Plus d’autoroutes et de TGV égale plus d’inégalités

Il fut un temps où le progrès social rimait avec celui de la technologie malgré les coûts multiples qui pouvaient déjà en résulter. Les avantages tirés du progrès technique pouvaient justifier la dureté de la condition ouvrière comme celle des mineurs, ces soutiers de la première société industrielle. Les transports rapides, l’électricité, l’équipement des ménages profitaient à tous ou du moins, tous pouvaient espérer en profiter. C’est ainsi que Ford incita ses ouvriers à s’endetter pour acquérir une automobile. Cette situation dura en France jusqu’à la fin des « trente glorieuses ». Lire la suite…

Visualiser la pollution automobile en 3D

Le 3 juillet 2006, l’University College London (UCL) mettait en ligne une carte interactive en trois dimensions du centre de Londres, permettant aux londoniens – et aux autres ! – de survoler la capitale anglaise et de connaître les taux de pollution dans les différents quartiers, aux abords des routes, des parcs, de la Tamise… Les données visualisables sont celles des années 2003 à 2006. Y figurent également des bulletins en temps réel et une prévision de ce que pourrait devenir la qualité de l’air d’ici 2010, si les mesures prises au niveau local et national sont respectées. Lire la suite…

Le roi du brico-vélo

On a trouvé le roi du bricolage vélo, il s’appelle bricovélo et il s’agit d’un expert dans le domaine du bricolage de vélos de toutes sortes : Du side-car au vélo couché en passant par la remorque ou le triporteur et même des trucs de fou qui n’existaient pas encore et qui sont sortis tout droit de son imagination… Lire la suite…

Les députés UMP sont des imbéciles

ecologie-de-droite

Les séances à l’Assemblée Nationale révèlent parfois des choses étonnantes. Non pas que les députés UMP soient des ignares en matière énergétique, on s’en doutait déjà un peu. Mais c’est l’aplomb et la bêtise de leurs réactions face à la question de l’avenir de la voiture électrique qui saute aux yeux. Suite à une intervention du député vert Yves Cochet sur le bilan que l’on peut d’ores et déjà tirer du Grenelle 2, les députés UMP oscillent entre rires et exclamations quand on leur assène quelques vérités pourtant évidentes sur l’erreur industrielle que constitue la voiture électrique. Extraits. Lire la suite…

La dette thermodynamique

Chaque fois que nous produisons une voiture, nous détruisons irrévocablement une quantité de basse entropie qui, autrement pourrait être utilisée pour fabriquer une charrue ou une bêche. Autrement dit, chaque fois que nous produisons une voiture, nous le faisons au prix d’une baisse du nombre de vies humaines à venir. Il se peut que le développement économique fondé sur l’abondance industrielle soit un bienfait pour nous et pour ceux qui pourront en bénéficier dans un proche avenir: il n’en est pas moins opposé à l’intérêt de l’espèce humaine dans son ensemble, si du moins son intérêt est de durer autant que le permet sa dot de basse entropie. Au travers de ce paradoxe du développement économique, nous pouvons saisir le prix dont l’homme doit payer le privilège unique que constitue sa capacité de dépasser ses limites biologiques dans sa lutte pour la vie.

Nicholas Georgescu-Roegen, mathématicien et économiste
La Décroissance. Entropie, écologie, économie (1979)

Objecteur de croissance

L’habit ne fait pas le moine, bien sûr, mais une belle apparence inspire le respect. C’est pourquoi il est tout sauf anecdotique que l’idée de décroissance, si allègrement injuriée par les thuriféraires du dogme « croissanciste », ait été accueillie dans un lieu imprégné de pensée. Du 26 au 29 mars s’est tenue dans la belle université de Barcelone la deuxième conférence sur la décroissance économique. Lire la suite…

Lepeltier aime les autoroutes

lepeltier-aime-les-autoroutes

Serge Lepeltier était ministre du développement du râble de mars 2004 à juin 2005, viré après le non au Traité constitutionnel européen. L’écologie, il l’a découverte au milieu des années 90, en plongeant aux Maldives (1). Mince, des coraux morts, il faut faire quelque chose pour sauver la planète ! Et puis c’est tendance : le défenseur des poissons exotiques agit « par opportunisme politique d’abord » (2). C’est dire ses profondes convictions. Lire la suite…

Le Sanglier, « l’usager de la route » et l’Effraie des clochers

sanglier-mort

Si, avec la recherche de la « vie extraterrestre », les chercheurs scientifiques ont trouvé un savant et inépuisable sujet de recherche, les chasseurs savent que sur terre il existe des espèces chassables réparties en « gibier menacé », « à protéger » et des « nuisibles menaçants » à pourchasser. Là s’arrête leur science. Quant aux « usagers de la route », ils sont avant tout préoccupés par leur sécurité. Lire la suite…

Tramway aérien et autres transports par câble: une solution d’avenir?

Si on demande à un de nos concitoyens ou à un de ses représentants élus de citer les moyens de transports collectifs dont nous disposons, sa réponse comportera certainement le bus, sans doute le trolleybus, le train et le tramway, peut-être le VAL. Mais il y a peu de chance que les transports par câble (TC) figurent dans sa réponse. Et pourtant, ainsi que nous allons le voir, les transports par câble possèdent toutes les caractéristiques d’un très bon transport collectif. Lire la suite…