonifie un chouia…

    s’il tourne au vinaigre ? à répandre alors dans les chiottes, pour les détartrer…

  2. Le Moa

    Je ne suis pas tout à fait d’accord.

    Permettre aux hommautos (et aux motards-en-colères par souci d’égalité et ne pas générer de discrimination ou jalousie) d’être libres de rouler bourrés, pourquoi pas.

    MAIS uniquement sur autoroutes ET avec obligation d’être à jeun à la sortie de l’autoroute.

    On on pourrait envisager quelques camions de CRS / policiers ou gendarmes postés 24/24 et 7/7 à chaque péage pour effectuer les contrôles d’alcoolémie systématiques ; ce qui en outre rendrait la société beaucoup plus sécurisés, car  la sécurité n’est elle pas la première des libertés comme « on » nous le répète incessamment (pour justifier toute mesure liberticide) ?

    Et il faudrait autoriser les pétroliers à se diversifier en leur permettant de faire des investissant dans leurs stations essence afin de créer des infrastructures de dégrisement (payantes pour les hommautos et motards-en-colères bien sûr). Ce serait bon pour la crôassance de PIB.

Les commentaires sont clos.