Les députés UMP sont des imbéciles

ecologie-de-droite

Les séances à l’Assemblée Nationale révèlent parfois des choses étonnantes. Non pas que les députés UMP soient des ignares en matière énergétique, on s’en doutait déjà un peu. Mais c’est l’aplomb et la bêtise de leurs réactions face à la question de l’avenir de la voiture électrique qui saute aux yeux. Suite à une intervention du député vert Yves Cochet sur le bilan que l’on peut d’ores et déjà tirer du Grenelle 2, les députés UMP oscillent entre rires et exclamations quand on leur assène quelques vérités pourtant évidentes sur l’erreur industrielle que constitue la voiture électrique. Extraits. Lire la suite…

La dette thermodynamique

Chaque fois que nous produisons une voiture, nous détruisons irrévocablement une quantité de basse entropie qui, autrement pourrait être utilisée pour fabriquer une charrue ou une bêche. Autrement dit, chaque fois que nous produisons une voiture, nous le faisons au prix d’une baisse du nombre de vies humaines à venir. Il se peut que le développement économique fondé sur l’abondance industrielle soit un bienfait pour nous et pour ceux qui pourront en bénéficier dans un proche avenir: il n’en est pas moins opposé à l’intérêt de l’espèce humaine dans son ensemble, si du moins son intérêt est de durer autant que le permet sa dot de basse entropie. Au travers de ce paradoxe du développement économique, nous pouvons saisir le prix dont l’homme doit payer le privilège unique que constitue sa capacité de dépasser ses limites biologiques dans sa lutte pour la vie.

Nicholas Georgescu-Roegen, mathématicien et économiste
La Décroissance. Entropie, écologie, économie (1979)

Objecteur de croissance

L’habit ne fait pas le moine, bien sûr, mais une belle apparence inspire le respect. C’est pourquoi il est tout sauf anecdotique que l’idée de décroissance, si allègrement injuriée par les thuriféraires du dogme « croissanciste », ait été accueillie dans un lieu imprégné de pensée. Du 26 au 29 mars s’est tenue dans la belle université de Barcelone la deuxième conférence sur la décroissance économique. Lire la suite…

Lepeltier aime les autoroutes

lepeltier-aime-les-autoroutes

Serge Lepeltier était ministre du développement du râble de mars 2004 à juin 2005, viré après le non au Traité constitutionnel européen. L’écologie, il l’a découverte au milieu des années 90, en plongeant aux Maldives (1). Mince, des coraux morts, il faut faire quelque chose pour sauver la planète ! Et puis c’est tendance : le défenseur des poissons exotiques agit « par opportunisme politique d’abord » (2). C’est dire ses profondes convictions. Lire la suite…

Le Sanglier, « l’usager de la route » et l’Effraie des clochers

sanglier-mort

Si, avec la recherche de la « vie extraterrestre », les chercheurs scientifiques ont trouvé un savant et inépuisable sujet de recherche, les chasseurs savent que sur terre il existe des espèces chassables réparties en « gibier menacé », « à protéger » et des « nuisibles menaçants » à pourchasser. Là s’arrête leur science. Quant aux « usagers de la route », ils sont avant tout préoccupés par leur sécurité. Lire la suite…

Tramway aérien et autres transports par câble: une solution d’avenir?

Si on demande à un de nos concitoyens ou à un de ses représentants élus de citer les moyens de transports collectifs dont nous disposons, sa réponse comportera certainement le bus, sans doute le trolleybus, le train et le tramway, peut-être le VAL. Mais il y a peu de chance que les transports par câble (TC) figurent dans sa réponse. Et pourtant, ainsi que nous allons le voir, les transports par câble possèdent toutes les caractéristiques d’un très bon transport collectif. Lire la suite…

Le techno-capitalisme face au réchauffement climatique

changement-climatique

Face au réchauffement climatique, les propositions les plus farfelues commencent à émerger dans les milieux du techno-capitalisme. Dernière en date, et propulsée par le staff d’Obama lui-même (Yes We Can!), l’idée de « repeindre en blanc » l’ensemble des routes et des bâtiments de la planète « afin de réfléchir les rayons solaires » et limiter le réchauffement climatique… Lire la suite…

Kit de réparation de l’étalement urbain

Nous nous interrogions il y a peu sur l’avenir des lotissements périurbains. De manière plus générale, c’est l’ensemble de l’étalement urbain qui est aujourd’hui menacé par les enjeux énergétiques et écologiques actuels. C’est dans ce contexte qu’est née une proposition d’urbanisme pour littéralement réparer l’étalement urbain et ses nombreux inconvénients (consommation d’espace, dépendance à l’automobile, faibles densités, surconsommation de ressources, émissions de gaz à effet de serre, etc.) Lire la suite…

Un chercheur universitaire remporte un prix pour avoir montré le potentiel du mouvement Carfree UK

vauban2

Un chercheur en transport de l’Université West of England a remporté le Smeed Prize 2010 pour son travail ayant mis en exergue le potentiel du développement sans voiture au Royaume Uni.

Le prix qu’a reçu Steve Melia, lui était décerné fin janvier lors d’une conférence organisée par le ‘Universities Transport Study Group’, et incluait un chèque de 400£. Steve Melia en a donné la moitié à Carfree UK. Lire la suite…

Et si les vélos volaient sur la ville ?

velopherique

Et si le vélo permettait de voler sur la ville comme un téléphérique? On appellerait cela le vélophérique et c’est le projet un peu fou d’un architecte bulgare du nom de Martin Angelov, projet qui a quand même remporté le concours international d’architecture du « City Transportation Interchange » de Londres en 2009. Lire la suite…

La voiture électrique au Salon de l’auto, et le climat dans tout ça?

Bruxelles, Belgique — Alors que l’on déroule le tapis rouge pour les voitures électriques au Salon de l’Auto, Greenpeace rappelle que celles-ci ne suffiront pas à faire du secteur ‘Transports’ un secteur en phase avec l’urgence climatique. Les promoteurs du Salon de l’Auto peuvent l’encenser à tout va, ils ne seront vraiment « En route vers demain » (ce que clame le thème du Salon) lorsque sobriété des voitures et refonte de notre mobilité seront leurs vraies priorités. Lire la suite…